Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les romans de Tim Dorsey (Rivages)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9391
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Fév 21, 2014 1:39 pm    Sujet du message: Les romans de Tim Dorsey (Rivages) Répondre en citant

Cela faisait des années qu'on me parlait de cet auteur floridien déjanté, voilà que j'ai enfin lu l'un de ses romans (et tant qu'à faire, le premier).

L'auteur



Tim Dorsey a été reporter au Tampa Tribune durant une douzaine d’années avant de devenir auteur de romans noirs, ceci expliquant probablement cela. Il réside toujours en Floride malgré le portrait ravageur qu’il en fait dans ses romans.
Tous ses romans (14 aux USA à ce jour, 6 en France) mettent en scène Serge A. Storms.


Ses romans traduits en français (sauf les titres ^^)

1.
2.
3.
4.
5.
6.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9391
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Fév 21, 2014 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis concernant Florida Roadkill vient de paraître sur Polars Pourpres.



Citation:
Cocktail givré en Floride

Serge et Coleman, deux types que beaucoup qualifieraient de psychopathes, vont rencontrer la superbe Sharon, une espèce de mante religieuse qui épouse de riches types avant de les éliminer – souvent de façon originale – pour mieux récupérer leur assurance vie. En virée, les trois dingos (qui carburent à tout et n'importe quoi pourvu que ça procure des sensations fortes) vont tomber sur Veale, un orthodontiste aussi riche que magouilleur. Ce dernier a le malheur de clamer haut et fort qu'il a fait assurer ses mains à hauteur de cinq millions de dollars. Il va être victime d'un « malheureux accident » de tronçonneuse puis amené aux urgences avec quelques doigts en moins. Mais alors que le trio pensait le contraindre à verser les millions promis par l'assurance, Veale parvient à prendre la poudre d'escampette. Commence alors une virée haute en couleurs dans toute la Floride du sud.

De la lecture des premières pages de Florida Roadkill ressortent plusieurs impressions : c'est drôle, déjanté à souhait, mais aussi (de fait ?) très décousu. Le roman, choral, passe d'un personnage à un autre, puis à un autre, tous plus foutraques les uns que les autres, sans qu'on ne comprenne toujours où l'auteur veut en venir. Peu à peu notre cerveau s'habitue à cette gymnastique et l'on prend plaisir, au fil des pages, à retrouver les différents énergumènes précédemment évoqués. Au final, c'est habilement construit car ils joueront tous tôt ou tard un rôle dans les pérégrinations de Serge, Coleman et Sharon. Les membres du trio se disputent, s'aiment (sauvagement), picolent, fument, regardent le baseball, mais surtout, cherchent à mettre la main sur les millions évaporés dans la nature. Et pour ça, pas de pitié, tous les moyens sont bons.
Comme Serge, Tim Dorsey, qui a été reporter au Tampa Tribune pendant une douzaine d’années, est un vrai passionné de la Floride. Avec eux, on découvre avec plaisir l’État ensoleillé et ses habitants, sans doute pas tous aussi givrés dans la réalité, espérons-le.
Au programme de ce road trip déjanté avec en fil rouge la finale des World Series : le cartel le moins dangereux du monde (le bien-nommé « Cartel de Mierda »), un bébé caïman congelé, un meurtre commis à l'aide d'une navette spatiale modèle réduit, un assureur qui meurt à cause des clauses qu'il a lui-même écrites pour escroquer les clients, un présentateur radio élu sénateur grâce à son homophobie affichée, des « bikers » sans moto refusés par tous les Hell’s Angels, ou encore une procession de sosies d'Ernest Hemingway !

La lecture des aventures de Serge & co n'est pas forcément des plus faciles au premier abord mais, pour peu qu'on s'adapte à ce rythme endiablé, on passera une belle partie de plaisir. Tim Dorsey a l'imagination débridée au possible et rarement on aura autant ri en découvrant, comme certains policiers du roman, des crimes abracadabrantesques. On retrouvera Serge et la Floride dans plusieurs autres romans parus chez Rivages.


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10328
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Fév 21, 2014 3:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Yeeaahh ! Il faut à tout prix que je commence cette série-culte au plus vite !

À noter que Orange Crush est un peu un hors-série : si Serge Coleman y fait une apparition, c'est pour y jour un rôle très secondaire (d'après ce que j'ai compris), ce qui fait qu'il peut tout à fait se lire au hasard.
De toutes façons, même si c'est toujours mieux de commencer une série par sa première aventure, personne ne doit s'empêcher de lire Tim Dorsey s'il a un autre titre que celui-ci à disponibilité !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10328
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Mar 03, 2014 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant




J'ai donc commencé Florida Roadkill à mon tour et le premier commentaire que je ferai au terme de la bonne centaine de pages lues sera parfaitement résumé par : Laughing Laughing Laughing

Les tout premiers chapitres semblent en effet décousus, même si à chaque fois on y découvre des personnages (et des situations) tous plus givrés les uns que les autres. Puis Tim Dorsey nous narre la rencontre entre Serge et Coleman en prison, assortie d'une courte biographie pour chacun qui, là aussi, ne manque pas de faire travailler les zygomatiques !!
Bref, c'est très très bon (et je n'en suis qu'au début !), et ça fait du bien, je n'avais pas autant ri en lisant un livre depuis longtemps !

Alors n'hésitez plus, entre deux thrillers bien saignants, lisez Tim Dorsey !! Very Happy
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10328
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Juin 11, 2015 3:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tim Dorsey est enfin de retour en France avec Torpedo Juice, qui vient de paraître en Rivages/Thriller, toujours traduit par Jean Pêcheux.






Le livre :

Suite des aventures de Serge et Coleman, héros de Tim Dorsey.
Le « Torpedo Juice », c'est un cocktail énergisant mais traître dont Coleman, le partenaire de Serge, est friand.
Toujours aussi immature et porté sur les substances chimiques et alcoolisées, Coleman décide d'aller vivre dans les « Keys », ces îlots au large de la Floride.
Là, commence une série de péripéties débridées ; le mariage programmé de son compère Serge et la recherche de la fiancée donnent lieu à des complications monumentales dont Tim Dorsey a le secret.

Un monde peuplé de freaks hilarants et tordus, une vision satirique de la Floride par un spécialiste du cocktail détonant. Les codes du feuilleton et du roman d'aventures associés à une prodigieuse imagination et à un sens de l'absurde le plus délirant, pour un résultat entre Harry Crews et Carl Hiaasen.



« Du pur humour gonzo. » The New York Times



>> Le site de l'auteur : www.timdorsey.com



>> L'auteur sur Facebook : https://www.facebook.com/TimDorseyBooks



L'auteur :


Tim Dorsey a été journaliste au Tampa Tribune avant de créer son mémorable duo de personnages, Serge et Coleman, à l'aube de l'an 2000.
Spécialiste du roman choral hilarant, de la satire, et du burlesque sous toutes ses formes, il est une sorte de croisement entre Carl Hiaasen, Harry Crews et Hunter Thompson.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10328
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Juin 12, 2015 4:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Yan sur son blog Encore du Noir :

Citation:


Le revoilà.
Serge A. Storms, psychopathe, schizophrène, paranoïaque, rétenteur anal, érudit autodidacte et tueur en série débarque avec une nouvelle idée fixe : trouver la femme de sa vie et se marier afin d’atteindre un stade supérieur de l’évolution.
Rien de plus simple pour lui, qui entend bien entendu opérer de la manière la plus efficace et logique qui soit.
Selon ses propres critères, du moins :

« J’ai découpé les îles en plusieurs zones, dit Serge en feuilletant son bloc-notes, comme ils font pour recenser les daims en danger d’extinction. Si la Femme idéale se trouve à l’intérieur de ce quadrillage, elle ne m’échappera pas. »

Et pendant que Serge, accompagné de son inséparable ami Coleman pourtant mort depuis longtemps – mais l’auteur fait ce qu’il veut, pour le plus grand malheur du narrateur omniscient – passe les Keys au peigne fin, d’autres personnages convergent vers Big Pine Key, son No Name Pub et ses daims miniatures.
On trouvera pêle-mêle : une mystérieuse femme battue.
Un tout aussi mystérieux tueur en série.
Un flic qui aurait pu être bon mais pour qui la vie, une ex-femme acrimonieuse et l’administration en ont décidé autrement (« À son arrivée dans le service, il avait fait très forte impression. Il était déférent, respectueux, concentré. Gus n’avait aucune relation dans le service. Et aucune envie d’en avoir. Il était fermement décidé à faire son chemin dans le monde tout seul en ne comptant que sur son application et sa détermination. Ses supérieurs le remarquèrent immédiatement et le classèrent aussitôt dans la catégorie des nouvelles recrues dont il importe de retarder l’avancement. »).
Un journaliste à la ramasse.
Un avocat aussi riche qu’arrogant et irritant.
Un barman qui voudrait que tout le monde l’aime.
Un chef de cartel de la drogue dont il ne faut pas prononcer le nom. L’abominable homme des Keys, spécialisé dans le renversement de poubelles.
Une bibliothécaire délurée et une autre tout droit sortie de La Petite maison dans la prairie.
Des vampires adorateurs du démon qui ne crachent pas sur une part de pizzas.
Des accros des programmes en douze étapes.
Des garagistes escrocs qui remplissent des airbags avec du sable.
Un millionnaire décidé à lotir la côte protégée de Key West.

Comme de coutume, donc, le nouveau roman de Tim Dorsey a l’apparence d’un immense foutoir et le lecteur se trouve projeté tour à tour dans une conversation sur les dessins que sa femme a fait sur le pénis de Gus avant de diffuser des photos, une expédition menée par Serge pour planquer un cadavre, une séance de visionnage obligatoire de Scarface pour les employés d’un parrain de la drogue, ou tout bêtement une nouvelle manière de se défoncer au sens propre comme au figuré imaginée par Coleman :

« Coleman se pencha et tira de dessous le canapé un petit sachet en plastique transparent auquel un tube était attaché. Il mit le tube au coin de sa bouche et commença à téter.
-C’est une poche de morphine ? s’enquit Serge.

Coleman ôta le tube de sa bouche.

-J’ai vendu un peu d’herbe à un vigile de l’hôpital, et comme il ne pouvait pas me payer… »


Ou encore :

« J’ai dû sortir à l’improviste. Coleman avait fini aux urgences parce que, dans un bar, il avait fait le pari idiot de décapsuler une bouteille de bière avec son orbite. »

Mais comme à son habitude Dorsey n’a que l’apparence du foutraque déjanté aux histoires sans queue ni tête et réserve une fin dans laquelle tout le monde converge pour un dénouement collectif étonnant.
Entre temps, il aura réussi à vous faire rêver des Keys, à vous faire rire toutes les cinq minutes et à dynamiter la société américaine et ses valeurs en en pointant par le biais des raisonnements totalement fous de Serge les contradictions et les dérives.
Et finalement, dans ce monde sauvage et corrompu, ne serait-ce pas Serge et Coleman, le psychopathe assassin et son comparse crétin congénital constamment en quête de drogue ou d’alcool, les personnages les plus sains et les plus aptes à les affronter ?
À l’exception peut-être du mariage dont on peut craindre que même Serge ne soit pas fait pour : « Chaque fois que je reviens avec du sang plein mes habits, aussitôt, c'est l'interrogatoire. »

Septième volume des aventures de Serge Storms, Torpedo Juice fait incontestablement partie des trois meilleurs de la série avec Triggerfish Twist et Florida Roadkill.
La lecture de ce roman loufoque, hilarant, bête, méchant, brillant et échevelé n’est pas conseillée mais obligatoire.


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 43
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 577
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Nov 01, 2017 9:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Grand amateur de Tim Dorsey, je n'ai pu m'empêcher de constater une légère erreur dans la chronologie de ses œuvres sur ce topic. Si Florida Roadkill est bien son premier livre publié, ce n'est pas le premier livre de la série.
Tiggerfish Twist a été écrit avant Florida Roadkill et est donc le premier volet de la série, bien que publié postérieurement faute d'éditeur à l'époque. Very Happy
_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10328
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Nov 01, 2017 10:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois que la chronologie des romans de Dorsey a fait débat parmi ses plus grands fans, d'autant que certains personnages meurent puis réapparaissent un peu plus tard dans d'autres romans, si j'ai bien compris.
Toi qui es un fan, je te conseille les différents billets publiés par Yan du blog Encore du Noir, certainement un de ses plus gros fans et connaisseurs, qui a lu et chroniqué tous ses romans traduits en français.
Tu trouveras un article de présentation de l'auteur ici sur son blog, avec à la fin une liste de liens vers les chroniques de ses romans traduits en français. Wink
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 43
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 577
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Nov 01, 2017 10:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Y'a pas de débat Norbert, sur le site de l'auteur c'est très clair, Tiggerfish Twist est le premier livre de la série, Yan, Marie-louise ou Janine n'y changeront rien. Mais bon, le principal, c'est de lire ses bouquins.
_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10328
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Nov 01, 2017 11:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

grolandrouge a écrit:
Y'a pas de débat Norbert, sur le site de l'auteur c'est très clair, Tiggerfish Twist est le premier livre de la série, Yan, Marie-louise ou Janine n'y changeront rien. Mais bon, le principal, c'est de lire ses bouquins.



Je n'ai pas employé le bon mot. Quand je parle de "débat", c'est que beaucoup ne savent pas par lequel commencer. Si tu avais suivi les liens indiqués, tu aurais vu que Yan conseille de commencer par Triggerfish Twist.

Après l'auteur écrit lui-même sur son site :

Citation:

"Why dead people show up in later books"

Although the timeline of the first five books in the series is non-chronological, they are meant to be read non-chronologically (in the publication order in which they were release).

_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 43
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 577
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Nov 01, 2017 11:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
grolandrouge a écrit:
Y'a pas de débat Norbert, sur le site de l'auteur c'est très clair, Tiggerfish Twist est le premier livre de la série, Yan, Marie-louise ou Janine n'y changeront rien. Mais bon, le principal, c'est de lire ses bouquins.



Je n'ai pas employé le bon mot. Quand je parle de "débat", c'est que beaucoup ne savent pas par lequel commencer. Si tu avais suivi les liens indiqués, tu aurais vu que Yan conseille de commencer par Triggerfish Twist.

Après l'auteur écrit lui-même sur son site :

Citation:

"Why dead people show up in later books"

Although the timeline of the first five books in the series is non-chronological, they are meant to be read non-chronologically (in the publication order in which they were release).

J'apprécie ton commentaire mais ça ne change rien à mon opinion Very Happy
_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10328
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Nov 01, 2017 11:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing

En fait, Tim Dorsey écrit sur son site que ses romans peuvent soit se lire dans l'ordre dans lequel ils ont été publiés, soit dans l'ordre de la chronologie "officielle" pour ceux qui s'en soucient, soit même en commençant par n'importe quel roman - l'essentiel étant en effet de le lire. Very Happy

Mais effectivement, sur PP il faudrait modifier la chronologie. Je vais m'y mettre.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 43
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 577
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Nov 01, 2017 11:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Juste une discussion de puristes, c'est la but d'un forum, la discussion.
_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10328
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Nov 01, 2017 11:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

grolandrouge a écrit:
Juste une discussion de puristes, c'est la but d'un forum, la discussion.


Tout à fait ! J'ai corrigé la chronologie des bouquins.
Dommage que Dorsey n'ait pas plus de succès en France, le dernier publié en France en 2015, Torpedo Juice, a été publié aux USA en 2005, et il reste une sacrée liste de ses romans qui n'ont pas encore été traduits en France !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 43
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 577
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Nov 02, 2017 12:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

oui, je suis d'accord avec toi, je me bat avec ma bibliothèque pour avoir un peu de Dorsey, . Mais bon, malheureusement ce n'est pas le seul auteur à ne plus être traduit, j'ai encore comme toi, une grande soif de Mckinty.
_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com