Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Série Darian Richards - Tony Cavanaugh (Sonatine)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Avr 22, 2017 2:31 pm    Sujet du message: Série Darian Richards - Tony Cavanaugh (Sonatine) Répondre en citant

Découverte australienne avec L'Affaire Isobel Vine de Tony Cavanaugh, premier volet des enquêtes de Darian Richards publié en France chez Sonatine, traduit par Fabrice Pointeau.






Le livre :

Le nouveau Michael Connelly est australien.

Pour n’importe quel passant, les rues, les places, les jardins de Melbourne possèdent un charme certain.
Pour Darian Richards, chacun de ces lieux évoque une planque, un trafic de drogue, un drame, un suicide, un meurtre.
Lassé de voir son existence ainsi définie par le crime, et uniquement par le crime, il a décidé, après seize ans à la tête de la brigade des homicides, de passer à autre chose.
Une vie solitaire, plus contemplative.

Il accepte néanmoins de sortir de sa retraite par amitié pour le chef de la police qui lui demande de disculper son futur successeur, en proie à des rumeurs relatives à une ancienne affaire : en 1990, après une fête donnée chez elle, on a retrouvé le corps sans vie de la jeune Isobel Vine.
Suicide, accident, meurtre ?
L’enquête fut d’autant plus délicate que quatre jeunes flics participaient à cette soirée.
Elle fut classée sans suite, mais le doute persiste sur ce qui s’est réellement passé.

Reprendre des investigations vingt-cinq ans après les faits n’est jamais une partie de plaisir, surtout quand l’affaire concerne de près la police.
Les obstacles ne manquent pas.
C’est sans compter sur le caractère obstiné, rebelle et indiscipliné de Darian Richards et sur sa fâcheuse habitude à porter davantage d’attention et de respect aux morts qu’aux vivants.
L’enquête rythmée de nombreux rebondissements va peu à peu l’amener aux frontières du bien et du mal, de la vérité et du mensonge, et Richards y perdra peut-être ses dernières illusions.

Une description rarement vue des rouages policiers. Une ville, Melbourne, personnage à part entière du roman. Une intrigue captivante. Et un antihéros plein de blessures intimes, misanthrope et obstiné, que l’on a envie de retrouver à peine la dernière page tournée.



« Le héros le plus complexe et obstiné depuis Harry Bosch. » Weekend Australian




>> La page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/tonycavanaugh.author/




L'auteur :

Tony Cavanaugh est romancier et scénariste.
Il vit à Melbourne.
L'Affaire Isobel Vine est son premier roman publié en France.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Ven Avr 13, 2018 4:46 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Avr 28, 2017 1:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant




>> Le trailer :






Un polar plutôt alléchant, et je suis content de me l'être pris la semaine dernière car en plus je viens d'avoir la confirmation par Fab - qui viendra sans doute nous en parler le moment venu - que c'est une réussite ! Smile
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 42
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2008
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Lun Mai 01, 2017 8:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

un très belle découverte.Tant pour la plume de Cavanaugh que pour ses personnages,Darian Richards en tête qui devrait devenir le personnage récurrent charismatique et emblématique qui manquait chez Sonatine.
Un cold case pour lever tous les doutes sur le futur chef de la police remet en selle le fameux Darian Richards. Un flic obstiné,têtu,qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et tout ça encore plus quand cela concerne des flics ripoux.Un Harry Bosch australien qui vieillirait mieux que son homologue US.
Un ton cynique,un plume pointue et précise , une maitrise parfaite de l'alternance narrative entre "je" et le "il" et un trio très attachant.
ça frôle la perfection, seule 2-3 petits détails venant du fait que ce n'est pas le 1er roman de la série peuvent éventuellement légèrement gripper l'ensemble.
Du Hard Boiled à la sauce Aussie qui d'emblée frappe fort.
_________________
Une heure plus tard,je suis entré dans un bar de Bleecker Street et j'ai hurlé: "Allez,cent verres,c'est pour moi! J'ai dit pour moi,tout seul!"
Oh,qu'est-ce qu'ils m'ont mis dans la gueule.
Warren Ellis Artères souterraines
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2017 8:44 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Bernard Poirette dans C'est à lire sur RTL, à (ré)écouter en podcast ici

Citation:

C'est à lire : "L'Affaire Isobel Vine" de Tony Cavanaugh


REPLAY - Tony Cavanaugh publie L'Affaire Isobel Vine, un roman policier se déroulant dans les bas-fond de Melbourne.




Cela fait quatre ans que Darian Richards a pris une retraite prématurée de la police de Melbourne.
Il n'a pas supporté son échec dans l'affaire du "tueur du train", un serial killer toujours en liberté.
Depuis, il pêche, chez lui dans le Queensland.
Un soir, il voit débarquer son ancien chef, Copeland Walsh, en fin de carrière et déjà regretté par tous les uniformes de l'État de Victoria.
Son successeur va être nommé.
Il s'appelle Racine.
Il est brillant.
Mais il doit aussi être irréprochable.


Or, il y a 25 ans, son nom a été mêlé à une sale histoire : Isobel Vine, une jeune femme retrouvée pendue chez elle.
Un suicide, selon la thèse officielle.
Un assassinat, selon le père d'Isobel, pour qui la police de l'époque est très loin d'avoir fait correctement son travail.
L'ex-inspecteur Richards a donc carte blanche pour établir toute la vérité sur la mort d'Isobel Vine et assurer une transition paisible à la tête de la police de Melbourne.
Parce que c'est Copeland qui le lui demande, il accepte et replonge dans les bas-fonds de la grande ville qu'il s'était juré d'oublier.


L'Affaire Isobel Vine est un pur produit de l'usine à romans policiers classiques.
Mais un produit cinq étoiles.
Ça sauve deux journées pluvieuses en Bretagne.
Pas moyen et aucune envie de décrocher.
Excellente histoire de "cold case", personnages bien cernés, dialogues impeccables et chute imprévisible.
Un régal des antipodes signé Tony Cavanaugh, dont c'est la première traduction française.
Quelque chose me dit que ce ne sera pas la dernière.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Sep 28, 2017 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai lu pour l'instant qu'une grosse centaine de pages, mais je suis très agréablement surpris par ce roman.
Captivant dès le début, avec des personnages qu'on apprend à apprécier, un rythme qui ne faiblit pas, ce n'est non pas un thriller ou un roman noir mais bel et bien un pur polar dans la grande (et belle) tradition.
Rien de révolutionnaire donc, un cold case à priori classique, et pourtant Tony Cavanaugh maîtrise parfaitement sa construction, avec un récit écrit dans sa grande majorité à la première personne du singulier - où l'ex-inspecteur principal Darian Richards réintègre la police pour mener à bien cette enquête délicate -, parfois entrecoupé de chapitres de flash-back revenant sur des moments vécus par la jeune victime Isobel Vine, ou de chapitres à la troisième personne consacrés à d'autres personnages.
Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un vrai bon polar "classique", et celui-ci est en tout cas pour l'instant particulièrement efficace et addictif.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 42
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8593
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Sep 28, 2017 7:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alalalalala, je vais bientôt mettre la main dessus, un pote me garde un exemplaire depuis quelques mois !!!
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Sep 28, 2017 8:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca devrait te plaire Fredo, perso je suis complètement ferré par cette intrigue ! (Et puis Melbourne, ça change de L.A.)
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 42
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8593
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Sep 28, 2017 10:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

MMmmmmmm !
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9747
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2018 4:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Est paru en poche le mois dernier chez Points :






Et la toute première enquête de Darian Richards, La Promesse, vient de paraître chez Sonatine, traduite par Paul Benita :





Citation:


Après L'Affaire Isobel Vine, le retour de Darian Richards.

Ex-flic des homicides à Melbourne, Darian Richards a laissé derrière lui un cortège de vies anéanties, de familles en deuil, de réponses impossibles à donner.
Épuisé par cette litanie de souffrances, il a pris une retraite solitaire dans le Queensland, loin des villes et de leurs turpitudes.
Mais les démons sont partout.
Et dans la région, depuis quelques mois, des adolescentes disparaissent sans laisser de traces.
La police locale parle de fugues.
C'est en général ce qu'on dit quand on ne retrouve pas les corps, Darian le sait, mais il ne veut plus s'en mêler.
Ce n'est plus son histoire.
Et pourtant... malgré la promesse qu'il s'est faite de se tenir éloigné des tragédies, l'idée de laisser toutes ces familles sans réponses le hante.
Aussi décide-t-il de prendre les choses en main.
Mais à sa façon cette fois, sans s'encombrer du protocole.
Il est loin d'imaginer ce qui l'attend.

Avec son sens phénoménal de l’intrigue, du suspense et son empathie pour son personnage principal, on comprend aisément que Tony Cavanaugh ait été comparé par une presse unanime à Michael Connelly. La ressemblance a néanmoins ses limites. Richards est beaucoup plus sombre et sans compromis que son alter ego américain, Harry Bosch.






_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 42
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2008
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mer Sep 05, 2018 9:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

1ère enquête du super-flic Darian Richards mais la 2ème publiée chez après L'Affaire Isobel Vine (cela ne gêne en rien).
Une histoire d'une rare intensité opposant donc Darian Richards en pleine pause dans sa carrière à un tueur en série particulièrement détestable. Cavanaugh alternant les chapitres où l'un et l'autre sont le narrateur. Et autant vous dire que les chapitres qui nous placent dans la tête du tueur sont parfois assez répugnant.
Le rythme est soutenu,c'est carré. A l'image de la "machine" Richards qui, quand il ne se retire pas du jeu pour cause de ras le bol, a tout d'un Dirty Harry version wallabie mais encore plus froid, déterminé et implacable que son modèle.
Un face à face de haut niveau.
_________________
Une heure plus tard,je suis entré dans un bar de Bleecker Street et j'ai hurlé: "Allez,cent verres,c'est pour moi! J'ai dit pour moi,tout seul!"
Oh,qu'est-ce qu'ils m'ont mis dans la gueule.
Warren Ellis Artères souterraines
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com