Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

MotherCloud - Rob Hart (Belfond)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10509
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Mar 05, 2020 1:11 pm    Sujet du message: MotherCloud - Rob Hart (Belfond) Répondre en citant

Thriller dystopique particulièrement alléchant et bientôt adapté au cinéma par Ron Howard, MotherCloud (The Warehouse) de l'Américain Rob Hart paraît aujourd'hui chez Belfond Noir, traduit par Michael Belano.
Rob Hart sera présent cette année au festival Quais du Polar.






Le livre :

Effrayant hommage à Ray Bradbury, Margaret Atwood ou George Orwell, MotherCloud nous entraîne dans un monde où le Big Business aurait supplanté Big Brother, un monde d’une perversion totale, pas si éloigné du nôtre.

Cloud n'est pas seulement un lieu de travail. C'est un lieu de vie.
Cloud est la solution à tous vos problèmes.


Ex-petit patron désormais ruiné, Paxton n’aurait jamais pensé devoir intégrer une unité MotherCloud, cette superstructure de l’e-commerce qui a dévoré la moitié de l’économie mondiale. Pourtant, dans une société n’ayant plus rien à offrir, comment refuser un job qui propose non seulement un salaire, mais aussi un toit et à manger ?

La jeune Zinnia non plus n’aurait jamais pensé rejoindre MotherCloud, mais sa mission est tout autre : une révolution est en marche dont elle est le bras armé. Devenir salariée n’est qu’un premier pas pour infiltrer le système, en percer les secrets. Le détruire.

Dans cet univers où tout est calculé, paramétré, surveillé, où l’humain disparaît au profit de la rentabilité, où l’individu n’est qu’un algorithme, Zinnia et Paxton réalisent bientôt qu’il est impossible de dévier. À moins d’être prêt à se sacrifier ?

Car derrière sa façade d’entreprise idéale, MotherCloud est une machine à broyer, impitoyable à l’égard de ceux qui oseraient se rebeller.



« Effrayant et tellement plausible, bienvenue dans le monde de demain, où le big business a enterré la liberté de penser. »
Alafair Burke

« Voilà un roman qui va vous tenir loin de vos séries pendant quelques soirées. Le texte de couverture évoque la rencontre entre "Big Brother" et le "Big Business", et c'est exactement ça. »
Stephen King

« Un blockbuster littéraire avec un cerveau ! Captivant et terriblement addictif. »
The Observer

« Avec ses rebondissements sensationnels, ce mélange hybride entre 1984 d'Orwell et Nous autres de Zamiatine est un triomphe. »
The Guardian

« MotherCloud est un thriller d'idées, au rythme tendu et doté d'un sous-texte socio-culturel fort, qui n'est pas sans rappeler Fahrenheit 451 et Jurassic Park. »
USA Today

« La raison du succès de thrillers d'anticipation comme 1984, Fahrenheit 451 et La Servante écarlate ? C'est la crédibilité du propos, la vérité qui se dessine dans l'intrigue. On peut désormais ajouter le brillant MotherCloud à cette liste. Non seulement cette histoire pourrait arriver, mais, à bien y regarder, elle est déjà en cours. »
Associated Press

« Je referme à l'instant le livre de Rob Hart. Je l'ai dévoré plus vite qu'un cloudburger ! Un roman qui s'inscrit avec brio dans la grande tradition des dystopies. Brillant, dérangeant, politique, et... passionnant ! Lecture obligatoire ! »
Renaud - Librairie Lucioles

« Un thriller d'anticipation aux allures de dystopie glaçante, à l'image de 1984 de George Orwell. »
Marie-Christine Luton - Pep's Magazine




► Le site de l'auteur : https://robwhart.com/



L'auteur :

Éditeur de romans noirs, directeur de communication politique, conseiller municipal de la ville de New York, le trentenaire Rob Hart est un hyperactif. Il est également auteur d'une série policière, de nouvelles publiées dans de nombreuses revues de littérature suspense, ainsi que dans les Best American Mystery Stories 2018, et coauteur d'un roman avec James Patterson. Rob Hart vit à Staten Island avec sa femme et leur fille.
Acheté dans plus de vingt pays et bientôt adapté au cinéma par Ron Howard, MotherCloud est son premier roman à paraître en France.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9527
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Mar 05, 2020 4:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Par curiosité, j'ai essayé de bipper le bas de l'illustration avec ma douchette : ça fait rien.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10509
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Mar 05, 2020 5:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Par curiosité, j'ai essayé de bipper le bas de l'illustration avec ma douchette : ça fait rien.



Il faut d'abord télécharger l'appli Lisez!, et scanner la couv (puis, au fur et à mesure de la lecture, les pages du livre marquées par un symbole "cloud") à partir de cette appli pour avoir accès aux contenus. Wink
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10509
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mar 10, 2020 11:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Le trailer US :







La chronique d'Yvan Fauth sur Emotions :

Citation:

MotherCloud – Rob Hart



Le monde, demain, celui à notre porte. Rob Hart pousse légèrement le curseur temporel, à peine. Une société si proche que nous risquons fort de la connaître. Peut-on encore parler de dystopie alors que tout semble si crédible ?


Le monde qui est en marche

Dérèglement climatique, chaleur à crever, la montée des eaux qui change la cartographie. Voilà juste une partie des conditions qui vont amener cette évolution sociétale.

Les gouvernements exsangues et corrompus ont perdu leur pouvoir, ce sont les immenses entreprises qui mènent la danse et pilotent dorénavant notre civilisation (et ses citoyens). Du moins, une seule, en quasi-monopole : Cloud. Les descriptions vous font penser à Amazon ? C’est bien ce futur de l’ultra libéralisme et de la consommation de masse qui est décrit, celui du jetable (les produits comme les gens). Un futur bien présent.

MotherCloud est un vrai thriller d’anticipation, accessible à tous. En toute humilité, Rob Hart cite à plusieurs reprises ses références dans le livre, 1984, Fahrenheit 451, La Servante écarlate. Des romans qui brisent la frontière des genres littéraires et ont vocation à toucher un large public. Quand ambition rime avec accessibilité, sans jamais oublier le divertissement.


Oxygène vicié

Pas de propos complexes, une fluidité de narration constante, une vraie intrigue. L’univers de l’auteur suit la voie de la technologie et de l’économie, sans jamais perdre le lecteur dans des termes techniques. L’essentiel en est le résultat. Et comment le vivent les Hommes, et deux personnages principaux aux profils très différents mais qui vont s’unir par la force des choses.

Paxton, qui a vu sa petite entreprise mangée par l’immense Cloud. Zinnia, la « gentille » fille qui est en fait une espionne infiltrée. À ces deux protagonistes se rajoute Gibson Wells fondateur de la solution finale (expression à prendre au premier degré, ou non…).

Cloud fait vivre le monde, le fait travailler (beaucoup), manger (ce qu’il décide), dormir (quand il l’ordonne), s’amuser (à Pac-Man…). Cloud est l’oxygène du monde. Vicié, même si l’entreprise se targue de ses extraordinaires résultats en termes d’écologie…


Big business vs libertés

MotherCloud regorge d’une foultitude de bonnes idées. La meilleure est sans doute de donner la parole au patron de Cloud, à travers son blog. C’est particulièrement intelligent de le laisser s’exprimer sur son projet, d’expliquer comment il en est arrivé là et ce qu’il cherche à construire. Pour réfléchir à une situation, il faut l’ensemble des éléments et des avis.

Peut-on encore croire qu’il est possible de concilier le big business avec la liberté de penser ? Ce roman formidable aide, en tout cas, à réfléchir à cette situation et à sortir la tête du sable. Car cette société-là est déjà en marche et nous en sommes les acteurs au service de quelques « bâtisseurs ».

MotherCloud est aussi plausible que divertissant, aussi crédible qu’effrayant. Rob Hart a un talent rare, celui de raconter une histoire à message, tout à la fois terrible et réjouissante, prenante au possible. Il nous pousse à la réflexion en nous permettant de prendre un certain recul sur notre monde, avant qu’il ne soit trop tard.

À lire absolument par le plus grand nombre, quels que soient vos goûts littéraires ! Un indispensable de cette année.


À noter que le roman sera adapté au cinéma par Ron Howard (rien que ça).



PS : j’adore la couverture française, très bien vue et plus parlante que l’originale ! Et sympa la lecture augmentée (plan du site Cloud, vidéos…), via l’application « Lisez » !


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10509
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Mar 21, 2020 9:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Je l'ai terminé hier et j'avoue avoir pris une petite claque. C'est un vrai coup de coeur.
Il ne m'a pas seulement redonné goût à la lecture en cette période difficile - où depuis plusieurs jours je n'avais plus vraiment envie ni de lire ni même de regarder des films ou des séries -, mais je l'ai dévoré quasiment d'une traite et l'ai terminé avec la double satisfaction d'avoir lu un roman captivant, certes, et donc très divertissant, mais aussi un livre instructif et - malheureusement - visionnaire à bien des égards.

Lorsque j'avais découvert son pitch en soumettant sa fiche sur PP, je l'avais directement précommandé tellement le résumé était à la fois accrocheur et prometteur, mais également ambitieux. Toutefois, comme souvent lorsqu'on a des attentes élevées à propos d'un roman, d'un film ou d'une série, j'avais aussi la crainte qu'il ne soit finalement pas à la hauteur. Ou qu'il s'agisse uniquement d'un bon thriller, divertissant certes mais pas vraiment à la hauteur du sujet et de ses ambitions.

Inquiétudes vite envolées heureusement et, dès les premières lignes, j'ai littéralement plongé dans ce récit aussi fascinant qu'effroyablement réaliste.
On en ressort secoué, avec l'envie de tout faire pour que ce monde non pas d'après-demain mais de demain ne puisse pas se concrétiser. Pour pouvoir empêcher le rouleau-compresseur qui s'est déjà déclenché depuis au moins une décennie de poursuivre son inexorable progression. Mais pour cela, il faudrait une prise de conscience massive et collective.

À découvrir et à lire absolument !
Quant à la recette du fameux CloudBurger, je vous laisse la découvrir par vous-même. Bon appétit !


PS 1 : Le livre est dédié « à Maria Fernandes ».
On en apprend plus à la fin des remerciements de l'auteur, où Rob Hart écrit : « Pour finir, un mot sur la personne à qui est dédié ce livre : Maria Fernandes travaillait à temps partiel sur trois sites différents de la chaîne Dunkin' Donuts dans le New Jersey et, en 2014, alors qu'elle s'était endormie dans sa voiture entre deux services, elle s'est accidentellement étouffée dans les émanations de gaz d'échappement. Elle peinait à réunir les 550 dollars mensuels que lui coûtait le loyer de son appartement en sous-sol. La même année, d'après le Boston Globe, le directeur général de Dunkin' Donuts, Nigel Travis, avait gagné 10, 2 millions de dollars. Plus qu'aucune autre, l'histoire de Maria est au coeur de ce livre. »

PS 2 : Enfin, en exergue de ce roman, on trouve cette citation de Benjamin Harrison, président des Etats-Unis, qui est ô combien toujours aussi actuelle et pertinente :
« J'ai pitié de l'homme qui souhaite avoir un manteau pour un prix si bas que celui ou celle qui fabriquera le tissu ou confectionnera le vêtement mourra de faim pour le satisfaire. »




Citation:
Quelques citations :


« - Tu avais tort.
- Quoi ?
- À propos des livres. Nous avons des exemplaires de "Fahrenheit 451". Nous avons "La Servante écarlate". Cloud ne les a pas censurés. C'est juste que personne ne les commande. Ils ne gardent pas en stock les produits dont les gens ne veulent pas. C'est juste... de la logique commerciale, en fait. C'est le marché qui décide.
Ember s'apprêta à rétorquer, mais se ravisa. Quel intérêt ? semblait-elle se dire.
- Je me doute que ça ne fait pas grande différence, que tu aies eu tort ou non, reprit Paxton. Ce qui est important, c'est que les gens n'écoutent pas. On ne censure pas le message, ce sont eux qui n'ont pas envie de savoir. »


« Ember soupira en s'approchant d'eux. « Laissez-moi vous raconter quelque chose à propos de Cloud. C'est nous qui les avons choisis. Nous qui leur avons donné le contrôle. Quand ils ont décidé de racheter les épiceries, nous les avons laissés faire. Quand ils ont décidé de faire main basse sur l'agriculture, nous les avons laissés faire. Quand ils ont décidé de s'emparer des médias, nous les avons laissés faire. Idem pour les fournisseurs d'accès à Internet, les compagnies de téléphonie mobile, nous les avons laissés faire. On nous avait répété que l'on paierait moins cher, parce que Cloud se soucie avant tout de ses clients. Que ses clients formaient une famille. Mais nous ne formons pas une famille. Nous sommes la pitance qu'avalent les grandes entreprises pour devenir encore plus grandes. La seule chose qui continuait à lui faire un peu d'ombre, c'étaient les gros détaillants pour centres commerciaux. Mais les Massacres du Black Friday sont survenus, et les gens ont eu peur de sortir de chez eux pour aller faire leurs courses. Vous croyez que c'était quoi, un accident ? Une coïncidence ? » »


« - C'est le marché qui décide. Ce que je veux dire, c'est que les Américains ont voté avec leurs portefeuilles, et accepté que l'on devienne leur principal point de vente. »


« - Pardon, c'est un sujet sur lequel j'ai tendance à m'emballer. Mais après tout, c'est logique. Saviez-vous qu'aujourd'hui nous fournissons plus de soins médicaux que les hôpitaux ? Ou qu'il y a plus d'enfants inscrits dans les écoles Cloud que dans les écoles normales ? Bon sang, même la CIA stocke ses données sur nos serveurs. Cette nouvelle étape est finalement logique. »






Parce qu'en cette période de confinement on a plus de temps, je vous conseille vivement de visionner ce documentaire aussi passionnant qu'édifiant, si vous ne l'avez pas encore vu. Il vous montrera à quel point nous sommes proches du monde décrit dans MotherCloud...


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Dim Mar 22, 2020 7:35 am; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6988
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Mar 21, 2020 9:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, tu vas nous le copier cet avis sur Polars Pourpres agrémenté d'un 10/10 Norberounet ? Laughing Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10509
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Mar 21, 2020 9:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
Bon, tu vas nous le copier cet avis sur Polars Pourpres agrémenté d'un 10/10 Norberounet ? Laughing Wink



10/10, ça veut dire chef-d'oeuvre, donc quand même pas, mais un bon 9/10, c'est sûr. Mais je vais essayer d'écrire autre chose de plus complet parce qu'il y a pas mal de choses à dire sur ce bouquin. Là c'était juste un premier avis à chaud que je voulais partager pour "passer le message", mais je ne le trouve pas terrible...

PS : Et matez le documentaire, il est excellent ! Wink
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6988
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Mar 21, 2020 9:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tu m'as donné l'envie de l'acheter !

Allez zou, commande Amazon !




...





...





...





euh, j'ai pas tout compris ? Laughing
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10509
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Mar 21, 2020 10:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com