Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit - Celeste Ng (Sonatine)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10648
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Déc 27, 2016 8:39 am    Sujet du message: Tout ce qu'on ne s'est jamais dit - Celeste Ng (Sonatine) Répondre en citant

Gros succès aux USA où il a enchanté les critiques et raflé plusieurs récompenses littéraires, Tout ce qu'on ne s'est jamais dit, premier roman de l'américaine Celeste Ng paru au printemps dernier chez Sonatine dans une traduction de Fabrice Pointeau, a reçu en France le Prix Relay 2016 des Voyageurs-Lecteurs.






Le livre :

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore…

Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir.
Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus.

Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac.

Accident, meurtre ou suicide ?
Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés.
Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

Bien sûr, Tout ce qu’on ne s’est jamais dit distille un suspense d’une rare efficacité. Mais ce livre qu’on garde en soi très longtemps est bien plus que cela. Celeste Ng aborde la violence de la dynamique familiale, les difficultés de communication, le malaise adolescent, avec une intensité exceptionnelle qui évoque l’univers de Laura Kasischke. En distinguant cette œuvre envoûtante comme l’un des meilleurs romans de l’année, les critiques anglo-saxons ont salué la naissance d’un écrivain majeur et fait le succès du livre, vendu à plus d’un million d’exemplaires.




« Adolescence à la dérive, secrets et regrets... un suspense aussi glaçant qu’efficace. » Olivia de Lamberterie - Elle

« Un coup d’essai et un coup de maître. » Olivier Mony - Le Figaro Magazine

« Une tension omniprésente. Un suspense haletant. Sur une rythmique diablement envoûtante. » Philippe Manche - Le Soir

« L'excellente maison d'édition Sonatine a encore frappé un grand coup. Avec ce premier roman d'une force et d'une maîtrise incroyable, qui nous entraine dans l'Amérique des années 70. Ce roman n'est pas vraiment un thriller ou un roman noir, c'est juste un GRAND roman ! » Rachèle - Librairie Le Neuf




>> Lire un extrait



>> Le site de l'auteur : http://www.celesteng.com/

>> Sa page Facebook : https://www.facebook.com/celestengwriter





L'auteur :

Celeste Ng vit dans le Massachusetts.
Tout ce qu'on ne s'est jamais dit est son premier roman.
Récompensé aux USA par le Alex Award et le Massachusetts Book Award en 2015, il a obtenu en France le Prix Relay 2016 des Voyageurs-Lecteurs.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Jeu Mar 15, 2018 2:09 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10648
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Déc 28, 2016 5:48 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Jean-Marc Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:

Un enfer familial pavé d’excellentes intentions



Vous avez sans doute remarqué que je ne suis pas un fan de thrillers à base de serial killers (genre tout à fait honorable par ailleurs, c’est juste pas mon truc).
Donc je lis assez peu les productions Sonatine, où il y a quand même beaucoup de thrillers à base de SK.
Mais cette maison n’édite pas que ça, et j’ai été intrigué par Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng.
J’ai bien fait.


Ce matin, Lydia Lee 16 ans ne se lève pas.
Elle a quitté la maison, elle est morte, noyée dans le lac tout proche.
Pour James son père, professeur à l’université locale, Marylin sa mère, femme au foyer frustrée qui se rêvait médecin, Nath son grand frère qui va partir pour Harvard et Hannah, la petite sœur que tout le monde ignore, c’est la plongée dans l’horreur.

Chacun va devoir affronter ses secrets, ses espoirs déçus, ses frustrations, ses haines et sa culpabilité.


Sacré bouquin.
Surtout, ne croyez pas la quatrième qui clame que le roman « distille un suspense d’une rare efficacité ».
Il n’y a pas de suspense, Lydia est morte, et la question de qui ou du pourquoi se pose peu.
Tout le roman est la subtile construction du mécanisme implacable qui a conduit à cette fin.


Et s’il s’attache à suivre la famille Lee, à travers son histoire, c’est toute celle d’une Amérique des petites villes dans les années 60-70 qui est décrite.
Une histoire terrible, une histoire d’enfermement, au travers des destins des cinq personnages qui composent la famille.


La prison du père, d’origine chinoise, c’est sa race et son origine sociale.
Dans cette petite ville il est Le Chinois.
Pire, le chinois qui a épousé une belle blonde et qui est professeur !
L’environnement le définit ainsi, et il accepte en grande partie cela, souffrant en permanence de n’avoir aucun ami, comme il n’a eu aucun ami durant une enfance « honteuse », persuadé en permanence qu’il ne mérite pas totalement sa place et sa famille, et rageant bien entendu de cette honte.


La prison de la mère, sa condition de femme.
Une prison imposée, par sa mère, par tout son entourage, par toute la société.
Elle qui rêvait d’être médecin, qui aurait pu l’être et qui a fini par abandonner ses études quand elle s’est mariée.
Elle qui reproduit cela quand, malade, elle ne peut croire que la belle jeune femme en blanc est bien médecin, et non pas infirmière.


La prison de Lydia et Nath, ce sont leurs parents, qui projettent sur eux leurs frustrations, qui leur imposent leurs désirs refoulés, qui la voudraient scientifique, qui les voudraient populaires.
C’est le poids des ambitions de Marylin pour Lydia, tenue de vouloir la même chose qu’elle.
C’est, au contraire, le peu d’attention portée à Nath.
Mais ce sont aussi les autres élèves pour lesquels ils sont, et ils restent, des chinois, des métis, et rien d’autre.


Et la prison d’Hannah, c’est le grenier où elle dort, l’absence totale d’attention et d’amour de parents entièrement focalisés sur les deux aînés.


Tout cela, le lecteur le sent dans sa chair, c’est étouffant, bouleversant.
On comprend les raisons, les moteurs des uns et des autres.
On voit comment chaque mouvement ne fait que resserrer le piège, enfoncer les personnages dans leurs sables mouvants, comment chaque bonne intention pave un peu plus l’enfer familial.


Un roman fin et subtil, qui trace le portrait implacable d’une famille à la fois bourreau (sans mauvaise intention) et victime de toute une société qui elle en a, des mauvaises intentions !



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10648
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Mar 08, 2017 2:06 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Tasha Gennaro sur Tasha's Book :

Citation:

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit de Celeste Ng



A mon sens, ce roman noir se rattache à la veine souvent signalée dans les médias britanniques du « domestic suspense » : ces romans, souvent écrits par des femmes, trouvent plutôt un public féminin (bien qu’aucune étude de réception n’ait été menée, à vrai dire), et explorent à travers une intrigue criminelle les méandres de la vie familiale et conjugale, les affres du couple et autres aspects de la psyché humaine au sein du microcosme qu’est la famille.
Ces lectures en vogue ne sont pas forcément ce que je préfère, mais j’admets que ce sont souvent des mécaniques romanesques bien huilées, qui disent probablement des choses des angoisses de nos sociétés occidentales.


Et pourtant…
Ce roman ne prend pas des allures de suspense, de thriller.
Certains pourraient discuter son rattachement à la catégorie du polar, même s’il y a une adolescente morte, des enquêteurs et une famille qui veut découvrir la vérité.
C’est en revanche un pur roman noir.
Le drame que vit cette famille vers la fin des années 1970, c’est celui d’une Amérique corsetée dans son idéal blanc et masculin ; c’est le drame d’une mère et d’une épouse qui avait rêvé d’une autre vie ; c’est celui d’un père brillant mais sans cesse renvoyé à ses origines asiatiques ; c’est celui de trois enfants qui héritent des fardeaux de leurs parents et qui tentent d’exister envers et contre tout, sans toujours y parvenir.
Sous les dehors d’un domestic suspense banal, Celeste Ng propose un portait en noir d’une Amérique qui refuse de reconnaître la place des femmes, qui refuse d’admettre qu’elle n’est pas WASP, qui méconnaît la différence sexuelle.
Tous ces blocages prennent le visage d’êtres profondément aliénés, assujettis à une norme sociale qui les étouffe, les empêche de vivre.


C’est ainsi que Tout ce qu’on ne s’est jamais dit est un roman noir passionnant et tragique, traversé de personnages forts, pas toujours aimables.
Encore une belle découverte de Sonatine…







>> La chronique de Au bordel culturel :

Citation:

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, Celeste Ng



Comme chaque matin, toute la famille se lève.
Pourtant, Lydia, 16 ans, ne descend pas.
Marylin, sa mère, monte la trouver dans sa chambre, mais la pièce est vide.
Ce que sa famille ne sait pas encore, c’est que Lydia est morte.
Bientôt, ils vont retrouver son corps.
Ses parents, et surtout sa mère, croiront à un meurtre.
La police pensera plutôt à un suicide.
Pour Marylin, sa Lydia, tellement travailleuse et pleine de rêve, ne peut pas avoir quittée la maison en pleine nuit.
Pour la police, Lydia est une jeune fille solitaire qui aurait très bien pu se donner la mort.
Alors, meurtre ou suicide ?
Quoi qu’il en soit, la famille Lee va devoir affronter ses fantômes et ses non-dits pour trouver quelques réponses.


Tout ce qu’on ne s’est jamais dit est un thriller différent de ceux que je lis d’habitude.
D’ailleurs, peut-on vraiment parler de thriller ?
Il y a une disparition, un mort et du suspense.
Oui, il y a une tension narrative jusqu’au dénouement.
Pourtant, j’hésite à réellement définir ce roman comme un thriller.
Certes, ils cherchent à élucider le mystère de la mort de Lydia, mais ce récit à tous les attributs d’une fresque familiale.


L’auteure décortique, dissèque, autopsie le passé de chaque membre de la famille Lee suite à la découverte du cadavre de Lydia.
Les secrets et les non-dits de chacun sont analysés, passés au crible.
Marylin, James, Nath, Lydia et Hannah vivent tous sous le même toit, mais se connaissent-ils vraiment ?
Sont-ils réellement attentifs à ce qui se passe ?
Non.
Cette famille semble si parfaite, et pourtant les parents, Marylin et James, sont aveuglés par leurs propres rêves qu’ils projettent sur leurs enfants, notamment sur Lydia et Nath.
Chacun voit ce qu’il veut voir, chacun est aveuglé par ses propres désirs.
Seule la petite Hannah, membre effacé et oublié de la famille, semble lucide.
En tout cas, elle se rend compte de la dynamique qui fait avancer sa famille, même si elle ne comprend pas tout ce qui se joue.


Un thriller familial finalement bouleversant qui, en plus de traiter la disparition d’un membre, parle de la marginalisation des familles métisses et de la place et du rôle de la femme dans les années 1977.
Chacun est mis face à ses responsabilités afin de comprendre ce qui a poussé Lydia, la préférée de Marylin et James, vers sa mort.
La psychologie, les sentiments des personnages, sont traités avec justesse et précision.
La place de Lydia était-elle plus enviable que celle de Nath ou de Hannah ?
Quel est le poids des non-dits, de l’héritage familial ?
Quelle est la responsabilité de chacun dans cette tragédie ?
Enfin, s’agit-il d’un meurtre, d’un suicide ou d’un accident ?
Vous voulez des réponses ?
Alors n’hésitez pas à découvrir ce bouleversant thriller familial !



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10648
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Mar 08, 2017 2:36 am    Sujet du message: Répondre en citant




Vient de paraître en poche chez Pocket :



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com