Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Hot Spot - Charles Williams (Gallmeister)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10200
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Jan 05, 2019 10:43 am    Sujet du message: Hot Spot - Charles Williams (Gallmeister) Répondre en citant

Après Le Bikini de diamants, c'est au tour de Hot Spot de Charles Williams d'être publié dans une nouvelle traduction inédite de Laura Derajinski pour la collection Totem de Gallmeister.
Traduit une première fois en français à la Série noire (1955) sous le titre Je t’attends au tournant (puis The Hot Spot en 1990), ce roman a été adapté à l’écran par Dennis Hopper (1990), avec Don Johnson, Virginia Madsen et Jennifer Connelly.






Le livre :

Madox, un vagabond pas vraiment recommandable, arrive dans une petite ville paumée du Texas où il se trouve un emploi de vendeur de voitures.
Mais pourquoi s’échiner ainsi, alors que la banque locale paraît si vulnérable ?
Comme si de telles idées ne suffisaient pas à risquer de lui attirer des ennuis, Madox se sent vite tiraillé entre deux femmes dont l’une est merveilleusement innocente et l’autre dangereusement torride.
Très vite, les nuages s’accumulent au-dessus de lui.

Une des réussites les plus jubilatoires de Charles Williams, grand spécialiste des atmosphères sudistes, des machinations qui tournent mal et des femmes fatales.



« Un génie du roman noir. Ses livres sont de véritables joyaux. » JOE R. LANSDALE

« Torride et vénéneux. » ROLLING STONE

« Une série de crimes savamment orchestrés. Une histoire savoureuse et trépidante. » THE NEW YORK TIMES

« À la fois archétype et quintessence du roman noir américain, un chef d'œuvre à découvrir dans la nouvelle traduction de Laura Derajinski. » Librairie La Parenthèse - Annonay



>> Lire un extrait ici



L'auteur :

Charles Williams naît en 1909 au Texas.
Engagé dans la marine marchande puis servant dans l’armée jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il s’installe à Los Angeles après la guerre et travaille pour Mackay Radio.
Il publie son premier roman en 1951 et rencontre immédiatement le succès.
Il publiera vingt-deux romans, sera adapté à treize reprises sur grand écran, collaborera à l’écriture de plusieurs scénarios.
Bien-aimé du public français, il recevra le Grand Prix de Littérature policière en 1956.
Il se suicidera en 1975 dans son appartement de Los Angeles.





_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
grolandrouge
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 43
Inscrit le: 16 Fév 2017
Messages: 557
Localisation: Sarthe

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Fév 06, 2019 10:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bientôt dans ma besace, ma bibliothèque ayant accepté de l'acquérir. Very Happy
_________________
"On respire mieux dans la tempête."
Michel Bakounine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10200
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 3:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant




La chronique de Yan sur Encore du Noir :

Citation:

Hot Spot, de Charles Williams



Après Le Bikini de diamants, les éditions Gallmeister poursuivent leur cycle de retraduction, de romans de Charles Williams avec Hot Spot, publié en France, à la Série Noire, en 1955 sous le titre de Je t’attends au tournant. On est là dans la veine plus noire et cynique de Charles Williams qui raconte l’histoire de Madox.


Cet ancien marin, volontiers bagarreur et assez fier de lui, a fini par échouer dans une petite ville texane où il officie – avec succès – comme vendeur de voitures d’occasion. Mais Madox n’est pas homme à se contenter de peu, ni à vouloir traîner trop longtemps dans un patelin peuplé de gens qu’il considère comme les derniers des ploucs. C’est d’ailleurs dans cette vision des autres et dans son arrogance que réside sa faute initiale.
Persuadé de pouvoir berner tout le monde, sûr de son pouvoir de séduction et d’intimidation, Madox, qui n’a pas besoin d’être beaucoup poussé pour cela, se laisse aller à la facilité. Récupérer une dette et prendre sous son aile la jeune et timide Gloria Harper dont il pense qu’il peut aisément la séduire ? Facile. Coucher avec la femme du patron qui semble très attirée par lui ? Pas de problème. Braquer la banque de la ville, fort mal surveillée ? Un jeu d’enfant.


Sauf que, bien entendu, le mâle dominant, le potentiel prédateur, va peu à peu s’apercevoir que l’environnement lui est en fait beaucoup moins favorable que ce qu’il pouvait penser et que les faiblesses de ses proies potentielles ne sont qu’apparentes.


C’est une fois qu’il ne peut plus reculer que Madox se rend compte du carcan dans lequel il s’est enfermé.
Dans ce récit à la première personne, on le voit donc s’engager dans toutes les impasses qui se présentent devant lui avec une confiance qui force le respect mais qui ne va faire que s’effriter au fur et à mesure que les solutions qu’il trouve se révèlent inefficaces, l’obligeant à une fuite en avant de plus en plus erratique.


Charles Williams malmène ainsi terriblement son personnage qui devient de plus en plus à la fois pathétique et antipathique. Pas loin de soixante-dix ans après son écriture, Hot Spot n’a pas pris une ride.
Acide à souhait, servi par des rebondissements constants qui mènent à une fin aussi noire que réjouissante, il méritait bien cette nouvelle traduction qui lui permettra, on l’espère de trouver un nouveau – et large – public.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com