Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

L'Invisible de Robert Pobi (Sonatine)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8646
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Mai 25, 2012 1:52 pm    Sujet du message: L'Invisible de Robert Pobi (Sonatine) Répondre en citant


Citation:
Montauk, Nouvelle-Angleterre. Jack Cole revient pour la première fois depuis près de trente ans dans la maison où il a grandi. Son père, Jacob Coleridge, un peintre reconnu et célébré dans tout le pays à l’égal de Jackson Pollock, y vit reclus depuis des années, souffrant de la maladie d’Alzheimer. Son état a récemment empiré et une crise de démence l’a conduit à l’hôpital. Si ses jours ne sont pas en danger, ses moments de lucidité sont rares. Jack, qui a le corps entièrement tatoué d’un chant de L’Enfer de Dante, souvenir d’une jeunesse perturbée, est lui aussi un artiste en son genre. Travaillant en indépendant pour le FBI, il possède un don unique pour lire les scènes de crime et entrer dans l’esprit des psychopathes. Alors qu’un terrible ouragan s’approche des côtes, Dan Hauser, le shérif de la ville, profite de la présence de Jack pour lui demander de l’aider à résoudre un double assassinat, celui d’une femme et d’un enfant dont on ignore les identités. Devant la méthode employée par le tueur, Jack ne peut s’empêcher de faire le lien avec un autre crime, jamais résolu, le meurtre de sa mère lorsqu’il avait 12 ans. Alors que le village est bientôt coupé du monde par la tempête, les meurtres se succèdent et Jack est bientôt convaincu que son père connaît l’identité de l’assassin. La clé réside-t-elle dans les 5 000 mystérieux tableaux qu’il a peints inlassablement ces dernières années et qui semblent constituer une sorte d’étrange puzzle ? C’est dans l’esprit de son père que Jack va cette fois devoir entrer, comme il entre d’habitude dans celui des criminels, pour trouver une vérité complètement inattendue.


Après nous avoir fait découvrir Jesse Kellerman avec Les Visages et SJ Watson avec Avant d'aller dormir, Sonatine nous promet pour le mois de mai une nouvelle révélation avec le premier roman de Robert Pobi, L'Invisible. Il est traduit par Fabrice Pointeau. Le pitch de départ est certes un classique dans le genre mais le roman s'annonce particulièrement oppressant. L'utilisation de la peinture dans le thriller m'intéresse vivement, j'avais adoré ce point de vue et l'utilisation de cet univers dans le roman de Jesse Kellerman, cité plus haut.

Dans ce premier roman impressionnant, Robert Pobi s’intéresse à un trait commun que partagent artistes, médecins et policiers, celui d’interroger obsessionnellement les apparences afin d’atteindre, peut-être, la vérité qui se cache derrière. Avec une efficacité et une maîtrise dignes des plus grands auteurs de thrillers, il tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page, au fil d’une intrigue machiavélique, jusqu’au coup de théâtre final, qui place le livre au niveau des plus grandes réussites du genre. Inlassable voyageur, Robert Pobi a longtemps travaillé dans le monde des antiquités. Il vit au Canada. L’Invisible est son premier roman.

"Artistes, médecins et policiers" je rajouterai dans cette liste les éditeurs et en bout de chaînes, les lecteurs, comme je l'évoquais dans ma chronique des Visages de Kellerman :

Citation:
"L'approche de l'auteur est intéressante. Son personnage principal est responsable d'une galerie d'art. Et rentrer dans son esprit pour comprendre son métier, c'est rentrer dans la tête d'un auteur ou d'un éditeur quand il s'agit d'un roman.Le romancier produit des mots qui vont nous donner sa vision du monde. Un peu comme un peintre qui va mettre dans un cadre sa vision particulière d'une scène, d'un monde, d'un univers dont il crée les codes et les règles. L'art du galeriste est de mettre en avant cette vision, de la sublimer, de lui donner un sens, de la mettre en lumière. "


Vous comprendrez donc que je puisse être impatient d'être le 10 mai !

http://www.4decouv.com/2011/12/linvisible-de-robert-pobi-sonatine.html


_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
voxac30
Meurtrier


Age: 48
Inscrit le: 14 Mar 2011
Messages: 399
Localisation: alpes de haute provence

La Ligne Noire

MessagePosté le: Ven Mai 25, 2012 5:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai passé un excellent moment avec ce roman. Dans un style remarquable l'auteur nous fait tourner les pages les unes après les autres sans s'en rendre compte.
Tout simplement le meilleur polar que j'ai lu depuis le début de l'année.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://librairiejaubert.canalblog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 38
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2165
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Ven Mai 25, 2012 5:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il me tentait déjà beaucoup ce livre, avec ton avis Voxac30 je vais encore faire une dépense ! Confused
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Dodger
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 1198
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Ven Mai 25, 2012 8:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis dedans (150 pages) et c'est pas mal pour l'instant. Roman très "sonatinien" Wink : un rythme assez lent, des personnages fouillés et torturés, une intrigue à plusieurs couches, un peu d'art en prime... Et le petit bonus : une histoire d'ouragan gigantesque à l'approche, qui ajoute une tension intéressante.

Ca ne m'empêche pas de dormir, mais c'est tout de même assez prenant et j'ai envie de voir où Robert Pobi veut nous emmener.
_________________
"Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût." (Vauvenargues)
http://cannibaleslecteurs.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 52
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2012 12:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

le thriller del'année sans probleme c'est 10 sur 10
ou commet réinventer le thriller
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8646
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2012 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis dedans, c'est parfois un chouilla bavard mais les pages se tournent. Difficile de ne pas faire un parallèle avec Les Visages. Un nouveau livre qui évoque la folie et la peinture.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Dodger
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 1198
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Juin 03, 2012 9:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le thriller de l'année, sûrement pas - Les fantômes du Delta d'Aurélien Molas et Triple Crossing de Sebastian Rotella sont bien plus forts et plus originaux dans ce registre pour moi -, mais un bon, oui Wink

Mon avis sur PP (8/10) :
Un thriller qui monte en puissance, calqué sur le rythme de l'ouragan gigantesque qui s'approche peu à peu de la ville où se déroule le drame - et qui finit par exploser dans le dernier tiers, dans un déluge de vent et de pluie diluvienne, tout comme explose une violence parfois insoutenable. D'abord lent et minutieux, très axé sur la psychologie des personnages - surtout de Jake Cole, le héros très spécial du FBI -, le roman devient frénétique sur la fin, accumulant l'action et les meurtres sordides. Tout ce qu'il faut pour se laisser prendre et pour foncer vers la chute, effectivement très glauque - même si une lecture un tant soit peu attentive peut permettre de la voir venir.

Je m'en tiens à 8 en raison de descriptions excessivement morbides, de quelques longueurs et délayages, et aussi d'une ou deux grosses ficelles scénaristiques (la petite fille autiste...) qui sont à deux doigts de fragiliser la crédibilité de l'ensemble. Cela dit, ça fonctionne, Pobi écrit bien, et pour un premier roman, c'est très costaud. Un auteur à suivre !

_________________
"Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût." (Vauvenargues)
http://cannibaleslecteurs.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 52
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Juin 05, 2012 5:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dodger a écrit:
Le thriller de l'année, sûrement pas - Les fantômes du Delta d'Aurélien Molas et Triple Crossing de Sebastian Rotella sont bien plus forts et plus originaux dans ce registre pour moi -, mais un bon, oui Wink

Mon avis sur PP (8/10) :
Un thriller qui monte en puissance, calqué sur le rythme de l'ouragan gigantesque qui s'approche peu à peu de la ville où se déroule le drame - et qui finit par exploser dans le dernier tiers, dans un déluge de vent et de pluie diluvienne, tout comme explose une violence parfois insoutenable. D'abord lent et minutieux, très axé sur la psychologie des personnages - surtout de Jake Cole, le héros très spécial du FBI -, le roman devient frénétique sur la fin, accumulant l'action et les meurtres sordides. Tout ce qu'il faut pour se laisser prendre et pour foncer vers la chute, effectivement très glauque - même si une lecture un tant soit peu attentive peut permettre de la voir venir.

Je m'en tiens à 8 en raison de descriptions excessivement morbides, de quelques longueurs et délayages, et aussi d'une ou deux grosses ficelles scénaristiques (la petite fille autiste...) qui sont à deux doigts de fragiliser la crédibilité de l'ensemble. Cela dit, ça fonctionne, Pobi écrit bien, et pour un premier roman, c'est très costaud. Un auteur à suivre !

pffffffffffffffft
ca m'etonnes pas vous etes pas rock and roll, ni defonce^^
aurlien c'est pas un trhiller quand àtriple crossing, franchement à coté, c'est du journalisme, preferez donc la griffe du chien de don winslow ^^
bande de ...
hi hi hi hi hi
ne les ecoutez pas jeunes lecteurs ^^
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
voxac30
Meurtrier


Age: 48
Inscrit le: 14 Mar 2011
Messages: 399
Localisation: alpes de haute provence

La Ligne Noire

MessagePosté le: Mer Juin 06, 2012 1:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

holden a écrit:
Dodger a écrit:
Le thriller de l'année, sûrement pas - Les fantômes du Delta d'Aurélien Molas et Triple Crossing de Sebastian Rotella sont bien plus forts et plus originaux dans ce registre pour moi -, mais un bon, oui Wink

Mon avis sur PP (8/10) :
Un thriller qui monte en puissance, calqué sur le rythme de l'ouragan gigantesque qui s'approche peu à peu de la ville où se déroule le drame - et qui finit par exploser dans le dernier tiers, dans un déluge de vent et de pluie diluvienne, tout comme explose une violence parfois insoutenable. D'abord lent et minutieux, très axé sur la psychologie des personnages - surtout de Jake Cole, le héros très spécial du FBI -, le roman devient frénétique sur la fin, accumulant l'action et les meurtres sordides. Tout ce qu'il faut pour se laisser prendre et pour foncer vers la chute, effectivement très glauque - même si une lecture un tant soit peu attentive peut permettre de la voir venir.

Je m'en tiens à 8 en raison de descriptions excessivement morbides, de quelques longueurs et délayages, et aussi d'une ou deux grosses ficelles scénaristiques (la petite fille autiste...) qui sont à deux doigts de fragiliser la crédibilité de l'ensemble. Cela dit, ça fonctionne, Pobi écrit bien, et pour un premier roman, c'est très costaud. Un auteur à suivre !

pffffffffffffffft
ca m'etonnes pas vous etes pas rock and roll, ni defonce^^
aurlien c'est pas un trhiller quand àtriple crossing, franchement à coté, c'est du journalisme, preferez donc la griffe du chien de don winslow ^^
bande de ...
hi hi hi hi hi
ne les ecoutez pas jeunes lecteurs ^^


Holden je te suis à 100%
Triple crossing est un bon bouquin: intéressant sur le fait que je ne connaissais rien (ou très peu!) du côté géopolitique. Mais comme tu le note , c'est très (trop) journalistique.
Pour Aurélien: un roman "noir".

"l'invisible" m'a énormément accroché tant par le style de l'auteur que par l'histoire en elle-même.
Bref ça bouscule un peu le cerveau , le pied quoi!!
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://librairiejaubert.canalblog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Dodger
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 1198
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Juin 06, 2012 9:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Triple Crossing, trop journalistique ? Non, documenté, ce n'est pas la même chose. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman où la doc était aussi bien intégrée à la fiction. Par la forme, par ses personnages, par la façon dont on tourne les pages, c'est un thriller parfaitement réussi jusqu'à la fin, avec des rebondissements et un suspense permanent.

Et, Holden, je ne vois pas en quoi L'Invisible est un thriller spécialement rock'n'roll et défonce. Le héros est tatoué de partout et s'est drogué dans sa jeunesse à s'en faire péter une durite ? OK, c'est pas franchement le premier du genre, que je sache.
Pour le reste, L'Invisible est un très bon thriller, qui sort de l'ordinaire grâce à des éléments originaux (l'art, l'ouragan, la fin). Mais ce n'est pas un de mes grands coups de cœur de l'année, à la différence de Molas et Rotella, que je trouve plus forts et plus singuliers.

Ensuite - éternel débat -, on dirait que l'étiquette "thriller" est réductrice... Le roman d'Aurélien est très riche, complet, ambitieux, politique, humain - et c'est aussi un thriller, d'un point de vue formel c'est indéniable (chapitres courts, intrigues croisées ou parallèles, cliffhangers fréquents). En tout cas, ce n'est sûrement pas un roman noir !

Après, les trois romans sont très différents, ce n'est peut-être pas la peine d'essayer de les réduire à des étiquettes ni de les comparer pour savoir s'il y en a un qui, objectivement, surpasse l'autre dans sa catégorie. Cela n'apporte rien, et risque de nous faire oublier de dire l'essentiel : ce sont TROIS excellents romans Wink

P.S.: oui, la Griffe du Chien, c'est formidable, démentiel, tellement balèze qu'on peut le considérer comme hors catégorie (et donc supérieur à Triple Crossing...) Mais ça n'enlève rien aux qualités du roman de Sebastian Rotella, peut-être plus "grand public" - et désolé si l'expression emmerde certains puristes, il en faut aussi.
_________________
"Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût." (Vauvenargues)
http://cannibaleslecteurs.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8646
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Juin 07, 2012 6:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens d'en terminer la lecture il y a quelques minutes. C'est bien écrit, mais la conclusion est pour moi une déception... Je ne suis pas persuadé que l'ensemble de l'énigme soit cohérente.
Je comprends maintenant pourquoi certains romans étaient comparés à L'Invisible. Alors que pour moi c'était surtout une sorte d'écho à Les Visages de Jesse Kellerman.
Et merde, cette révélation finale est une des idées que j'avais noté dans un carnet il y a une quinzaine d'année. Très étrange comme expérience ! Bon, maintenant, le plus difficile : en faire une chronique sans trop en dire sur l'intrigue...
Une chose qui n'a pas de réponse :
Spoiler:
On nous raconte l'histoire de ce bateau à la dérive, avec la mère égorgée et le père planté au mur par un harpon.
On ne sait pas qui a fait ça. Pas un gamin de 3 ans, c'est certain. Alors quoi ? C'est un traumatisme à la Dexter qui a crée l'Homme de sang ? Un meurtre il y 27 ans et plus rien. Jusqu'au retour du fils au près de son père ?

Et pourquoi le père se suicide alors ? Parce qu'il sait que le Bloodman est de retour ? Mais pourquoi est-il de retour ? Pourquoi maintenant ?

Et le tatouage de Jake, qui l'a réalisé ?


Ça fait beaucoup de questions pour répondre à cette intrigue et à ce twist final. Alors oui, le bouquin est superbement écrit, avec une belle montée en puissance, avec un jolie parallèle avec la tempête. Mais au final, ça fait un peu pshit : la tempête que l'on attend n'arrive pas et le twist final plus incroyable que crédible.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 52
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Juin 08, 2012 3:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bon on sera pas d'accord, je cris^^
c'est bien aussi, t'imagines si on était d'accord
on pourrait en debattre mais j'en reste là, a chacun de le lire
qaund à fredo, ok pour tes questions, mais je n'attendais pas de reponses précises, c'est superflu, quand au tatouage, c'est assez explicite je pense

bref marre toi bien pour la chroniqr;, on en a fait 2 , en élagant ^^p
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8646
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Juin 08, 2012 4:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bon, j'ai trouvé deux pistes Wink
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8646
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Juin 08, 2012 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur PP :
Citation:
C'est superbement écrit, parfois un peu bavard mais c'est une nouvelle incursion dans le monde de folie de la peinture. L'Invisible forme avec les Visages, un jolie diptyque. Mais la conclusion de l'histoire avec la révélation de l'identité du BloodMan est pour moi, une grosse déception. C'est une fin originale mais trop peu crédible pour avec l'impact nécessaire sur les dernières pages de ma lecture. Par contre, il est évident que Pobi tape un grand coup sur la table. Il va être attendu au tournant pour son second roman !


Et ma chronique complète sur 4decouv :
http://www.4decouv.com/2012/06/chronique-linvisible-robert-pobi.html
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com