Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Mes dernières lectures en BD polar...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Le polar en BD
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7262
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 12, 2020 9:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Côté BD plus "classique" :



Résumé :

Citation:
Le moment est venu : comme leurs parents et grands-parents avant eux, Stig et Tilde doivent partir sur une île déserte pour y survivre par eux-mêmes pendant un mois. Sauf que ça s'annonce mal : leur bateau s'échoue sur la mauvaise île, et Tilde découvre d'étranges têtes de bois sculpté dans la forêt. Il semblerait que cette île soit habitée...


Mon avis :

Citation:
Dans la ville de Stig et Tilde, jumeaux, tous les adolescents de 14 ans doivent partir un mois (c'était même un an, pour leurs grands-parents et parents) vivre sur une des îles du lac qui borde la ville. Un rite de passage à l'âge adulte appelé "kulku" qui va prendre une drôle de tournure lorsque le frère et la sœur se retrouvent coincés dans le bateau et perdent le cap... pour se retrouver sur une île inconnue...
L'intrigue façon huis clos sur une île perdue, j'adore ! Bien sûr les questions habituelles liées à la survie sont présentes mais très vite, Tilde se trouve nez à nez avec d'étranges sculptures... puis l'auteur de ces sculptures...
Le dessin est simple, mais pas simpliste, les cases très colorées, visuellement c'est agréable. Je pense que ce titre peut plaire aux jeunes lecteurs (disons dès 11-12 ans) mais aussi aux adultes, comme ce fut mon cas. Curieux de voir ce que donne le tome 2...




Résumé :

Citation:
Une île en Cornouailles, années 1930. Le milliardaire Roderick Ghyll invite les membres du Detection Club, qui réunit les grands auteurs britanniques de l'âge d'or du roman à énigmes dont les célèbres Agatha Christie et G.K. Chesterton, à se rendre dans sa vaste demeure, la villa Briarcliff. Ils sont conviés à assister à la démonstration d'un automate, qui, une fois intégrées les données d'un problème policier, résout le crime en livrant le nom du coupable. Mais Ghyll est assassiné...


Mon avis :

Citation:
Le Detection club accueille en son sein son 1er Américain en la personne de John Dickson Carr. L'occasion au passage de rappeler le décalogue de Knox (1929), version des Dix commandements appliquée à la littérature policière. Très vite les 7 auteurs du club sont invités par un milliardaire un peu loufoque (capital !) sur une île des Cornouailles où les attendent forcément huis clos et meurtre en chambre close inexplicable...
L'auteur se joue des codes du genre et nous sert un whodunit sympathique, teinté d'humour, que n'auraient peut-être pas renié les maîtres du "roman à énigmes", quoique... puisque ne respectant pas le fameux décalogue. J'ai trouvé cependant la résolution de l'énigme trés tôt, ce qui a un peu gâché ma lecture. Cela m'a en revanche donné envie de découvrir ou redécouvrir les 7 auteurs du Detection club ici présents (bonne idée au passage la bibliographie sélective en fin d'ouvrage).
Par contre, lisez Le Crime de l'Orient-Express et Double assassinat de la rue Morgue, titres "spoilés" dans cet album par le robot RUR.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7262
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 12, 2020 9:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et enfin :



Résumé :

Citation:
Bob et Bill Ballantine font du voilier dans les parages de la Nouvelle Guinée. Soudain, à courte distance, un incroyable engin volant crève les eaux et s’élance dans les airs avant de replonger dans l’océan.

Médusés, nos amis le sont encore plus lorsque deux vedettes militaires les arraisonnent rapidement. Arrêtés, accusés d’espionnage, nos amis sont transférés dans une base navale secrète heureusement commandée par le Major Briggs, un ami de longue date, qui se porte garant pour eux. A leurs questions, Briggs leur fait découvrir cette base où a été mis au point un appareil qui se déplace tant dans l’air que dans l’eau. A la fois avion aux réacteurs atomiques et sous-marin, le « Firebird » est le dernier né de la technique britannique.

La visite effectuée, Bob et Bill sont invités à prendre place à bord de l’appareil pour une démonstration. Mais le lendemain, alors que préparé pour des essais d’armes atomiques, le Firebird ne reparaît plus des eaux. Les recherches navales et sous-marines s’avèrent négatives : l’engin a tout simplement disparu avec son pilote, sans laisser une quelconque trace…

Qui a commandité cette incroyable disparition ?… qui l’a dirigée ?… et comment ?… une nouvelle enquête s’ouvre pour Morane et Ballantine, lesquels ne sont pas au bout de leurs surprises…


Mon avis :

Citation:
Je découvre enfin l'adaptation BD de cette série dédiée à Bob Morane qui, pour ma génération, se "matérialise" dans la célèbre chanson d'Indochine.
"L'Aventurier" dans ce premier tome va devoir enquêter sur le détournement d'un sous-marin volant, le "Firebird", dernier bijou technologique de la R.A.F.
On voyage en sa compagnie et celle de son bras droit, Bill Ballantine, en Nouvelle-Guinée ou encore dans les rues malfamées de Singapour. Le professeur Clairembart, ami du duo, a été kidnappé. Très vite un lien s'opère entre la disparition du "Firebird" et l'enlèvement du professeur...
60 ans après, que vaut cette BD ? Je dois dire que c'est pas mal du tout, on imagine sans peine le bonheur qu'ont eu les jeunes lecteurs à découvrir cette BD pleine d'actions et qui fait voyager (le propos introductif dans la réédition de chez Lombard est d'ailleurs très instructif). Il faut toutefois reconnaître que certains éléments de la BD sont datés, à commencer par la perception de l'autre : ici les personnages asiatiques sont littéralement jaunes et les habitants de la Nouvelle-Guinée sont des "Papous pygmées cannibales"... Donc si cet aspect-là montre que la BD a vieilli, elle n'en demeure pas moins une lecture divertissante. Je poursuivrai avec le tome 2 qui nous emmène cette fois-ci en Antarctique.




Résumé :

Citation:
Après avoir volé des millions à un cartel de la drogue, John Tango s'est installé dans un village perdu de Bolivie, pensant avoir trouvé le coin idéal pour prendre sa retraite. Mais le hasard fait bien mal les choses, son nouveau voisin et son fils semblent fuir eux aussi un passé compliqué. Quand ces derniers sont attaqués par trois hommes armés, Tango prend leur défense et tue les assaillants. Il l'ignore encore mais il vient d'attirer l'attention de deux puissants groupes armés. Le coin le plus tranquille de la Cordillère des Andes ne va pas le rester longtemps.


Mon avis :

Citation:
D'accord avec gamille67, le dessin est superbe. Dès les premières planches avec les décors de la Cordillère des Andes, on est tout de suite immergé dans l'histoire.
On suit le mystérieux "Tango", qui va sauver la vie à un vieil homme, Anselmo, et son fils, Diego... ouvrant ainsi une brèche sur un passé peu glorieux, de l'Argentine comme d'Anselmo. S'ensuit une traque assez classique, à l'image de l'intrigue finalement.
Les dernières pages de l'album nous entraînent dans les pas des auteurs en visite dans ce coin de l'Amérique du Sud.
Une BD graphiquement très belle, à l'intrigue hélas plus quelconque. 7.5

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7262
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Avr 13, 2020 2:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cinq de plus entre hier et aujourd'hui.

Deux sont sorties du lot :



Résumé :

Citation:
Le dessin, qui s'inspire des estampes japonaises, est juste sublime et vraiment à part dans la production courante de BD. Le ton est aussi parfois poétique, le tout donne un ressenti très agréable. L'intrigue en revanche est assez mince et c'est là où le bât blesse, j'aurais aimé une histoire plus complexe.
Mais nul doute que je n'oublierai pas la réussite esthétique qu'est ce Voleur d'estampes.


J'hésitais vraiment entre le 7 et le 8...

et surtout :



Résumé :

Citation:
Dans la ville crasseuse et malfamée de VilleVermine, Jacques Peuplier, détective privé musclé et mutique, enquête sur la disparition de la fille obèse de la reine des bas-fonds. Il est accompagné par des objets dont il est le seul à entendre la voix et à pouvoir discuter avec eux.


Mon avis :

Citation:
On connaissant, dans la fiction, les humains capables de communiquer avec les animaux. Voilà à présent, l'homme qui communique avec les objets !
Tout est original dans cette BD, le dessin (j'ai beaucoup aimé), l'histoire, cette particularité du "héros", ces bestioles volantes, l'ambiance lugubre de cette ville appelée "Villevermine" sur laquelle règne un gang de frères dirigé par une matrone au caractère bien trempé etc... Vraiment hâte de découvrir le tome 2 !

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7262
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Avr 13, 2020 2:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et puis du bon :



Résumé :

Citation:
Quand le flic devient un tueur

"Être policier n'est pas le plus difficile. La peur, le sang, le vitreux d'un regard mort... Je ne pense pas qu'on oublie, non... Mais à ce qu'il paraît, il est possible de s'y habituer."
Même en proie à ses états d'âme, Soda, policier new-yorkais trois doigts à la main gauche et une mère cardiaque qui le croit pasteur est un flic terriblement efficace.
Lors d'une mission particulièrement sanglante, il abat un jeune homme. Il apparaît que ce dernier était un tueur au service du gouvernement, qui impose alors à Soda de le remplacer pour terminer sa mission fatale..


Mon avis :

Citation:
Ah, quel plaisir de retrouver le dessin de Bruno Gazzotti que j'aime beaucoup dans la série "Seuls" ! Je prends le train en marche avec ce tome 12 mais cela ne m'a pas posé problème du tout. L'intrigue est classique, le personnage de Soda plutôt sympathique (j'aime beaucoup le fait qu'il fasse croire à sa mère qu'il est prêtre pour ne pas qu'elle sache qu'il est flic comme son père), le tout très agréable à lire.




Résumé :

Citation:
Riko Rinda se charge d’expertiser n’importe quel objet qui lui est confié. Son sens de l’observation aiguisé et sa mémoire titanesque lui permettent de détecter le moindre détail concernant un objet, une personne ou même un son. C’est en essayant de percer le secret d’un curieux sticker collé un peu partout dans Tokyo que le jeune journaliste Yûto Ogasawara débarque dans les bureaux de Riko. Rapidement, le duo se retrouve embarqué dans des affaires bien plus complexes que prévu…



Mon avis :

Citation:
Un premier tome bien sympa, qui m'a fait penser à Détective Conan (cf la capacité de déduction de Riko Rinda) mais avec un dessin plus adulte et beaucoup moins d'humour. J'ai toutefois trouvé que Riko devinait un peu trop facilement et sa capacité d'observation/analyse était un peu capillotractée. J'ai tout de même passé un bon moment de lecture et réitérerai peut-être, à l'occasion, avec le tome 2...



et du franchement moyen :



Résumé :

Citation:
Kazumi Ichinose est un lycéen de seize ans. Il y a six ans, sa vie a basculé dans l'horreur lorsque Saki Mido, une camarade de classe de l'époque, s'est entichée de lui. Depuis, l'adolescent vit un véritable enfer à cause de cet amour à sens unique que lui voue la jeune fille. En effet, d'une jalousie maladive, cette dernière ne laisse derrière elle qu'un torrent de sang et de larmes, et même un cadavre... Peut-on continuer à vivre quand on est aimé par le Mal incarné sur qui la raison et la morale n'ont aucun effet ?


Mon avis :

Citation:
Typiquement le genre de dessins que je n'aime pas dans le manga japonais. J'ai d'ailleurs eu du mal à identifier les personnages et je n'ai pas trouvé que le "héros" avait beaucoup évolué 6 ans après. Le contraste entre le dessin "mignon" et les horreurs (mutilation, tortures...) est voulu mais n'est pas convaincant. J'ai comme dans l'idée que tout cela est un prétexte à une débauche gratuite de violence, sous couvert de jalousie folle. Mouais...

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7262
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Avr 21, 2020 9:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Parmi mes dernières lectures BD, j'ai particulièrement accroché à celle-ci !



Résumé :

Citation:
Une journée ordinaire débute pour Ushijima : des clients font la queue pour lui emprunter de l'argent. Pour Takada qui débute au service de l'usurier, c'est la découverte d'un monde souterrain où l'argent règne en maître.

Guidé par Ushijima, Takada apprend les ficelles du métier, et les combines pour soutirer aux clients leurs derniers sous... Sans aucun état d'âme !


Mon avis :

Citation:
J'ai trouvé cette histoire de yamikins (usuriers) passionnante, c'est un phénomène que je méconnaissais, je ne savais pas qu'il avait une telle ampleur.
Ushijima, le personnage central (difficile de parler de héros...) est un jeune yamikin sans coeur, travaillant lui-même pour une vieille femme liée au milieu des Yakuzas. Le propos comme certaines scènes sont durs, les personnes qui tombent dans cet engrenage terrible terminent en général très mal.
C'est très noir, très réaliste, franchement réussi. Un des meilleurs mangas que j'ai lus dernièrement.
Je vois que la série s'étire sur plus de 40 tomes (!), je me demande comment Shôhei Manabe a réussi à donner de la matière sur cette thématique des yamikins sur autant d'histoires...

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9919
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 4:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Décidément pas fan de la BD sur écran. Le lecteur proposé par les Humanoïdes Associés est très correct. Pour rendre hommage à Juan Giménez, je me suis fait en deux jours l'intégrale de La Caste des Méta-Barons dans un confort relatif.
Mais les PDF ou les Calaméo sans plein écran, c'est la plaie. Si vous avez des astuces pour rendre la lecture un peu moins désagréable je suis preneur.
J'ai inversé le sens de mon écran et retourné mon PC portable pour voir mais c'était à peine mieux, et je pense que c'est vraiment pas top pour l'ordi. Échec.

Hors-polar, je viens de tester Gravity Level (gratuit sur BD Fugue aujourd'hui). J'ai trouvé les dessins pas terribles (et même laids pour les personnages), et l'histoire, malgré quelques bonnes trouvailles, manque de corps. Bof bof, dispensable àmha.

Je vais essayer de retrouver de mémoire les BD que j'ai lues ces derniers mois (j'en ai lu beaucoup pour le boulot) et venir poster quelques avis ici quand c'est plus ou moins polar.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7262
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 8:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Perso je lis les BD sur la tablette.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9919
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Avr 23, 2020 8:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, c'est vrai que c'est une bonne astuce. N'en ayant point et n'ayant pour liseuse qu'une Kobo mini de 5 pouces, je me vois dans l'obligation de lire sur mon PC portable. Confused
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9919
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Avr 24, 2020 11:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Gratuit chez Les Humanoïdes Associés en ce moment.

Citation:
L'intrigue de ce premier tome tient sur une feuille de papier à cigarette. Des tueurs voulant la peau d'un gamin débarquent sans faire exprès chez Kesley Fontine en coursant ledit bambin. Fontine, ancien flic, déchu depuis que son connecteur universel s'est détraqué, se voit confier par un ex-collègue la garde momentanée de l'enfant, dont la mère a disparu. Tout en essayant d'échapper aux tueurs, Fontine souhaite comprendre ce qui est arrivé à la mère de l'enfant (ce dernier l'ignore) et la retrouver. S'ensuit moults scènes d'action et de poursuite.
J'ai surtout aimé le dessin, et notamment son dynamisme. Beaucoup de cases avec des angles de vue façon cinéma et des onomatopées pêchues façon cartoon. On sent les références à des classiques du genre (Blade Runner notamment), et c'est plutôt bien foutu, efficace.

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9919
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Avr 26, 2020 8:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant


Citation:
Le cadre – la révolution ukrainienne de 2014 – est intéressant et le dessin plutôt bon. Dommage que le scénario soit souvent assez invraisemblable (la scène avec les mémés par exemple), l'histoire aurait sans doute gagné à être plus réaliste. Curieux de lire la fin cependant.

_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9919
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Avr 27, 2020 5:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Il y a 5 ans jour pour jour, vous votiez pour le polar Quatre couleurs avec la note de 8/10 !


Amis bédéphiles, si vous avez l'occasion de trouver ça, n'hésitez pas ! 5 ans après, excellents souvenirs, je la relirai bien. C'est réussi à la fois dans le fond et la forme.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7262
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Avr 27, 2020 6:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sur mes dernières lectures BD, deux claques, l'une avec



Résumé (qui en dit beaucoup trop à mon avis, pour ma part je ne l'avais pas lu avant de lire le manga) :

Citation:
La super-idole Sela Hiiragi a été gravement blessée dans un attentat à la bombe. Tout le monde pense que l'auteur des faits pourrait être Kazutaka Nichiya, un garçon ayant commis plusieurs attentats à la bombe quelques années plus tôt, alors qu'il avait 13 ans. Après cet incident, l'amour qu'éprouvent les fans pour Sela fait place à une haine collective à l'égard du criminel. Comment empêcher que le chaos se propage ? Dans un pays devenu incontrôlable, la police aura fort à faire pour retrouver le criminel et apaiser les tensions...



Mon avis :

Citation:
Depuis le début du confinement j'ai lu une pelletée de mangas grâce aux nombreuses offres des éditeurs manga français. Des lectures souvent intéressantes, parfois moins et puis... quelques pépites ! Fool's Paradise en fait clairement partie.
Ce manga est machiavélique ! Si le dessin est "classique" (comprendre "ne se différencie pas fondamentalement de la production moyenne"), l'intrigue est en revanche... particulièrement tordue. Sans en vouloir en dévoiler trop, je dirais que l'auteur amène une réflexion très intéressante sur l’idolâtrie (d'une jeune chanteuse/danseuse ici), le besoin d'échappatoire en tant de crise, la manipulation des foules, la question de la peine de mort pour les mineurs... et puis dans les dernières pages, claque monumentale quand on prend conscience de l'ampleur de la manipulation et des conséquences potentielles (l'assassinat d'un premier ministre ressemblant à Shinzo Abe, par exemple...).
Bref, grosse claque que ce manga, hâte de découvrir ce que nous réserve la suite !


L'autre avec



Résumé :

Citation:
Kansas, janvier 1861, à quelques mois du début de la Guerre de Sécession, le prêcheur Markham et sa horde de fanatiques font régner la terreur tout au long de la frontière avec l'état voisin du Missouri... Un cavalier sans nom les suit à la trace. Des plaines enneigées du Middle West jusqu'aux ruelles sombres de New York, la quête de vengeance et d'identité entraînera le cavalier dans un affrontement dantesque, aux confins du surnaturel.


Mon (court) avis :

Citation:
J'ai beaucoup d'admiration pour les auteurs qui sont à la fois scénariste et dessinateur. Cette BD réalisée par Yves Swolfs, à la baguette au scénario et au dessin, est une très grande réussite. Le dessin est sublime, magnifique, dès les 3 premières cases on prend une claque. L'intrigue comme l'ambiance western sont très accrocheuses. Dire que j'ai apprécié cette BD est un euphémisme. A la sortie du confinement, je m'achète le diptyque !

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9919
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Avr 27, 2020 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:


Je te fais confiance sur celle-là du coup, j'y vais à l'aveuglette, sans avoir lu ton vote ni le résumé, on verra bien.
Par contre – vous avez le droit de vous moquer – je ne comprenais pas pourquoi c'était impossible de tourner la page, coincé sur la couverture.
Et puis ça a mis un peu de temps, mais j'ai eu le déclic. Mais oui, c'est bien sûr, c'est un manga, avec la flèche de gauche ça fonctionne nettement mieux. Mr. Green
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 35
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 7262
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Avr 27, 2020 8:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi c'est l'inverse, à force de lire des mangas Laughing

Bon, j'espère que ça te plaira, hâte de connaître ton avis. Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9919
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Avr 27, 2020 8:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, je te dis ça dans une petite heure sans doute.
J'en lis déjà peu en vrai (mais beaucoup plus depuis que je suis en charge des acquisitions BD d'une bibliothèque municipale) mais ce sera là mon premier manga numérique. Smile
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Le polar en BD Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivante
Page 9 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com