Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Pascal Dessaint
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 39
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 8978
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Nov 21, 2007 6:48 pm    Sujet du message: Pascal Dessaint Répondre en citant

Je viens d'ajouter à la base, suite à la soumission d'un de ses polars à Polars Pourpres, tous les livres écrits par Pascal Dessaint.

Pascal Dessaint est né à Dunkerque en 1964. Il s'installe à Toulouse en 1984.
Pendant deux ans, il anime une émission culturelle quotidienne sur une radio toulousaine. Pascal Dessaint déteste parler de ce qu'il ne connaît pas et toutes ces expériences vont nourrir son oeuvre à venir Pascal Dessaint aime à penser que l'écriture est plus affaire d'instinct que de technique, qu'un bon écrivain, pour paraphraser Raymond Chandler, met ses tripes sur la table et chaque fois repart à zéro. Fortement marqué par Charles Bukowski et Hubert Selby Jr., il publie son premier roman Les paupières de Lou en 1992. De quoi tenir dix jours, un recueil de nouvelles, paraît l'année suivante à L'Incertain et obtient le Prix Métiers et Culture 1994. Ne dédaignant ni les outrances du néo-réalisme, ni le fantastique quotidien, Pascal Dessaint publie un nouveau roman en 94 Une pieuvre dans la tète, toujours à L'lncertain. 1995 marque son entrée aux Editions Rivages.


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Caf
Témoin



Inscrit le: 10 Déc 2006
Messages: 80



MessagePosté le: Mer Nov 21, 2007 6:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je rajouterais bien, si j'osais... un excellent petit Poulpe conçu par Pascal Dessaint : Les pis rennais.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
terramater
Meurtrier



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 285
Localisation: Nantes


MessagePosté le: Mer Nov 21, 2007 7:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu :

Antoine mène une existence recluse dans la Brenne, pays d’étangs et de forêts. Il parcourt les routes à la recherche de cadavres d’animaux lui confirmant les dégâts de la "civilisation" sur la nature. Myriam partage sa vie depuis de nombreuses années. Elle a abandonné mari et enfant pour le suivre. Aujourd’hui ils vivent côte à côte sans se parler.
A Dunkerque, c’est l’époque du carnaval. Mais Mauricette, élève dans un lycée horticole, souffre de voir son père à l’hôpital, plongé dans un coma profond. Pour tromper sa solitude, elle fréquente Régis et Thierry, deux garçons à la dérive qui sont prêts à tout pour lui plaire. Ces personnages meurtris vont tous se croiser au cœur de la Brenne, où se jouera leur destin...
Pascal Dessaint nous entraîne dans un univers de brume où les certitudes s’évanouissent pour donner corps à nos peurs les plus sombres. A l’image de cette faune et de cette flore en pleine mutation, comme pour dire à l’homme qu’il n’est plus en harmonie avec un monde qu’il détruit. “Cruelles natures” est un roman noir à l’atmosphère envoûtante, porté par ce style à la fois familier et ardent, qui est la marque de l’auteur.
« L’intrigue a son importance, mais si les personnages ou le style sont forts, ils peuvent très bien lui damer le pion. Il existe de vrais stylistes tels que Manchette ou Pascal Dessaint. » Claude Chabro


C'est noir, triste, sociale, il faut s'accrocher parfois, notamment lors d'une scène de recherche d'une dent avalée par mégarde. A vomir !!!

Laurent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10126
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Nov 21, 2007 8:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Encore un grand nom du roman noir français. Je ne l' ai jamais lu par contre.
Par contre, je crois bien que Loin des humains a reçu le Prix Polar de Cognac en 2005 ou 2006.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 39
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 8978
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Nov 21, 2007 8:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:

Par contre, je crois bien que Loin des humains a reçu le Prix Polar de Cognac en 2005 ou 2006.


Trouvé sur sa fiche sur Polars Pourpres : Wink
Citation:
ce roman retrace avec sobriété et compassion un terrible enchaînement de circonstances, jusqu’au moment fatal où les êtres s’éloignent irrémédiablement de leur humanité. C’est l’un des plus beaux livres de Pascal Dessaint. Il a reçu le grand prix du roman noir français 2006 au festival du film de cognac.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 51
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Nov 22, 2007 8:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

oh mazette
heureusement qu'il y a des bilbiothèques
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8904
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Nov 03, 2010 10:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un grand coup de cœur pour bibi que le dernier roman de Pascal Dessaint, Les derniers jours d'un homme. L'occasion de déterrer ce vieux topic et de parler par ici d'un auteur qui le mérite largement.



Ma chronique concernant Les derniers jours d'un homme (première fois que je mets 5 cigognes !) est disponible sur Polars Pourpres.

Citation:
Retour aux sources pour Pascal Dessaint

Une cité industrielle du Nord-Pas-de-Calais.
Clément, jeune papa, vient de perdre coup sur coup son père et son épouse. Il a décidé de quitter l'horreur de l'usine pour travailler dans l'élagage. Il lui est très difficile de faire face à ce double deuil.
A cette voix répond celle de Judith, orpheline de dix-huit ans, élevée par son oncle Étienne, qui cherche à comprendre, quinze ans après les faits, ce qui est vraiment arrivé à Clément, son père.

Dans Loin des humains, Pascal Dessaint s'intéressait à la catastrophe de l'usine AZF, à Toulouse. Délaissant la ville rose, cadre habituel de ses romans, il situe Les derniers jours d'un homme dans sa région natale, le Nord – il est né à Dunkerque.
Beaucoup se souviennent sans doute de l'affaire Metaleurop. C'est aux ouvriers de la tristement célèbre usine de Noyelles Godault que Pascal Dessaint dédie son roman. Rappelons-le, Metaleurop, c'est plus de 800 licenciés, des conséquences désastreuses sur l'écologie locale tout comme sur la santé des habitants et d'innombrables drames humains. A son échelle, l'auteur veut rendre hommage à cette communauté d'hommes et de femmes qui continuent de souffrir à cause de l'usine.
Grâce à ses deux personnages principaux, Clément et Judith, l'auteur parvient à nous faire voir l'histoire de Metaleurop dans son ensemble, sans tomber dans le procès à charge ou le pathos larmoyant. Clément est un père courageux, attentionné, qui se bat pour que sa fille pâtisse le moins possible de la situation. A ce propos, il est à noter que le délicat sujet du deuil est très bien traité par l'auteur, qui trouve le ton juste pour nous faire part de la difficulté de vivre sans ceux qu'on aime, de la longue reconstruction de soi suite au décès d'un proche.
Les protagonistes se rendent compte, tout comme le lecteur, des désastres causés par la mauvaise gestion de l'usine. À cause des métaux lourds, la nature se meurt autour de hauts fourneaux. Les enfants peuvent à peine sortir jouer dehors tant l'air est pollué. Les malades sont nombreux, leurs reins sévèrement touchés par la plombémie. Clément n'en demeure pas moins un amoureux de la nature. Il aime retrouver son arbre préféré et, au coucher, faire rêver sa fille en lui faisant découvrir toutes sortes de papillons.

Les derniers jours d'un homme est bien plus qu'un texte dénonciateur, c'est un grand roman noir. Puissant, fort bien écrit, émouvant, il confirme tout le talent qu'à Pascal Dessaint pour raconter des histoires à plusieurs voix, prenantes au possible. Nul doute que les personnages de Clément et Judith, profondément humains, habiteront longtemps l'esprit du lecteur. Magistral !


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
AurélieMw
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 32
Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 1045
Localisation: Marseille

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Nov 04, 2010 11:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Devant une telle critique... Je vais me lancer (jamais rien lu de l'auteur!!!) Merci Hoel.
_________________
Il y a, au cours de l'existence, des rencontres imprévues et singulières, où bien des faits se produisent, en apparence anodins, et qui auront été les dons du destin.[Hector Bianciotti]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8904
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Nov 04, 2010 11:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Par contre, c'est du roman noir social. Je sais que ça ne plaît pas forcément à tout le monde (notamment les fans de thrillers). Faut pas s'attendre à un rythme fou, à des cliffhangers en veux-tu en voilà ou à plein de rebondissements hénaurmes. Par contre, il y a une vraie enquête puisque Judith fouille le passé pour comprendre ce qui est arrivé à son père.
Et puis c'est superbement écrit, humain, touchant, et malheureusement si vrai...

J'espère que ça te plairas. Tu m'en diras des nouvelles. Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
AurélieMw
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 32
Inscrit le: 02 Aoû 2005
Messages: 1045
Localisation: Marseille

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Nov 04, 2010 11:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Par contre, c'est du roman noir social. Je sais que ça ne plaît pas forcément à tout le monde (notamment les fans de thrillers).

J'espère que ça te plairas. Tu m'en diras des nouvelles. Wink


Ce n'est pas un problème pour moi, je ne lis pas que des romans policiers (au sens très large du terme). J'adore aussi le roman noir et certains m'ont plus marquée que des thrillers justement, même en l'absence de détails sanglants ou d'intrigue folle (L'immense obscurité de la mort de M.Carlotto, par ex, c'est le 1er qui me vient là, ou "Lune de glace" absolument fabuleux !)
J'aime les romans "sociaux"aussi (cf mon enthousiasme sur le forum pour les romans de Delphine de Vigan, d'ailleurs il n'y a aucune intrigue mais c'est très sombre aussi !)

Merci encore !
et à bientôt Wink
_________________
Il y a, au cours de l'existence, des rencontres imprévues et singulières, où bien des faits se produisent, en apparence anodins, et qui auront été les dons du destin.[Hector Bianciotti]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Fabien Herisson
Meurtrier



Inscrit le: 24 Avr 2009
Messages: 380


La Ligne Noire

MessagePosté le: Ven Nov 19, 2010 10:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Un grand coup de cœur pour bibi que le dernier roman de Pascal Dessaint, Les derniers jours d'un homme. L'occasion de déterrer ce vieux topic et de parler par ici d'un auteur qui le mérite largement.



Ma chronique concernant Les derniers jours d'un homme (première fois que je mets 5 cigognes !) est disponible sur Polars Pourpres.

Citation:
Retour aux sources pour Pascal Dessaint

Une cité industrielle du Nord-Pas-de-Calais.
Clément, jeune papa, vient de perdre coup sur coup son père et son épouse. Il a décidé de quitter l'horreur de l'usine pour travailler dans l'élagage. Il lui est très difficile de faire face à ce double deuil.
A cette voix répond celle de Judith, orpheline de dix-huit ans, élevée par son oncle Étienne, qui cherche à comprendre, quinze ans après les faits, ce qui est vraiment arrivé à Clément, son père.

Dans Loin des humains, Pascal Dessaint s'intéressait à la catastrophe de l'usine AZF, à Toulouse. Délaissant la ville rose, cadre habituel de ses romans, il situe Les derniers jours d'un homme dans sa région natale, le Nord – il est né à Dunkerque.
Beaucoup se souviennent sans doute de l'affaire Metaleurop. C'est aux ouvriers de la tristement célèbre usine de Noyelles Godault que Pascal Dessaint dédie son roman. Rappelons-le, Metaleurop, c'est plus de 800 licenciés, des conséquences désastreuses sur l'écologie locale tout comme sur la santé des habitants et d'innombrables drames humains. A son échelle, l'auteur veut rendre hommage à cette communauté d'hommes et de femmes qui continuent de souffrir à cause de l'usine.
Grâce à ses deux personnages principaux, Clément et Judith, l'auteur parvient à nous faire voir l'histoire de Metaleurop dans son ensemble, sans tomber dans le procès à charge ou le pathos larmoyant. Clément est un père courageux, attentionné, qui se bat pour que sa fille pâtisse le moins possible de la situation. A ce propos, il est à noter que le délicat sujet du deuil est très bien traité par l'auteur, qui trouve le ton juste pour nous faire part de la difficulté de vivre sans ceux qu'on aime, de la longue reconstruction de soi suite au décès d'un proche.
Les protagonistes se rendent compte, tout comme le lecteur, des désastres causés par la mauvaise gestion de l'usine. À cause des métaux lourds, la nature se meurt autour de hauts fourneaux. Les enfants peuvent à peine sortir jouer dehors tant l'air est pollué. Les malades sont nombreux, leurs reins sévèrement touchés par la plombémie. Clément n'en demeure pas moins un amoureux de la nature. Il aime retrouver son arbre préféré et, au coucher, faire rêver sa fille en lui faisant découvrir toutes sortes de papillons.

Les derniers jours d'un homme est bien plus qu'un texte dénonciateur, c'est un grand roman noir. Puissant, fort bien écrit, émouvant, il confirme tout le talent qu'à Pascal Dessaint pour raconter des histoires à plusieurs voix, prenantes au possible. Nul doute que les personnages de Clément et Judith, profondément humains, habiteront longtemps l'esprit du lecteur. Magistral !



Dernière édition par Fabien Herisson le Ven Aoû 19, 2011 11:20 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8904
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Nov 19, 2010 11:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pas à proprement parler un pitch, mais très intéressant. Merci pour le lien Fabien. Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Fabien Herisson
Meurtrier



Inscrit le: 24 Avr 2009
Messages: 380


La Ligne Noire

MessagePosté le: Ven Nov 19, 2010 11:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Pas à proprement parler un pitch, mais très intéressant. Merci pour le lien Fabien. Wink


Pascal ne savait pas trop comment parler de lui et de son roman, dont le sujet est vraiment très personnel.
C'est court, mais intéressant.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8904
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Jan 05, 2011 10:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie le 2 février prochain du Bal des frelons, le nouveau roman de Pascal Dessaint, chez Rivages/Thriller.



Citation:
Le point de vue de l’éditeur

La montagne, les prairies, le grand air, ce n'est pas toujours aussi sain et bucolique qu'on le pense. Un peu plus loin dans la vallée, les vestiges d'une ancienne usine de tungstène sont encore visibles. Ensuite, il y a le village. Et ses habitants. C'est ça le pire, à commencer par ce combinard de Michel, le maire, qui ne montre pas vraiment le bon exemple à ses administrés. Alors, comment s'étonner que ceux qui ne sont pas obsédés par le sexe ne pensent qu'à l'argent, quand ce n'est pas les deux à la fois ? Tout est bon pour arriver à ses fins : menace, chantage, meurtre.

Rémi, lui, est un peu différent ; il ne parle qu'à ses poules, nommées Sten et Dhal, et à sa femme qui, hélas, devient chaque jour un peu plus laide, et pour cause : elle est morte.

Au milieu de cet essaim de frelons en folie, Maxime l'apiculteur n'a plus qu'une chose à faire : enfiler sa combinaison protectrice. Dans ce village de l'Ariège, ce n'est pas l'ours l'animal le plus dangereux...

Amoureux de la nature, Pascal Dessaint nous montre, cette fois, une tout autre facette de la vie des bêtes avec cette farce drôle et cruelle qui rappelle Siniac ou le Charles Williams de Fantasia chez les ploucs. Mené d'une plume alerte et impeccablement construit, Le Bal des frelons nous ramène à cette vérité première : l'homme est un loup pour l'homme, mais doté de quelque aptitude à la tendresse, histoire de ne pas désespérer de l'espèce.



_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8904
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Jan 12, 2011 4:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les Toulousains sont à la fête cet hiver.
Le samedi 12 février à 18h00 ils pourront rencontrer Pascal Dessaint qui viendra parler (entre autres) de son dernier roman Le bal des frelons. Ça se passera à à la Librairie Ombres Blanches (à Toulouse donc).
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com