Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Je m'appelle Requiem et je t'..., de Stanislas Petrosky

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 43
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10696
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mar 09, 2022 7:04 am    Sujet du message: Je m'appelle Requiem et je t'..., de Stanislas Petrosky Répondre en citant



Citation:
Moi, vous ne me connaissez pas encore, mais ça ne va pas tarder. Je m’appelle Estéban Lehydeux, mais je suis plus connu sous le nom de Requiem. Je suis curé, ça vous en bouche un coin ?
Oubliez tout ce que vous savez sur les prêtres classiques, je n’ai rien à voir avec eux, d’autant que j’ai un truc en plus : je suis exorciste. Je chasse les démons.
Bon pas tous, parce que je dois d’abord gérer les miens, surtout quand ils font du 95 D, qu’ils dandinent du prose et qu’ils ont des yeux de biche.

Chasser le diable et ses comparses n’est pas de tout repos, je ne vous raconte pas. Enfin si, dans ce livre.

Ah, un dernier détail : Dieu pardonne, moi pas...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 43
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10696
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mar 09, 2022 7:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Il s’appelle Estéban Lehydeux, mais vous pouvez le désigner sous son sobriquet de « Requiem ». Un curé, oui, en effet. Du genre beau gosse, costaud et surtout, toujours prêt à dégommer du malfaisant. Un moine-soldat ? S’il n’était que bagarreur, ça pourrait éventuellement passer, mais voilà : il aime aussi l’alcool, le sexe, les gros mots, et c’est avec cette même ferveur qu’il n’hésite jamais à se fourrer dans des histoires pas possibles. Ici, c’est la belle Martine, professionnelle de la galipette, qui lui demande de l’aide, parce que des tarés lui ont demandé de tourner dans un film porno avec des enfants. Et Requiem n’est pas du genre à pardonner ce genre d’écart.

Ce premier opus de la série consacrée à Requiem pose le ton dès le prologue : ça va être gras et dynamique. Vous aimez la finesse, le lyrisme, la subtilité ? Passez votre chemin. Requiem, ce dur en soutane, c’est un hybride : il est le fils littéraire de Stanislas Petrosky, mais il tient tout autant de Frédéric Dard, de Michel Audiard, de Gabriel Lecouvreur, alias le Poulpe, ou encore de certains écrits de Maxime Gillio. Un individu féroce, déroutant, au verbe haut, enfiévré et licencieux, mais pour lequel on ressent rapidement de l’empathie. Et voilà que cette grenade humaine dégoupillée du goupillon en vient à se frotter à un réseau pédopornographique : imaginez bien qu’il ne va pas faire dans la dentelle. Notre lascar va se retrouver au volant de la Ford Mustang conduite par Jean-Paul Belmondo dans Le Marginal, jouer du Desert Eagle, baffer du gougnafier et même payer chèrement de sa personne. Indéniablement, voilà un ouvrage qui divise : ça claque, ça déglingue, ça s’envoie en l’air, ça multiplie les jeux de mots – parfois volontairement foireux. Stanislas Petrosky, tout à sa gouaille décomplexée, aligne aussi les notes de bas de page, s’adresse directement au lecteur, et jamais, ô grand jamais, ne se prend au sérieux. D’ailleurs, on remarque rapidement que l’intrigue a l’épaisseur d’une limande prise en étau entre deux sous-marins nucléaires, les personnages tiennent du cliché ambulant, et certains passages sont ouvertement des prétextes à galéjades, parties de jambes en l’air et autres confrontations musclées. Mais on pardonne bien volontiers à Stanislas Petrosky ces facilités pour une raison magistrale : on se marre. La forme l’emporte sur le fond, la décontraction sur l’absence de crédibilité et d’originalité, et les moins de deux cents pages passent si vite qu’on en vient presque à regretter la concision de l’ensemble. Mais pas de panique : il y a encore cinq autres tomes à cette série, le dernier, Sur des Breizh ardentes, est d’ailleurs paru chez Eaux troubles en début d’année. En revanche, un carton rouge clignotant pour les fautes d’orthographe et autres coquilles, surnuméraires comme ça n’est guère permis dans cet opus !

Un roman sévèrement décoincé, sans réel égal dans le monde littéraire actuel, où Stanislas Petrosky fait feu de tout bois pour notre plus grand plaisir. Avec Requiem, voilà un protagoniste atypique qui, à défaut de pallier la crise des vocations dans le personnel catholique, ralliera à lui les ouailles gourmandes de boutades et de récits qui défoulent. Amen.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com