Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La Forêt des Mânes : les avis
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> La Forêt des Mânes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kenzune
Complice


Age: 27
Inscrit le: 14 Juil 2008
Messages: 187
Localisation: Dans le Haut-Doubs,la ou les vaches broutent tranquillement...

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Mai 02, 2010 5:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mais bon, on va attendre le prochain avant de l'assassiner définitivement.[/quote]

Punaise, ultra rude même... J'avoue ne l'avoir toujours pas fini car finalement, Gangé n'a pas réussi à m'attirer.... Je reste encore dans l'émerveillement du "Serment des Limbes" .... On sentait déjà dans "Miserere" un essouflement et j'espère que cela va pas se ressentir sur le prochain (s'il y en aura un...)
Jeanne, faut le dire, tape sur le système.... JCG avait peut-être voulu décrire la femme moderne, lassée par son travail et de ses échecs amoueuses mais la description me fait penser à une bourgeoise étriquée à la echerche désespérée d'aventures... Quand à la fin, je n'en sais rien, je le lirais quand j'aurai le temps, sans doute.... Déçue, donc (dommage) mais cela m'empêchera pas de lire le prochain! Cependant, ce serait vraiment triste et dommage si le prochain serait ainsi... Je suis mise en garde en tout cas....
Après, je trouve ça dommage que JCG écrit pour l'argent, j'espère qu'il prend aussi plaisir à écrire!
Enfin voila... Regrettable Crying or Very sad
_________________
"Toujours prévoir le pire pour éviter les mauvaises surprises." Le Serment des Limbes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
chrisiap
Victime


Age: 46
Inscrit le: 10 Déc 2010
Messages: 6
Localisation: Yvelines

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Déc 10, 2010 10:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je vais me faire tirer dessus à boulets rouges, mais j'avoue ne pas avoir apprécié ce dernier opus de M. Grangé.

D'une part je n'ai pas réussi à m'identifier à ce personnage féminin, et du coup ça se passe moins bien pour la suite ... d'autre part, j'ai trouvé que la fin était bâclée, comme finie à la va vite parce que l'intrigue était finie ... je suis restée sur ma faim, j'attendais plus de ce cheminement ...

Mais après tout, on ne peut pas toujours tout aimer ... c'est ce qui fait la diversité et le choix ... maintenant j'attends avec impatience un nouveau Grangé pour sans doute l'aimer ... ou pas ... mais c'est pas grave au fond ...
_________________
Christina
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nariné Kasdan
Témoin


Age: 40
Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 40
Localisation: dans l'appart de Kasdan

Miserere

MessagePosté le: Sam Déc 11, 2010 4:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

trop génial!! je le lis en ce moment et je l'adore!!
_________________
Jc Grangé, je suis une de vos plus grande fans
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
SébCemoua
Témoin


Age: 43
Inscrit le: 26 Sep 2010
Messages: 15



MessagePosté le: Ven Avr 08, 2011 8:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai fini d’écouter (j’écoute toujours des livres audio) et qu'est ce que j'ai aimé.

Je n'ai pas écouté les Grangé dans l'ordre de parution. J'ai des le début de ma découverte de l'auteur (il y a quelques mois seulement) beaucoup aimé.
Seul La ligne noire m'a ennuyé a mourir.
Je pense que La foret des Manes et pour moi l'un des meilleurs.

J'aime lorsque les histoires ont plus d’ampleur que de simples méfaits de tueurs en série qui justifient n'importe quel comportement par n'importe quel traumatisme de l'enfance.
Ici y'a de l’ampleur, y'a un appel a une histoire qui sort d'un simple meurtre. Comme dans Le serment des limbes on va vers l'origine du mal qui parle aussi de l'origine de l'homme. Dans le serment on va vers l'origine mystique ici vers l'origine historique.

Seule la redescription longue de chaque pays traversé m'a un peu barbé.
Y'a comme un petit coup de mou dans la traversée des pays de l’Amérique latine un peu longuette.

De plus je n'ai enfin plus l'impression d'avoir un temps d'avance sur le personnage durant tout le roman comme ce fût le cas dans la plupart des autres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
belougas4ever
Complice


Age: 53
Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 100
Localisation: Ramonville loin du Québec

L'Empire des Loups

MessagePosté le: Dim Avr 17, 2011 10:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy très bon cru pour ma part de Grangé l'un de ces meilleurs. Paradoxalement, j'ai trouvé la fin un peu abrupte et je dis ça surtout que je trouvais des longueurs sur la fin.J'ai bien aimé la description de tous ces pays d'Amérique latine.

En ce qui concerne les meurtres a Paris. Je ne trouve pas de smileys faisant une grimace de dégout. c'est ce que j'ai ressenti.
_________________
J'aurai pas assez d'une vie entière pour lire tout ce qu'il ya lire de bien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Dexter
Témoin


Age: 44
Inscrit le: 24 Avr 2011
Messages: 29
Localisation: Le Mans

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Avr 24, 2011 8:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour m part, c'est sans doute son plus mauvais roman : l'intrigue est bof et sent le réchauffé et j'ai franchement eu du mal à aller jusqu'au bout... Je suis d'accord avec ceux qui disent que l'essoufflement se fait sentir (depuis Miséréré en ce qui me concerne).
J'espère que le prochain sera mieux sinon pas sûr que je lise les suivants...
Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
frollo
Victime


Age: 27
Inscrit le: 01 Juin 2011
Messages: 5


La Ligne Noire

MessagePosté le: Lun Juin 06, 2011 2:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

pareil, trop déçue en ce qui me concerne
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
quenotte
Victime



Inscrit le: 25 Juin 2011
Messages: 9



MessagePosté le: Sam Juin 25, 2011 6:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

J'ai beaucoup apprécié "la forêt des Mânes", pour son contexte historique
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
mounou12
Complice



Inscrit le: 03 Juil 2011
Messages: 130


Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Juil 03, 2011 5:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Comme beaucoup.J'ai eu du mal à accrocher au debut, en fait jusqu'au
Spoiler:
.meurtre de François TAINE. Mais la sauce a fini
par prendre et j'ai vraiment voyagé en Amerique du Sud avec Jeanne.
La retranscription du contexte historique de l'époque est parfaite et fait froid
dans le dos ( el vuelo....).


Cependant je dois reconnaitre que j' ai sauté quelques paragraphes de description
sensés accentuer notre immersion dans ce paysage atypique, mais qui pour moi
etaient de trop.

Quant à
Spoiler:
la revelation de la culpabilité de Ferraud

Malheureusement je m'en doutais depuis un moment et j'esperais me tromper.
Quel dommage!

Autre deception la revelation sur les non-nés.... Vraiment tiré par les cheveux.

En conclusion je le considère comme un très bon livre
mais qui pour ces quelques raisons ne fera pas parti de mon
top trois Grangé....

Ce n'est que mon avis

Enfin.... Vous n'êtes pas obligés de me croire! Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Jack
Témoin


Age: 58
Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 30
Localisation: Yonne


MessagePosté le: Ven Aoû 26, 2011 10:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, tout a déjà été dit sur ce livre. En revanche, pour moi, ce n'était que mon deuxième Grangé, après les rivières pourpres, il y a quelques années.
Si l'intrigue de ce roman et le personnage de Korowa m'ont laissé assez froid, et si certaines ficelles étaient grosses comme des cordes à noeud, il reste l'écriture de l'auteur, qui est parvenu, malgré certaines longueurs, à me garder le nez collé au texte comme un setter irlandais au cul d'une perdrix dans un roncier.
Même déçu par ce polar (je viens de le finir ce soir) , je vais lire les autres Grangé, car j'aime son style, viscéralement.
L'exemple "des grappes de pieds", cité plus haut dans ce sujet, en est effectivement un signe caractéristique. Là, JCG s'envole à l'instinct, sans calcul d'aucune sorte, et c'est dans ce type d'écriture qu'il est le meilleur, à mon sens...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Gaëlle
Victime


Age: 32
Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 3
Localisation: belgique

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Sep 01, 2011 9:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Personnellement, j'ai été très déçue par ce roman; je n'ai pas du tout réussi à m'attacher un minimum aux personnages.

J'ai eu l'impression que l'héroïne était avant tout une femme complètement désespérée par le manque de nouvelles de son "compagnon" et je trouve que les personnages des autres romans de JC Grangé étaient beaucoup plus des "battants" que celle-ci qui m'a paru simplement fade.

Bref, j'espère que le héros de son nouveau roman sera un homme ;o)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Memess
Serial Killer : Patrick Bateman



Inscrit le: 09 Mar 2007
Messages: 920


Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Oct 10, 2011 2:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien fait de laisser passer un an avant de lire ce Grangé. (Pas de pollution avec les critiques des médias ou des autres lecteurs)

J'ai bien aimé même si c'est loin d'être parfait (quelque grosses ficelles, une fin abracadabrante, des longueurs, sans compter les hasards bienheureux (l’héroïne qui maîtrise parfaitement l'espagnol), etc. )

Mais Grangé nous propose quand même une intrigue très ambitieuse et qui finit fatalement par manquer les attentes du lecteur à la fin.

Le tout est très documenté et on apprend beaucoup de chose (sur l'autisme, les dictatures sud-américaines, les origines de l'homme, etc.)

Peu d'auteurs m'instruisent autant qu'ils me divertissent.

Alors tailler Grangé en l'accusant de faire des livres alimentaires c'est quand même très fort surtout pour des livres de 600-700 pages tous les 2 ans !!
Un roman alimentaire c'est par exemple Tuer le père d'Amélie Nothomb : 16€ pour 150 pages et ce tous les ans...
_________________
Polars Addict : Chroniques des littératures de genre
So many books, so little time...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Aymrix
Victime


Age: 23
Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 1


Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Mai 06, 2012 12:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors, je vais faire ma critique du roman que je viens de lire, et oui j'suis à la bourre... D'abord, j'ai regardé que les avis de la première page, et j'en suis très surpris : que des avis positifs ?!
Etant fan de Grangé et ayant lu tous ces livres sauf le passager, cela ne fait aucun doute cette " Forêt des Mânes " est largement inférieur à tous les autres...
Plusieurs points : les clichés, présents tout au long du livre, on n'attache pas au personnage ( je trouve Korowa antipathique ). Certaines longueurs se font ressentir nottament à partir de l'Amerique du Sud ( j'avoue avoir apprécié la partie sur Paris ). Et je pense qu'il y a une explication toute simple pour ces longueurs : la forme de l'intrigue, Grangé ne nous lance pas sur de faux-jeu de piste comme il le fait d'habitude l'intrigue est déjà " toute faite ", de plus cette même intrigue est formée sur des coincidences monstrueuses !
Spoiler:
Korowa qui met en écoute et qui tombe miraculeusement sur les tueurs, j'attendais une explication " rationnelle ", elle n'est jamais arrivée...

Et le pire, c'est que j'ai lu dans une des premières critiques que le dénouement était difficile à prévoir, ce n'est pas du tout ce que j'ai ressenti : dès le milieu du bouquin, il était " démasqué" pour ma part :
Spoiler:
Je savais que ce n'était pas digne de Grangé que les tueurs soit le père et le fils, pourtant j'étais persuadé que le tueur était présent dans le cabinet du psy, qui si ce n'est pas les deux " patients " ? Antoine Féraud. De plus Grangé nous met bien sur la piste au début du livre, je cite " Jeanne ne se souvenait avoir vu rentrer dans le cabinet du psy, un père et son fils " Pourquoi ? Parce-qu'il ne sont jamais rentré, on l'apprend à la fin euuuh si on l'a pas deviné en plein du livre...

Bon maintenant que j'ai bien critiquer, je vais exprimé ce qui pour ma part sauve ce livre ( parce-que quand je trouve le tueur en plein milieu du roman et que des longueurs se font ressentir sur toute la deuxième partie du livre, on frise le navet... ) : surment la manière d'écrire, la documentation géniale, les descriptions qui font toujours aussi froid dans le dos, et la partie " historique " que j'ai trouvé intéressante, voilà tout.

Pour conclure, j'ai largement préféré ses autres romans, et j'espère qu'il nous ressortira bientôt un livre digne du Vol des cigognes.[/pp]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Kal
Victime



Inscrit le: 29 Juin 2012
Messages: 1



MessagePosté le: Ven Juin 29, 2012 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis Grangé depuis Le Vol des Cigognes et je les ai tous lu mis à part Miserere et le Passager et La Foret des Mânes m'apparait comme le plus faible de ses romans, de loin.

Le plus grand problème du roman est qu'il est construit exactement sur le même schéma que tous les précédents et donc que l'on sait exactement où tout cela va mener.
Tous ses livres suivent la même formule, donc au bout d'un certain nombre, il est facile de deviner le fin mot de l'intrigue dès le premier acte.
Tout d'abord, l'intrigue est lancée par une coïncidence des plus abracadabrantesques comme dirait l'autre.
Spoiler:
Il doit y avoir des centaines de psys sur Paris, sinon des milliers, et comme par hasard celui du petit ami de notre héroïne se trouve justement etre le psy du tueur... et non seulement ça, mais on apprend a la fin (si on l'a pas vu venir gros comme une maison) que le psy lui meme est le tueur

Lancer son intrigue par une coïncidence n'est pas un crime en soi, mais là la coïncidence intervient alors que l'intrigue est déja lancée et comme c'est construit a l'envers, ça devient trop gros.
Spoiler:
Une meilleure façon de lancer l'histoire aurait été d'inverser les évènements et d'éliminer completement le personnage de Taine :
-Jeanne met sur écoute un psy pour savoir si son copain la trompe, voila notre évenement déclencheur.
-Elle commence a suivre les consultations de "Joachim et son pere".
-Un jour, le "Pere" dit que Joachim va tuer.
-Le lendemain matin, un cadavre et retrouvé. Voici notre premier noeud dramatique majeur.
-Jeanne remue ciel et terre pour etre saisie de l'enquete.
-Les autres meurtres surviennent. etc etc.
Mettre les éléments dans cet ordre évite la coincidence grossiere et rend le début de l'histoire bcp plus crédible.
Quand l'histoire commence sur une coincidence aussi extravagante, il est dur d'accrocher.


Une erreur énorme de la part de JCG, qui m'étonne d'autant plus que d'habitude il se renseigne un minimum sur les pathologies qu'il utilise dans ses romans : la schizophrénie n'a rien a voir avec le dédoublement de personnalité et pourtant il est plusieurs fois répété dans le livre que le tueur est schizophrène parce qu'il a plusieurs personnalités. C'est une erreur un peu grossière.

Mettons de coté cette erreur et attardons nous un peu plus sur les problemes psychiques du tueur
Spoiler:
Non seulement il souffre d'une quadruple personnalité mais en plus, une des ces personnalités est autiste. Je sais bien que c'est de la fiction, mais qu'une branche de crogmagnons ait survécu en amérique du sud aurait été plus crédible.

La dédoublement de personnalité survient le plus souvent après un grave traumatisme dans l'enfance. L'enfant se créée alors une autre personnalité pour "s'échapper" du traumatisme. L'autisme est une maladie génétique qui est déja présente a la naissance de l'enfant, et qui se caractérise le plus souvent par un détachement complet du monde extérieur.
Joachim est né autiste, il est donc impossible qu'un traumatisme ait pu créer en lui d'autres personnalités, car en tant qu'autiste il n'aurait pas été affecté par le traumatisme pour commencer...... enfin bref


Mis à part la grossièreté avec laquelle est traitée l'angle psychiatrique, l'intrigue est molle et met un certain temps a décoller. On passe un bon cinquième du bouquin sur les mésaventures amoureuses de l'héroïne qui sont franchement pénibles a lire. Héroïne qui s'avère antipathique et condescendante. Malgré toutes les descriptions de ses états d'âmes, je ne l'ai jamais trouvé attachante. Elle apparait plus comme une enfant gatée, jamais contente. (D'ailleurs pourquoi ces personnages principaux doivent-ils toujours avoir un passé traumatique ? Surtout quand on nous soule avec la premiere moitié du bouquin pour ne plus l'évoquer par la suite)
L'enquête est completement linéaire, à aucun moment Jeanne ne met-elle en doute ce qu'elle apprend et elle va juste de témoin en témoin qui lui racontent tout sans probleme. C'est un peu gros

Spoiler:
Le twist final est tellement prévisible qu'un bien meilleur twist aurait été que toute cette histoire de cro-magnons en am. du sud était bien vraie.
Ca m'enerve un peu quand le tueur aide le personnage principal (ou du moins la laisse mener son enquete jusqu'au bout) dans le seul but d'amener le lecteur à la révélation finale. Joachim/Féraud a plein d'occasions pour éliminer Jeanne tout au long de son parcours, mais il la laisse en vie jusqu'à la fin, la laisse découvrir le pot-aux-roses seulement pour l'éliminer ensuite.. Je vois pas trop l'interet. C'est juste fatigant pour le lecteur d'apprendre que tout depuis le début n'est que supercherie.


JCG aborde des thèmes bien trop "grands" qui semblent le dépasser complètement. On part sur une découverte qui pourrait changer la nature de l'Homme et notre histoire a jamais et finalement le dénouement est celui d'un polar de gare classique. On nous promet de remonter aux "origines du Mal" et tout retombe comme un vieux soufflé.
A la fin il y a beaucoup de questions restées en suspens et finalement on ne sait presque rien.

En plus de tout ça, des intrigues sans queue ni tête viennent parasiter un récit déja embourbé par des descriptions inutiles et une floppée de personnages sans raison d'être.
On retrouve meme des passages copiés/collés de ses romans précédents (ouvrir une tombe/deterrer un corps pour trouver une piece a conviction, il nous a déja fait le coup dans plusieurs de ses romans, le Vol des Cigognes et les Rivieres pourpres notamment). A court d'idées ?

Voila pour le fond.

Pour la forme, le style est un peu plus sobre, même si Grangé se perd dans des descriptions du gore gratuites et sans interet (en meme temps c'est un peu sa marque de fabrique).
Je commence cependant a me demander si Grangé a déja mis les pieds de l'autre coté du Périph'.
Sa vision des pays étrangers est d'un cliché et d'un manichéisme sans limite. Tout ce qui n'est pas Paris intra-muros est puant, crade, violent, arriéré et j'en passe et des meilleurs. Meme pas besoin d'aller a l'étranger, sa petite tirade sur le 93 est assez révélatrice.
Ca m'avait déja choqué à l'époque où j'avais lu Le Vol des Cigognes (en particulier le chapitre grotesque à Calcutta) mais là, les descriptions de l'Amérique du sud sont particulierement ridicules. Meme si l'on voit ces pays à travers les yeux de Jeanne, elle est quand meme sensée aimer l'Am. du Sud et pourtant la description qu'elle en fait est complètement condescendante.
Sous l'impression d'un récit très documenté se cache en réalité plein d'idées reçues, de clichés et une condescendance certaine envers les peuples évoqués et les pays traversés. L'amérique du sud ce n'est pas seulement des bourbiers ultra-violents, et surtout pas l'argentine, qui est pays bien plus moderne que certains pays européens à bien des égards...

Enfin bref, pour conclure, un très mauvais roman pour moi. Une idée interessante qui aurait pu mener a quelque chose de bien plus grandiose, mais le roman s'essoufle avant meme l'intrigue lancée et Grangé retombe dans des clichés vieux comme le monde pour finalement pondre une histoire prévisible et sans rebondissements.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6681
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Oct 17, 2012 5:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est mon prochain Grangé, je l'ai acheté en poche, je devrais l'attaquer d'ici un mois.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> La Forêt des Mânes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 8 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com