Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La nuit interdite - Thierry Serfaty
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
weisses fleish
Complice



Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 149


Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Oct 03, 2005 10:46 pm    Sujet du message: La nuit interdite - Thierry Serfaty Répondre en citant

La fnac et amazon annoncent le prochain thriller de Serfaty pour novembre 2005 (1er novembre selon amazon)

Il s'intitulera "La nuit interdite". Pas d'autres informations pour le moment
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2005 8:01 am    Sujet du message: Re: La nuit interdite- Thierry serfaty Répondre en citant

weisses fleish a écrit:
La fnac et amazon annoncent le prochain thriller de Serfaty pour novembre 2005 (1er novembre selon amazon)


En voilà une sacrée bonne nouvelle ! Merci Weisses Fleish !
Pour ceux qui connaissent pas, Thierry Serfaty est l'auteur de trois romans intitulés Le Sang des Sirènes, Le Cinquième Patient et Le Gène de la Révolte, parus chez Albin.
Ces 3 polars sont tous liés au domaine médical (Thierry Serfaty est médecin et chercheur), mais sont totalement différents les uns des autres, que ce soit au niveau de la construction de l'intrigue ou du genre. Le premier s'apparente presque à un whodunit, le second se rapprocherait plus de romans d'auteurs américains tel que Robin Cook, le 3ème est enfin un vrai "roman à la Grangé" Wink

Je suis impatient de voir ce que Thierry Serfaty nous réserve avec La Nuit Interdite
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 13, 2005 10:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Albin ne l'annonce pas sur son site pour novembre, et Alapage prévoit une sortie le 04/01/06. A suivre...
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Nov 15, 2005 1:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, même s'il est annoncé comme "paru" sur la Fnac et Amazon, le 4ème roman de Thierry Serfaty ne sortira qu'en janvier. Albin l'a confirmé sur son site.
Voici la présentation de l'éditeur :

Citation:
Laurent Strelli suit une thérapie dans le service de sa femme Stéphania, médecin psychiatre. Endormi sur son lit d'hôpital, il "voit" pourtant l'assassinat de cette dernière et de leur fils. Le jeune commissaire chargé de l'enquête découvre alors un monde troublant, celui du sommeil paradoxal, qui peut guérir, rendre fou et même tuer.
Manipulations génétiques ou mentales, le monde de la recherche nous fascine et nous effraie. Avec ce nouveau thriller machiavélique, Thierry Serfaty nous plonge dans l'univers inquiétant de la psychanalyse et du sommeil. La peur, le désir, la mémoire sont au coeur de ce formidable suspense qui s'appuie sur une documentation sans faille.
Parfaitement hallucinant !


Ca s'annonce intéressant et dans la lignée du Gène de la Révolte !

@+,
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
weisses fleish
Complice



Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 149


Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 15, 2005 4:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que le sujet est original et intriguant et laisse imaginer une intrigue des plus folles.

ça y'est, j'ai déjà envie de le lire, ça va etre dur d'attendre janvier.

Je viens d'ailleurs de commander "le gène de la révolte" qui de l'avis général semble meilleur que "le cinquième patient" qui ne m'avait pas convaincu
A suivre...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Jan 01, 2006 5:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et voici la couv. Rien de bien extraordinaire, mais ça laisse sous-entendre que le cerveau sera au centre de l'intrigue...



@+,
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Jan 02, 2006 3:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques informations supplémentaires glanées sur le site d'Albin :

Le sommeil efface sa mémoire.
Mais s'il veut rester en vie, il doit la retrouver...


Une nuit sans fin. Un homme hanté par le souvenir de sa femme et de son enfant sauvagement assassinés. Et par l'image, obsédante, d'un visage qui disparaît inexorablement de sa mémoire : celui de l'assassin. Bientôt, il n'en restera plus rien. Sauf si l'on empêche cet homme, le seul témoin du drame, de sombrer dans un sommeil aussi profond que l'oubli, aussi dangereux que la mort qui le guette. Car la proie, désormais, c'est lui.

La Nuit interdite est le début d'un cycle qui explorera les mystères de la personnalité humaine.
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
weisses fleish
Complice



Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 149


Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Jan 02, 2006 7:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Franchement, le résumé fourni par Nico laisse imaginer une histoire formidable!!
En tout cas le sujet est original.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Jan 03, 2006 8:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petit portrait très intéressant de Thierry Serfaty, qui nous permet d'en savoir un peu plus sur cet auteur vraiment peu connu.

Publie sur le site Le Généraliste

Stéphanie Paicheler a écrit:
Le stétho et la plume
Aucun rapport a priori entre la médecine et l'écriture de polars. Le Dr Thierry Serfaty se fait pourtant un bonheur de réunir ces deux univers.
STÉPHANIE PAICHELER

À l'origine de cette « double activité », une passion pour la santé. C'est en 1994, à Strasbourg, que Thierry Serfaty décroche sa thèse. Pourtant, selon ses propres termes, c'est un processus un peu « curieux » qui l'a conduit à se diriger vers la médecine générale. « Tout s'est joué à la dernière minute, à la fin de mon année de terminale plus précisément, se souvient-il. Déboussolé, ne sachant trop quoi faire, j'avais déposé des dossiers à plusieurs endroits qui me plaisaient. Mais quand les classes prépa m'ont donné leur feu vert, je n'en avais plus envie. Il m'a fallu cela pour réaliser à quel point je rêvais de médecine générale ». Dès la fin de ses études, il s'envole à Montréal pour réaliser un stage de chirurgie cardio-thoracique. De retour en Alsace, il ouvre un cabinet. Pendant quatre ans et demi, il y apprécie tous les aspects de son activité. Pourtant, après quelques semaines de vacances, en 1998, il décide de laisser définitivement les clés à sa remplaçante. « J'ai eu une envie pressante de changer d'horizon, se justifie-t-il. J'avais alors trente ans, et peut-être un peu peur de l'enracinement. En tout cas, je n'étais pas prêt à me stabiliser. Je me suis dit que c'était le moment ou jamais. J'ai mis toutes mes affaires dans ma voiture et je suis parti vers le Sud, où je n'avais jamais mis les pieds. »


Thrillers scientifiques
Échoué à Marseille, le choc est violent, la confrontation, avec des mentalités « radicalement différentes », difficile. « J'ai alors pris un travail à l'hôpital, où je me suis occupé des urgences cardiopulmonaires. » Subitement, sans préavis, l'envie d'écrire le prend alors. « Je n'avais jamais eu ce désir-là avant », assure-t-il. Tout au plus, prenait-il plaisir à rédiger des lettres ou, comme il s'en souvient avec humour, « des mises en boîte lors de mariages d'amis ». Mais rien qui ressemble à des poèmes dans ses tiroirs. Pourtant, avec son premier roman, Le Sang des sirènes, bouclé en deux mois à peine, tout s'enchaîne très vite. « J'ai fait un tour à la Fnac pour noter au hasard trente noms d'éditeurs », se souvient-il. Sans piston, sans réelle connaissance du milieu, trois réponses positives lui parviennent quinze jours plus tard. Il signe avec Albin Michel, et le succès est au rendez-vous. Le livre obtient le prix du polar en 2000. « Un conte de fées », résume-t-il. Pas de répit, il enchaîne en rédigeant Le Cinquième Patient.

Dans ses romans, il joue avec les thèmes de la manipulation génétique, de la psychiatrie, en dépassant les frontières du réel. Il en profite aussi parfois pour tirer une sonnette d'alarme. « Attention, nous, médecins, nous sommes fragiles et pouvons déraper. Sans vouloir jeter un pavé dans la mare, nous sommes susceptibles de transformer notre vocation en une dérive dangereuse pour nos patients. » À cause des allers-retours qu'il est contraint d'effectuer entre Marseille et Paris, entre son boulot à l'hôpital et ses rencontres avec son éditeur, il choisit de refaire ses bagages pour rejoindre la capitale. Pendant quelques mois, il partage son temps entre une agence de communication dans le domaine de la santé et l'écriture. Avant de partir en courant : « L'information médicale, oui, le marketing, non ! » Le compromis parfait, il finit par le trouver en décrochant un poste au Centre d'information sur l'eau (Cieau). Il y forme et informe les professionnels de santé sur toutes les questions qui lient l'eau du robinet et la santé. « C'est ma façon de poursuivre mon petit bonhomme de chemin médical », affirme-t-il. Le mi-temps est parfait : les lundis, mardis et mercredis matin sont consacrés au Cieau, le reste du temps à l'écriture.


Une soupape
Ses projets sont multiples : écriture du scénario d'une série télé sur les premiers pas dans la vie active de cinq internes et un projet de quatre romans explorant la personnalité humaine. « L'écriture est une soupape qui me permet d'évacuer le surplus d'idées qui bouillonnent en moi, explique Thierry Serfaty, avant de conclure : la santé est le dénominateur commun à toutes mes activités. C'est un sujet qui me passionne, un formidable territoire d'échanges, qui fait peur et captive chacun. J'ai aussi besoin de maîtriser ma propre vie, et le côté scientifique de la médecine m'attire ». Depuis qu'il a arrêté d'exercer en cabinet, « le rapport direct avec les patients » lui manque. « Mais la pratique en cabinet, c'est la loi du tout au rien. Pour l'instant, j'ai trouvé un compromis. Je me maintiens en vie médicale, et je n'exclus rien pour l'avenir. »

_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Jan 04, 2006 1:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et hop ! Acheté ce midi à la Fnac !
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Heaven
Témoin



Inscrit le: 24 Avr 2005
Messages: 47
Localisation: Strasbourg

L'Empire des Loups

MessagePosté le: Jeu Jan 05, 2006 6:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'attend ton avis Nico dans ce cas....

je viens de voir qu'il sera dans ma ville ds qqes semaines...j'irais le voir =)
_________________
Dans les Limbes de Maxime Chattam....

www.chattamistes.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Mag
Serial killer : Le Poète


Age: 50
Inscrit le: 15 Nov 2005
Messages: 2278
Localisation: Dans le Sud !

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Jan 08, 2006 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

voici un article paru dans mon journal local d'aujourdh'ui...Il est même comparé à Grangé..donc pour moi c'est à lire d'urgence aussi...par contre un peu cher je trouve...Nico ton avis est attendu avec impatience...

Edit : jy crois pas je l'ai trouvé sur Price à 11 euro !!! je le prends sans hésiter !!!

[img=http://img371.imageshack.us/img371/9338/numriser00015mo.th.jpg]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Jan 09, 2006 10:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'en suis à la moitié. C'est pour l'instant pas mal du tout. Il ne se passe pas forcément grand chose (pas de gros rebondissements), mais c'est assez mystérieux pour qu'on ne s'ennuie pas.
J'ai une petite idée sur le dénouement, mais j'ai l'impression que Thierry Serfaty a volontairement glissé pas mal de fausses pistes dans son récit.
Et puis, bien sûr, c'est toujours très bien documenté : on apprend plein de choses sur le sommeil, et on se rend compte à quel point ça reste un sujet encore obscur même pour les scientifiques eux-mêmes.
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9278
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Jan 11, 2006 10:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Critique de La Nuit Interdite (Thierry Serfaty)

Ce nouveau roman de Thierry Serfaty nous entraîne dans le monde du sommeil, qui joue un rôle primordial dans notre santé physique et surtout mentale. Et, alors qu'on pourrait penser qu'il s'agit d'un thème parfaitement maîtrisé par la médecine de nos jours, on s'aperçoit bien vite en lisant le roman que c'est loin d'être le cas. Il reste encore de nombreuses zones d'ombres sur le sujet, et c'est bien sûr vers ces zones d'ombres que Thierry Serfaty nous entraîne, en laissant aller son imagination. C'est ce mélange parfaitement au point entre réalité, recherches scientifiques bien réelles d'une part, et hypothèses, suppositions, "délires" de chercheurs d'autre part qui fait le succès du roman.
L'intrigue est bien ficelée, et la tension est bien souvent à son comble : pour pouvoir se remémorer du visage du meurtrier de sa femme, l'un des personnages principaux doit à tout prix rester éveillé le plus longtemps possibles et se protéger d'un sommeil qui pourrait engloutir ses souvenirs. Les personnages sont tous parfaitement crédibles et complexes, et le style de l'auteur est agréable et travaillé.
Tout au plus pourra-t-on regretter certaines longueurs dans l'intrigue (selon moi, le roman aurait peut-être gagné à être raccourci d'une petite centaine de pages, en évitant ainsi certains aller-retours des personnages qui n'apportent pas forcément grand chose à l'histoire) et une fin qu'on peut voir venir en réfléchissant un peu (et encore, Thierry Serfaty glisse pas mal de fausses pistes qui nous font douter sur l'identité du meurtrier).

Bref, un roman captivant, du genre qui vous garde éveillé une bonne partie de la nuit.

@+,
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Mag
Serial killer : Le Poète


Age: 50
Inscrit le: 15 Nov 2005
Messages: 2278
Localisation: Dans le Sud !

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Jan 11, 2006 11:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

je viens de le recevoir mais je le lirais apres les Descosse , merci pour cette critique..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com