Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les romans de Philippe Georget

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10010
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Juin 07, 2010 6:02 pm    Sujet du message: Les romans de Philippe Georget Répondre en citant



Citation:
Philippe Georget est né en 1963 quelques jours après la mort de Kennedy, sans qu’il n’y ait apparemment de rapport ! Bien plus tard, il opte pour le journalisme (radio, presse écrite et télévision), et poursuit aujourd’hui sa carrière du côté de France 3. L'été tous les chats s'ennuient est son premier roman.




Citation:
C’est l’été, il fait chaud, les touristes sont arrivés et au commissariat de Perpignan, Sebag et Molina, flics désabusés rongés par la routine, gèrent les affaires courantes sans grand enthousiasme. Mais bientôt une jeune Hollandaise est sauvagement assassinée sur une plage d’Argelès et une autre disparaît sans laisser de traces dans les ruelles de la ville. Serial killer ou pas, la presse se déchaîne aussitôt ! Placé bien malgré lui au centre d’un jeu diabolique, Sebag, à la merci d’un psychopathe, va mettre de côté soucis, problèmes de cœur et questions existentielles, pour sauver ce qui peut l’être encore ! « Elle attend sans joie, patiente et succombe. La maison de pierre deviendra sa tombe. Qui fait quoi, qui attrape qui ? Qui est le chat, qui est la souris ? »




Citation:
Dans une salle surchauffée de la banlieue parisienne, Pierre, 27 ans, boxeur en plein naufrage, vient ce soir de perdre le combat de trop. Critiqué, sonné, déprimé, les doutes l’assaillent et la retraite se profile, contrainte et forcée. Afin de préparer sa reconversion il accepte de jouer les « gros bras » pour Lazlo, un prêteur sur gage croate réfugié à Paris… Que l’on retrouve bientôt sauvagement torturé et assassiné. Soupçonné et accusé du meurtre par les flics, poursuivi par des tueurs serbes, traqué par d’anciens légionnaires au service d’un mystérieux commanditaire, Pierre plonge au coeur d’une histoire embrouillée à laquelle il ne comprend rien et qui semble prendre sa source dans les terribles massacres de civils des années 90 en ex-Yougoslavie. Baladé par Sergueï, l’ami réfugié politique et chauffeur de taxi, mis sous pression par le commissaire Lefèvre qui cherche on ne sait quoi, troublé par Julie, la fliquette, perturbé par ses propres fantômes, Pierre se sent manipulé… Il perd pied, doute, picole et titube. Mais épaulé par le vieil Émile — l’indéfectible entraîneur — Pierre va retrouver son souffle, ses réflexes, ses jambes et son punch destructeur pour livrer sous les projecteurs son ultime combat !




Citation:
À Perpignan, l’automne est une saison tumultueuse. Le vent violent le dispute à la pluie diluvienne. Un temps à ne pas mettre un flic dehors. Pourtant un retraité pied-noir est retrouvé dans son appartement, assassiné d’une balle dans la tête… Le sigle OAS laissé près du cadavre, la destruction quelques jours plus tard d’une stèle controversée et la découverte d’un autre ancien Français d’Algérie abattu au volant de sa voiture sèment la panique dans la communauté. Le lieutenant Sebag, qui a par ailleurs promis à sa fille de faire toute la lumière sur l’accident mortel survenu à un de ses amis, est officiellement chargé de l’enquête. Flic réputé et intuitif, il va, en traquant le tueur avec son équipe, faire ressurgir du passé un mystérieux commando ayant sévi, il y a bien longtemps, du côté d’Alger. C’est dans ce contexte que les derniers mois de poudre et de sang de la guerre d’Algérie, ses horreurs, ses espoirs, ses trahisons et ses errances vont remonter à la surface jusqu’à la nausée… Cinquante ans plus tard, il est temps de régler l’addition…

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/


Dernière édition par Hoel le Lun Mai 28, 2012 4:15 pm; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10010
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Juin 07, 2010 6:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'été tous les chats s'ennuient a été qualifié par les lecteurs pour la finale du Prix SNCF du polar alors qu'il s'agit d'un premier roman. C'est dire que je ne suis apparemment pas le seul à avoir aimé ce polar qui mérite d'être découvert. A saluer également le bon boulot des éditions Jigal Polar.

Mon avis vient de paraître sur Polars Pourpres.

Citation:
Sous le soleil du Roussillon

L'été arrive à Perpignan, et avec lui son lot de touristes, venus des quatre coins de l'Europe.
A l'occasion de sa promenade quotidienne sur la plage d'Argelès, un campeur retraité découvre le corps mutilé d'une jeune Hollandaise. Une autre Néerlandaise disparaît dans la foulée. Il n'en faut pas plus pour que les journaux commencent à évoquer la présence possible d'un serial-killer dans la région. Voilà de quoi occuper les policiers perpignanais, pour qui l'été est souvent synonyme d'ennui et de routine. L'enquête sur la disparition inexpliquée est donc confiée à Gilles Sebag et à son équipe, lesquels devront vite remonter la piste de la jeune femme pour espérer enrayer la série...

L'intrigue, sans être inouïe, est plutôt bonne : l'enquête progresse certes tranquillement, mais maintient un niveau de suspense plus qu'acceptable.
La grande richesse de ce premier roman est surtout à aller chercher du côté du contexte et des personnages. Philippe Georget vient tout juste d'élire domicile dans le Roussillon. C'en est presque difficile à croire tant il semble connaître la région catalane. Il y balade en tout cas le lecteur comme personne, pour son plus grand plaisir. Le soleil, la nature, le Canigou, tout y est, avec même quelques échanges en catalan en prime.
Autre grand point fort de ce roman, les personnages, et tout particulièrement celui de Gilles Sebag. On croise souvent dans les polars des super-policiers qui travaillent pour ainsi dire 24h/24 et 7j/7, qui n'ont aucune vie personnelle et ne vivent que pour leur métier. Heureusement, il se trouve des auteurs à nous proposer des policiers simplement humains et Philippe Georget est de ceux-là. Sebag aime sa femme et ses deux enfants. Il s'ennuie souvent au boulot et pense à eux dans la journée, attendant avec hâte la soirée ou le week-end pour les retrouver. Leur couple va bien, mais ces derniers temps, il trouve Claire plus distante et commence à se poser des questions... L'homme a ses doutes, ses failles, une vie de famille... et ça fait du bien.

Philippe Georget nous offre avec L'été tous les chats s'ennuient un bien agréable moment de lecture. Ce premier roman abouti – il a déjà été plusieurs fois récompensé – ne devrait pas avoir de mal à plaire à un large public et laisse augurer pour son auteur une belle carrière dans le polar. Les lecteurs du Prix SNCF du polar ne s'y sont pas trompés, en qualifiant ce roman pour la finale de la 11e édition.


_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10010
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Mar 02, 2011 1:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie chez Jigal du second roman de Philippe Georget, Le paradoxe du cerf-volant (voir plus haut pour le résumé).



Ayant beaucoup aimé le premier (toujours en course pour le Prix SNCF du Polar), je ne manquerai pas de lire celui-ci.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Fabien Herisson
Meurtrier



Inscrit le: 24 Avr 2009
Messages: 380


La Ligne Noire

MessagePosté le: Mer Mar 30, 2011 10:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

A noter que le roman de Philippe Georget "L'été tous les chats s'ennuient" vient de remporter le Prix du Premier Roman Policier de la ville de Lens, attribué lors du Salon du livre Policier.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10010
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Mai 28, 2012 4:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai ajouté sur Polars Pourpres le 3e roman de Philippe Georget, qui vient de sortir.



Citation:
À Perpignan, l’automne est une saison tumultueuse. Le vent violent le dispute à la pluie diluvienne. Un temps à ne pas mettre un flic dehors. Pourtant un retraité pied-noir est retrouvé dans son appartement, assassiné d’une balle dans la tête… Le sigle OAS laissé près du cadavre, la destruction quelques jours plus tard d’une stèle controversée et la découverte d’un autre ancien Français d’Algérie abattu au volant de sa voiture sèment la panique dans la communauté. Le lieutenant Sebag, qui a par ailleurs promis à sa fille de faire toute la lumière sur l’accident mortel survenu à un de ses amis, est officiellement chargé de l’enquête. Flic réputé et intuitif, il va, en traquant le tueur avec son équipe, faire ressurgir du passé un mystérieux commando ayant sévi, il y a bien longtemps, du côté d’Alger. C’est dans ce contexte que les derniers mois de poudre et de sang de la guerre d’Algérie, ses horreurs, ses espoirs, ses trahisons et ses errances vont remonter à la surface jusqu’à la nausée… Cinquante ans plus tard, il est temps de régler l’addition…

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7391
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Oct 06, 2014 11:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et de 4 :



Citation:
Dans le village de Wadi Musa, près du célèbre site de Pétra, un vieil archéologue français est arrêté, accusé de pédophilie par la police jordanienne. Venu réaliser un documentaire sur son chantier de fouilles, Lionel Terras, journaliste parisien, irascible et désabusé, va avec Mélanie, l’adjointe du professeur, tenter de découvrir qui cherche à éliminer le vieil homme. Son enquête va le conduire dans le désert du Wadi Rum, sur la piste de l’âme des Bédouins et sur les traces du mythique Lawrence d’Arabie, à la poursuite de l’incroyable secret de Sharat-Aqem… Lionel trouvera-t-il sur la Desert Highway, les réponses à son propre chaos ? Car comme dit le proverbe arabe : « Si loin que portent nos pas, ils nous ramènent toujours à nous-mêmes. »

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
patoche77
Complice


Age: 56
Inscrit le: 07 Mar 2020
Messages: 132
Localisation: 77 sud


MessagePosté le: Mer Sep 02, 2020 7:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

mon vote pour



J'ai beaucoup aimé et mis un bon 8

Je découvre Philippe Georget avec son premier thriller et en ressort ravi .
L'intrigue est bonne , les personnages du commissariat de Perpignan sympa , l’écriture est fluide bref nous avons là un bon roman policier .
On suit plus particulièrement un flic Gilles Sebag profondément humain ,un peu trop peu être même , qui tente avec ses collègues de résoudre crimes et enlèvements de jeunes filles hollandaises en vacance dans le Roussillon .
J'ai pris du plaisir à suivre notre héros ,tout çà est très bien écrit et le plus important cela sonne juste .
Un premier roman réussit et donc un auteur que je vais continuer à découvrir , c'est une certitude .
_________________
Je vais toujours bien.....ou presque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com