Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Des nœuds d'acier - Sandrine Collette (Denoël)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6635
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Déc 31, 2013 11:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Super !! Very Happy
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10280
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Jan 02, 2014 10:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors finalement, après l'avoir repris en fin de journée, mes premières impressions se sont largement améliorées, à tel point que j'y retourne aussi sec car il faut absolument que je sache comment tout ça va se finir !...
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2057
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Dim Jan 05, 2014 9:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

En attendant la critique de Norbert ! La couverture poche :

_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Birdie
Meurtrier


Age: 46
Inscrit le: 19 Juil 2010
Messages: 477
Localisation: 50

L'Empire des Loups

MessagePosté le: Dim Jan 05, 2014 8:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pas franchement convaincue par ce huis clos...Comme l'a dit Nico, pas très relevée comme écriture, et je n'ai pas eu non plus d'empathie pour les personnages.L'ambiance étouffante m'a fait lire en diagonale sans m'attarder.Bon, je vais relire Misery, tiens... Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10280
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Jan 05, 2014 9:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Birdie a écrit:
Comme l'a dit Nico, pas très relevée comme écriture


C'est moi qui ai parlé d'écriture un peu plate. Wink C'était au début du roman, par la suite, l'auteure parvient à bien retranscrire les tourments de Théo, son labeur, la forêt, etc, sans parvenir toutefois à "emporter" véritablement le lecteur que j'étais. Le récit est fluide et une fois embarqué dans l'histoire, il est bien difficile de le lâcher. Toutefois, je n'ai pas eu non plus une grande empathie pour Théo - ses actes passés ne plaident d'ailleurs pas forcément pour -, mais j'ai surtout été déçu que le roman soit si "court en bouche" : une fois terminé, je suis passé à autre chose sans problème, avec le sentiment d'avoir passé un bon moment, sans plus.
Cela dit, c'est un premier roman bien maîtrisé et réussi, qui évite les écueils du thriller et des rebondissements artificiels pour se tourner résolument vers le roman noir. J'aurais apprécié à la fin avoir quelques renseignements sur cette famille de dégénérés et son histoire, mais Sandrine Collette a fait un autre choix et a de toute façon laissé suffisamment de pistes pour qu'on en déduise l'essentiel.
Sans être ni un chef d'oeuvre, ni forcément un grand cru, Des noeuds d'acier est un bon roman noir, solide et crédible, qui se lit d'une traite et fait froid dans le dos.
Une auteure à surveiller.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Birdie
Meurtrier


Age: 46
Inscrit le: 19 Juil 2010
Messages: 477
Localisation: 50

L'Empire des Loups

MessagePosté le: Dim Jan 05, 2014 10:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Toutes mes excuses norbert!Et puis à Nico aussi du coup Wink

Y'a un truc tout bête qui me chiffonne quand même, qui fait que j'ai eu du mal à trouver de la crédibilité au récit:
Spoiler:
Comment un type dans la force de l'age qui, en plus, a fait de la taule, peut-il se faire asservir par deux vieillards? ça m'échappe...

Citation:
J'aurais apprécié à la fin avoir quelques renseignements sur cette famille de dégénérés et son histoire

Moi itou, norbert, je trouve frustrant ce manque de détails même si c'est sans doute un parti pris de l'auteure d'aller à l'essentiel.

Petit aparté:
dans le ton du voyage en campagne profonde où les Dieux s'appellent "l'Alcool, l'Hiver, la Merde et la Solitude", je vous suggère un non-polar qui claque : Pays perdu de Pierre Jourde...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10280
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Jan 06, 2014 3:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Birdie a écrit:


Y'a un truc tout bête qui me chiffonne quand même, qui fait que j'ai eu du mal à trouver de la crédibilité au récit:
Spoiler:
Comment un type dans la force de l'age qui, en plus, a fait de la taule, peut-il se faire asservir par deux vieillards? ça m'échappe...



Au début, j'ai effectivement trouvé que "ça" allait un peu vite :

Spoiler:
Sur le moyen terme, il ne faut jamais sous-estimer l'impact psychologique que peut avoir un changement aussi brutal et bestial, avec en plus l'exemple d'un type à côté (Luc) qui est là depuis 7 ans...
Toutefois, j'avoue que je m'attendais à plus de tentatives de rebellion de la part de Théo au tout début de sa captivité. À aucun moment il n'essaie de tromper les vieux en refermant mal son cadenas; quand il travaille dehors, il aurait eu la possibilité dans la forêt ou le potager de trouver et planquer un bout de bois ou une branche, puis le jour suivant de faire en sorte d'attirer les vieux vers lui, etc, etc...

_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10280
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Jan 20, 2014 8:40 am    Sujet du message: Répondre en citant



Mon commentaire sur PP :

Un premier roman plutôt réussi avec lequel Sandrine Collette aborde le huis-clos selon l'angle du roman noir, en traitant avant tout de la dépersonnalisation de la victime et de survie.
Elle a également l'habileté d'y confronter un personnage peu sympathique, Théo, un ex-taulard condamné pour avoir quasiment réduit son propre frère en bouillie après que celui-ci ait séduit sa fiancée. Un pari audacieux, car jamais ce personnage principal ne réussira à susciter durant son calvaire beaucoup d'empathie de la part du lecteur.
Malgré une écriture parfois un peu plate, elle réussit à planter un décor et une situation crédible et glaçants. Seules la rapidité et la facilité apparentes avec lesquels son personnage se soumet et abandonne toute tentative de révolte ou de fuite sont assez déconcertantes, avec pour résultat une progression dramatique du récit qui semble un peu trop courte, comme amputée d'un dénouement qui aurait pu faire culminer la tension.
Malgré cela, le découpage serré du texte et sa relative brièveté facilitent et accélèrent sa lecture. Bien que captivant et globalement bien mené, on peut toutefois être un peu déçu de constater qu'une fois la dernière page tournée, ce premier roman prometteur se révèle au final un peu trop "court en bouche", et qu'il n'ait pas ancré davantage de sensations, d'images, de souvenirs et d'émotions dans l'imaginaire du lecteur.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 58
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 993
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Jan 29, 2014 10:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un peu déçu par ce premier roman au vu des critiques précédentes.
J'ai eu du mal à imaginer que cet ancien détenu, athlétique et brutal, puisse à ce point subir la loi de deux vieillards pas très fûtés.
Je n'ai pas trouvé très crédible non plus, le fait que devant effectuer de lourds et longs travaux pour ses geôliers, il ne soit quasiment pas nourri par ses derniers.
Et puis il ne tente pas grand-chose pour s'en sortir.
Il lui aurait fallu des nerfs d'acier...mais c'eût été une autre histoire...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2162
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mar Fév 04, 2014 7:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

même si j'ai ressenti peu de choses pour le personnage de Théo,vu son passif,et que ses rapides soumission et manque de révolte diminuent en partie l'intensité du récit ,cela reste néanmoins un huis-clos efficace qui fait la part belle à la violence psychologique et physique,à la perte d'identité face à son tortionnaire
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
clémence
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 36
Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 876
Localisation: Ain

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Fév 09, 2014 5:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le thème de la séquestration est vu et archi lu, mais Sandrine Collette arrive tout de même à faire passer de belles intensités.
Lorsque Théo décrit sa sensation interne, comme une bouteille en plastique qu'on accordéonne pour la recycler, par exemple, c'est très juste, et sensé.
Comme vous l'avez déjà souligné il y a plusieurs clichés (faire parler sa psy au début ...) et facilités, mais le roman est court et incisif. Certaines scènes sont violentes, et on ne les voit pas trop venir.
Un roman qui se lit vite et de manière très agréable.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4141
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 19, 2014 9:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis dedans.
Etrange ce choix de personnage principal. Habituellement, quand l'auteur veut susciter l'empathie du lecteur, surtout dans les huis-clos de type victime/bourreau, il choisit plutôt un héros blanc comme neige.
_________________
“Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une.” George R. R. Martin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6635
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 19, 2014 10:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

Justement je trouve ce choix pertinent, qui amène le lecteur à se poser des questions : par exemple que doit-on éprouver face à un bourreau devenu victime ? Chacun trouve ses réponses au fil des pages.
J'ai bien aimé cette "expérience" littéraire, un peu trop frustré en revanche par l'absence de réponses à certaines questions, non philosophiques cette fois, que posent le roman.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10280
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Fév 19, 2014 11:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui m'a frappé aussi, c'est le parallèle (ou la différence) avec

Spoiler:
le premier prisonnier qui aura tenu 8 ans, dont un certain temps avec une jambe dans un état lamentable, et le fait qu'on a l'impression que Théo soit parvenu au même stade, mais en "seulement" 1an et demi !

_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
clémence
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 36
Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 876
Localisation: Ain

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Fév 21, 2014 8:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

POLAR | POCHE - Christine Ferniot - Telerama n° 3345

On aime beaucoup
Théo vient de sortir de prison et compte se mettre au vert pour apprécier calmement sa liberté retrouvée. Lorsqu'il arrive chez des paysans à l'air bonnasse, il ne se doute de rien. Jusqu'au jour où il se réveille dans leur cave, attaché, séquestré. Et l'enfer ne fait que commencer... Nouvelle venue dans le polar, Sandrine Collette réussit un roman sur la séquestration, la déshumanisation. Tout semble factuel et crédible, dans cette fiction comportementaliste, qui plonge le lecteur dans l'horreur la plus glaçante. A noter que l'auteure vient de publier, chez Denoël, Un vent de cendres, terrible variation de La Belle et la Bête, digne de Patricia Highsmith.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com