Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Le Requiem des abysses de Maxime Chattam (Albin Michel)
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fredo
Michael Myers


Age: 46
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8917
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Mai 02, 2011 7:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nico a écrit:
C'est effectivement au final supérieur au Léviatemps, plus rythmé, plus dense, mieux construit, mais je ne suis pas un grand fan de la fin. Maxime Chattam avait indiqué que Le Requiem des Abysses remettrait en cause ce que l'on croyait acquis dans Léviatemps, mais je m'attendais quand même à quelque chose de moins "facile" et plus subtil que ça.

C'est un grand classique dans les livres à suspense. Et ça ne m'a pas surpris dans le mauvais sens. Parce que même si j'avais envisagé cette possibilité, la révélation finale m'a cueilli. C'est ce qui redonne une autre dimension à la première partie, qui est désormais éclairée sous un nouvel angle ...
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com et C'est Culturellement Dingue sur TikTok
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9281
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 02, 2011 7:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Personnellement, cette fin m'a amené à me poser une question "morale" (et je n'ai pas la réponse, je n'accuse pas Maxime Chattam de quoi que ce soit, mais je soulève simplement la question et je m'interroge encore moi-même à ce sujet) :

Spoiler:
Est-ce vraiment une pratique "respectable" vis à vis du public que de servir à ses lecteurs, en conclusion d'un roman qui se veut une oeuvre à part entière (car Maxime Chattam lui-même est le premier à dire que chaque livre du diptyque peut se lire individuellement), un coupable qui n'est pas le bon ? N'est-ce pas quelque part une "arnaque" ?

_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Fredo
Michael Myers


Age: 46
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8917
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Mai 02, 2011 8:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui mais
Spoiler:
la fin du livre concerné fonctionne comme cela, non ? Il a un début un milieu et une première fin. En tant que livre unique, Leviatemps se suffit à lui même. C'est quand on ouvre le Requiem qu'il prend une autre tournure.

De la à parler d'arnaque, c'est un peu extrême quand même...

Par contre, si Maxime Chattam dit que l'on peut lire Le Requiem sans avoir lu Léviatemps, il est en parfaite contradiction avec ce qu'il construit dans son diptyque. Puisque la seconde partie révèle des choses qui nous sont inconnues dans la première.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com et C'est Culturellement Dingue sur TikTok
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9281
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 02, 2011 10:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fredo a écrit:
De la à parler d'arnaque, c'est un peu extrême quand même...


Un terme volontairement exagéré de ma part.

Spoiler:
Je suis bien d'accord sur le fait que la question de "vérité" est au cœur du diptyque au final, mais il y a quelque chose qui m'a quand même gêné dans le fait que Le Requiem remette en cause l'identité de l'assassin de Léviatemps. Une difficulté à accepter le fait d'avoir été ainsi "roulé" par le dénouement de Léviatemps.
Mais, quelque part, c'est aussi à ça que Maxime Chattam voulait arriver : que ce soit son héros ou ses lecteurs, tout le monde peut être manipulé par un auteur et personne, jamais, ne peut être sûr de connaître la vérité ultime (parce qu'on pourrait très bien imaginer un nouveau roman qui remette en cause le dénouement du Requiem).
C'est donc ma frustration, sans doute, qui s'exprime.

_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Fredo
Michael Myers


Age: 46
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8917
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Mai 02, 2011 10:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nico a écrit:
Fredo a écrit:
De la à parler d'arnaque, c'est un peu extrême quand même...


Un terme volontairement exagéré de ma part.

Spoiler:
Je suis bien d'accord sur le fait que la question de "vérité" est au cœur du diptyque au final, mais il y a quelque chose qui m'a quand même gêné dans le fait que Le Requiem remette en cause l'identité de l'assassin de Léviatemps. Une difficulté à accepter le fait d'avoir été ainsi "roulé" par le dénouement de Léviatemps.
Mais, quelque part, c'est aussi à ça que Maxime Chattam voulait arriver : que ce soit son héros ou ses lecteurs, tout le monde peut être manipulé par un auteur et personne, jamais, ne peut être sûr de connaître la vérité ultime (parce qu'on pourrait très bien imaginer un nouveau roman qui remette en cause le dénouement du Requiem).
C'est donc ma frustration, sans doute, qui s'exprime.


Moi, y a une autre chose qui m'a plus marqué que ça et que j'aimerai abordé :
Spoiler:
Guy et ses croyances. Toutes ces choses qu'il accumule, toutes cette science qui dirige sa vie pour finalement se planter sur toutes la longueur. Un léger sursaut à la fin qui lui permet d'anticiper les dernières mouvements de son ennemi. Mais au final, toutes ses certitudes volent en éclat. Parce que finalement, son savoir ne lui a pas permis de sauver qui que ce soit, si je ne me trompe pas. À chaque fois que je lisais Guy se vanter d'être une sorte d'explorateurs des abysses, qui enquête dans le mal pour écrire ses livres, je pense à Maxime Chattam qui fait de même avec ses propres écrits. Et donc quand il place son personnage sur un autel puis ensuite, qu'il le fait dégringoler, j'aimerai savoir quel est le message qu'il veut envoyer. Finalement, quel est la morale de l'histoire en ce qui concerne Guy ?

_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com et C'est Culturellement Dingue sur TikTok
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
tilile
Complice



Inscrit le: 12 Mai 2010
Messages: 121



MessagePosté le: Mar Mai 10, 2011 8:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, Léviatemps m'avait un peu déçue donc j'attendais énormément du Requiem des abysses. Et je dois avouer que je n'ai pas du tout été déçue. Ce livre a un suspens insoutenable et est écrit d'une main de virtuose. A mon sens, il s'agit d'un des meilleurs Chattam tant au niveau de l'histoire que du style littéraire. C'est simple, il y a souvent dans un livre un ou deux passages qui trainent en longueur mais dans ce livre aucune lignes n'est a enlever. Là où on était frustré à la fin de Lévitemps, en fermant le Requiem des abysses toutes nos questions ont des réponses.

Spoiler:
Lorsque j'ai découvert le vrai prénom de Faustine, j'était déçue car dès lors j'ai su qu'il allait lui arriver le pire


Je ne peux m'enpecher de comparer les deux livres et je suis troublée par les sentiments opposés qu'ils m'inspirent. Maintenant que j'ai fini ce dyptique je vais surement le relire pour bien tout comprendre (moi qui ne relis jamais un livre c'est un comble).

Le mot de la fin :
Merci Maxime de m'avoir fait vivre autant d'émotion!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 54
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mai 10, 2011 8:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

bon j'attaque les 2 en fin de semaine

vos avis sont vraiment mitigés, c'est bien
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
caro
Victime



Inscrit le: 19 Mai 2009
Messages: 4



MessagePosté le: Mer Mai 11, 2011 12:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Par rapport à Léviatemps, il est clair que le requiem est bien plus équilibré entre idées et action.
Quoique, pour ma part, je trouve qu'il n'a pas (encore ?) tout à fait retrouvé cet équilibre qu'il avait dans la trilogie du mal : des idées développées avec subtilité, parfaitement intégrées à un déroulement d'une action à la fois prenante et crédible.

Un autre point, à mon sens, où il n'a pas retrouvé la qualité qu'il obtenait dans la trilogie et, au moins dans un autre de ses livres : ses personnages. La "complicité" entre lecteur et personnage était, en ce qui me concerne, immédiate. Le fruit de petits détails... d'habitudes ou de réflexions qu'ils avaient...ou se faisaient.
J'avais particulièrement détesté les personnages de la théorie Gaia (trop "vides", trop peu crédibles), et s'il y a eu de toute évidence un vrai progrès quant à la "profondeur" et au travail de ses personnages depuis, je trouve qu'il demeure une sorte de "manque". Une absence de proximité quasi immédiate entre un lecteur lambda et les personnages. Ce "feeling" qui fait pour moi les meilleurs bouquins.

Y'a beaucoup de descriptions gore. Dont certaines ne sont pas, à mon sens, nécessaires.

Je critique, je critique mais reste le fait qu'il s'agit d'un très bon chattam. Que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire et que j'ai vraiment eu du mal à lâcher, une fois commencé. Et n'est-ce pas le principal ? Smile

Et,
Fredo a écrit:

Moi, y a une autre chose qui m'a plus marqué que ça et que j'aimerai abordé :
Spoiler:
Guy et ses croyances. Toutes ces choses qu'il accumule, toutes cette science qui dirige sa vie pour finalement se planter sur toutes la longueur. Un léger sursaut à la fin qui lui permet d'anticiper les dernières mouvements de son ennemi. Mais au final, toutes ses certitudes volent en éclat. Parce que finalement, son savoir ne lui a pas permis de sauver qui que ce soit, si je ne me trompe pas. À chaque fois que je lisais Guy se vanter d'être une sorte d'explorateurs des abysses, qui enquête dans le mal pour écrire ses livres, je pense à Maxime Chattam qui fait de même avec ses propres écrits. Et donc quand il place son personnage sur un autel puis ensuite, qu'il le fait dégringoler, j'aimerai savoir quel est le message qu'il veut envoyer. Finalement, quel est la morale de l'histoire en ce qui concerne Guy ?



Spoiler:
A la fin de Léviatemps, est écrit ceci
« La vérité dans ses moindres détails ne lui serait jamais connue et il lui faudrait vivre avec cette frustration. La réalité était, en fait, bien plus morcelée et incomplète que la fiction, comprit-il. Elle s'en différenciait par nombre d'hiatus dans ce qu'elle voulait bien livrer....L'action ne souffrait aucun verbe. Ce dernier était propre à la littérature. »

Et c'était tout l'intérêt de Leviatemps...Montrer un auteur persuadé que la réalité est comme un livre, qu'on peut définir un être humain comme on définirait un personnage de roman. Qu'on peut mener une enquête comme on écrirait le scenar d'une histoire.
Finalement, Guy se prenait une bonne claque. Ne pouvait avoir accès aux réelles motivations du tueur sur lesquelles il se masturbe l'esprit pendant tout le bouquin. La vérité, la réalité lui échappait. Et le lecteur, habitué au développement des motivations à la fin des chattam...se retrouvait complètement "à sec". Ce qui n'a pas plu à beaucoup même si c'était le point central de son sous-texte.

Totale maîtrise des évènements, des personnages quand on écrit + Impossibilité de maîtriser le cours des évènements dans la réalité = Grosse claque.
Dans le requiem, il prend finalement toute la mesure de cette différence entre la réalité et les fictions qu'il peut imaginer. A travers la disparition et la mort de Faustine. Par la perte de ce qui est le plus cher pour lui.
Et finalement, la morale en ce qui le concerne (en tout cas à mon sens) c'est qu'à trop avoir de certitudes, à appréhender la vie comme on appréhenderait une histoire qu'on écrit....on passe à côté de la réalité, de la vérité, de ce qu'on devrait vraiment faire.
Tu me diras....A trop avoir de doutes aussi donc bon.... lol
Et puis, une montre cassée donne quand même la bonne heure deux fois par jour Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
taylor
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 44
Inscrit le: 26 Juin 2008
Messages: 1483
Localisation: Haute normandie

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mai 16, 2011 12:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tout d’abord, à Paris, plusieurs momies disparaissent de musées où elles sont entreposées. Puis, plongée dans la campagne où nous retrouvons Faustine et Guy qui se sont mis au vert après leurs aventures parisiennes. La réalité les rattrape car des meurtres tout aussi odieux qu’affreux sont commis.

Il n’en fallait pas plus à Guy pour se sortir de sa léthargie. L’occasion lui est donc donnée de poursuivre sa quete du Mal. Il va donc foncer tête baissée dans cette nouvelle affaire.
On retrouve le Guy sur de lui, qui connait tout sur tout, toujours avide d’aider la police et la gendarmerie comme il le dit souvent : « je peux voir des choses que vous ne voyez pas.

L’auteur ne nous épargne pas dans les descriptions des corps retrouvés, les mises en scène sont macabres. Plus on avance dans l’enquête, plus Guy rentre dans la tête et la peau du Monstre qui sévit dans la région et ce qui s’y trouve n’est pas joli joli.

Personne n'est épargné : ni les personnages, ni le lecteur. L’auteur s’est amusé à manipuler tout le monde. Je n’avais rien vu venir de cette fin et suis tombée des nues.
Et pourtant, l’auteur avait laissé des indices……..

Léviatemps et le Requiem sont un tout.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 54
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Mai 16, 2011 3:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

oui je viens de leslire à lasuite ce week end
c'est pour moi un dyptique qui n'aurait être du qu'un seul livre, mois de procédure légale ou comment devenir profiler ? 200 pages de moins et ont avit un bon livre
soit
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 46
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8917
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Mai 16, 2011 8:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Perso, je pense qu'il y a deux histoires, et donc difficile d'en faire une. Il y a l'histoire du Léviatemps, avec son début, son milieu et sa fin. Et il y a le Requiem, qui raconte aussi son histoire et puis en seconde partie de roman, Maxime Chattam prolonge celle de Léviatemps.
Après, dans le fond et la forme, il y a suffisamment de différences qui montre que le Requiem est de meilleur qualité que Léviatemps. Deux romans, deux résultats différents.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com et C'est Culturellement Dingue sur TikTok
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Dexter
Témoin


Age: 47
Inscrit le: 24 Avr 2011
Messages: 29
Localisation: Le Mans

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Mai 17, 2011 9:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis dans le 2e et j'y retourne vite... Avis mitigés, c'est bien. Je suis pour l'instant d'accord pour dire que Le requiem est supérieur à Léviatemps.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 41
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9281
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mai 18, 2011 11:05 am    Sujet du message: Répondre en citant



A l'occasion de la parution du Requiem des Abysses, Albin Michel et Polars Pourpres vous proposent un petit concours pour tenter de gagner votre exemplaire du nouveau thriller de Maxime Chattam :
http://polars.pourpres.net/?act=concours&obj=form&concours=requiem

Bonne chance à tous !
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Emil
Serial killer : Le Poète


Age: 40
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2375
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Ven Mar 23, 2012 6:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis partagée, Maxime Chattam écrit merveilleusement bien mais le dénouement de ce diptyque me laisse de marbre. Je l'ai moins bien noté que Léviatemps.

Spoiler:
La première partie qui se déroule à la campagne a une bonne cadence mais le retour à Paris ... j'ai ralenti ma lecture, parce qu'on se retrouve exactement dans la même ambiance : la capitale, l'exposition, les sous-sols ...
Lors du premier opus j’avais soupçonné Perotti, mais pas une fois dans celui la, comme quoi !

_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 43
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 10859
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2013 6:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie en poche le 7 mai.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com