Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Comme les lions - Brian Panowich (Actes Sud)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6615
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Fév 03, 2019 12:33 pm    Sujet du message: Comme les lions - Brian Panowich (Actes Sud) Répondre en citant

La suite de Prix Découverte Polars Pourpres 2016, Bull Mountain, sort le mois prochain :



Résumé :

Citation:
Pendant des décennies, le clan Burroughs a baigné dans le sang et régné sur Bull Mountain, en Géorgie, en écoulant alcool de contrebande et drogue dans plusieurs États.
Avec leur disparition, Clayton, seul bon rejeton de cet arbre véreux, se retrouve le dernier survivant.
En tant que shérif de Bull Mountain, il souhaite enterrer cet héritage familial violent et mettre un terme aux conflits sauvages sur lesquels s'est bâti l'empire Burroughs.
Mais pour cela il devra choisir entre un passé auquel il ne peut échapper et la loi...
Quant à sa femme, Kate, elle vit la période bénie de la naissance de son fils, mais lorsque les vautours se rapprochent, elle comprend qu'elle va devoir à son tour prendre les armes pour protéger son foyer et préserver le droit de naissance de l'unique héritier de Bull Mountain.



Pour rappel, la fiche de Bull Mountain


_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2161
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Lun Fév 04, 2019 2:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

oh magnifique Smile Smile Smile Smile
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10261
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Aoû 12, 2019 4:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Etonnant qu'il n'y ait qu'un seul vote sur PP pour cette suite de Bull Mountain, un 9/10 de la part de Gamille67 :

Citation:

Une suite (et une conclusion ?) très réussie à Bull Mountain, dans les mêmes décors du tiers monde des Etats-Unis, le sud profond, en Georgie. L'auteur arrive à nous rendre attachants des personnages mafieux et criminels qui sont au dessus des lois sur leur montagne. Les personnages complexes s'affrontent dans une guerre de clans meurtrière.




La chronique de Jean-Marc Laherrère sur Actu du Noir :

Citation:

Comme les lions



On avait découvert Brian Panowich et la charmante famille Burroughs dans Bull Mountain, ils reviennent dans Comme les lions.


Pour ceux qui n’ont pas lu Bull Mountain et voudraient le faire, sautez la suite je suis un peu obligé de révéler la fin, certes prévisible, mais quand même…

Normalement il ne reste que les autres.

Spoiler:
Clayton Burroughs est le seul du clan à avoir choisi la légalité. Son père, puis son grand frère tenaient les montagnes de ce coin de Georgie, ils y faisaient la pluie et le beau temps et régnaient par la peur. Jusqu’à ce que le père meure, que Clayton défie son frère et finisse par le tuer. Il est toujours shérif de la ville, marié avec Kate, père d’un bébé, et il souffre en permanence des séquelles des blessures reçues lors de l’affrontement fratricide.

Mais comme la nature, l’argent et le pouvoir ont horreur du vide. Un clan voisin commence à envahir les montagnes du clan Burroughs, des bikers demandent à pouvoir traverser en toute tranquillité pour leurs trafics, et Clayton va vite se trouver obligé de renouer avec la violence familiale pour protéger les siens. Au risque de devenir ce qu’il fuit depuis toujours, une copie de son père et de son frère.



Il faut faire une petite mise au point avant de parler de ce roman : contrairement à un David Joy qui, dans la lignée de Daniel Woodrell ou Larry Brown, s’attache à décrire la vie des gens, de tous les gens de sa région, Brian Panowich, lui, ne parlent que d’une petite partie de la même population, et peut ainsi donner l’impression que la Georgie n’est peuplée que de brutes sanguinaires et moitié dégénérées.


C’est un parti pris qui peut déranger, mais qui permet à l’auteur de nous livrer, une fois de plus, un polar/western rude, rugueux, plein de testostérone mais avec de beaux personnages de femmes qui, vous le constaterez par vous-même, sont ici loin, très loin, d’être de petites créatures sans défense.


Dans le lot des romans sur les petits blancs déshérités, ces deux romans sur la famille Burroughs font partie du haut de panier, avec une écriture limpide, une belle efficacité dans le récit, dans la montée du suspense et la description des explosions de violence, des personnages attachants et des affreux très réussis. Sans doute un peu schématique et réducteur dans sa description des lieux, mais un vrai plaisir de lecture au premier degré.








La chronique de Julien Védrenne sur K-libre :

Citation:




L'important c'est la famille



Il y a trois ans, Brian Panowich nous avait sorti Bull Mountain, un roman noir rural, violent et particulièrement attrayant, tout juste entaché d'une fin ouverte qui amenait une suite. Comme les lions est donc la suite de ce qui était un premier roman de la part de l'auteur américain de l'État de Géorgie.
Autant le dire tout de suite : on retrouve tous les éléments qui ont fait le succès de Bull Mountain, et le roman se tient tout du long de l'intrigue.


Clayton Burroughs, le shérif d'un bled paumé de Géorgie, traîne son spleen et une patte presque folle depuis [...]. Il picole sévère et ça ne va pas très fort avec Kate, sa femme. Pourtant, ils ont eu un bébé. Mais il y a l'héritage du clan Burroughs. Pour ceux qui auraient raté l'épisode 1, le clan Burroughs régnait depuis plusieurs générations sans partage sur Bull Mountain (trafics d'armes, d'alcools et de drogues) jusqu'à ce que les Fédéraux s'en mêlent. Clayton, l'un des frères, était le vilain petit canard parti sur les sentiers de l'honorabilité, voire de la justice.
Dès le début de Comme les lions, le décor change. Parce que le clan presque éradiqué suscite des convoitises.
Surtout chez les Viner. C'est ainsi qu'au début du roman se déroule une tentative de braquage aussi hallucinante que jouissivement violente (avec l'apparition de Snails, un mastodonte). Bilan chez les assaillants : quelques morts et un survivant que Clayton abandonnera plus tard la tête sous l'eau un peu trop longtemps. Inutile de dire que le clan Viner entend se venger de ces morts.
Du côté des Burroughs (ceux qui sont toujours dans l'entreprenariat illégal), on est convaincu de son bon droit, et on se met également à chercher le butin de guerre du clan, quelques deux millions de dollars cachés on ne sait où. Tout ça, c'est la version officielle. Car dans la version officieuse, un autre personnage – Vanessa ou Bessie May, c'est selon – semble tirer les ficelles.
Fille unique du clan Viner, elle avait disparu du paysage familial et s'était acoquinée avec un gang de motards (bien connu). Grande lectrice de Steinbeck, qui ne supporte pas la moindre tache de sang sur son pantalon, elle ne se doute pas encore qu'elle va en faire couler, du sang, en veux-tu, en voilà (même si au vu de son intelligence elle doit s'en douter ; mais elle semble aussi présomptueuse, comme d'autres personnages du roman, ce qui est une profonde erreur), et qu'elle va étrangement contribuer à ce que le couple en déliquescence Clayton-Kate se rabiboche.


Le canevas de cette intrigue est somme toute classique, mais bien amené. Les personnages sont tous plus ou moins du même tonneau (taiseux, arrogants, violents et n'aimant pas la contradiction). Surtout, pour eux, l'important c'est la famille (à comprendre dans un sens large), et les actions des uns entrainent les réactions des autres, et tant pis si tout s'enchaine de façon apocalyptique.
Mais, et c'est l'un des traits rassurants du récit, dans un monde où la bestialité et la cruauté ont fait alliance, c'est bel et bien une petite parcelle d'humanité qui permet de s'en sortir (avec l'aide cruelle certes de la bestialité précitée). Le roman se finit peu ou prou comme il avait commencé. Il est à craindre que les habitants des environs de Bull Mountain ne trouvent guère de répit...


Brian Panowich a développé un style propre fait de froideur et de causticité (entre Elmore Leonard version Raylan et Harry Crews tendance Body pour les personnages ruraux saligauds). Il a le goût des images associées à des situations qu'il pousse à l'extrême. C'est un peu dans l'air du temps, mais c'est fait avec talent.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6615
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Aoû 12, 2019 6:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:

Etonnant qu'il n'y ait qu'un seul vote sur PP pour cette suite de Bull Mountain, un 9/10 de la part de Gamille67 :


D'une manière plus générale, il y a moins de votes pour les "nouveautés" il me semble.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10261
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Aoû 12, 2019 7:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
norbert a écrit:

Etonnant qu'il n'y ait qu'un seul vote sur PP pour cette suite de Bull Mountain, un 9/10 de la part de Gamille67 :


D'une manière plus générale, il y a moins de votes pour les "nouveautés" il me semble.


C'est fort possible, oui (en plus c'est pas donné, un grand format...), mis à part peut-être pour les auteurs best-sellers.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2054
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 9:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai lu mais pas voté Confused
Tout aussi bon que le premier, à mon goût.
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6615
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 9:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Allez Emil', un beau petit (ou grand !) commentaire. Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com