Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Corruption – Don Winslow (Harper Collins)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Xavier
Meurtrier


Age: 55
Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 472
Localisation: Paris

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Nov 23, 2018 11:21 am    Sujet du message: Corruption – Don Winslow (Harper Collins) Répondre en citant

Il parle de son dernier roman et du reste, très bien, trop court :
La marche à l'abîme : rencontre avec Don Winslow
https://www.franceculture.fr/emissions/mauvais-genres/la-marche-a-labime-rencontre-avec-don-winslow
État d'alerte, en ce samedi, à Mauvais Genres qui reçoit celui qui est sans doute, à l'heure présente, le plus grand auteur de roman noir au monde : l'écrivain américain Don Winslow. Auteur des mythiques "La Griffe du chien" et "Cartel", père de personnages hors norme tels Frankie Machine ou Bobby Z., il publie, dans la collection "Noir" de Harper Collins, "Corruption" ou la descente aux enfers de Denny Malone, flic d'élite de la police new-yorkaise, "roi" de Manhattan North, chevalier jadis blanc de la lutte anti-drogue devenu un ripou puis une balance. Porté, sur près de 600 pages, par une écriture pulsante et électrique, des dialogues au cutter, ce roman nous narre la décadence progressive et inexorable d'un guerrier gagné par ce qu'il s'était voué à combattre : le règne du crime et de l'argent sale. Un monument.
_________________
Vedrai che puoi facerla
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10559
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Nov 23, 2018 4:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Xavier pour le lien !

Sinon, peut-être pourrions-nous carrément consacrer ce topic (et donc le rebaptiser) à Corruption (The Force), ce nouveau roman de Don Winslow, paru chez Harper Collins Noir et traduit par Jean Esch ?






Le livre :

QUAND TOUT LE SYSTÈME EST POURRI
AUTANT JOUER SELON SES PROPRES RÈGLES


Denny Malone est le roi de Manhattan North, le leader charismatique de La Force, une unité d’élite qui fait la loi dans les rues de New York et n’hésite pas à se salir les mains pour combattre les gangs, les dealers et les trafiquants d’armes.
Après dix-huit années de service, il est respecté et admiré de tous.
Mais le jour où, après une descente, Malone et sa garde rapprochée planquent pour des millions de dollars de drogue, la ligne jaune est franchie.

Le FBI le rattrape et va tout mettre en œuvre pour le force à dénoncer ses coéquipiers.
Dans le même temps, il devient une cible pour les mafieux et les politiques corrompus.
Seulement, Malone connaît tous leurs secrets.
Et tous, il peut les faire tomber…

À travers une narration abrupte et remarquablement réaliste, faisant écho à l’œuvre de Dennis Lehane comme aux films de Martin Scorsese, James Gray et Brian de Palma, Don Winslow livre un roman policier magistral, tableau étourdissant du crime organisé, actuellement en cours d’adaptation au cinéma par James Mangold (Copland).



« Tendu, brutal, très atmosphérique, incroyablement ficelé et totalement inoubliable. » James Ellroy

« Un triomphe. Pensez au Parrain, mais avec des flics. » Stephen King

« Un roman policier d'envergure shakespearienne, probablement l'un des meilleurs jamais écrits. » Lee Child

« Les fans du Parrain, de Mystic River, de Sur écoute, ou des Inflitrés vont adorer. » Mark Rubinstein - Huffington Post




>> Lire un extrait ici



>> Le site de l'auteur : http://don-winslow.com/

>> Sa page Facebook : https://www.facebook.com/DonWinslowAuthor




L'auteur :

Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers Cartel (Seuil, 2016) en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott, et La Griffe du chien (Fayard Noir, 2007).
Il vit en Californie.








_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9806
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Nov 23, 2018 4:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonne idée, c'est fait.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10559
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 27, 2018 4:18 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Yan sur Encore du Noir :

Citation:

Corruption, de Don Winslow



Denny Malone est flic dans le district de Manhattan North.
Pas vraiment un flic comme les autres mais une sorte de superflic.
S’il n’est que sergent, cela ne l’empêche d’être le vrai leader d’une unité de lutte contre les gangs surnommée La Force et qui opère donc essentiellement dans les cités de Harlem.
En dix-huit ans de service, Malone a peu à peu dévié, mis des dealers et des macs à l’amende, détourné un peu de fric à son profit, frayer parfois avec les gangsters pour en faire tomber d’autres.
Autant d’incartades sur lesquelles la hiérarchie ferme pudiquement les yeux du moment que Malone et ses hommes font leur boulot.
Et puis un soir, lors d’une descente chez un dealer, l’unité de Malone perd un homme et fait un gros coup : la plus grosse saisie d’héroïne de l’histoire de la police de New York.
Sauf qu’une partie de la drogue est détournée par le groupe de policiers soucieux d’assurer leurs vieux jours.


Mais c’est sans compter sur le FBI, déterminé à faire tomber les chefs de la police et qui entend se servir de Malone pour ça.
Dès lors, le superflic va être forcé de collaborer, de dévoiler le système de corruption à l’œuvre et de dénoncer ses collègues, devenant à cette occasion une cible autant pour les gangsters que pour les policiers.


On ne cachera pas ici que l’on a abordé ce roman de Don Winslow avec une certaine réserve.


D’abord parce que Winslow est capable du meilleur comme du plutôt moyen.


Ensuite parce que l’éditeur mettait en avant deux blurbs de James Ellroy (« Totalement inoubliable ») et de Stephen King (« Un triomphe. Pensez au Parrain, mais avec des flics »).
Lorsque l’on sait avec quelle facilité les deux auteurs distribuent ce genre de louanges – particulièrement Ellroy qui affirme par ailleurs régulièrement ne jamais lire de romans – on est en droit de se montrer dubitatif.
Sans compter une quatrième de couverture qui convoque Scorsese, De Palma et James Gray ainsi que Dennis Lehane (qui ne semble plus vraiment écrire que pour le cinéma) et peut légitimement nous faire nous demander si on aura droit à un roman où à un livre torché avec l’idée première d’en faire un scénario.


La vérité, c’est que l’on pense surtout à The Shield.
Denny Malone semble être un double du personnage de Vic McKay, lui aussi écartelé entre sa volonté de lutter contre le crime et la tentation des arrangements avec la loi, de la possibilité d’arrondir facilement ses fins de mois.
L’un et l’autre, mettent les doigts dans un engrenage qui va les happer, les digérer et certainement les recracher dans un sale état.


Si donc, le sujet de Winslow ne brille pas forcément par son originalité, il n’est pas pour autant dénué de qualités.
Corruption est un roman intense, bien mené, dans lequel Winslow, en faisant le choix d’adopter un point de vue interne pour sa narration tout en utilisant la troisième personne, entraîne le lecteur au cœur du dilemme qui accable Malone.
Il crée ainsi une vraie empathie tout en dévoilant les agissements de Malone et de ses collègues.
Partagé entre une certaine compréhension des actes accomplis par le « héros », le lecteur est donc aussi amené à se poser la question de leur légitimité et de la manière dont, en fin de compte, ils deviennent de moins en moins justifiables.


L’autre grand intérêt du roman de Winslow est que, derrière l’histoire de ces flics, il réussit à mettre en lumières les réseaux complexes de corruption, la manière dont s’emmêlent les fils tirés par les flics, les malfrats, la mairie, le bureau du procureur ou le FBI, chacun trouvant ses propres intérêts dans un rapprochement plus ou moins important avec une ou plusieurs parties adversaires dans le but d’en faire tomber une autre.
Et, au milieu de tout ça, il semble bien souvent que, dans ce système dévoyé, le grand gagnant est avant tout le criminel qui a su nouer la meilleure alliance.


On pourra certainement regretter parfois le ton un peu emphatique d’un Denny Malone très absorbé par l’auto-apitoiement et une fin qui s’avère spectaculaire, certes (et taillée pour le cinéma), mais inutilement complexe et peu crédible.
Pour autant, c’est indéniable, si l’on n’est pas au niveau de La Griffe du chien ou de Cartel, Don Winslow propose avec Corruption un polar de bonne tenue qui mérite d’être découvert.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10559
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 03, 2018 7:54 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> La chronique de Jean-Marc Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:

Corruption



Don Winslow est passé par Toulouse il y a quelques jours, et je n’ai pas pu aller le voir, pour cause de boulot.
Est-ce que je râle ? oui.
Mais au moins, j’ai pu lire Corruption.


Denny Malone est le roi de Manhattan North.
Du moins c’est lui qui le dit.
C’est la figure en vue, le meneur officieux d’une troupe d’élite de la police de New York, la Force, chargée de faire la loi dans le nord de l’île.
Mais après des années de service, et une période où tout semble lui avoir réussi, Denny Malone est arrêté par le FBI pour corruption.

Or oui, Malone est corrompu.
Avec ses deux coéquipiers de toujours il a tabassé des suspects, servi un truand contre un autre, gardé une partie des saisies de drogue et d’argent.
Il a tué sans sommation.
Et il a sauvé des vies et empêché que la violence de son quartier ne vienne envahir les quartiers protégés de ceux qui commandent la ville et s’enrichissent sur son dos.

Et surtout, il a passé des enveloppes à tout le monde : chefs de la police, avocats, juges, procureurs, entrepreneurs et politiques.
Alors, Malone ne sait-il pas trop de choses pour rester longtemps derrière les barreaux ?


On le sait, Don Winslow a écrit beaucoup de très bons polars « classiques », comme par exemple la série Neal Carey (il y a longtemps) ou les deux Missing (dernièrement), et deux monuments : La Griffe du chien et Cartel.
Corruption a très clairement l’ambition de ces deux derniers, et s’il est peut-être un tout petit peu moins monumental, cela reste un roman exceptionnel, et un des romans chocs de cet automne.


Ma première impression, dès les premières lignes, est d’avoir été plongé sans avertissement auprès de Malone, immergé dans ses patrouilles, avec lui dans les cages d’escaliers et les rues de Manhattan.
On vit les magouilles, et on ressent l’étau du piège qui se resserre petit à petit autour de lui.
C’est la première force du roman : il n’édulcore pas le niveau de corruption et de violence des trois flics que l’on suit de près, et pourtant on ne peut s’empêcher de se sentir proche d’eux et d’avoir envie qu’ils s’en sortent.
Un exploit rendu possible grâce à une écriture directe, au cœur de l’action, et à la volonté de ne jamais simplifier les choses et de toujours décrire les situations dans toute leur complexité.


Oui certains flics sont racistes, oui ils font du contrôle au faciès, oui ils touchent des pots de vin, mais ce sont aussi les seuls à défendre les victimes aussi pauvres et noires que les trafiquants, et ils sont les seuls à compatir et tenter de les aider.


Ensuite, comme pour ses deux grands romans sur la frontière, le tableau dressé par Don Winslow est effrayant : violence, corruption à tous les étages de la société, ravages de la drogue, toute puissance du fric, hypocrisie de ceux qui commandent vraiment, loin des quartiers violents, et se livrent une guerre sans merci sans se préoccuper le moins du monde des fameux dommages collatéraux.
Dans ce merdier, des flics, pieds dans la boue et mains dans le bocal de confiture.


On se fait secouer sévèrement, et pourtant on ne peut pas lâcher le bouquin.
Et on n’est pas près d’oublier Denny Malone et ses coéquipiers.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Jon
Témoin


Age: 59
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 18
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Lun Déc 03, 2018 11:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu un tiers et j'ai arrêté.
Je me suis ennuyé, même si ce roman a de belles qualités à faire valoir. Une vraie histoire de pourris et des dialogues réussis.
Justement, les dialogues, parlons-en. Je n'ai jamais croisé un Winslow avec autant de dialogues. La proportion avoisine les 40-50%. Je tiens les dialogues comme une facilité pour un auteur et pour les lecteurs. J'aime les romans qui font la part belle aux descriptions. D'ailleurs, pour moi, la qualité d'un roman tient dans celle de ses descriptions. De ce que l'on voit et de ce que l'on ne voit pas.
Je n'irais pas plus loin pour éviter de décourager de futurs lecteurs. Les dialogues de Corruption restent du Winslow. Mais si vous souhaitez découvrir l'oeuvre du maitre, d'autres romans sont autrement réussis.
Avis purement subjectif, bien évidemment.
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9806
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Déc 03, 2018 1:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il parle des dialogues et de l'écriture de ce roman dans l'interview qu'il a accordée à France Culture (voir ci-dessus, le premier message de ce sujet).
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Jon
Témoin


Age: 59
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 18
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Lun Déc 03, 2018 5:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Que dit-il en deux mots ? Stp.

Je ne rate jamais cette émission. Celle-ci sur est dans mon lecteur MP3... lors de la prochaine balade.
J'ai découvert pleins de bons romans grâce à cette émission.

Tiens, à propos d'émission, il y a sur Canal+ un nouveau magazine sur le roman noir. Existe-t-il un espace sur le forum où l'on liste les ouvrages abordés, svp ? Merci.
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Jon
Témoin


Age: 59
Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 18
Localisation: Nouvelle Aquitaine, oui, je sais, c'est grand...


MessagePosté le: Sam Déc 08, 2018 10:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Il parle des dialogues et de l'écriture de ce roman dans l'interview qu'il a accordée à France Culture (voir ci-dessus, le premier message de ce sujet).


Emission écoutée hier. Sa façon d'aborder les dialogues est très intéressante. Cela change ma façon de voir. Je reprendrai probablement ce roman en ayant en tête cette interview.
Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive. L'auteur explique son intention et j'entre plus facilement dans le livre. Cela m'avait fait le coup avec Latium de Lucazeau et Jérusalem de Moore. Deux ouvrages remarquables.
Les animateurs confirment le passage de flambeau entre Ellroy et Winslow.
_________________
"Les gens qui lisent sont moins c... que les autres" Bernard Pivot
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9806
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Déc 08, 2018 2:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais raté ton message précédent.
Je ne connais pas l'émission de Canal. Ici, tu as un fil sur le Cercle Polar de Telerama.
Entre les émissions radios, les fanzines, les blogs... C'est pas ce qui manque les endroits où trouver des idées de lecture, c'est sûr. Tant mieux.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 59
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 998
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Déc 09, 2018 10:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Jon a écrit:

Tiens, à propos d'émission, il y a sur Canal+ un nouveau magazine sur le roman noir. Existe-t-il un espace sur le forum où l'on liste les ouvrages abordés, svp ? Merci.


Bonjour Jon,

Je n'ai pas trouvé cette émission sur Canal+, connaîtrais-tu le titre ?
_________________
"N'oublie pas que l'on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier, tout le reste est litres et ratures." Antoine Blondin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10559
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Déc 09, 2018 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

En fait, cette émission est diffusée sur la chaîne Polar + du bouquet Canal. Je ne me souviens pas du titre, mais j'ai pu regarder un de ses récents numéros sur leur site de replay MyCanal.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 59
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 998
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Déc 09, 2018 11:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Norbert pour l'info.
Je ferais sans car je n'ai pas Polar+.
J'en resterais au bouquin ce qui n'est déjà pas mal, même essentiel dirais-je.
_________________
"N'oublie pas que l'on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier, tout le reste est litres et ratures." Antoine Blondin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10559
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Déc 09, 2018 12:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

TaiGooBe a écrit:

Je ferais sans car je n'ai pas Polar+.


Moi non plus, je n'ai ni Canal ni Polar+, mais comme dit plus haut, j'avais vu sur Facebook le lien vers le replay d'une de ces émissions où Colin Niel était invité pour parler de son dernier livre, et comme elle est dispo sur leur site de replay ouvert à tous MyCanal (le même site où il y a les replays de C8 par exemple), j'ai pu la regarder sans problème !

MAJ : Je viens de retrouver le titre de l'émission, il s'agit de Pistes Noires, en replay ici (cf la 3ème ligne de vidéos : "Pistes Noires : les émissions intégrales").
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 59
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 998
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Déc 09, 2018 1:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
TaiGooBe a écrit:

Je ferais sans car je n'ai pas Polar+.


Moi non plus, je n'ai ni Canal ni Polar+, mais comme dit plus haut, j'avais vu sur Facebook le lien vers le replay d'une de ces émissions où Colin Niel était invité pour parler de son dernier livre, et comme elle est dispo sur leur site de replay ouvert à tous MyCanal (le même site où il y a les replays de C8 par exemple), j'ai pu la regarder sans problème !

MAJ : Je viens de retrouver le titre de l'émission, il s'agit de Pistes Noires, en replay ici (cf la 3ème ligne de vidéos : "Pistes Noires : les émissions intégrales").


Merci.
J'ai suivi le lien mais n'ai obtenu qu'un :

"Aucun contenu n'est disponible pour l'instant".

MAJ aussi Very Happy Je viens de trouver sous ce lien :

https://www.mycanal.fr/polar-plus/pistes-noires-chaque-vendredi-sur-polar/p/1506566?fbclid=IwAR1B4Qgw7NJKxe3uGYpkrsjLjB5UgSG0yPwkOJ9W0tvYZVb9__kcX_BPUJU

Merci Norbert.
Le forum a retrouvé de l'activité depuis ton retour Wink
_________________
"N'oublie pas que l'on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier, tout le reste est litres et ratures." Antoine Blondin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com