Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Obia - Colin Niel (Rouergue Noir)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Avr 03, 2016 6:06 am    Sujet du message: Obia - Colin Niel (Rouergue Noir) Répondre en citant

Déjà auréolé d'un large succès critique et public depuis sa parution en octobre dernier au Rouergue Noir, Obia, le troisième roman de Colin Niel, vient d'être récompensé par le Prix des Lecteurs 20 Minutes/Quais du Polar 2016 ce week-end à Lyon.






Le livre :

Clifton Vakansie court dans les rues de Saint-Laurent, sa ville natale, sur les rives du Maroni, en Guyane.
Il court dans un paysage de tôles et de parpaings, en direction de Cayenne et de son aéroport, dont le séparent des fleuves qu'il faudra franchir à la nage, des barrages de gendarmerie, des pistes tracées à travers la forêt.
Il court pour l'avenir de sa petite Djayzie, sa fille qui vient de naître, lui qui est à peine un homme.
Il court à travers sa peur et des jeunes de son âge tombent autour de lui.

Mais plus tu es déchiré, plus les chiens te déchirent, c'est ce qu'on dit.
Et Clifton a beau être sous la protection de l'obia, rendu invincible par la magie des Noirs-Marrons, à sa poursuite il y a le major Marcy, un Créole, un originaire comme on dit, colosse né ici qui sait tout des trafics et des hors-la-loi, homme emporté qui n'a pas volé sa réputation de tête brûlée.

Et il y a aussi le capitaine Anato, un Ndjuka comme Clifton, un type étrange, aux yeux jaunes, dont personne pas même lui ne sait d'où il vient vraiment.
Clifton l'ignore encore, mais dans sa fuite vers l'est il ne va pas tarder à croiser des fantômes.
Ceux de la guerre du Suriname.
Des fantômes qui tuent encore.
Qui ne cessent pas de tuer.

En ranimant les souvenirs de la guerre civile qui provoqua à la fin des années 1980 le passage de milliers de réfugiés sur les rives françaises du Maroni, Colin Niel nous plonge dans une Guyane qui voudrait tout oublier des spectres de cet oppressant passé.
Alors qu'au Suriname les gros bonnets de la drogue ont remplacé les Jungle Commando, le destin de trois jeunes hommes va se trouver pris dans le double piège des cartels de la cocaïne et des revenants d'une guérilla perdue.





« La Guyane, un nouvel eldorado pour le polar ? C'est probable grâce à Colin Niel. N'hésitez pas à vous plonger dans ce palpitant thriller, il vous transportera sur des rives inconnues et fascinantes. »
François Lestavel - PARIS MATCH




>> Lire les premières pages



>> La page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/ColinNielAuteur




L'auteur :

Colin Niel a travaillé en Guyane à la création du Parc amazonien durant plusieurs années.
Il a publié Les Hamacs de carton (2012, Prix Ancres noires 2014) et Ce qui reste en forêt (2013, Prix des lecteurs de l'Armitière 2014, Prix Sang pour Sang Polar 2014) qui mettent en scène le personnage d'André Anato.







_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.


Dernière édition par norbert le Jeu Déc 22, 2016 5:32 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fab
Serial killer : Jacques Reverdi


Age: 41
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 1780
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Dim Avr 03, 2016 10:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai vu Colin Niel il y a semaine c'était très sympa
_________________
Une heure plus tard,je suis entré dans un bar de Bleecker Street et j'ai hurlé: "Allez,cent verres,c'est pour moi! J'ai dit pour moi,tout seul!"
Oh,qu'est-ce qu'ils m'ont mis dans la gueule.
Warren Ellis Artères souterraines
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Avr 03, 2016 6:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je connais un libraire qui vient de m'apprendre que Colin Niel habitait pas loin de sa librairie. Du coup, je lui ai commandé un exemplaire et il appelera l'auteur pour qu'il passe me le dédicacer. Smile
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 42
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1140
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 03, 2016 7:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cool ! et tu habites où ?
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Avr 04, 2016 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très loin du libraire, qui est à Lille et y a créé la Librairie Humeurs Noires (commandes en ligne sur leur site possibles), spécialisée dans le polar sous toutes ses formes et dans tous ses genres, notamment junior et très jeune.
Allez-y d'ailleurs, si vous habitez dans le coin, c'est un beau local et le mec est un passionné ! Smile
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Avr 05, 2016 7:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

@ nos chers modos :
j'ai vu que sur la page d'accueil de PP on mentionnait le Prix Le Point du Polar européen 2016 pour Surtensions de Norek mais, par contre, aucune mention sur le Prix des lecteurs Quais du Polar/20 Minutes 2016 remporté par Obia de Colin Niel, qui pourtant constitue aussi l'un des évènements du week-end (et je ne parle même pas du palmarès complet des prix décernés à QdP)... Dommage, non ?
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 36
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 8959
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Avr 05, 2016 8:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

@Norbert : un article complet a été publié par Hoel dès vendredi soir : http://polars.pourpres.net/news-210
Cool, non ? Wink
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Avr 05, 2016 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bien joué, je ne l'avais pas vu !
Mea culpa... Wink
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 29
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 6993
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Avr 06, 2016 12:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

L'article pouvait difficilement être plus complet, et j'ai même pris le temps d'ajouter les titres concernés qui n'étaient pas encore dans la base. Alors hein, pouet pouet... Mr. Green
Mais plus largement, Norbert, si tu as des idées d'actualité ou de brève, n'hésite pas à me les envoyer en mp. Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Avr 06, 2016 11:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
L'article pouvait difficilement être plus complet, et j'ai même pris le temps d'ajouter les titres concernés qui n'étaient pas encore dans la base. Alors hein, pouet pouet... Mr. Green
Mais plus largement, Norbert, si tu as des idées d'actualité ou de brève, n'hésite pas à me les envoyer en mp. Wink


Pas de problème, c'est juste que je n'avais pas du tout vu ton article, désolé Embarassed

Sinon ok, ça marche !
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Avr 06, 2016 11:31 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Jean-Marc Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:

Découvrir la Guyane avec Colin Niel


J’avais été intrigué par le précédent roman de Colin Niel, parce qu’il se déroule en Guyane (et que j’y ai fait deux courts séjours professionnels).
Et puis bêtement je l’avais laissé passer.
Je me rattrape avec Obia.
Je ne l’ai pas regretté, superbe.


Saint-Laurent du Maroni, à la frontière du Surinam.
Le jeune Clifton Vakansie fuit les gendarmes qui sont à sa recherche.
Quelques heures plus tôt le corps de Willy Nicolas a été retrouvé chez lui, et il a été vu, peu avant sa mort, en compagnie de Clifton.
Le lendemain un deuxième corps est retrouvé, un autre jeune homme assassiné.
Les deux avaient avalé des sachets de cocaïnes, des mules, « préparées » au Surinam, s’apprêtant à prendre l’avion à Cayenne pour Paris.

Le major Marcy, gendarme de Saint-Laurent, figure connue à l’efficacité redoutable est sur l’affaire, mais on lui adjoint, un peu forcé, le capitaine André Anato, le seul local ayant atteint ce grade en Guyane.
Alors que Marcy fonce derrière Clifton, André Anato trouve qu’il y a des failles dans l’affaire et diversifie l’enquête qui va alors revenir plus de vingt ans en arrière, quand une guerre civile au Surinam créait un afflux de réfugiés à Saint-Laurent…


Emballé.
Voilà.
C’est simple, quand le soir il vous tarde de boucler les rangements, mails, préparatifs pour le lendemain… pour vous enfoncer dans votre canapé votre bouquin à la main, quand vous laissez passer l’heure d’aller dormir, quand vous sortez le bouquin du sac au moindre petit bouchon sur la route c’est qu’il se passe quelque chose.
Et ce fut le cas avec cet Obia.

Je ne vais pas vous dire pour autant que c’est un chef-d’œuvre, un roman qui vous fait vous exclamer devant l’audace, ou l’écriture, mais c’est de la très belle ouvrage, du polar haute couture, de ceux dans lesquels vous plongez sans restriction.
500 pages, et pas une de trop, pas un seul moment où on aurait aimé couper.

Pourquoi ?
Cela tient bien entendu à beaucoup de choses.

Des personnages pour commencer.
Tous les personnages, pas seulement les enquêteurs.
On a l’impression qu’ils sont tous importants pour l’auteur, qu’il leur a accordé son attention, à tous, ce qui leur donne une réalité, une chair, des plaisirs, des souffrances, des faiblesses, des espoirs…
Le lecteur se passionne pour tous les parcours.

L’histoire, qui démarre assez tranquillement et semble si classique au début, vous réserve quelques très jolis coups de théâtre, tous très bien amenés, jamais forcés.
Elle est surprenante et cohérente de bout en bout.

La Guyane, ce territoire si mal connu est très bien décrit.
On entend ses sons, on sent la présence de la forêt et de l’eau, on ressent ce que vivent ses habitants, suivant qu’ils soient implantés depuis longtemps et attachés à cette terre, arrivés récemment de métropole et complètement perdus ou immigrés des pays voisins.
L’auteur arrive à faire entendre les mots locaux, et cela donne un peu de couleur, de goût, comme une épice supplémentaire.

Pour finir, Colin Niel a trouvé la bonne façon de raconter les événements tragiques du Surinam.
Il en dit assez pour que le lecteur comprenne le contexte, mais pas trop pour ne pas donner l’impression d’écrire un article.
C’est passionnant et très émouvant, c’est ce qui fait qu’en plus d’être une bonne histoire bien racontée, Obia est un livre qui touche profondément et durablement.

De la très belle ouvrage.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Juil 30, 2016 8:34 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> Le coup de coeur de Benoît Minville :

Citation:

Prenez une dose d'Obia !


À travers trois destins, vous allez plonger dans un polar, un roman d'aventure et un roman historique sur les terres de Guyane et du Surinam.
Avec talent, Colin Niel tisse une intrigue à la fois violente et humaine dans laquelle les fantômes du passé se confrontent à la réalité terrible du présent.
Ecrivain voyageur de talent.



_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fab
Serial killer : Jacques Reverdi


Age: 41
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 1780
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2016 9:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'avais déjà très apprécié les 2 premiers très bons Colin Niel mettant scène le capitaine Anato mais là avec ce Obia le niveau monte d'un sacré cran.
C'est un roman formidablement riche qui double une enquête passionnante aux multiples rebondissements avec un contexte historique,politique,social et culturel des plus complet qui revient en détail sur l'histoire entremêlée de la Guyane et du Suriname.
Du haut niveau
_________________
Une heure plus tard,je suis entré dans un bar de Bleecker Street et j'ai hurlé: "Allez,cent verres,c'est pour moi! J'ai dit pour moi,tout seul!"
Oh,qu'est-ce qu'ils m'ont mis dans la gueule.
Warren Ellis Artères souterraines
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 40
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 8600
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Déc 22, 2016 12:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Mon avis :

Autant avouer tout de suite que j'ignorais tout de la Guyane, jusqu'à sa localisation, et que par conséquent la lecture de cet Obia s'apparentait pour moi à un voyage en terre inconnue. Par chance, Colin Niel s'est avéré être le guide parfait pour cette aventure littéraire : aussi éloigné de l'auteur opportuniste en quête d'exotisme bon marché susceptible de colorer une énième intrigue policière, que du pseudo-spécialiste se regardant écrire, plus soucieux d'étaler à la vue de tous l'étendue de ses connaissances et transformant ainsi son texte en thèse.
Tout au contraire, Colin Niel écrit, lui, sur ce coin d'Amazonie française comme un auteur barcelonais le ferait dans la capitale catalane ou un romancier des Appalaches dans son coin d'Amérique : en écrivant sur ce qu'il connait et en faisant de la Guyane un personnage à part entière, avec son histoire, son passé, ses difficultés, sa beauté et sa complexité.
Niel dévoile les différentes facettes de cet autre territoire français un peu comme il le fait avec les personnages de son roman, par touches successives, avec justesse et sincérité.
Et on retrouve la même maîtrise, la même habileté dans la construction de son intrigue, entremêlant passé et présent autour du fleuve Maroni.
Un fleuve qui symbolise la frontière invisible entre Suriname et Guyane, et que n'ont cessé de traverser depuis des décennies les habitants de l'un comme de l'autre.
Les Surinamiens par milliers dans les années 1980 pour fuir la guerre civile et ses massacres, tandis qu'aujourd'hui, les barons de la came qui bénéficient d'une planque idéale dans cet Etat faiblement peuplé refusant l'extradition, envoient leurs mules sur les rives françaises du Maroni, direction l'ouest et l'aéroport de Cayenne la capitale, avec pour objectif la métropole.
Entre meurtres inexpliqués, trafic de drogue, course-poursuite échevelée auxquels se mêlent d'étranges fantômes d'une guérilla pourtant achevée depuis des années, Colin Niel déploie plusieurs fils narratifs, d'autant plus captivants que l'on pressent qu'ils vont se rejoindre tôt ou tard, et réserve de belles surprises au lecteur. Si le milieu du récit accuse une baisse de rythme assez conséquente, l'auteur enchaîne heureusement sur un retournement de situation totalement bluffant, pour une dernière partie pleine de suspense menée pied au plancher.
Pas de doute, sous la plume de Colin Niel, la Guyane est définitivement une terre de polar à ne pas manquer !
_________________
« Les nouvelles sont à la littérature ce que la dégustation est à la gastronomie. »
Francis Geffard, éditeur, directeur de la collection Terres d'Amérique chez Albin Michel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 56
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 742
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Aoû 29, 2017 4:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie poche le 06/09/2017
_________________
"N'oublie pas que l'on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier, tout le reste est litres et ratures." Antoine Blondin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com