Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les romans de Pascale Fonteneau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9281
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Oct 01, 2010 8:48 am    Sujet du message: Les romans de Pascale Fonteneau Répondre en citant



Citation:
Un banal cambriolage amène les citoyens du lotissement des Fleurs à s'organiser en patrouilles de vigilance pour venir « en aide à la police ». Chaque soir, à bord de leur véhicule, Henri et Robert surveillent des rues où il ne se passe rien. Ils en profitent pour commenter leurs vies et celles de leurs voisins : Denis Lassalle, ex-militaire, Régis Weiss, seul opposant aux milices, les frères Sauter, les Durant et quelques autres, trop tôt disparus. Henri, déprimé par le départ de sa femme, reprend goût à l'existence au contact d'un Robert aux théories imparables du genre : « Si ce gars était là sans raison, c'est qu'il était là pour de mauvaises raisons. »
Jusqu'au soir où un cadavre perturbe la tournée des vigiles amateurs. Pour ne pas troubler la tranquillité du quartier, les deux hommes se débarrassent du gêneur. Le lendemain, un patrouilleur est porté disparu. Puis, c'est au tour de Robert de se volatiliser. Henri va devoir chercher une explication et, comme le lui conseillait sa femme, se décider « à mettre un pied devant l'autre ».
Parce qu'ils ont oublié que pour vivre en paix dans le lotissement des Fleurs il y a des règles à respecter, certains de ses habitants y demeureront pour l'éternité.

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9281
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Oct 01, 2010 8:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis quant à Propriétés privées vient de paraître sur Polars Pourpres.

Citation:
C'est l'histoire d'un homme qui sort de chez lui

Lotissement des Fleurs : un quartier tranquille comme on en voit dans de nombreuses villes, où vit en paix une population essentiellement composée de personnes âgées.
Un cambriolage amène les habitants, sceptiques quant à l'efficacité des forces de l'ordre, à créer des patrouilles pour surveiller le quartier. Chaque soir, Henri et Robert, deux retraités, assurent avec leur véhicule la surveillance de rues où il ne se passe jamais rien. Jusqu'au jour où les deux vigiles amateurs tombent sur un cadavre, qu'ils décident de cacher pour ne pas troubler la tranquillité du quartier. Le lendemain, l'un des patrouilleurs s'évapore, puis Robert disparaît à son tour. Henri, dont le train-train est bouleversé, décide de prendre les choses en main.

« C'est l'histoire d'un homme qui sort de chez lui. » Cette phrase, mise en exergue par Pascale Fonteneau au début de son roman résume à elle seule l'histoire de Propriétés privées.
En moins de deux cent pages, l'auteur dresse le portrait d'un quartier résidentiel, le lotissement des Fleurs, où rien d'anormal ne devrait pouvoir se passer. Pourtant, c'est bien là qu'a lieu un vol, bientôt suivi de la découverte d'un corps, puis de plusieurs disparitions.
Au fil des pages, Pascale Fonteneau rend compte de la vie ordinaire de quelques retraités, qui va rapidement se trouver chamboulée par ces évènements. Si les brigades constituées de simples citoyens existent de par le monde – en Afrique du sud par exemple – il fallait toute l'inventivité de l'auteur pour faire patrouiller chez nous, de jour comme de nuit, des personnes âgées bien décidées à préserver la grande tranquillité de leur cadre de vie.
On suit plus particulièrement le parcours d'Henri Frot, un retraité banal, qui tout au long de sa vie n'a jamais eu l'occasion de faire quelque chose d'extraordinaire et qui se retrouve malgré lui au coeur de cette aventure. Lorsque son ami Robert disparaît, il décide de tout faire pour le retrouver et comprendre les tenants et les aboutissants de cette succession d'évènements inhabituels.
Pour apprécier ce roman, le lecteur ne devra pas s'attendre à beaucoup de suspense ou à une succession de scènes d'action. Avec une écriture maîtrisée, l'auteur nous raconte simplement une histoire, observe un microcosme et propose quelques pistes de réflexions sur des sujets actuels comme l'insécurité. En s'intéressant aux petites gens dans leur médiocrité, ce texte n'est pas sans rappeler l'oeuvre de Pascal Garnier.

A mille lieues du roman d'espionnage ou du thriller, Pascale Fonteneau propose avec Propriétés privées, un assez bon roman noir ainsi qu'une petite balade dans un lotissement sans histoires. Sans histoires ? Pas si sûr...


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6634
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Juil 24, 2014 7:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu



d'elle hier soir, d'une traite. Grosse grosse claque. Je reviendrai en parler.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 34
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Jeu Juil 24, 2014 7:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mince, il n'est pas à ma bibli Crying or Very sad
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6634
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Juil 24, 2014 7:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah quel dommage ! Et je peux pas te le prêter, je l'ai emprunté en bibli... Confused
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 34
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Jeu Juil 24, 2014 7:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Même si je le suggère, je doute fort que ça soit retenu, vu que ce n'est pas une nouveauté.
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6634
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Aoû 07, 2014 8:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur



Citation:
Difficile de résumer cette histoire : disons que l'on suit un homme qui quitte sa femme, déménage et nous raconte ce qui lui arrive par la suite.
Un peu décontenancé au début par le ton du livre (le narrateur s'adresse plusieurs fois au lecteur), j'ai finalement beaucoup aimé ce court roman. La fin est délirante et le tout m'a fait penser à une araignée qui tisse lentement sa toile pour que l'on se rende compte, dans les dernières pages, que l'on est au centre de celle-ci. Le 9e et dernier chapitre est de haute volée.
Je ne connaissais pas cette auteure, j'ai hâte de découvrir le reste de son oeuvre !

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 34
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Jeu Aoû 07, 2014 8:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ssarlotte a écrit:
Même si je le suggère, je doute fort que ça soit retenu, vu que ce n'est pas une nouveauté.


Je me suis avancée un peu trop vite, la suggestion a été retenue Razz
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6634
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Aoû 07, 2014 8:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors fonce dessus ! Si tu adhère au ton, tu vas adorer !

(t'en as de la chance, toutes tes propositions sont retenues ! c'est pas un mec celui qui retient les propositions ^^ ? Laughing )
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 34
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Jeu Aoû 07, 2014 9:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
(t'en as de la chance, toutes tes propositions sont retenues ! c'est pas un mec celui qui retient les propositions ^^ ? Laughing )


En l'occurrence, celui qui m'a informé que la suggestion était retenue est bien un mec oui Laughing
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6634
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Aoû 07, 2014 9:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et c'est pas le même qui t'informe à chaque fois ? Laughing
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 34
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Jeu Aoû 07, 2014 9:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Non, même pas, à moins que Morgane ne soit un prénom masculin Crying or Very sad Wink
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 34
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Jeu Sep 04, 2014 1:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge, je ne partage pas ton enthousiasme.

Mon avis :
Citation:
Rien d'exceptionnel dans ce petit roman noir qui se lit certes vite et bien, mais dont le dénouement n'est pas particulièrement surprenant.


Ma chronique : http://destinationpolar.blogspot.fr/2014/09/1275-ares-de-pascale-fonteneau.html
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6634
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Sep 04, 2014 7:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ssarlotte a écrit:
Le Juge, je ne partage pas ton enthousiasme.


Ce sont des choses qui arrivent ma chère Ssarlotte. Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ssarlotte
Serial killer : Le Poète


Age: 34
Inscrit le: 01 Jan 2013
Messages: 2182
Localisation: St Maur des Fossés


MessagePosté le: Jeu Sep 04, 2014 7:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hé oui, c'est la vie Laughing Wink
_________________
http://destinationpolar.blogspot.fr/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com