Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Pukhtu - DOA (Série Noire)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
eric
Complice



Inscrit le: 22 Avr 2004
Messages: 176


L'Empire des Loups

MessagePosté le: Dim Déc 20, 2015 12:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai lu le premier tome en juin. Il n’y a pas vraiment de fil narratif classique. Cela ressemble plus à des centaines de reportages collés sur une poignée (une grosse poignée) de personnages. La structure du récit est à l’image de ce qui est raconté, à l’image de ce qui s’est passé en Afghanistan.

C’est très courageux de la part de DOA, surtout vu la taille du bébé. En le lisant, je me suis parfois demandé si j’étais en train de livre un roman qui allait tout révolutionner. J’ai beaucoup pensé à Norman Mailer.

Par contre, ce premier tome s’arrête brutalement, sans raison, sans sentiment de « fin de partie ». C’est dû justement à cette narration déstructurée. On ne peut pas imputer ça à DOA.

Je n’ai pas d’avis définitif sur ce livre. Je ne suis pas donc pas en phase avec ceux qui crient au géni : pour cela, j’ai besoin de lire le 2e tome. Et le 2e tome, justement, il ne va paraître que l’année prochaine.

J’en viens à un dernier commentaire : comme le récit du 1er tome n’est pas conventionnel, autant dire que, au moment de commencer ce 2e tome, je suis déjà perdu (sans compter qu’il faut « remettre » les personnages du 1er tome et que les noms afghans ne sont pas les plus faciles à retenir). Je regrette que Pukhtu n’ait pas été publié en un seul et énorme tome plutôt qu’en 2 gros tomes. Je pense que beaucoup de lecteurs vont être perdus en cours de route et que ces lecteurs-là n’auront finalement vu que la moitié du tableau.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
chouchou
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 48
Inscrit le: 01 Mar 2014
Messages: 756



MessagePosté le: Dim Déc 20, 2015 1:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

eric a écrit:
J’ai lu le premier tome en juin. Il n’y a pas vraiment de fil narratif classique. Cela ressemble plus à des centaines de reportages collés sur une poignée (une grosse poignée) de personnages. La structure du récit est à l’image de ce qui est raconté, à l’image de ce qui s’est passé en Afghanistan.

C’est très courageux de la part de DOA, surtout vu la taille du bébé. En le lisant, je me suis parfois demandé si j’étais en train de livre un roman qui allait tout révolutionner. J’ai beaucoup pensé à Norman Mailer.

Par contre, ce premier tome s’arrête brutalement, sans raison, sans sentiment de « fin de partie ». C’est dû justement à cette narration déstructurée. On ne peut pas imputer ça à DOA.

Je n’ai pas d’avis définitif sur ce livre. Je ne suis pas donc pas en phase avec ceux qui crient au géni : pour cela, j’ai besoin de lire le 2e tome. Et le 2e tome, justement, il ne va paraître que l’année prochaine.

J’en viens à un dernier commentaire : comme le récit du 1er tome n’est pas conventionnel, autant dire que, au moment de commencer ce 2e tome, je suis déjà perdu (sans compter qu’il faut « remettre » les personnages du 1er tome et que les noms afghans ne sont pas les plus faciles à retenir). Je regrette que Pukhtu n’ait pas été publié en un seul et énorme tome plutôt qu’en 2 gros tomes. Je pense que beaucoup de lecteurs vont être perdus en cours de route et que ces lecteurs-là n’auront finalement vu que la moitié du tableau.

Pas nécessairement, avec les différents annexes et glossaires en fin de livre cela nous permet de conserver des repères et de s'y référer au cas échéant...!
_________________
Celui qui affronte les monstres devra veiller à ce que, ce faisant, il ne devienne pas lui-même un monstre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10310
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2016 5:02 am    Sujet du message: Répondre en citant




Pukhtu Primo de DOA vient de remporter, dans la section Polar, le Prix Libr'à Nous 2016, le Prix des libraires francophones (qui en était donc à sa seconde édition).



>> La chronique de Cédric Segapelli sur Mon Roman noir et bien serré :

Citation:

DOA : Pukhtu Primo. La sécurité est un business.


Convoyages de détenus, gardes des prisonniers à l’hôpital, patrouilles nocturnes dans les communes, les entreprises de sécurité privée grignotent peu à peu les tâches régaliennes de l’Etat, sans que cela ne choque plus grand monde.
On s’en accommode et tant pis pour les dérives que l’on découvrait au sein même des services étatiques.
Le fait de confier ces tâches au privé n’est donc guère rassurant.
Aux USA, ce sont désormais des conglomérats privés qui gèrent les établissements pénitentiaires.
On franchit un pas supplémentaire avec la sous-traitance du renseignement confié à des entreprises de mercenariat qui évoluent au cœur des conflits armés comme on le constate avec Pukhtu du romancier DOA décrivant avec une précision quasi chirurgicale les péripéties sanglantes de la guerre en Afghanistan en 2008.


Après la perte de sa fille adorée et de son unique fils tous deux exécutés à distance par l’intermédiaire d’un de ces drones qui survolent le pays, Sher Ali délaisse désormais la contrebande dans les contrés tribales des pachtounes, pour prendre part à la résistance contre l’envahisseur américain et assouvir ainsi sa soif de vengeance en se prenant aux intérêts du mystérieux groupuscule 6N responsable la mort de ses enfants. Il y va de son honneur, le pukhtu, et de celui de tous les membres de son clan qui le suivent dans une succession d’attentats et d’embuscades sanglantes. Mais les hommes du 6N, anciens soldats devenus mercenaires, ne sont pas des enfants de cœur comme le constate Fox, guerrier clandestin en quête de rédemption, qui met à jour un trafic d’héroïne mis en place par ses camarades. D’une guerre ouverte en conflits clandestins sur fond de compromissions et de trafics en tout genre, les échos des belligérances afghanes résonnent dans tous les coins du globe.


Un pavé dans la mare, tel pourrait être la définition de Pukhtu Primo, roman foisonnant qui met à jour avec force de documentation et de réalisme, le marasme du conflit en Afghanistan.
Avec Fox et quelques autres personnages, DOA prolonge ainsi son fameux roman Citoyens Clandestins où l’on assistait avec le point de vue bien ancré de ses personnages à la lutte entre les différents services de renseignement français traquant un groupuscule islamiste. Pukhtu reprend la même dynamique avec d’avantage de protagonistes qui incarnent les multiples conséquences d’un conflit dont les enjeux deviennent de plus en plus globalisés.
On y découvre avec effarement que les forces armées américaines ne sont pas si nombreuses et que ce déficit est suppléé par des entreprises privées qui prennent le pas sur les agences officielles.
Plus que les trafics, plus que la corruption, ce business de mercenariat s’inscrit dans une logique de compromission sur fond d’exemplarité démocratique que l’on souhaite importer dans un pays qui possède son propre code de l’honneur.
Quel sens donner à tout cela, c’est ce que Fox cherche à comprendre au delà des considérations cyniques de ses camarades.
Pour son adversaire Sher Ali, tout semble plus simple avec cette logique de vengeance.
Mais il y a les trahisons, les pertes humaines et le doute qui s’installe en pensant à la douceur de sa fille défunte qui n’approuverait certainement pas toute cette haine.


Un texte dense, parfois trop documenté, Pukhtu est un roman saisissant où l’on appréciera la série de portraits de personnages parfois ambivalents que dresse l’auteur dans un récit qui ressemblerait à une série dont la première saison sert à mettre en place les principales intrigues narratives qui trouveront leurs issues dans un second opus qui sortira au printemps 2016.
Le glossaire dressant l’inventaire des protagonistes du roman ne sera pas de trop.
Si les portraits de la plupart d’entre eux sont extrêmement bien élaborés, on regrettera toutefois l’aspect trop stéréotypé, voir caricatural des personnages féminins qui évoluent à Paris.


Même s’il est passionnant, Pukhtu n’est pas exempt de quelques longueurs où DOA semble vouloir démontrer toute la somme de connaissances qu’il a acquise lors de la phase de recherche.
L’aspect balistique de l’armement des belligérants est particulièrement inutile, voir assommant, tout comme les rapports de situations abscons qui ne servent pas le récit, hormis le froid décompte des pertes humaines.
C’est d’autant plus dommageable que cela prétérite une belle dynamique d’actions percutantes que l’auteur rédige avec un talent hors norme en mixant des styles empruntés aux thrillers et aux romans noirs.
On appréciera d’ailleurs la scène d’ouverture, un modèle du genre qui n’est pas sans rappeler quelques grands auteurs comme James Ellroy ou David Peace avec une singularité propre à l’auteur.
Tout comme ces grands auteurs, DOA met en relief la série des événements qu’il relate avec des articles de presse qui donnent la pleine mesure des scènes dans lesquelles évoluent ses personnages.


Plus qu’une guerre, plus qu’une vengeance, DOA met en lumière avec Pukhtu le business juteux et obscur de ces entreprises de renseignements qui prennent le pas sur les agences officielles d’un pays qui perd peu à peu le sens de l’état.
Une déresponsabilisation inquiétante que DOA dénonce avec une belle maîtrise.



_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10310
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2016 8:16 am    Sujet du message: Répondre en citant




Pukhtu Primo a été récompensé la semaine dernière par le Prix Mystère de la critique 2016.
Dans la catégorie roman étranger, c'est L'Enfer de Church Street de Jake Hinkson qui a reçu le Prix Mystère de la critique 2016 du meilleur roman étranger.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9354
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2016 10:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour l'info Norbert, j'étais passé à côté.
Elle figure désormais en Actu en Une du site. Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10310
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2016 11:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Super !
(En fait quand j'ai vu les résultats la semaine dernière, j'ai pensé à ajouter les mentions du Prix aux fiches PP, mais pas à en parler ici...)
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10310
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Fév 22, 2016 6:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoel a écrit:
Merci pour l'info Norbert, j'étais passé à côté.
Elle figure désormais en Actu en Une du site. Wink


J'ai trouvé cet article du blog de Yann Plougastel avec le palmarès (pas entier parce qu'il y a eu 115 titres cités, mais presque) du Prix, ça peut être intéressant à ajouter à la news sur le site.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
thibe
Meurtrier


Age: 42
Inscrit le: 29 Sep 2015
Messages: 238
Localisation: Charleroi

La Ligne Noire

MessagePosté le: Jeu Oct 13, 2016 7:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est aujourd'hui que Secundo, le second volet de Pukhtu, sort en librairie... Norbert, toi qui l'a dans tes "lectures en cours", quelles sont tes premières impressions?

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
chouchou
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 48
Inscrit le: 01 Mar 2014
Messages: 756



MessagePosté le: Lun Oct 24, 2016 8:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

thibe a écrit:
C'est aujourd'hui que Secundo, le second volet de Pukhtu, sort en librairie... Norbert, toi qui l'a dans tes "lectures en cours", quelles sont tes premières impressions?


Citation:
Présenter ou résumer PUKHTU Secundo c’est utopique, voire irrespectueux pour son géniteur et son (futur) lectorat. Un ressenti de cette saga additionnée à des bribes symptomatiques de ma lecture, de ma plongée, n’en sera que le sel d’un roc brut aride mais qui délivrera des émotions que seul le vivant reste susceptible de transmettre, de communiquer.

http://www.nyctalopes.com/pukhtu-secundo-de-doa-serie-noire-gallimard/
_________________
Celui qui affronte les monstres devra veiller à ce que, ce faisant, il ne devienne pas lui-même un monstre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6712
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Nov 05, 2016 11:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pas de sortie en poche pour Primo ?
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9420
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Nov 05, 2016 11:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

A priori oui (cf. cette page), mais la date n'est pas encore connue.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6712
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Nov 05, 2016 9:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis passé devant le stand de DOA à la foire du livre de Brive aujourd'hui et Pukhtu Primo et Pukthu Secundo sont sortis en un coffret, à 42€.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
chouchou
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 48
Inscrit le: 01 Mar 2014
Messages: 756



MessagePosté le: Sam Nov 12, 2016 11:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le temps maussade et plutôt frais aux alentours de 18h30 ne devait pas porter à une certaine allégresse. Je me trouvais dans le quartier des éditeurs à quelques encablures de la rue du Bac. Mais voilà, un événement motivant m’attendait en ce jeudi soir. En effet les éditions Gallimard et la Série Noire nous accueillaient en petit comité, sous l’égide de Babélio, pour une rencontre excitante, débordant du simple cadre de la lecture puisque nous allions, j’allais rencontrer le géniteur de l’œuvre magistrale PUKHTU.

http://www.nyctalopes.com/dead-on-arrival-9-novembre-2016/
_________________
Celui qui affronte les monstres devra veiller à ce que, ce faisant, il ne devienne pas lui-même un monstre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
TaiGooBe
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 58
Inscrit le: 11 Aoû 2009
Messages: 993
Localisation: The Pink City

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Aoû 29, 2017 4:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sortie poche le 07/09/2017
_________________
"N'oublie pas que l'on écrit avec un dictionnaire et une corbeille à papier, tout le reste est litres et ratures." Antoine Blondin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2164
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Jeu Nov 30, 2017 11:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
Fab a écrit:
à moins que ce soit un fil narratif que tu retrouves dans ce Secundo


Oui, mais à ce moment-là pourquoi le débuter si tôt dans le Primo, dans lequel en plus il ne joue aucun rôle puisqu'il n'y a qu'une présentation de personnages au milieu des 600 pages du 1er tome ?
Enfin, c'est justement ce que j'aurais aimé demander à DOA si j'en avais eu l'occasion.


parce qu'en fait ce n'est ni un 1er tome ni un 2ème c'est un seul récit écrit d'un seul bloc et uniquement séparé en 2 (comme certains films) du fait de son côté hors norme.

et parce que tôt ou pas rien n'est jamais gratuit dans le clandestinverse de DOA
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com