Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Sombre vallée - Thomas Willmann (Belfond)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Mai 07, 2016 2:31 pm    Sujet du message: Sombre vallée - Thomas Willmann (Belfond) Répondre en citant

Adapté au cinéma en 2014 sous la réalisation d'Andreas Prochaska (avec Sam Riley, Paula Beer et Tobias Moretti dans les rôles principaux), Sombre vallée, premier roman de Thomas Willmann, vient enfin de paraître en France chez Belfond, dans une traduction de Pierre Deshusses.






Le livre :

Dans la lignée de L'Homme des hautes plaines et de Faillir être flingué, un premier roman d'une totale originalité, qui réunit tous les codes du western dans le coeur oppressant d'un village des montagnes alpines. Plus de 100.000 exemplaires vendus en Allemagne, un style précis et éclatant, un récit passionnant, un suspense savamment entretenu : Thomas Willmann rompt avec tous les codes de la littérature outre-Rhin et impose Sombre vallée comme un anti-Heimat.

« C'est ainsi que l'homme et l'animal sortirent de l'étroit et sombre goulet qui, entaillant jusqu'à mi-hauteur la paroi désolée du massif montagneux, débouchait sur une immense plaine entourée d'une suite de sommets, havre insoupçonné de calme, asile de fertile solitude. C'était un endroit qui se suffisait à lui-même et ne tolérait la présence d'aucun élément extérieur. Il ne se défendait pas contre les intrus, mais se refermait aussitôt derrière eux, interdisant tout retour à un autre monde. »

Alpes bavaroises, fin XIXe siècle.
Quand l'étranger est arrivé sur sa mule un soir, les villageois se sont interrogés.
Greider est-il vraiment peintre, comme il le prétend ?
Ou est-il guidé par de plus sombres desseins ?
Et puis un mort, un fils du clan Brenner, les fermiers qui règnent en maîtres sur la communauté.
Et bientôt la mort d'un autre fils.
Et d'autres encore...

Ceux qui dirigeaient jusque-là le village seraient-ils devenus des proies ?
Tous les regards se tournent vers lui, Greider.
L'étranger connaît-il les lourds secrets de la sombre vallée ?
Et s'il était revenu pour mettre à exécution une vengeance ourdie de très longue date ?

Au coeur des montagnes bavaroises se noue un drame aux conséquences dévastatrices. Porté par une écriture puissamment évocatrice, un premier roman impressionnant, un suspense oppressant au service d'une histoire de haine et de revanche.




« Un roman noir plein de secrets, de passion et de fureur. Royal. »
Philippe Banchet, Le Figaro Magazine

« Avec beaucoup d’habilité et un sens du suspense maitrisé, Thomas Willmann nous balade entre les Alpes bavaroises et l’Ouest américain au rythme de deux histoires qui n’en feront bientôt qu’une. »
Thierry Gandillot, Les Echos

« On adore ce thriller aux allures de western alpestre dans les montagnes bavaroises. Premier roman réussi ! »
Femme Actuelle

« Un anti-roman d'amour, sombre, rugueux et bourré d'atmosphère. »
Bran Jobst-Ulrich, Focus

« Thriller qui vous emporte dans les Alpes comme si vous étiez au Far West, Sombre vallée est un mélange des genres détonnant et une totale réussite. »
Christine Westermann, WDR 2

« Sans doute l’un des livres les plus haletants de ces dernières années. »
Le Courrier Indépendant





>> Lire un extrait




L'auteur :

Journaliste culturel, spécialisé en musicologie et cinéma, Thomas Willmann collabore régulièrement avec le Münchner Merkur et le Tagesspiegel.
En parallèle, il anime une chaire à l'université Ludwig-Maximilian de Münich et s'est installé comme traducteur depuis 2007.
Il entame une carrière d'écrivain en 2010 avec son roman, Sombre vallée, adapté au cinéma en 2014, sous la réalisation d'Andreas Prochaska, avec Sam Riley, Paula Beer et Tobias Moretti dans les rôles principaux.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.


Dernière édition par norbert le Mar Sep 26, 2017 8:00 pm; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mai 17, 2016 11:29 am    Sujet du message: Répondre en citant




JEU - CONCOURS :

Tentez de gagner un DVD de l'adaptation cinématographique de Sombre vallée, jusqu'au 20 mai !

Sur le site de Belfond :

Citation:


La nouveauté Sombre vallée de Thomas Willmann (en librairie depuis le 4 mai 2016) a été adaptée au cinéma par Andreas Prochaska sous le titre The Dark Valley, avec Sam Riley et Paula Beer.
Très bien accueilli par la critique, le film a fait l’ouverture de la Berlinale 2014 et a été présélectionné pour le Meilleur Oscar étranger.
Il a également reçu un superbe accueil critique lors de sa sortie en France en DVD en mai 2015.

Après avoir découvert le livre, vous voulez regarder le film ?
Tentez votre chance en participant au jeu concours sur la page Facebook Belfond.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Mai 21, 2016 6:16 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Wollanup sur Nyctalopes :

Citation:

SOMBRE VALLÉE de Thomas Willmann / Belfond


[...]
Je n'ai pas vu le film, donc je me garderai bien d’émettre un avis.
En revanche, je ne pourrai taire mon amour pour ce roman époustouflant de classe.
Si déjà, malheureux, vous aviez loupé Un Ciel rouge, le matin de Paul Lynch, il y a deux ans, ne ratez pas ce roman, assez similaire dans le style et dans la puissance dégagée par l’intrigue.


Si Nyctalopes ne vous déçoit pas trop souvent, si vous m’ accordez une quelconque confiance, foncez l’acheter lors de sa sortie le 4 afin de le savourer le lendemain, férié.
[...]


Sombre vallée, c’est tout d’abord un décor montagneux des Alpes allemandes du XIXe siècle magnifiquement décrit par une plume talentueuse et très évocatrice, et vous entraînant dès les premières pages vers une histoire qu’on imagine très rapidement noire tant le peu d’empressement des habitants de la haute vallée, discrète pour mieux cacher ses richesses et sûrement son horreur, est visible.
[...]


Très rapidement, si vous suivez bien, vous allez découvrir des détails : une peinture dans une grange, un discours d’un notable extrêmement surprenant et choquant…
Quelques détails qui interpellent le lecteur qui ne sait rien alors de la quête de Greider, le jeune étranger arrivé là avec sa mule.
Et donc là, on est plus dans la veine du chef d’oeuvre de Peter Greenaway, Meurtre dans un jardin anglais, où un artiste, par son travail de représentation et d’observation fine, découvre les anomalies, les incohérences et les non-dits d’un environnement humain d’apparence si lisse et inoffensif malgré sa rudesse.
Et même si les œuvres diffèrent dans les époques comme les supports, elles sont toutes animées du même immense talent de suggestion, du même sens divin du détail.


Et puis soudain, on voyage à travers l’Amérique à bord d’une diligence, en compagnie d’un garçon de treize ans et de sa mère.
Au gré des étapes, de relais en relais, des rencontres plaisantes et d’autres moins, et une remarquable avec Holden, un juge qui voyage un temps en leur compagnie et initie l’enfant au tir à la carabine Winchester avant de vivre en leur compagnie une tragédie.
Par ce personnage du juge, bel hommage au Cormac McCarthy de Méridien de sang, Thomas Willmann dépeint l’ambigüité dans la personnalité du jeune juge Holden, personnage affable, charmeur, mais chez qui se cache une sourde violence qu’il a parfois du mal à dissimuler.


C’est ici que sont dévoilées les premières clés de l’énigme, avant un retour empli de frustration pour les Alpes où, pour la première fois de l’histoire, va résonner le glas, lançant ce que l’on pourrait appeler un « western bretzel » mais sans une once de mépris de ma part, juste une image pour mieux situer cette partie proche de l’univers de Sergio Leone.


Il y aura d’autres flash-backs situés vingt plus tôt, où seront racontées la mégalomanie, la barbarie, l’asservissement, le sacrifice, le meurtre, et qui expliqueront la présence, tout sauf fortuite, de Greider, et annonceront deux cents pages ahurissantes.
Une tourmente de violence physique et morale, parfois modérée par des touches d’humanité, de tendresse, d’amour, et qui guideront le lecteur vers l’inévitable règlement de compte final, génial et terrible, à nouveau servi par un style magnifique.


Intelligemment violent et violemment intelligent.




>> Lire l'intégralité de la chronique ici


_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mai 24, 2016 6:13 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Léa sur Lea Touch Book :

Citation:

Sombre Vallée - Thomas Willmann


Je lis très rarement de la littérature allemande mais je ne pouvais pas passer à côté de ce roman noir comparé aux romans américains du genre ou même au style western : et quel roman !


Ici tous les ingrédients sont réunis pour nous conter une histoire sombre dans une vallée ténébreuse : un récit emprunt de vengeance, de sang et de la rancœur passée.
Le décor est parfait pour mettre en place une atmosphère digne d'un Winter's Bone (le roman de Daniel Woodrell comme son adaptation au cinéma) : coin paumé, pauvre, désert, froid...
Bienvenue dans les montagnes bavaroises où plusieurs drames ont eu et vont avoir lieu !
Je me suis plongée dans cette lecture comme on plonge dans un lac sans en voir le fond, c'est profond, terrifiant et captivant...


Le style de l'auteur est à mes yeux assez différent des américains dans le domaine : c'est moins rythmé et plus poétique, lent, c'est une ambiance qui s'installe de façon sinueuse et énigmatique.
Le lecteur est aux aguets à la moindre page tournée comme si on était dans une forêt et que le plus mince craquement nous fasse sursauter.
La nature est un personnage omniprésent et c'est ainsi que Thomas Willmann mélange le nature writing au roman noir pour nous délivrer un texte magnifique.
La traduction nous permet d'autant plus d'apprécier les mots et les tournures de phrases.


Face à l'hégémonie tyrannique d'un père et de ses fils sur le village, un homme revient sur ces terres afin de mener sa vendetta et peut-être réussir à libérer les habitants du joug cruel de la famille alpha.
Au fur et à mesure on comprend ce qui a pu se jouer il y a quelques années, amenant Greider, l'étranger, à venir accomplir une forme de destinée.
Ce roman mixe les genres et nous avale dans des brumes littéraires fascinantes.


En définitive, j'ai adoré ce livre qui a été une très belle surprise !








_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Juin 01, 2016 6:09 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Baz'Art :

Citation:

Sombre vallée, Thomas Willmann - Belfond


« C'est ainsi que l'homme et l'animal sortirent de l'étroit et sombre goulet qui, entaillant jusqu'à mi-hauteur la paroi désolée du massif montagneux, débouchait sur une immense plaine entourée d'une suite de sommets, havre insoupçonné de calme, asile de fertile solitude. C'était un endroit qui se suffisait à lui-même et ne tolérait la présence d'aucun élément extérieur. Il ne se défendait pas contre les intrus, mais se refermait aussitôt derrière eux, interdisant tout retour à un autre monde. »


Certes, comme le titre de ce roman allemand le présuppose, elle est sombre cette vallée, au cœur des montagnes bavaroises dans laquelle un étranger arrive un jour, soulevant la méfiance de l’ensemble des villageois.
On sent très vite à quel point l’atmosphère est lourde, menaçante.


Qui est cet homme, peintre de son état, qui finit peu à peu par se fondre dans le paysage ?
Que vient-il faire dans cet endroit où un père et ses fils règnent en maitre ?
La vérité affleure au fil des pages de cette intrigue où l’on va apprendre qu’un assassinat a été commis il y a quelques années et comment les habitants doivent se plier à une coutume barbare mis en place par ce clan effrayant.
Justice sera-t-elle faite ?
Ses habitants seront-ils délivrés de cette emprise maléfique ?


Avec ce thriller sous fond de vendetta qui emprunte aux codes du western, Thomas Willmann répond à ces inquiétantes questions dans un suspense bien dosé.
Un roman qui a bien fonctionné outre-Rhin (Plus de 100.000 exemplaires vendus !).
Un récit captivant et oppressant à souhait.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Juil 07, 2016 3:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Helvetius sur Babelio :

Citation:

Sombre vallée - Thomas Willmann


Je vais commencer par un point purement superficiel mais qui, pour une fois, a eu son importance pour le choix de ce roman.
En ce moment, j'ai beaucoup de mal à lire et me plonger dans un roman est un peu compliqué.
Mais quand j'ai vu cette magnifique couverture, j'ai tout de suite voulu en savoir plus sur cette histoire.
Grand bien m'en a fait car j'ai finalement dévoré ce roman en seulement deux soirées, ce qui représente un exploit pour moi actuellement.


Outre sa couverture somptueuse, qui reflète bien l'ambiance de l'histoire, le résumé était des plus alléchant.
Nous suivons Greider, un artiste qui souhaite s'installer dans un village de la vallée, coupé de tout durant l'hiver.
Bien évidemment, les étrangers sont plutôt mal accueillis dans ce petit village sectaire mais il arrive à trouver l'hospitalité chez une veuve et sa fille.
Une sorte d'amitié se met en place, les jours passent tranquillement mais bien vite, on comprend que le but premier de Greider n'est pas de peindre.
S'ensuit alors une série d'accident, visant la plus importante famille du village...


Tout dans ce roman m'a plu !
Le style est d'une telle fluidité que même si l'histoire ne m'avait pas emportée, j'aurais quand même continué à lire.
L'histoire est intéressante, on comprend rapidement la volonté de Greider et Thomas Willmann n'attend pas forcement la toute fin pour nous en apprendre plus sur le personnage.
Malgré cela, le mystère reste entier car même si on sait que c'est une vengeance personnelle, on ne saisit les ficelles du "complot" que lorsqu'un évènement sensé être joyeux est perçu comme une épreuve horrible...
Les personnages ne sont pas forcement très travaillés, à part Greider mais on s'attache tout de même à eux, et on éprouve d'emblée une vive répulsion envers les fils Brenner.


Mais ce qui m'a le plus plu dans Sombre vallée, c'est l'ambiance qui s'en dégage.
On pourrait presque le comparer à un huis-clos car même si cela se déroule dans un village en extérieur, cet endroit est coupé de tout.
De plus, les accidents semblent vraiment des accidents, difficile de savoir ce qu'il se passe réellement et difficile pour les protagonistes, qui se connaissent tous, de comprendre ce qui est en train de se passer...


L'ambiance est douce mais oppressante, une montagne, un hiver, de la neige, un complot, une vengeance, un style agréable : il ne m'en fallait pas plus pour passer un excellent moment de lecture !



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Juil 15, 2016 4:50 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> Le coup de coeur du Collectif Polar Bibliothèque :

Citation:

Sombre Vallée - Thomas Wilmann


C’est très rare quand je donne mon petit avis juste après avoir fermé le bouquin.
Mais là, je suis sous le charme de ce premier roman.
Il faut dire que son décor est somptueux.
Et que durant toute la première partie de ce récit, l’auteur prend son temps pour planter celui-ci.
On a le temps d’apprécier les paysage et de se faire une idée précise des personnages.


J’avoue que quand je lis, j’ai un regard très visuel sur les mots.
Ce sont des images qui s’impriment d’abord en moi.
La lecture est très cinématographique pour moi.
Et ici, j’ai vraiment eu le temps de me faire une idée très précise de cette vallée encaissée, de ce village planqué au fin fond de cette montagne.
De ces paysans rudes et repliés sur eux même.
J’ai même eu des flashs d’une montagne idéalisée par le romantisme allemand de l’époque tel Caspar David Friedrich ou d’autres moins connus.
Il faut dire que le propos si prête bien…


Alpes bavaroises, fin XIXe siècle.
Greider, peintre, débarque sur sa mule dans un village isolé des Alpes.
Il arrive de nulle part.
Il peint dans les environs.
Il observe aussi.
Puis un jour…
Le corps d’un habitant du village est retrouvé dans les bois, puis un deuxième cadavre.
Les habitants pensent que Greider est le coupable.


Voici un premier roman qui emprunte à la fois aux codes du thriller, du roman noir mais aussi du western.
Ceux qui auront lu Faillir être flingué de Céline Minard ne seront pas surpris par la qualité littéraire de ce texte tant le style de Thomas Willmann en est proche.
Une histoire hallucinante qui nous emporte littéralement.


Nous allons voyager de l’Allemagne au Etats-Unis.
Faire un tour dans le Far-West américain pour revenir aux Alpes bavaroises.
Et ces diverses traversées vont éclairer peu à peu notre compréhension de l’histoire.


Au cœur de ces montagnes bavaroises va se jouer un drame aux conséquences dévastatrices.
Doté d'une écriture puissamment évocatrice, Thomas Willmann nous embarque dans un premier roman impressionnant à l’ambiance lourde, où le suspense est omniprésent.
Il nous embringue dans une histoire âpre, imprégnée de haine et de revanche.
Un récit passionnant, un suspense savamment entretenu.
Un style précis et éclatant qui illumine l’intrigue à la fois captivante et oppressante.

Une réussite.
Une belle découverte.
Un coup de coeur à n’en pas douter.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Sep 26, 2017 7:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Thierry Gandillot dans Les Echos :

Citation:

Un western dans les Alpes bavaroises



La réalisation pourrait être signée Sergio Leone et la musique Ennio Morricone.
On imagine le prégénérique.
Une haute plaine isolée.
Un nuage de poussière.
Un petit point qui grossit à l'horizon.
« C'est ainsi que l'homme et l'animal sortirent de l'étroit et sombre goulet qui, entaillant jusqu'à mi-hauteur la paroi désolée du massif montagneux, débouchait sur une immense plaine entourée d'une suite de sommets, havre insoupçonné de calme, asile de fertile solitude. »


Un homme, âgé d'une vingtaine d'années, habillé d'une culotte de cuir et d'une veste en loden dont les boutons sont en bois de cerf, typiques de la région, progresse lentement vers le village avec son mulet chargé de deux étuis en cuir de formes cylindriques.


Montagnes hostiles


Gros plan sur les visages fermés des villageois qui s'inquiètent à l'approche de cet étranger.
Personne ne s'aventure dans ces montagnes hostiles dont les habitants portent une sinistre réputation.
« C'était un endroit qui se suffisait à lui-même et ne tolérait la présence d'aucun élément extérieur. Il ne se défendait pas contre les intrus, mais se refermait aussitôt derrière eux, interdisant tout retour à un autre monde. »


Nous sommes dans les Alpes bavaroises à la fin du XIXe siècle.
L'homme, qui dit s'appeler Greider, prétend vouloir s'installer quelques mois dans la région afin de peindre.
On lui conseille plutôt de faire demi-tour et de rentrer chez lui.
« Y a pas de place pour les étrangers dans cette vallée. »


Vengeance


Pour convaincre du contraire, Greider lâche une bourse remplie d'or.
Il en a plus encore dans ses fontes.
L'inconnu va surtout bénéficier de l'inattendue protection de la famille Brenner, le patriarche et ses six fils qui font la loi dans la vallée et terrorisent les habitants.


On comprend assez vite que la présence de Greider dans ces montagnes a affaire avec ce sinistre clan.
Un à un, les fils Brenner sont victimes d'étranges accidents.
La vengeance est un plat qui se mange froid, surtout à cette altitude.
Jusqu'au règlement de compte final.


Avec beaucoup d'habileté et un sens du suspense maîtrisé, Thomas Willmann nous balade entre les Alpes bavaroises et l'Ouest américain au rythme de deux histoires qui n'en feront bientôt qu'une.
Journaliste spécialisé en cinéma et en musicologie au Münchner Merkur et au Tagesspiegel, on ne sait pas s'il aime Sergio Leone et Ennio Morricone, mais on jurerait que oui.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8926
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Sep 26, 2017 7:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Vient de sortir en poche dans la collection Grands Détectives chez 10-18 :



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com