Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La Trilogie des espionnes du Salève, de Mark Zellweger

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Sep 06, 2020 7:08 pm    Sujet du message: La Trilogie des espionnes du Salève, de Mark Zellweger Répondre en citant



Citation:
Le 14 juin 1940, l'armée allemande entre dans Paris et les années sombres recouvrent la France. Aussitôt, le service de renseignement suisse, le SR, s'active aux frontières. En même temps, la communauté internationale du renseignement basée à Genève depuis 1936 se mobilise sous la férule du vice-consul anglais Victor Farrell. Peu à peu des filières de passage entre la France et la Suisse romande se mettent en place, la résistance s'organise entre Genève et Lyon en concertation avec les espions installés à Genève.Hannah Leibowitz, échappée de justesse du ghetto de Lodz, arrive à Genève en juin 1940 avec son fils Avram. Elle prend la tête d'un groupe de femmes de toutes nationalités et résolument décidées à lutter contre la barbarie nazie. On les dénomme : les Espionnes du Salève. Le 1er juin 1941, Armand, jeune lycéen de Gex en zone interdite, est capturé par la Gestapo alors qu'il entre en Suisse au nord de Genève. Une certitude s'impose : on l'a dénoncé. Qui est le traître ? Les espionnes et leurs contacts mènent leur enquête. Elles seront confrontées à des collaborateurs sournois prêts à les dénoncer, à des agents allemands déterminés et agissant en Suisse sous couverture, et à des trafiquants en tout genre. Une série d'intrigues toutes aussi palpitantes nous mènent entre 1940 et 1942 dans Genève, « nid d'espions ».




Citation:
Le réseau des Espionnes du Salève se restructure après la trahison d’une des leurs. Elles s’activent sur tous les fronts tant à Genève, Berne, qu’à Lyon, Londres, Varsovie et Oran. La Gestapo, l’Abwehr et les traitres en tout genre se rapprochent d’elles chaque jour un peu plus. Le danger est omniprésent. Combien de nos Espionnes seront encore en vie ?
Hannah Leibowitz apprend le jour de Noël 41, d’une source top secrète, que les nazis construisent des camps d’extermination dans sa Pologne natale, alors qu’elle n’a plus de nouvelle de son mari resté au ghetto de Lodz. Avram Leibowitz sénior est-il encore vivant ?
De l’eau lourde a disparu en Norvège ! Une Espionne part à la recherche d’un centre de recherche atomique nazi ultra secret. Reviendra-t-elle ? Les nazis auront-ils l’arme de destruction massive ?
Le Royaume Uni subit une attaque sans précédent de l’Abwehr. Celle-ci va-t-elle percer les secrets de Bletchley Park ?
À Lyon où la Résistance et le SOE britannique en lien avec les Espionnes du Salève sont devenus très efficaces et organisés, la répression nazie s’intensifie. Qui s’en sortira indemne ?




Citation:
En ce 11 novembre 1942, l'armée allemande envahit la zone sud de la France et tout change pour nos Espionnes du Salève. Désormais, l'ennemi encercle Genève et le lac Léman. Les points de passages deviennent de plus en plus difficiles à franchir. Dans le même temps, la Gestapo de Barbie, l’Abwehr de Reile, s'infiltrent au sein des réseaux de la Résistance. Une hécatombe commence. Les temps sont durs pour la Résistance alors que la rivalité entre Résistance intérieure et Résistance de la France libre du général de Gaulle n'arrange pas les choses. Le représentant des États-Unis à Berne, Allen Dulles, va rajouter de la confusion à foison ! Le point d’orgue est l’arrestation de Jean Moulin le 21 juin 1943 à Caluire sur dénonciation. Mais qui a trahi ? Nos Espionnes vont enfin mener l'enquête. Traquer les armes secrètes des nazis, débusquer les agents doubles, participer aux actions de sabotages du SOE, les Espionnes du Salève sont sur tous les fronts.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Sep 06, 2020 7:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique à propos du premier tome sur Polars Pourpres :

Citation:
Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage en Europe, la Suisse a un positionnement assez particulier, du fait de sa neutralité. Néanmoins, cela ne l’empêche pas de recueillir de nombreux renseignements contre l’Allemagne nazie, au cas où cette dernière tenterait finalement de l’envahir (comme le prévoit l’opération Tannenbaum), au profit des Alliés. C’est ainsi que Victor Farrell, le vice-consul britannique, et son cabinet en viennent à créer une escouade de jeunes femmes, baptisées « Les Louves » ou encore « Les espionnes du Salève », afin de lutter de manière discrète contre le Troisième Reich : Thela, Sev, Ruth, Marieke, Adèle, Marie et Louise vont ainsi unir leurs forces pour contrer un ennemi géographiquement si proche.

Premier opus de la série consacrée aux espionnes du Salève, ce roman de Mark Zellweger séduit dès les premières pages. Prenant place dans la Suisse du début de la Seconde Guerre mondiale, ce qui constitue un cadre géographique original dans la longue liste des ouvrages se déroulant durant cette période. Avec un style simple et une plume qui va à l’essentiel, l’auteur nous décrit le contexte international, les divers services de renseignements, les luttes de pouvoir, les pressions, chantages et exactions, etc. Plusieurs intrigues naissent dans ce premier tome de la série, depuis l’arrestation d’un lycéen dont le père a été exécuté en raison des messages hostiles à l’Occupant que le jeune homme avait laissés jusqu’à la probable présence d’un traître dans le réseau de Résistance, en passant par un gradé faisant disparaître des tableaux afin de pouvoir les récupérer. Une série d’histoires qui s’emboîtent à merveille, toutes prenantes et sonnant avec authenticité, même si on pourrait reprocher, à la marge, que l’auteur ne creuse pas davantage les psychologies de ses protagonistes, ou que certains passages ont un goût de déjà-vu ou de déjà-lu.

Une saga littéraire qui commence fort bien, sortant du lot des autres romans d’espionnage, solidement documenté, et proposant des histoires intelligemment enchâssées. Voilà qui donne furieusement envie de lire les ouvrages suivants, à savoir Bletchley Park et Le Pacte Allen Dulles.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Juin 08, 2021 12:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Le réseau des Espionnes du Salève se restructure après la trahison d’une des leurs. Elles s’activent sur tous les fronts tant à Genève, Berne, qu’à Lyon, Londres, Varsovie et Oran. La Gestapo, l’Abwehr et les traitres en tout genre se rapprochent d’elles chaque jour un peu plus. Le danger est omniprésent. Combien de nos Espionnes seront encore en vie ?
Hannah Leibowitz apprend le jour de Noël 41, d’une source top secrète, que les nazis construisent des camps d’extermination dans sa Pologne natale, alors qu’elle n’a plus de nouvelle de son mari resté au ghetto de Lodz. Avram Leibowitz sénior est-il encore vivant ?
De l’eau lourde a disparu en Norvège ! Une Espionne part à la recherche d’un centre de recherche atomique nazi ultra secret. Reviendra-t-elle ? Les nazis auront-ils l’arme de destruction massive ?
Le Royaume Uni subit une attaque sans précédent de l’Abwehr. Celle-ci va-t-elle percer les secrets de Bletchley Park ?
À Lyon où la Résistance et le SOE britannique en lien avec les Espionnes du Salève sont devenus très efficaces et organisés, la répression nazie s’intensifie. Qui s’en sortira indemne ?


Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Août 1941. Les espionnes regroupées sous le titre d’Espionnes du Salève et basées en Suisse sont devenues les fers de lance de l’activisme antinazi. Ces femmes, mues par des raisons diverses, sont unies dans la lutte contre l’ennemi allemand et prêtes à tout donner pour détruire cette hydre. Et certaines d’entre elles seront d’autant plus zélées que l’on vient de s’en prendre à leurs proches.

Après le très bon L’Envers du miroir, Mark Zellweger signe ici son deuxième roman de la série consacrée aux espionnes du Salève. On y retrouve le style si particulier de l’écrivain : des phrases courtes et sèches, pour un style simple et direct, et surtout, une documentation et une maîtrise impressionnantes des sujets abordés. D’ailleurs, à cet égard, les pages finales, comptabilisant les « personnages ayant existé, par ordre d’entrée en scène », sont au nombre de cinq. Il faut ainsi souligner l’ampleur de la préparation de l’auteur qui se livre à une reconstitution remarquable du panorama des forces en présence : les divers protagonistes, les services de renseignements, les officines de dénonciateurs et autres agitateurs, les réseaux naissants ou avortés de résistance dans tous les pays concernés, les dates et événements-clefs, etc. Mark Zellweger se fait le scribe adroit d’une époque particulièrement trouble, puisant dans de solides connaissances pour nous rendre l’époque comme les jeux de pouvoir aussitôt accessibles. Dans le même temps, l’intrigue nous fait voyager : du Maghreb à la Libye, de la Norvège à l’Angleterre, de la France à la Suisse, nos héroïnes, femmes au caractère affirmé et d’une rare efficacité, vont déployer des trésors de courage et d’abnégation pour lutter contre les Allemands et leurs séides. Elles vont ainsi guerroyer pour dénoncer les camps d’extermination, mettre à terre une usine utilisant de l’eau lourde, aider à la lutte contre le Generalfeldmarschall Rommel, ou encore aider à empêcher l’infiltration de contre-espions au QG de Bletchley Park. En trois cents pages, Mark Zellweger convainc du début à la fin, même si on peut, à la marge, lui reprocher quelques détails, dans la forme (la surabondance souvent injustifiée de points d’exclamation, ou le recours à l’expression « des plus » qui tourne au tic verbal) comme dans le fond (des protagonistes toujours sauvées de situations inextricables, capables de prouesses physiques qui défient l’entendement, ou dont les succès dans le contrespionnage sont un peu trop énormes pour être crédibles).

L’auteur, en habile acrobate des mots et intrigues, maintient avec conviction l’équilibre entre l’historicité de certains événements et la fantaisie littéraire qu’il y introduit. Un ouvrage prenant et efficace, et qui donne d’autant plus envie de lire le troisième et dernier opus de la série, Le Pacte Allen Dulles.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 42
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10375
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Oct 12, 2021 6:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
En ce 11 novembre 1942, l'armée allemande envahit la zone sud de la France et tout change pour nos Espionnes du Salève. Désormais, l'ennemi encercle Genève et le lac Léman. Les points de passages deviennent de plus en plus difficiles à franchir. Dans le même temps, la Gestapo de Barbie, l’Abwehr de Reile, s'infiltrent au sein des réseaux de la Résistance. Une hécatombe commence. Les temps sont durs pour la Résistance alors que la rivalité entre Résistance intérieure et Résistance de la France libre du général de Gaulle n'arrange pas les choses. Le représentant des États-Unis à Berne, Allen Dulles, va rajouter de la confusion à foison ! Le point d’orgue est l’arrestation de Jean Moulin le 21 juin 1943 à Caluire sur dénonciation. Mais qui a trahi ? Nos Espionnes vont enfin mener l'enquête. Traquer les armes secrètes des nazis, débusquer les agents doubles, participer aux actions de sabotages du SOE, les Espionnes du Salève sont sur tous les fronts.


Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
21 juin 1943 : Jean Moulin, représentant du général de Gaulle en France et missionné pour tenter de rallier les diverses ramifications de la Résistance, est arrêté. Plusieurs mois plus tôt, les espionnes du Salève ont fort à faire, d’autant que la zone libre vient d’être envahie par les forces allemandes et italiennes au cours de l’opération Anton. Agents doubles, suspicion d’expérimentations à Dachau, armes diaboliques : les Alliés autant que les nazis vont peut-être dévoiler ici leur ultime carte.

Après L’Envers du miroir et Bletchley Park, voici le troisième et dernier tome de la série consacrée aux espionnes du Salève. Mark Zellweger, une fois de plus, nous régale avec ce roman qui, paradoxalement, surprend très rapidement. En effet, nos héroïnes que sont ces six jeunes femmes, aux motivations et profils si divers, n’entrent que rarement en jeu. Certes, elles vont risquer leur vie, tâcher d’extirper des renseignements aux ennemis, traquer les informations par tous les moyens, mais leur rôle passe ici largement au second plan, laissant l’auteur déployer son incroyable connaissance de la Seconde Guerre mondiale, de la Résistance et des enjeux politiques que cette dernière a induits. Au final, c’est presque une radioscopie des divers mouvements de lutte contre l’occupant nazi et une fresque ayant comme centre de gravité Jean Moulin que Mark Zellweger nous offre. D’ailleurs, là où l’on ne pouvait que reconnaître son érudition en la matière dans les précédents tomes, celui-ci se révèle encore plus impressionnant de maîtrise. Des faits, des dates, des lieux, des personnages en quantité, pour la plupart réels, et dont les noms, fort nombreux, sont cités dès l’entame du livre… sur près de six pages. Que l’on soit porté sur la culture historique ou pas, ce roman passionne d’un bout à l’autre, davantage, vous l’aurez compris, en raison des enseignements véridiques et incontestables qu’il véhicule, que pour sa réelle fantaisie littéraire. Certains déploreront peut-être ce choix, occultant presque le sort de ces dames émérites et valeureuses dont nous nous étions entichés, au profit de cette représentation presque documentaire, de même que l’on pourra, à la marge, reprocher à l’écrivain quelques dialogues peu crédibles, mais cet opus n’en demeure pas moins brillant à bien des égards.

Mark Zellweger enchâsse la petite et la grande histoire pour notre plus ample plaisir, dressant par la même occasion un portrait nuancé de la Résistance où se sont écharpés tant de tendances et d’égos, certes pour un objectif commun, mais au gré de soubresauts, tiraillements et autres querelles individuelles. Un livre fort, au terme duquel Jean Moulin entre dans l’Histoire « avec [s]on terrible cortège ».

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com