Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Christian Roux
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
stfoch
Meurtrier


Age: 53
Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 467
Localisation: Lille

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Fév 25, 2007 3:48 pm    Sujet du message: Christian Roux Répondre en citant

BRAQUAGES


icencié depuis plusieurs semaines, Louis fait la quête dans le métro parisien pour survivre. Un certain Hensley lui offre un gros billet avec promesse d'un travail. Il recrute de la même façon Sonia, Paol et Jack, un trio de sans logis qui traîne sur les quais de la Seine. Mais il ne s'agit pas d'un emploi honnête car sous la férule d'un formateur qualifié, les quatre paumés subissent plusieurs mois durant un entraînement militaire avec l'objectif de commettre quatre hold-up de banques dans les deux ans à venir. Leur première cible vise une agence bancaire parisienne. L'affaire est bien réglée mais rien ne se déroule comme prévu car les médias, puis la police, ont été prévenus juste avant le début de l'action. Pour tenter de s'en sortir, les braqueurs prennent des otages. Appelé sur les lieux, le commissaire Degrave ne comprend pas grand chose à ce coup fourré, d'autant que sa vie est bouleversée depuis que son fils Petit-Pierre, un adolescent, fréquente assidûment un groupe néo-nazi avec lequel il se livre à diverses exactions. Pour ceux qui sortiront vivants de l'opération, la vengeance est au bout du voyage.

ce roman a reçu le prix polar Sncf en 2002?



LES OMBRES MORTES


Geoffrey Martin, ce n'est pas son vrai nom. Sauf qu'il y a huit ans, quand sa voiture a percuté un arbre et qu'il a repris conscience, c'est celui qui figurait sur ses papiers. De faux papiers, d'après la police. Mais personne n'a pu en savoir plus car il a laissé sa mémoire dans l'accident. " Geoffrey " a donc commencé une nouvelle vie. Il a même rencontré le grand amour avec Josepha. Pourtant, il est hanté par un cauchemar récurrent et inexplicable : un œil détaché de son orbite vient rouler dans le caniveau et se perdre dans les égouts. Et puis, une nuit, c'est la réalité qui devient cauchemar quand i apprend que Josepha s'est suicidée. Il n'y croit pas, le lieutenant Lancelot non plus. Qui était Geoffrey Martin dans sa première vie ? Quel secret si lourd cachait-il, au point d'avoir effacé ses souvenirs ? Remarqué pour son premier roman Braquages, Christian Roux entraîne son lecteur dans un jeu de perpétuels rebondissements où le suspense fait sans cesse écho au tragique.




PLACARDS


Une jeune femme retrouvée éventrée dans son appartement, un enfant échappé d'un placard... La voisine recherche l'enfant, les flics recherchent l'assassin.
Quatre histoires d'enfance en parallèle : un petit garçon reclus dans son placard par sa mère prostituée, l'inspecteur Eustache, qui tente d'écrire un témoignage sur ce qu'il a vécu durant son adolescence, Alice et sa petite soeur, violées par leur père, et Samuel, qui n'a su affronter et dépasser l'amour physique qu'il éprouvait pour sa fillette. Quatre histoires de placards, dans lesquels les maltraitances peuvent enfermer la vie.
Ce deuxième roman tient toutes les promesses du premier engagement social et politique, finesse et sensibilité de l'écriture, qualité impeccable du scénario et richesse des personnages. Un roman douloureux et apaisant comme une crise de larmes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
stfoch
Meurtrier


Age: 53
Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 467
Localisation: Lille

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Fév 25, 2007 3:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'aime beaucoup cet auteur.
des polars sociaux , qui me font penser à Izzo.
avec des personnages rarement mis en avant dans les polars

je voulais rajouter ces 3 livres dans la base polars pourpres mais je suis pas doué Embarassed
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
Elo
Clarice Starling (modo)


Age: 38
Inscrit le: 01 Mar 2006
Messages: 4378
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Fév 25, 2007 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais acheté un livre de lui...mais je suis incapable de dire si c'est Braquages ou les ombres mortes ! Shocked
Je le lirais donc tôt ou tard. Wink
_________________
It's not who you are underneath, it's what you do that defines you
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
Athanagor
John Blacksad (modo)


Age: 47
Inscrit le: 19 Oct 2005
Messages: 2069
Localisation: Lyon - Rhone - Rhone-Alpes - France - Europe

La Ligne Noire

MessagePosté le: Dim Fév 25, 2007 4:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant







Placards semble super émouvants. Très "psychologique". Stfoch ? Tu as lu celui là aussi ? Tu en as pensé quoi ?
Et à tout ceux qui l'ont lu : est-ce que le résumé de l'éditeur correspond bien à l'histoire ?
_________________
CréAuteur du monde de True Duck.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
stfoch
Meurtrier


Age: 53
Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 467
Localisation: Lille

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Fév 25, 2007 6:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

placards est un roman trés dur par ses sujets inceste,pédophilie...
à ne pas mettre entre toutes les mains avec une fin qui m'a un peu interpellée

par contre braquages et les ombres mortes sont vraiment trés forts
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
Sybil
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 40
Inscrit le: 27 Déc 2006
Messages: 1259
Localisation: Dijon

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Fév 04, 2008 8:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de finir "Braquages", qui est vraiment un très bon livre. Il se dévore très rapidement, et on assiste impuissants à la déchéance du commissaire en charge de l'enquête qui sera profondément atteint dans sa vie privée, aux vrais-faux espoirs de quatre paumés de se sortir de la misère, à l'influence de plus en plus importante d'un groupe de néo-nazis sur un adolescent...
Bref, un roman dur, hélas trop réaliste, mais à lire.
_________________
N'est pas mort ce qui à jamais dort.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 35
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 11278
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Aoû 21, 2010 3:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon avis quant à Kadogos vient de paraître sur Polars Pourpres.

Hoel, sur Polars Pourpres a écrit:
Marnie, nettoyeuse en milieu hospitalier

Marnie est tueuse à gages, ce qui n'est pas banal, et qui l'est encore moins lorsque l'on sait qu'elle accepte d'envoyer ad patres uniquement les malades en phase terminale.
L'un de ces contrats consiste à délivrer de ses souffrances un riche homme, propriétaire de plusieurs cliniques. Lorsque Marnie vient rendre compte à la commanditaire – la belle-fille de la victime – du bon déroulement de la mission, elle retrouve sa maison sans dessus dessous et la femme atrocement mutilée. Marnie se lance alors à la recherche de la vérité, tout comme le capitaine de police Eustache Lerne...

Christian Roux s'est fait connaître du monde du polar en remportant en 2002 le Prix SNCF du premier polar pour Braquages. Depuis, il a signé plusieurs romans, où l'on retrouve sa très belle écriture, toute en contrastes, alternant voire mélangeant noirceur et espoir, cruauté et sensibilité, rappelant en cela celle d'Hervé Le Corre (dans Les coeurs déchiquetés notamment). Avec des mots simples, sans chercher à tout prix à faire de belles phrases, il nous fait prendre conscience de la violence quotidienne de notre société.
L'intrigue de Kadogos est intéressante et bien menée, avec ce qu'il faut de suspense et d'action. Ceci étant, certains lecteurs trouveront peut-être quelques éléments de l'histoire trop faciles à deviner.
Grande particularité de ce roman : il peut se lire de plusieurs façons, sans que cela nuise à la compréhension de l'intrigue et au suspense. Christian Roux propose au lecteur dans une note introductive de suivre le fil des pages ou de suivre l'histoire dans l'ordre chronologique du déroulement des évènements, en tenant compte de la numérotation des chapitres.
L'auteur a aussi beaucoup de talent pour brosser ses personnages, faillibles et profondément humains. Ce sont justement leurs défauts, leurs faiblesses... qui nous les rendent attachants.
Il y a bien sûr Marnie, devenue tueuse à gages très jeune et qui a réussi, petit à petit, à restreindre son activité, jusqu'à n'accepter que des contrats consistant à abréger les souffrances des personnes pour qui la médecine ne peut plus rien, pour soulager sa conscience.
Une enquête de police officielle a lieu en parallèle, dirigée par Eustache Lerne, un capitaine au grand cœur, qui a adopté un enfant ayant vu sa mère se faire trucider devant lui. Les relations avec Tony ne sont pas faciles tous les jours mais Eustache fait son maximum pour lui rendre la vie plus facile.

Kadogos est au final un très bon polar, aux personnages touchants et qui a le mérite de nous faire réfléchir sur notre société. Il devrait plaire aux amateurs de romans noirs, mais pas seulement car l'intrigue est entraînante et l'écriture de Christian Roux très accessible.


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
joss
Témoin


Age: 58
Inscrit le: 17 Juil 2010
Messages: 81
Localisation: 12


MessagePosté le: Dim Aoû 22, 2010 10:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vu le résumé et les critiques, "Braquages" me tente bien....
_________________
Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les r'connaît
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
MiKa
Meurtrier


Age: 43
Inscrit le: 30 Mar 2008
Messages: 476
Localisation: Bois Guillaume (76)

Miserere

MessagePosté le: Lun Aoû 23, 2010 4:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Braquages est excellent ! Tu peux y aller les yeux fermés.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
joss
Témoin


Age: 58
Inscrit le: 17 Juil 2010
Messages: 81
Localisation: 12


MessagePosté le: Lun Aoû 23, 2010 8:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de voir qu'il était "dispo" à la médiathèque....!!! Razz
Demain midi je m'y jette dessus...les yeux grands ouverts....!!!! Twisted Evil Twisted Evil
_________________
Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les r'connaît
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 56
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Aoû 30, 2010 7:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

yes je vote pour braquages
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 44
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 11334
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Sep 22, 2010 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis quant à Braquages est paru sur Polars Pourpres :



Citation:
Premier roman de Christian Roux, Braquages constitue un roman noir d'une rare force de percussion. Justement récompensé par le prix du Premier Polar SNCF 2002 et du prix Polar 2003 de Saint-Quentin en Yvelines, ce livre parvient à allier plusieurs genres ainsi que leurs qualités attendues : la férocité de la dénonciation sociale et politique que ne renierait pas Jean-Bernard Pouy, la rigueur d'une intrigue policière soigneusement structurée, et le sens aigu du suspense. Les personnages sont tous habilement peints, depuis les SDF, malheureux oubliés d'une démocratie décidément amnésique, jusqu'aux divers truands, tous marquants et inquiétants. Au sein de ces individus, le commissaire Degrave se montre très attachant en policier intègre, dont le fils Petit Pierre a lentement glissé vers la mouvance d'extrême-droite et définitivement perdu ses repères. Au fil des chapitres de ce roman assez lapidaire, les protagonistes se frôlent, se croisent, s'entrechoquent, jusqu'à une destruction qui n'épargnera personne, sur le plan physique ou moral. Si le trait est parfois un peu épais, il faut reconnaître à Christian Roux plusieurs talents : il a conçu une histoire solide, réservant bien des surprises, peuplée d'individus d'une grande justesse humaine ou inhumaine.

Braquages, au-delà de son aspect policier, est un immense roman noir. Il y est question de déchéance, de remords, de rédemption. La clef de l'histoire se situe peut-être justement dans ce pluriel attribué au titre : et s'il y avait plusieurs niveaux de braquage ? Qui, parmi tous ces personnages qui auront vécu, subi et péri dans le cercle restreint de ces deux cents quatre-vingts pages, n'aura pas été lui-même la victime d'un casse psychologique ?

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
joss
Témoin


Age: 58
Inscrit le: 17 Juil 2010
Messages: 81
Localisation: 12


MessagePosté le: Mer Sep 22, 2010 12:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis en plein dedans.
Même si "Les ombres noires" ne m'avai(en)t pas si accroché que ça, j'avoue que l'écriture de C. Roux me régale.
En plus l'histoire est pour le moment très prenante ce qui ne gâche rien au plaisir.
_________________
Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les r'connaît
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 43
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9305
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Sep 21, 2011 9:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

La Tengo publie la semaine prochaine dans sa collection Pièces à conviction


Rappelons que la collection Pièces à conviction regroupe les textes de pièces radiophoniques initialement écrites pour France Culture. Sont déjà parus dans cette collection :

_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 35
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 11278
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Sep 22, 2011 5:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Puisqu'on parle de Christian Roux. Lu sur le nouveau blog de 813.

Citation:
[...]le Festival de La Fiction TV de La Rochelle a décerné le prix du meilleur téléfilm à “Le Chant des sirènes” de Laurent Herbiet, scénario Christian Roux et Laurent Herbiet, musique (chanson générique) Christian Roux (France 2). Ce téléfilm est adapté d’un roman de Christian Roux, “La bannière était en noir”.



_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com