Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Les avis
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Miserere
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
El'
Victime



Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 4



MessagePosté le: Jeu Sep 10, 2009 8:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le dernier sortit, le dernier que j'ai lu.
J'ai adoré le livre, l'Idée encore une fois, fantastiquement aboutie et construite. Le monde que créé JCG prend place peu à peu dans celui dans lequel on vit, et pourrait tout croire, aucune zone d'ombre ou de mystère n'est epargnée. Cependant, alors que je m'attendais à une fin en apothéose, une confrontation directe, comme dans Le serment des Limbes, par exemple, il me semble qu'il manquait quelque chose. Trois -quatre chapitres, une explication de plus, a vrai dire, je suis restée sur ma faim.
Enfin cela ne concerne que les trois derniers chapitres, le reste du livre étant, encore une fois, surprenant et génial.
Les personnages sont attachants et formidablement bien pensés, bref j'adore, j'adhère et j'en redemande ^^.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Korowa
Témoin



Inscrit le: 04 Sep 2009
Messages: 50


La Ligne Noire

MessagePosté le: Sam Sep 19, 2009 11:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire une quarantaine de pages de Miserere. D'ores et déjà, je suis beaucoup plus à fond que pour La Forêt des Mânes. L'intrigue semble intéressante...
On va voir la suite Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nariné Kasdan
Témoin


Age: 40
Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 40
Localisation: dans l'appart de Kasdan

Miserere

MessagePosté le: Mer Sep 23, 2009 2:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce livre est extraordinaire et sublime!! Il nous plonge dans un univers, que nous ne connaissons pas forcément!!
_________________
Jc Grangé, je suis une de vos plus grande fans
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Boreal
Témoin



Inscrit le: 20 Sep 2009
Messages: 10
Localisation: Essonne (91)

Miserere

MessagePosté le: Sam Oct 10, 2009 12:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de me rendre compte que j’ai lu Miserere il y a de cela presque un an et que je n’ai toujours pas donné mon avis sur ce fantastique roman, alors c’est parti.

Tout d’abord, je me rappelle qu’à sa sortie de lecture j’avais été très déçue, car je m’attendais à toute autre chose, à des voyages exotiques comme dans le Vol des Cigognes (celui que j’avais lu juste avant) et à des univers forts, lointains, comme presque seul JC Grangé a le talent de nous faire découvrir. Oui oui, je sais que ça fait un peu le cliché de l’admiratrice aveugle que de dire ça, mais je le pense réellement. Jamais je n’ai vu ou plutôt lu un auteur qui narre les décors de cette façon et qui nous fait voyager par autres choses que des descriptions impartiales façon photographies. Le style de Grangé est inimitable et il trouve sa suprématie, son paroxysme d’excellence dans les descriptions de pays étrangers qui nous transportent véritablement. Peu importe que ces narrations ne soient pas conformes à la réalité, peu importe que le pays en question ne soit pas vraiment comme ça, ce qui compte c’est qu’on ressent vraiment les sensations que veulent nous transmettent les mots. Parce qu’ils forment un univers en soi, à l’état brut, et que l’œuvre de Grangé finit invariablement par polir ces contrées magnifiques comme des joyaux, et en subliment l’art… Oui, j’adorais ces descriptions, ces peintures de villes, de paysages, je cherchais à les retrouver dans tous les livres et j’en avais mon content dans le Vol des Cigognes (quand Louis arrive dans une ville euh je sais plus trop russe je crois… sorry ça fait longtemps ^^’), dans le Concile de Pierre (ah quand Diane part en voyage et arrive à son hôtel, trop beau) et aussi dans l’Empire des Loups. Ces passages, je pouvais les relire des dizaines et des dizaines de fois à la suite sans aucun signe de lassitude (je vous jure que je n’exagère pas), m’en imprégner totalement; à un point qu’arrivée à une époque, je ne lisais plus Grangé que pour son style et uniquement pour ça, tellement je le trouvais, comment dire, éblouissant. Que dire? C’était de la pure poésie, voilà tout. Je ne sais pas vraiment si vous voyez de quoi je veux parler. Auquel cas, je mettrais un exemple. Je m’exprime mal alors c’est plutôt dur de me faire comprendre xD
Et puis arriva Miserere. J’avais beaucoup d’attentes de ce livre, je me disais qu’après un long moment d’absence j’allais retrouver un bon Grangé comme je les aimait tant, donc je me suis jetée sur le bouquin et là… grosse, grosse déception. Où étaient ces fabuleuses peintures, cette narration qui faisait naître dans mon esprit des images très précises alors que je n’avais sous les yeux que des mots? Rien. Néant. Enfin, peut-être pas autant que ça; mais une ligne par-ci par-là, pas plus. Je ne vous cache pas que le désarroi m’a envahi. En plus, j’ai retrouvé un détail que je trouve très dommage chez Grangé qui alourdit son écriture plus qu’autre chose: les phrases très très courtes, parfois composées d’un mot seulement. Du genre. Café. Douche. Repos. Où sont passées les sujets verbes compléments ? xD Hé oui pour certains ça peut sembler des détails mais pour moi c’est très important, car je trouve que ça a plombé le style plus qu’autre chose (mais le pire concernant ces petits phrases a été indéniablement atteint dans le Serment des Limbes, c’en était bourré). Bref pour Miserere, j’avais donc été grandement déçue par le style, à l’époque j’espérais comme que vous l’ai dit que l’auteur nous fasse découvrir d’autres pays et que l’intrigue ne se déroule uniquement en France, moi qui m’imaginais déjà partir pour le Chili. Enfin bref voilà tout ça pour dire que, pour moi qui me préoccupe souvent de détails que d’autres jugent sans aucune importance, je trouve que l’intrigue d’un roman est certes déterminante mais que le style fait beaucoup aussi. Regardez Maxime Chattan, dans sa trilogie il a des enquêtes plutôt intéressantes qui sont narrées de façon justes… mais mécanique et sans âme.

Voilà pour la forme, maintenant le fond. Hé bien je dois dire que l’histoire de cette enquête m’a passionnée. Certes, il y a quelques longueurs ou lourdeurs (quand Kasdan se rend au mémorial de la Shoah je me suis dit avec affligement qu’on allait encore avoir droit à un speech sur la persécution nazie) mais après tout personne n’est parfait, donc pas trop grave. Car l’ensemble était quand même prenant, enjoignant à s’abandonner et se laisser glisser sur un terrain ou JC Grangé est le maître, celui du doute, des hypothèses, des faux espoirs et des jeux de pistes. J’ai vu beaucoup de commentaires très négatifs qui déclaraient être déçus du caractère invraisemblable du mode opératoire du meurtre; pour ma part, je ne suis pas d’accord, ou du moins même si je comprend ce point de vue je ne le ressent pas comme ça.
Parce que c’est Grangé.
La fin vire au fantastique, comme dans le Concile de Pierre? Aucune importance. La fin vire à l’invraisemblable dans Miserere? Idem! Je m’en contrefout royalement, parce qu’un des plus merveilleux talents de Grangé, avec ces fameuses descriptions dont je parlais avant, c’est de nous faire y croire. Une chose a beau être invraisemblable ou stupide, il arrive à la mettre en scène avec tant de talent qu’on a irrémédiablement envie de se prendre au jeu, on a envie d’y croire, de penser que ce soit vrai ne serait-ce qu’un instant, d’oublier les incohérences qui pourraient en découler. Je vous donne un exemple, c’est un avis très partial mais personnellement, je suis athée et anti-religion; j’ai plutôt tendance à faire des aigreurs d’estomac quand on me parle de ces choses là et plus encore de chrétienté. Et paf, devinez quoi? J’ai adoré le Serment des Limbes, vraiment. Je crois que vous représentez pas la mesure de l’exploit xD J’en étais arrivée à un stade du bouquin, avant le dénouement et les révélations, ou j’avais vraiment envie de croire que tout cela existait, que le diable était bel et bien là, parce que Grangé m’avait fait apercevoir, même un bref instant, que si le contraire n’était pas démontré, il y avait toujours une possibilité pour que ce soit réel. Voilà, pour moi c’est ça, son talent inoui. Quand vous pensez qu’il arrive à nous faire voir des trucs vraiment très moches sous un jour magnifique! Par exemple, encore un avis personnel mais, je déteste Paris, la pollution, la foule, les voitures, les entassements, brefs tous les défauts qu’on peut trouver à la ville, (uéé j’suis une pure campagnarde pas une citadine xD) ; hé bah dites vous bien que Paris, ce truc qu’à chaque fois qu’on m’en parle je réponds « beurk »… JC Grangé a réussi à me le faire trouver beau! O_o et je me retrouvée ravie comme une enfant avec un bonbec devant ces descriptions de la capitale de la Forêt des Mânes, ayant enfin retrouvé mes descriptions favorites. Pareil, un moment Jeanne et Féraud vont voir une exposition dans une galerie et l’auteur décrit un tableau que j’ai ensuite cherché sur Google images, par curiosité… bah j’peux vous dire qu’il vaut mieux l’avoir par écrit que visuellement xDD Enfin après ce n’est que mon avis hein, on aime ou on aime pas^^

Bref tout ça pour dire que, du début à la fin, j’ai vraiment beaucoup aimé l’intrigue et le dénouement de Miserere, ce qui l’a fait considérablement remonté dans mon estime. (De toute façon c’est en général comme ça aussi dans tous les autres Grangé. Comme je suis naïve, je ne vois pas ce qui paraît évident aux autres et je ne découvre à chaque coup l’identité du meurtrier qu’à la toute fin, comme dans le Serment des Limbes ou la Forêt des Mânes, sans me douter de rien avant). Donc, j’en viens maintenant aux personnages (oui oui rassure vous le pavé est bientôt fini xD). Hé bien alors là, je ne comprends pas, mais vraiment pas ce qu’on leur reproche O_o. Idem j’ai lu pleins d’avis négatifs mais pour ma part, je ne suis pas du tout d’accord. Leurs seuls défauts seraient, à la rigueur, d’être un peu clichés sur les bords, mais rien de bien méchant. Je trouve que Kasdan et Volokine forment un très intéressant tandem; leur rencontre permet de combler leurs blessures respectives et, comme dans tous les romans de Grangé, l’enquête permet de leur donner lieu à une introspection (ici une double introspection) des plus touchantes. Voilà ou je voulais en venir initialement: j’aime ces personnages, parce qu’ils sont humains. Attention, je n’ai pas dit crédibles ni vraisemblables, car ce n’est pas tout à fait la même chose. On peut aimer un perso parce qu’il n’est pas superman et qu’il a des faiblesses; ce n’est pas de ça que je parle ici. Je ne les aimes par pour leurs défauts, j’aime leurs défauts, j’aime m’énerver devant leurs attitudes parfois, me dire qu’à la place j’aurais fait ci ou ça, et après en admirer d’autres, parce que voilà, ils vivent, et c’est pour ça que je les aimerais aussi si, comme dans la Forêt des Mânes par exemple, ils se transformeraient en Tomb Raideurs invincibles, alors que beaucoup de lecteurs condamnent fortement le grosbillisme et les wonderwomans à qui on ne peut s’identifier. Bref, en plus ils ont tous deux des histoires très touchantes et un peu de sensibilité dans cette enquête plongée dans le mal et le sang équilibre à la perfection une balance nécessaire au juste dosage d’un bon polar. Y a peut-être un peu trop de bons sentiments à certaines moments, mais et alors? Cela n’enlève rien. Au contraire.
Donc si vous ne l’aurez pas compris, j’ai également aussi beaucoup aimé les personnages de Miserere, ce qui l’a également fait remonté dans mon estime.

En gros, j’ai bien aimé Miserere. Pour moi, c’était un ensemble contrasté et hétérogène, mais comme la moyenne des deux devient justement, une moyenne, alors oui, je l’ai bien aimé. Si je devais lui attribuer une note, je dirais 7 sur 10. Désolée pour ce gros pâté qui a du être aussi long à lire qu’à écrire (XD) mais je ne peux décemment pas donner mon avis sur un Grangé sans faire des parallèles avec les autres romans et expliquer en profondeur mes avis. Mais le principal qu’il faut retenir c’est: Mr Grangé, ne vous arrêtez surtout pas.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Nariné Kasdan
Témoin


Age: 40
Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 40
Localisation: dans l'appart de Kasdan

Miserere

MessagePosté le: Sam Oct 10, 2009 2:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi, je le trouve géniale se JC Grangé surtout avec Miserere!!
_________________
Jc Grangé, je suis une de vos plus grande fans
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sylvie Simonis
Témoin


Age: 43
Inscrit le: 05 Mai 2007
Messages: 17
Localisation: Marseille

La Ligne Noire

MessagePosté le: Dim Nov 01, 2009 12:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de terminer Miserere et j'écris ce com avec Gregorio Allegri dans les oreilles trouvé sur Daily Motion, histoire de mettre un point final à ma lecture et faire un dernier adieu à Kazdan et Volokine.
Fantastique !
J'ai adoré les scènes - insoutenables - du vieux général en manque de came dans le manoir lugubre et le chapitre où nous pénétrons dans le "Chat aux 9 queues". J'ai encore passé un très bon moment de lecture et reste une fan inconditionnelle de l'écriture de Grangé ! La fin est un peu alambiquée mais j'ai adoré la dernière phrase, qui permet de conclure dignement le livre, et pas l'histoire...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nariné Kasdan
Témoin


Age: 40
Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 40
Localisation: dans l'appart de Kasdan

Miserere

MessagePosté le: Dim Nov 01, 2009 12:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sylvie Simonis a écrit:
Je viens de terminer Miserere et j'écris ce com avec Gregorio Allegri dans les oreilles trouvé sur Daily Motion, histoire de mettre un point final à ma lecture et faire un dernier adieu à Kazdan et Volokine.
Fantastique !
J'ai adoré les scènes - insoutenables - du vieux général en manque de came dans le manoir lugubre et le chapitre où nous pénétrons dans le "Chat aux 9 queues". J'ai encore passé un très bon moment de lecture et reste une fan inconditionnelle de l'écriture de Grangé ! La fin est un peu alambiquée mais j'ai adoré la dernière phrase, qui permet de conclure dignement le livre, et pas l'histoire...


C'est vrai que se livre est formidable, même, si je le trouve stressant et, même, flippant!!
_________________
Jc Grangé, je suis une de vos plus grande fans
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Korowa
Témoin



Inscrit le: 04 Sep 2009
Messages: 50


La Ligne Noire

MessagePosté le: Sam Déc 19, 2009 7:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Miserere est terminé et il est temps de rendre son jugement.

D'abord j'ai trouvé l'idée plutôt originale. Le livre est bien ficelé, les événements s'enchaînent avec une certaine cohérence et de manière assez détaillée. La personnalité des deux flics est mise en avant à certains moments du livre, chose que j'apprécie beaucoup dans la littérature (même dans un Grangé).
J'ai trouvé que le livre montait en puissance. La troisième partie s'annonçait sous les meilleures auspices et elle le fut...sauf pour la fin (cf spoiler).

Quelques bémols :

Spoiler:
Je trouve que Miserere a des relents des Rivières Pourpres : deux flics à problèmes, un jeune et un moins jeune ; l'utilisation du nazisme, thème utilisé à toutes les sauces depuis 10 ans comme s'il ne s'agissait plus que du dernier sujet "trash" ; la notion d'enfermement d'une civilisation qui, ne pouvant plus se reproduire, va voler des enfants.


Spoiler:
Une chose me dérange énormément : comment se fait-il que Kasdan et Volokine soient libérés à la fin du livre ? Par ailleurs, j'aurais préféré une fin dans la colonie. Pourquoi pas même une place plus grande accordée à cette dernière partie avec un détail plus poussé de l'organisation de la secte.


Par ailleurs, ne trouvez pas la fin expédiée en deux coups de cuillère à pot ? On a l'impression que Grangé a un train à prendre et qu'il résume à la va-vite l'issue finale. En revanche, les deux dernières lignes sont parfaites.

Enfin une petite incohérence, à mon sens :

Spoiler:
Lorsque Volokine intègre la colonie, il rencontre un autre gars qui dit qu'il ne vient que pour une courte période chaque année. En cela rien d'extraordinaire. Mais il dit aussi qu'il se passe des trucs bizarres dans la zone protégée. J'imagine qu'il n'est pas le seul garçon à venir épisodiquement dans le camp. Or dans ce cas, d'autres garçons auraient eu la même réflexion que lui sur l'organisation du camp et auraient du alerter la police. Je n'ai pas trop compris l'intérêt de ce passage, sauf d'aiguiller Volokine vers les serres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
belougas4ever
Complice


Age: 53
Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 100
Localisation: Ramonville loin du Québec

L'Empire des Loups

MessagePosté le: Lun Déc 28, 2009 6:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Very Happy D'après moi, le meilleur Grangé. Bien documenté, des rebondissements que je n'ai pas vu venir.Ce que j'aime particulièrement, au début il y a un mort mais au cours de l'histoire, ce meurtre cache une vérité beaucoup effroyable encore.

Grange nous donne un message a méditer, sur l'histoire du monde . Le plus triste comme il le dit lui même, c'est la haine qui est en chacun de nous, pas vraiment les doctrines qui préconisent la haine des autres individus.
_________________
J'aurai pas assez d'une vie entière pour lire tout ce qu'il ya lire de bien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
mandrake813
Victime



Inscrit le: 26 Oct 2009
Messages: 4


Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Jan 18, 2010 11:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

moi franchement j'ai été déçu,
Spoiler:
le côté les choristes tueurs c'est limite grotesque...
je n'arrive plus à me passionner pour Grangé depuis l'éblouissement des Rivières pourpres. Le serment des limbes m'avait captivé avant de me décevoir sur la toute fin. J'ai l'impression que Grangé n'a plus grand chose à dire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9282
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Jan 19, 2010 12:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai rajouté des balises spoiler.
Attention à ne pas parler directement d'éléments importants de l'intrigue Mandrake. Merci d'utiliser les balises spoiler, bien pratiques dans ces cas là. Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
ROCHENOIRE
Témoin



Inscrit le: 25 Mai 2005
Messages: 53
Localisation: Montréal, Québec


MessagePosté le: Dim Jan 24, 2010 8:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai vraiment beaucoup aimé MISERERE.

Je lui ai trouvé des défauts (fin précipitée, le revirement final concernant Kasdan...)mais j'ai beaucoup aimé malgré ce qui m'a agacé personnellement. Beaucoup de belles trouvailles, imaginatives, les deux flics (un genre duo de choc, un «Lethal Weapon» en plus cingé et bizarre...oui cliché, mais moi, je n'ai rien contre les clichés).

Nous aimâmes beaucoup.
_________________
Voici une maison d'édition québecoise de littérature «de genre»

http://www.alire.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emma122
Témoin


Age: 36
Inscrit le: 24 Jan 2010
Messages: 16



MessagePosté le: Sam Jan 30, 2010 10:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai moi aussi adoré l'idée générale du livre et j'ai encore plus adoré comment il Jean-Christophe Grangé à terminé son livre même si je pensais *il ne peut pas nous laisser comme ça !* J'étais persuadée qu'il y aurait une suite mais je n'en suis plus très spure maintenant. Enfin il faudrait que je le relise pour donner un avis plus ... hem constructif que " oui j'ai adoré". Je le ferais dès que je l'aurais relu !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
anakin
Victime


Age: 52
Inscrit le: 05 Mar 2010
Messages: 6
Localisation: tubize (Belgique)

Miserere

MessagePosté le: Lun Mar 08, 2010 4:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors, là pour moi ça c'est du "Grangé" dans tout son art avec tout ce qu'il faut pour me faire passer de vrais moments de lecture comme je les aime.
Pour moi le meilleur de tous ses romans, juste devant "le vol des cigognes".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4140
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Aoû 10, 2010 6:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, une fois n'est pas coutume, je suis un peu d'accord avec Xave ! Wink

Alors c'est le roman de Grangé que j'ai le moins aimé à ce jour. Lui qui nous a habitué à des intrigues torturées, nous offre avec Miserere une trame un peu plus simpliste que dans ses autres livres. Le suspense est beaucoup moins présent qu'à l'accoutumée et d'ailleurs, les ongles de mes doigts sont intacts, preuve que je ne me les suis pas rongés pendant ma lecture. Laughing
Le secret de Volokine est effectivement très vite éventé, le modus operandi des meurtres l'est également.
Le duo de flics est attachant mais il y a quand même un petit air de déjà vu dans l'oeuvre de l'écrivain. Et surtout, on se rend compte que Volo et Kasdan, deux riches personnalités, ne sont pas si bien exploités que cela. On reste un peu sur sa faim de ce côté là.

Quant au thème, même si il fait froid dans le dos et évoque de tragiques périodes de l'Histoire, il est passionnant et bien restitué par Jean-Christophe.

Par contre, contrairement à d'autres, j'ai bien aimé la fin. Je l'ai trouvée plus soignée que celle des autres romans de l'auteur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Miserere Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 6 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com