Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La Malédiction du gitan, d'Harry Crews

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9614
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Mar 02, 2020 6:19 pm    Sujet du message: La Malédiction du gitan, d'Harry Crews Répondre en citant



Citation:
Marvin Molar aurait de quoi l'avoir mauvaise.
Il a le buste puissant et des bras de cinquante centimètres de circonférence, mais il ne pèse guère plus de cinquante kilos. C'est que Marvin n'a pour ainsi dire pas de jambes, juste deux petites cuisses de grenouille. Marvin Molar est aussi muet de naissance, sourd par accident, et ses parents l'ont abandonné à l'âge de trois ans. Il vit au Fireman's Gym avec Al Molarski, le vieil homme qui l'a recueilli, au milieu d'une famille de défectueux divers.
Contrairement à tous ces tarés, Hester, la copine de Marvin Molar, «n'a pas été oubliée le jour de la distribution». Il ne lui manque rien, tout est au bon endroit. Sauf, peut-être, le cœur...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9614
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Mar 05, 2020 9:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ma chronique sur Polars Pourpres :

Citation:
Marvin Molar n’est pas un homme que l’on oublie de sitôt. Hercule de foire au physique improbable, jeune et gagnant sa vie grâce aux exhibitions qu’il réalise avec son physique atypique, il est entouré d’autres personnages improbables. Une existence curieuse, sans véritablement penser au lendemain. Mais il se peut que la belle et désirable Hester ne catapulte Marvin dans le mur… et le meurtre.

Harry Crews est un des écrivains américains les plus inclassables qui soient, à moins qu’il ne soit tout simplement le plus original, tout bonnement. Auteur d’ouvrages proches du polar (Le Chanteur de gospel ou La Foire aux serpents), mettant en scène des individus complètement abracadabrants (Le Roi du K.O.), vilipendant le consumérisme (Car), ou avec son lot de losers malheureux (Des Savons pour la vie), il s’est toujours intéressé à la face cachée de l’Amérique, avec ses antihéros, ses individus ambivalents, ses délicieux fêlés et ses freaks. Marvin Molar est né muet puis a également perdu l’ouïe, avec deux petites jambes ridicules de quelques centimètres, ne pesant qu’une quarantaine de kilos, et a poussé de la fonte comme un forcené jusqu’à obtenir des tours de biceps d’une cinquantaine de centimètres pour compenser ses handicaps. Il est entouré de Leroy, un brave boxeur qui est persuadé d’être un excellent sportif, Pete, un Noir qui a pris trop de coups sur le coin de la figure, et Al, son père adoptif, dont le physique de colosse a été massacré suite à une performance où il s’est fait rouler – volontairement – dessus par un véhicule. Un groupe homogène en raison de ses infirmités et errements, et hétérogène au vu de ce qu’ils attendent de la vie. Mais c’est la belle Hester, avec ses jambes et ses seins à se damner – même si Marvin, son fan numéro un, est le premier à reconnaître que son visage est beaucoup plus banal – qui va venir mettre le feu aux poudres, en raison de ses liaisons. Une écriture complètement folle, foutraque, presque hallucinée, où l’argot est la langue première. Des protagonistes extravagants qui se rencontrent, s’accolent, s’accrochent, se télescopent. Et des désirs également. Du sexe. Du muscle. De la testostérone. Des appétences criminelles et des jalousies. Les dernières pages constituent le feu d’artifice de ce roman détonnant, où explose la violence. Comme une évidence. Comme une nécessité. Comme un trop-plein que l’on vide après près de deux cents soixante pages d’appétits insatisfaits, de destinées contrariées, de vies stériles.

Un opus aussi insolite que ne l’a été son auteur, sublime porte-parole des sans-voix, portraitiste des visages méconnus ou volontairement mis de côté. Ce livre ne plaira certainement pas à tout le monde, mais pour ceux qui apprécient les ouvrages qui cherchent moins à séduire qu’à frapper les esprits de manière durable, voilà une lecture qui en devient indispensable.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com