Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Trilogie Elena Blanco - Carmen Mola (Actes Sud)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 45
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10979
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Déc 15, 2021 10:55 am    Sujet du message: Trilogie Elena Blanco - Carmen Mola (Actes Sud) Répondre en citant

Nouvelle voix explosive du thriller espagnol, récompensée cette année du très prestigieux prix Planeta, Carmen Mola a inauguré une trilogie autour de l'enquêtrice Elena Blanco avec La Fiancée gitane, traduit par Anne Proenza pour Actes Sud, et en cours d'adaptation cinématographique.






Le livre :

Quand elle rentre à l’aube, fourbue, éméchée, la voix éraillée par sa nuit dans les bars de karaoké, dévastée par la tristesse de la chair assouvie furtivement avec des inconnus, Elena Blanco a un rituel : examiner pendant des heures les images d’une caméra de surveillance placée devant la porte cochère de son immeuble. Qui craint-elle de voir ? Ou, plutôt, qui plus que tout au monde voudrait-elle voir ?

Une affaire non résolue pour cette enquêtrice hors pair, la seule dans sa carrière. Mais c’est bien plus qu’une affaire, c’est un drame personnel qui a brisé sa vie et qui hante chaque seconde de son existence.

Pour l’heure, il lui faut éloigner ses démons et aller de l’avant car l’antenne de police qu’elle dirige à Madrid se trouve saisie d’un cas bien étrange : le meurtre d’une gitane disparue après l’enterrement de sa vie de jeune fille. La mort, d’un sadisme avéré, a manifestement été donnée par un esprit effroyablement retors. Le mode opératoire n’est pas sans rappeler un crime survenu sept ans plus tôt, et dont la victime n’est autre que Lara, la sœur de la gitane, qui s’apprêtait elle aussi à épouser un gadjo. Pourtant, l’assassin de Lara est déjà sous les verrous.

De fausses pistes en indices délusoires, dans des sites madrilènes illustres ou mystérieux mais tous chargés d’histoire, l’auteur déplie une intrigue horrifique avec une exemplaire économie d’effets ; et porte sur les fonts baptismaux un nouveau personnage promis à un bien bel avenir.



« Tous sont conquis (quand on prend le livre, on ne le laisse plus) par la force et l’intensité d’une histoire digne du meilleur roman noir de Pierre Lemaître, qui partage certaines caractéristiques des textes de Sandrone Dazieri et a comme protagoniste une de ces détectives qui feront date. »
Inès Martin Rodrigo - abc

« En résumé, la violence, la trahison, la mort, la ville, la corruption policière, la solitude, le sexe, le mystère, tout s’unit à la littérature pour composer cette structure symphonique si particulière, d’une originalité extrême. Aussi simple et précise qu’un tir à bout portant, en plein cœur. »
Pablo Delgado - abc



>> Lire un extrait



L'auteur :

Carmen Mola est le pseudonyme d'une Madrilène qui publierait son premier roman, La Fiancée gitane, à quarante-cinq ans, serait mariée et mère de trois enfants. L'auteur semble connaître Madrid comme sa poche, mais pour le reste rien n'est moins sûr...



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Jeu Déc 16, 2021 6:12 am; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 45
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10979
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Déc 15, 2021 11:01 am    Sujet du message: Répondre en citant




Est sorti en poche au printemps dernier chez Babel :






En même temps que la parution d'une nouvelle enquête d'Elena Blanco, Le Réseau pourpre, toujours traduit par Anne Proenza :






Le livre :

Par une journée d’été caniculaire, l’inspectrice Blanco fait irruption dans la villa d’une famille madrilène de la classe moyenne et se rue dans la chambre d’un adolescent. La scène diffusée en direct sur l’écran de son ordinateur dépasse l’entendement : une jeune fille y subit d’atroces sévices avant d’être méthodiquement assassinée par deux hommes masqués. Si le garçon est arrêté devant des parents consternés d’avoir pu engendrer un tel détraqué, pour la brigade, le cas est loin d’être isolé. Voilà des mois qu’elle piste le sinistre Réseau Pourpre, spécialisé dans les «snuff movies», ces films clandestins diffusés exclusivement sur le «Dark Web», à destination de voyeurs prêts à payer des fortunes leur macabre addiction à la violence. Un business juteux qui se passe aisément de décors, de fondus enchaînés et d’effets spéciaux, puisque les suppliciés ne sont pas des acteurs.

Pour la plus célèbre flic d’Espagne, cette enquête revêt en outre une importance toute personnelle : son fils a été séquestré voilà huit ans par ce même réseau, et il se pourrait bien que de victime il soit devenu bourreau.

L’enquête explore tant le Madrid des beaux quartiers que celui de ses banlieues oubliées et déterre de bien obscurs secrets de famille remontant à l’ère franquiste. Noyant son désespoir dans la grappa et les nuits blanches des bars à karaoké, ici plus que jamais, Elena Blanco est une femme forte qui veut comprendre. Mais l’amour d’une mère pour son fils obéit-il toujours aux lois de la raison?



>> Lire un extrait




_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 45
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10979
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Déc 15, 2021 11:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

En octobre dernier, au cours de la soirée de remise du prestigieux prix Planeta à sa lauréate Carmen Mola pour son quatrième roman, on apprenait via le site Actualitté que derrière ce pseudonyme se cachaient en réalité trois auteurs hispaniques : Agustin Martinez, Jorge Diaz et Antonio Mercero.

Citation:

L'identité secrète d'une romancière dévoilée lors d'un prestigieux prix littéraire


En France, seuls deux de ses trois premiers romans ont été traduits chez Actes Sud, La fiancée gitane en février 2019 et Le Réseau pourpre en avril dernier (trad. Anne Proenza). Mais Carmen Mola préservait un mystère entier : cette Madrilène de 45 ans, se présentait comme mère de famille avec trois enfants. De fait, ils étaient bien trois, mais des auteurs, qui s’abritaient derrière ce pseudonyme. En recevant le prix littéraire majeur en Espagne, ils ont mis un terme à leur secret.


L’éditeur français, comme tous les autres, avait joué le jeu de ce pseudonyme, mais à l’occasion de la remise du 70e prix Planeta — doté d’un million d’euros — Carmen Mola s’est finalement démasquée. Saluée pour son roman La Bestia, la romancière s’est changée... en trois hommes, montés sur scène pour recevoir leur prix : Jorge Díaz, Agustín Martínez et Antonio Mercero.

Dans chacun de leurs ouvrages, était mise en scène l’inspectrice Elena Blanco – dans une trilogie La novia gitana, La red púrpura et La Nena, roman encore à traduire en France.

Tous trois sont apparus sur scène, comme des Cendrillon inattendues, vers minuit. Scénaristes, ils avaient inventé cette femme, enseignante au lycée, née en 1973 et qui écrirait des romans sur son temps libre, presque comme un jeu. « Voilà quatre ans, nous nous sommes mis d’accord sur un scénario, et avons eu cette idée qui paraissait folle : écrire l’histoire ensemble. Et à présent, nous sommes lauréats de ce prix dont rêvent tous ceux qui écrivent », indiquait Antonio Mercero.

Jorge Díaz ajoutait qu’au cours de ces années, les trois amis ont traversé des moment macabres, « dans une ville étouffante où nous avons vécu la pandémie ». Tous trois ont perdu des parents au cours de cette tragédie.

Plus pragmatique, Agustín Martínez soulignait : « Il s’agit là d’une histoire de morts, rien de nouveau dans le style de Carmen Mola, à laquelle s’ajoute des éléments de conspiration. » Et bien entendu, des éléments très similaires à l’épisode Covid que le monde a traversé en 2020.


Madrid, 1834, peste et serial killer

Avec La Bestia, leur dernier ouvrage, on plonge dans le récit d’une ville ravagée par une vague de criminalité, ciblant spécifiquement les jeunes filles des classes défavorisées. Un journaliste, un policier et une jeune femme tentent alors de comprendre l’origine des meurtres ignobles qui se succèdent.

Juan Eslava Galán, au nom du jury, se régale de « ce mélange passionnant de thriller et de roman historique, qui se déroule durant l’épidémie de choléra qui a dévasté Madrid en 1834, occasionnant des mystérieux meurtres en série de filles démembrées ».

Le Premio Planeta compte parmi les plus importantes récompenses littéraires au monde, mieux doté que le prix Nobel de littérature. On comprend que pour l’édition 2021, 654 œuvres aient tenté leur chance — issues de toute la littérature hispanophone, principalement d’Espagne, avec 389 ouvrages, puis de l’Argentine, avec 41 et du Mexique avec 39.




Moi qui suis déjà fan d'Agustin Martinez (auteur du magnifique thriller psychologique Monteperdido et, plus récemment, du très bon La Mauvaise herbe), après un rapide coup d'oeil sur les avis enthousiastes publiés en ligne, j'ai profité de ma dernière tournée en librairie pour me prendre La fiancée gitane en poche, que j'ai hâte de découvrir !




_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Polarbear
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 57
Inscrit le: 02 Nov 2015
Messages: 786
Localisation: Belin Beliet 33


MessagePosté le: Mer Déc 15, 2021 1:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert tu as le chic pour me faire découvrir des pépites !
Allez hop dans ma liste de livres à acheter! merci bien hein! Laughing
_________________
"Ce qui compte dans le polar, ce n'est pas le crime, mais le monde dans lequel il se produit." Richard Price
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 45
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10979
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Déc 15, 2021 7:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Polarbear, ça fait plaisir ! Que veux-tu, quand on n'a plus aucun bouquin à se mettre sous les yeux, on se met en quête de potentielles pépites... Mr. Green
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com