Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Trilogie Les Maîtres enlumineurs - Robert Jackson Bennett

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11545
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Juin 12, 2023 4:10 pm    Sujet du message: Trilogie Les Maîtres enlumineurs - Robert Jackson Bennett Répondre en citant

Je ne suis pas forcément un lecteur de fantasy, et pourtant JM Laherrère a réussi sur son blog à attirer mon attention sur la trilogie Les Maîtres enlumineurs de Robert Jackson Bennett, traduite par Laurent Philibert-Caillat chez Albin Michel Imaginaire.
Mélanges de cyberpunk, de fantasy épique et de steampunk, les 2 premiers tomes (Les Maîtres enlumineurs et Le Retour du hiérophante) sont parus en 2021, et le dernier (Les Terres closes) est paru en avril dernier.






Le livre :

« Avec Les Maîtres enlumineurs, Robert Jackson Bennett débute une nouvelle trilogie de fantasy épique passionnante, qui promet énormément pour la suite. Préparez-vous à d’anciens mystères, à une magie comme vous n’en avez jamais lu et à quelques coups de théâtre. »
Brandon Sanderson


Toute l'économie de l'opulente cité de Tevanne repose sur une puissante magie : l'enluminure. A l'aide de sceaux complexes, les maîtres enlumineurs donnent aux objets des pouvoirs insoupçonnés et contournent les lois de la physique.

Sancia Grado est une jeune voleuse qui a le don de revivre le passé des objets et d'écouter chuchoter leurs enluminures. Engagée par une des grandes familles de la cité pour dérober une étrange clé dans un entrepôt sous très haute surveillance, elle ignore que cet artefact a le pouvoir de changer l'enluminure à jamais. Quiconque entrerait en sa possession pourrait mettre Tevanne à genoux. Poursuivie par un adversaire implacable, Sancia n'aura d'autre choix que de se trouver des alliés.



L'auteur :

Né en 1984 à Bâton-Rouge, en Louisiane, aux États-Unis, Robert Jackson Bennett grandit au Texas et suit les cours de l'Université du Texas à Austin. Il débute sa carrière littéraire en 2009 avec deux thrillers fantastiques publiés coup sur coup, The Company Man et Mr Shivers (Eclipse, 2011), le second étant d'emblée salué par le prix Shirley Jackson. Il faudra attendre 2018 pour retrouver Bennett dans l'Hexagone avec son colossal American Elsewhere (Albin Michel, 2018), livre-monstre conjuguant les influences de Stephen King et Twin Peaks qui rafle lui aussi un prix Shirley Jackson. Encensée par une critique unanime, sa trilogie Les Maîtres enlumineurs est son plus grand succès à ce jour.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Lun Juin 12, 2023 4:14 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11545
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Juin 12, 2023 4:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant





Le livre :

Une des quatre maisons marchandes de Tevanne est tombée. Sancia Grado et ses associés ont non seulement changé l’histoire de la cité, ils ont aussi créé Interfonderies dans le but de démocratiser l’art magique de l’enluminure. Mais la jeune entreprise a beau accomplir des prouesses, celles-ci ne suffisent pas à la maintenir à flots. La concurrence est rude, et les grandes maisons marchandes de Tevanne sont prêtes à tout pour écraser Sancia et l’idéal qu’elle représente.

C’est alors qu’une ancienne puissance vogue en direction de Tevanne : un hiérophante. Un adversaire qui connaît et maîtrise l’enluminure mieux que personne, fasciné en outre par Sancia et ses pouvoirs. Pour survivre à cette menace et sauver ceux qu’elle aime, la jeune femme devra percer le secret le mieux gardé de l’univers, : celui des origines de l’enluminure.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Lun Juin 12, 2023 10:31 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11545
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Juin 12, 2023 4:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le dernier tome de la trilogie, Les Terres closes, est donc paru en avril dernier :






Le livre :

Autrefois, Sancia Grado n'était qu'une jeune voleuse dotée d'un talent rare. Puis elle a appris à utiliser ce talent et a battu les grandes maisons marchandes de Tevanne à leur propre jeu. Avec Clef et Bérénice, elle a même éliminé un hiérophante immortel - mais la guerre qu'ils mènent maintenant semble perdue d'avance. Sancia et ses alliés n'affrontent plus les élites de l'enluminure ou un hiérophante revenu d'un passé oublié ; cette fois, ils veulent détruire une entité dont l'intelligence est répartie sur la moitié du globe : un fantôme bien caché, qui utilise la magie pour posséder les objets, mais aussi contrôler les esprits humains.

Malgré tous les efforts de Sancia et de ses alliés, leur implacable ennemi se rapproche de son véritable but : une ancienne porte qui mène au coeur-même de la création.
Mais peut-être leur reste-t-il une ultime chance de survivre à ce combat, en réalisant le casse le plus audacieux qu'ils aient jamais tenté...



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11545
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Juin 12, 2023 4:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme je le disais en début de topic, c'est en lisant les retours de lecture de Jean-Marc Laherrère (sur son blog Actu du Noir) sur cette trilogie que j'ai décidé de tenter le coup et de me commander le premier volume chez mon libraire.




La chronique de JM Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:
Les maîtres enlumineurs

Les blogs référencés sur Bibliosurf sont dithyrambiques sur Les maîtres enlumineurs de Robert Jackson Bennett. Comme j’avais sérieusement besoin d’une évasion intelligente, je les ai écoutés. Ils ont tous raison d’être enthousiastes.

La riche Tevanne est tenue par quatre maisons marchandes, qui ont chacune son campo, ses habitants, ses lois. Ceux qui n’en font pas partie sont relégués dans les Communs. C’est une forme de magie très particulière qui fait la fortune des maisons : l’enluminure. Les maîtres enlumineurs, grâce à leur art et à des codes complexes, arrivent à modifier la nature des objets, persuadant par exemple une roue que la gravité l’entraîne vers l’avant, ouvrant la porte à des calèches automobiles …

Dans les campos, tout n’est que luxe. Dans les communs, eau croupie, saleté, misère, la loi de la jungle. Sancia est une très jeune voleuse. Elle a été contactée pour dérober, sur les docks fort bien gardés, une petite boite. Sancia pourra compter sur un talent particulier et sur un certain nombre d’objets enluminés qu’elle achète à des enlumineurs clandestins des Communs.

On se doute que le vol, pourtant mouvementé, ne sera que le début d’une série de catastrophes et que tout ira de mal en pis.

Quel roman mes aïeux ! Ça c’est du souffle, de l’aventure, de l’intelligence, de l’originalité, du déconfinement ! Si vous n’êtes pas totalement réfractaire à tout ce qui n’est pas réaliste, allez-y en toute confiance.

En premier lieu, c’est un véritable pied de lecture pour toute personne qui aime qu’on lui raconte des histoires. Et qui aime que l’on joue avec les clichés et les archétypes. Parce que oui, il n’y a pas plus classique dans la littérature de fantasy que de commencer avec le vol d’un objet magique. A partir de là, l’auteur peut juste se planter, remâcher un machin mille fois mastiqué, ou jouer avec votre jubilation et vous embarquer dans un véritable tourbillon.

Vous vous doutez bien qu’on est ici dans le second cas. Pendant plus de 600 pages l’auteur suit la trame classique (vous mettez le personnage dans la merde, puis chaque fois qu’il croit s’en sortir, vous l’enfoncez un peu plus, jusqu’au final) avec un talent de conteur époustouflant, un décor génial, des personnages complexes, riches, changeants et déstabilisants. Donc un vrai grand plaisir de lecture au premier degré.

Ensuite, si vous avez lu le génial Vigilance, vous savez que Robert Jackson Bennett n’est pas « juste » un raconteur d’histoires. Il a une conscience politique, et il sait la mettre en scène dans ses écrits. C’est encore le cas ici, avec une réflexion décalée dans un monde qui n’est pas le nôtre, sur les différences sociales, l’exploitation des plus faibles et la déshumanisation de ceux que l’on exploite. Je n’en dis pas plus pour ne pas révéler des éléments d’intrigue, mais c’est très habilement et intelligemment fait.

Cerise sur le gâteau, et là les blogs spécialisés qui ont toutes les références SF et fantazy en parlent beaucoup mieux que moi, il a réussi d’une façon absolument magistrale à inclure des éléments de SF dans un roman purement fantazy en créant un parallèle entre la magie à l’œuvre dans le monde qu’il a créé et les langages informatiques. C’est extrêmement jouissif de voir une telle intelligence en action.

Pour finir, quand on lit un roman de plus de 600 pages, même si on aime, on a souvent quelques petites restrictions : Là ça ralentit un peu, là il étire, tel personnage ou telle situation sont caricaturaux, tel retournement de situation un peu capilotracté. Ici rien, tout est parfait de la première à la dernière ligne. Donc allez-y, sans faute, lisez aussi Vigilance si ce n’est pas déjà fait, et vivement la suite.









L'avis de JM Laherrère sur ce 2e tome :

Citation:
Le retour du hiérophante

Vous vous souvenez peut-être de mon enthousiasme à la lecture du roman de Robert Jackson Bennett, Les maîtres enlumineurs. Je faisais part de mon impatience à lire la suite. La voici, la voilà : Le retour du hiérophante.

Attention, si vous avez encore l’intention de lire le premier, arrêtez-vous là, il y a des révélations sur le 1 dans le résumé du 2 ci-dessous …

Spoiler:
Si vous n’avez plus en mémoire le précédent roman, souvenez-vous que Sancia, la petite voleuse, ex esclave a fait tomber une des grandes maisons de la très riche Tevanne. En trois ans, elle et ses amis ont commencé à démocratiser la création, la production et l’utilisation de cette magie particulière, l’enluminure. Les choses devraient donc aller en s’améliorant.

Mais une nouvelle menace plane sur la ville. La maison détruite, ou du moins ce qu’il en reste, serait en train de faire revenir à la vie l’être le plus puissant du monde connu, un hiérophante, un des êtres mythiques à l’origine de toute la magie. Ce n’est plus seulement pour leur vie que Sancia et ses amis vont devoir lutter, mais pour la survie de l’humanité.


Comme j’ai une petite restriction par rapport au premier volume, je vais m’en débarrasser tout de suite. Dans le premier, les luttes se déroulaient au ras du sol, dans les rues, dans la boue, entre humains plus ou moins riches, plus ou moins puissants. Là on fait intervenir ce qu’on peut considérer comme des Dieux. Faillibles, pas totalement invulnérables, mais quand même sacrément balaises. Du coup, ça part parfois un poil loin et c’est parfois un peu trop grand spectacle. Mais c’est une toute petite restriction.

Parce que les problématiques soulevées par ces êtres abominables sont très humaines et très actuelles. Elles tournent autour du pouvoir, de l’asservissement, et de l’envie de tous ces grands hommes auto-proclamés de faire le bonheur de l’humanité, envers et contre tout, y compris contre les hommes eux-mêmes.

Et puis ce bon Robert n’a rien perdu de son talent de conteur. Les péripéties s’enchainent, les personnages de Sancia et de ses potes sont extrêmement attachants, et si ouvrez le bouquin, prévoyez quelques jours où on vous laisse en paix pour avaler les 600 pages.

Et puis, comme pour le premier volume, l’auteur continue avec une vraie intelligence à faire le parallèle entre magie et informatique. Cette fois vous aurez droit à des virus, des chevaux de Troie, au réseau et à une apologie du logiciel libre.

Vivement le troisième.







Voilà la chronique de JML du 3e tome, celle que j'ai lue il y a quelques jours et qui m'a faite m'intéresser à cette trilogie :

Citation:
Les terres closes

Et voilà la conclusion, très attendue (très attendue par moi au moins) de l’exceptionnelle trilogie des Maîtres enlumineurs de Robert Jackson Bennett : Les terres closes.

Difficile de résumer sans révéler gravement la fin du deuxième volume. Sachez que Sancia, ex voleuse, après avoir mis à bas les grandes maisons de la cité de Tevanne, a affronté un hiérophante, le père de tous les magiciens pour résumer. Mais elle et ses amis doivent maintenant faire face à un danger encore plus grand qui menace de détruire le monde, rien de moins. Et pour se tirer d’affaire, Sancia va devoir faire appel à toute l’aide qu’elle peut trouver, et mettre au point le braquage le plus compliqué et le plus audacieux de son existence. Je sais, c’est pas terrible comme résumé, mais sachez qu’il va y avoir de la baston, du suspense, de l’émotion, de la réflexion, et que c’est bien le dernier volume de la trilogie.

Première chose à dire, quand une série comme celle-là suscite autant d’attente, qu’elle fait autant monter le suspense et qu’elle soulève autant de questions, on peut être inquiet et craindre que le final ne soit pas à la hauteur du développement. Soyez rassuré, on en prend plein les yeux, les oreilles et les tripes.

Ce troisième volume éclaire, de façon magistrale, toute l’ambition de ce projet qui transpose, dans un univers de fantasy, des problématiques qui sont habituellement celles de la SF. Je ne suis pas un spécialiste de ces genres, et je manque de références, mais c’est la première fois que je lis une série qui mêle les genres avec une telle maestria. Sous couvert de magie, l’auteur nous parle d’informatique, de logiciel libre, d’intelligence artificielle, de transhumanisme, du web, de moteurs de recherche … mais également de pouvoir, de démocratie, de différents modèles politiques. C’est vertigineux.

Et d’aucune façon aride ou ennuyeux. Parce qu’il s’appuie sur des personnages incroyables, inoubliables. Parce qu’aucun n’est monolithique, tous évoluent, tous ont leur raison. Ici pas de Mal métaphysique, pas de grand méchant qui soit un pur monstre, les pires menaces sont le produit de leur histoire, de leur évolution. Magistral là aussi.

Et puis, damned, quel spectacle ! C’est du cinémascope avec son dolby et sièges qui tremblent ! Heureusement que l’auteur n’a besoin que d’un ordinateur, de beaucoup d’imagination et d’un talent immense, ceux qui tenteraient de mettre tout ça en image risquent d’en avoir pour cher. Tout cela pour terminer sur quelques pages intimistes qui vous prendront aux tripes.

J’espère que vous êtes convaincus. Que ceux qui pensent que ce type de littérature c’est pour les mômes ou les ados, ou que le SF et la fantasy c’est pas pour eux, vont changer d’avis et essayer, parce qu’avec intelligence, sensibilité, une imagination débordante et un souffle ébouriffant il est évident que Les maîtres enlumineurs nous parlent de nous, aujourd’hui et demain.



Voilà, voilà. Avouez que ça donne envie, non ? Smile
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 35
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 11278
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Juin 24, 2023 2:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Norbert.
Oui, ça donne sacrément envie.
Et je viens de voir qu'on peut d'ores et déjà accéder aux deux premiers tomes en version Audio sur Audible.
Et hop, dans ma liste d'envies.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 47
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 11545
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Juin 24, 2023 3:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens justement de commencer le tome 1. Je n'ai lu pour l'instant que 2 chapitres, mais quand comme moi on n'est pas habitué à la fantasy, ça surprend un peu au début (et ça dépayse) !
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com