Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les romans de Boileau-Narcejac
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6731
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2015 5:07 pm    Sujet du message: Les romans de Boileau-Narcejac Répondre en citant

Il y a dans la base une cinquantaine de romans de ce duo d'auteurs français, actif des années 50 aux années 80.

J'ai lu



Mon avis :

Citation:
C'est mon premier Boileau-Narcejac , après en avoir entendu tant de bien, il était temps !
L'Âge bête est l'histoire de deux adolescents qui ont pour point commun d'avoir perdu un parent, de ne pas être très surveillés à la maison et d'être particulièrement perturbateurs dans le cours de leur jeune professeure de mathématiques. Suite à un cours qui dégénère, les deux élèves sont punis. Et pensent à une vengeance : kidnapper leur professeure. Une "simple blague" pour eux. Mais une blague qui va très mal finir...
En lisant ce roman, j'ai pensé aux deux romans de Karine Giebel, Les Morsures de l'ombre et Le Purgatoire des innocents, ou encore à La vallée du renard de Charlotte Link, sûrement à cause du thème de la séquestration. Mais là où les deux femmes optent pour le sordide ou l'insoutenable, le duo Boileau-Narcejac choisit un suspense bien moins glauque mais tout aussi prenant. Le suspense est hyper bien maîtrisé, les rebondissements relançant sans cesse l'intérêt du roman. Les deux adolescents, particulièrement têtes à claques, deviennent plus attachants à mesure que leur histoire prend de l'ampleur. Et lorsque Lucien se retrouve tout seul suite à l'accident d'Hervé, la situation se complique vraiment...
Une très belle découverte, j'ai hâte de lire le reste de la production de ce duo d'auteurs.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fredo
Michael Myers


Age: 43
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8638
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2015 6:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

" Ils ont aussi participé au scénario de Les Yeux sans visage". Ah oui, belle référence !
En lisant leurs noms, j'ai pensé à Arsène Lupin. Et je trouve ça : "Dans les années 1970, ils reçoivent l'autorisation des héritiers de Maurice Leblanc pour concevoir, sous forme d'habiles pastiches, de nouvelles aventures à son héros Arsène Lupin."
Ah oui hein !
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 44
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1283
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 9:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je conseille "d'entre les morts" qui est excellent et qui a inspiré Hitchkok pour sueurs froides.
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Alice
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 39
Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 539


Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 9:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup lu les romans du duo Boileau-Narcejac plus jeune... de grands maîtres du suspens... J'ai particulièrement été marqué par "Celle qui n'était plus" (Les Diaboliques) : un classique à lire absolument !
Il y a eu un film aussi avec Simone Signoret plutôt réussi et une reprise plus tard avec Isabelle Adjani mais je ne me souviens plus de la qualité de la reprise...

Sinon les romans ou ils font revivre Arsène Lupin ne sont pas mauvais, notamment "Le second visage d'Arsène Lupin"...

"Maléfices" m'avait bien plus aussi car j'ai bien aimé leur description de l'île de Noirmoutier (avant le pont).

Je n'ai jamais noté ces romans, je devrais le faire... beaucoup sont de petites perles oubliées...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6731
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 10:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour vos conseils de lecture Alice et Scarabe. Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
scarabe
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 44
Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 1283
Localisation: Annecy

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 1:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

avec plaisir !
_________________
http://scribouillardelouest.wordpress.com/
http://terredunoir.blogspot.fr/
https://lesarcheos.wordpress.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6731
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mar 23, 2016 12:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et particulièrement apprécié



Mon avis :

Citation:
Deuxième Boileau-Narcejac pour moi et deuxième bonne pioche : on suit ici Denis, un jeune MSF de retour d'Asie (magnifique scène d'introduction en compagnie de rescapés de boat-people) pour se soigner. La disparition de son père l'oblige à revenir sur les terres de son enfance, au château, où sa mère, sa tante et sa soeur (attardée) vont tisser une toile autour de lui dont il sera difficile de sortir. Le personnage principal nous est tout de suite sympathique et on s'interroge avec lui (récit à la première personne, adressé à un ami qui pourrait être le lecteur) sur cette étrange disparition : suicide, meurtre, fuite... ? L'ambiance des petits villages de province, les paysages des marais de la Brière... tout est parfaitement retranscrit. La tension va crescendo jusqu'au dénouement final et les questions qui trouvent enfin des réponses. Vraiment, très réussi !

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9433
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mai 04, 2016 9:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Citation:
Deux messieurs en frac qui courent d'un arbre a l'autre sur le quai des Tuileries à minuit, ce ne peut être que des apaches en quête d'un mauvais coup en dépit de cette élégante tenue. L'oeil vif du prince Sernine enregistre la scène, aperçoit la future victime et réagit aussitôt. Une portière qui s'ouvre, deux mains qui se tendent : Sernine a sauvé la demoiselle en détresse.
Une inconnue, car le nom et l'adresse qu'elle donne sont faux, il le devine, et cette marque de sang-froid l'intrigue. Elle a perdu une anémone. Il la lui rapportera. II est sûr qu'elle va à la soirée de la baronne de Grège, il s'y rend, danse avec une belle brune à l'accent slave pour passer le temps et se retrouve kidnappé par les messieurs en frac.
On ne retient pas Sernine contre sa volonté. II s'enfuit à la première occasion dans une voiture, y trouve le corps du détective privé Mongougeot et décide de percer coûte que coûte le mystère qui déchaîne contre la blonde à l'anémone les attaques de la brune à l'accent slave.


Mon avis sur Polars Pourpres :

Citation:
Le Prince Sernine, alias Arsène Lupin, déjoue un plan d’enlèvement en sauvant une belle jeune femme des mains de deux malfrats. Mais la demoiselle disparait aussitôt. Pour notre intrépide gentleman, c’est le début d’une incroyable succession de péripéties à l’envergure internationale.

Nul n’a oublié Arsène Lupin, le génial personnage inventé par Maurice Leblanc au début du siècle dernier. Son originalité et son aura en ont fait un être intemporel et toujours source d’inspiration, au point que, au même titre que Sherlock Holmes d’Arthur Conan Doyle, des auteurs ont continué à le faire vivre dans leurs romans. Ici, ce sont les remarquables Pierre Boileau et Thomas Narcejac qui le mettent en scène. On y retrouve ce qui a fait le sel d’Arsène Lupin : son intelligence, ses aptitudes physiques, mais aussi son humour et sa galanterie légendaire. Au gré d’un récit court et particulièrement prenant, aux rebondissements nombreux, le lecteur se laisse prendre la main, tel un enfant, et suit jusqu’au bout les aventures de cet être si attachant. A partir d’un événement pour ainsi dire anodin, notre prince Sernine va vivre une folle entreprise à la veille de la Première Guerre mondiale.

Un livre ensorcelant, singulier et habile, mené avec tant d’esprit et de brio qu’il honore tout autant son protagoniste, Maurice Leblanc que le remarquable duo Boileau-Narcejac.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2081
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Mer Fév 01, 2017 3:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon premier livre de ce duo d'écrivains, j'ai vraiment bien aimé et continuerai ma découverte !

René Jeantôme est écrivain, il a écrit un roman, depuis c'est le grand vide, le blocage, il est devenu stérile de l'écriture. Il rédige bien quelques résumés, comptes rendus ou chroniques pour son éditeur mais cela reste un exercice simple et ennuyeux, il ne crée plus, il n'imagine plus. Pour redevenir celui qu'il fut, il décide de consulter un Medecin, un neurologue et commence une descente abyssale au plus profond du moi ! Et lorsque des événements enfouis refont surface et que des crimes sont commis dans son quartier, le pauvre Jeantôme et le pauvre lecteur se trouvent confrontés à une énigme : schizophrènie ou coup monté ?
J'ai passé un moment de lecture très agréable, l'écriture est travaillée, soignée, le texte vraiment bien agencé, le personnage de Jeantôme à la fois exaspèrent et sympathique ... Un bon petit roman "d'évasion" !
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10313
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Fév 05, 2017 7:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ton avis m'a donné envie Emil' ! Mais en fouillant sur le net, le bouquin a l'air épuisé malheureusement, y a juste encore quelques exemplaires d'occaz qui circulent (souvent les frais de port sont plus chers que le livres lui-même Mr. Green ). En tout cas c'est un bouquin qui mériterait d'être réédité en Folio par exemple.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2081
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Dim Fév 05, 2017 1:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai la chance d'avoir eu un grand père qui lisait énormément de romans policiers et chaque fois que je vais chez ma grand-mère je pioche au hasard et c'est comme ça que je suis tombée sur celui-ci ! Et sur Sueurs froides que je lis en ce moment.
Ce duo d'écrivains a écrit beaucoup beaucoup de livres, tous les rééditer serait difficile je pense et le lectorat manquerait sûrement.
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6731
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Fév 05, 2017 1:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme toi Emil' j'ai un paquet de Boileau-Narcejac "hérités". Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2081
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Jeu Fév 09, 2017 8:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Deuxième avis positif après avoir refermé



En fond la guerre, au premier plan un homme; Flaviére qui se voit confier une mission par vieil ami d'enfance, surveiller sa jeune et belle femme sujette à des crises mystiques. Il en tombe éperdument et secrètement amoureux, commence pour lui une douce mais rude descente aux enfers.
Une histoire d'amour qui mêlera folie et manipulation avec adresse, un personnage touchant qui navigue au fil des pages entre souvenirs et ténèbres. Un récit à la construction habile, très agréable à lire.
"L'extrême logique, c'est peut-être ce qu'on nomme la folie !"
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6731
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Avr 11, 2017 10:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu et beaucoup aimé



Mon avis :

Citation:
Pris au piège. Voilà ce que ressent, à raison, Gervais Larauch dans la maison lyonnaise des soeurs Vanaux, Agnès et Hélène. Lui qui avait fui le stalag (l'action se passe pendant la Seconde Guerre mondiale) avec son ami Bernard, quitte une prison pour une autre. Bernard, l'ami qui disparaît, lui laissant comme seul choix ou presque d'endosser son identité. Commence alors un jeu à trois autant malsain qu'étouffant, jeu auquel s'ajoute la soeur de Bernard, venue du Cantal... L'atmosphère de ce thriller psychologique avant l'heure est remarquable et la fin... diabolique !
J'ai beaucoup aimé cette lecture, encore une réussite pour le duo Boileau-Narcejac !

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Meurtrier


Age: 45
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 251
Localisation: Moulins

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Avr 07, 2018 9:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Mon vote:
Citation:
Ravinelle et Lucienne, amants, répètent une dernière fois le piège qu'ils vont tendre à Mireille, la jeune épouse : la droguer et la noyer dans la baignoire puis la transporter dans le lavoir de la propriété familiale pour maquiller le meurtre en suicide. À la clé, c’est l'assurance vie et une nouvelle vie à Antibes. Lucienne, en médecin expérimenté, prend les choses en main. Plus nerveux et sensible, Ravinelle l'assiste tant bien que mal. Une fois le corps déposé dans le lavoir, le mari va devoir découvrir le corps en compagnie d’un alibi. Le père Goutte, le menuisier, fera l'affaire. Prétextant des travaux sur un apprentis, Ravinelle l'invite à venir près du lavoir. Mais le corps de Mireille n'est plus là. Disparu. Mais où est le corps ? Est-ce l'œuvre d'un maître chanteur ? Impossible. Il doit retrouver coûte que coûte ce corps. Et la torture psychologique de Ravinelle débute, passant d'interrogations à des moments de purs remords.

Le duo Boileau-Narcejac nous propose de vivre la descente aux enfers de Ravinelle. Ce livre a merveilleusement été adapté par Clouzot dans Les Diaboliques. Mais l'histoire est sensiblement différente. On peut ainsi lire ce livre ET voir son adaptation cinématographique pour deux fois plus de plaisir.

Mon vote: 8/10

Ayant vu plusieurs adaptations ciné de certains de leurs livres, il faut absolument que j'en lise d'autres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com