Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Des nœuds d'acier - Sandrine Collette (Denoël)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4160
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
Justement je trouve ce choix pertinent, qui amène le lecteur à se poser des questions : par exemple que doit-on éprouver face à un bourreau devenu victime ? Chacun trouve ses réponses au fil des pages.


Pas bête comme idée, sauf qu'on en sait trop peu sur Théo pour se poser des questions. C'est trop rapide, trop brutal, on est aspiré par cette histoire et on a peu de temps pour la réflexion (et l'émotion également). C'est d'ailleurs ce que je reproche à ce roman : mais qu'il est court, grrrrrrrrr, c'est pas possible ! Quel dommage, il y avait matière à étoffer.
J'aurais voulu en savoir plus sur les différents personnages et j'ai été super frustrée à la fin de ma lecture.

Sinon, l'ensemble fonctionne bien : ce genre de roman basé sur la séquestration ne peut que scotcher le lecteur à son bouquin. On a forcément envie de connaître le fin mot de l'histoire même si :



Spoiler:
0n comprend vite que Théo va s'en sortir, au moins physiquement, car il ne tient pas de journal lors de sa séquestration. On sait que celui-ci a forcément été écrit après sa libération.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6696
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 11:39 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sur ton dernier spoiler Ironheart, je n'avais pas cette certitude car j'imaginais

Spoiler:
que Théo écrive ce texte à la toute fin de sa séquestration, avant de mourir, et que l'on aurait retrouvé ce journal en retrouvant son cadavre


En tout cas c'est clair que c'est une réussite malgré la frustration de ne pas avoir toutes les réponses à nos questions.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10300
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 11:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le roman est court, mais je trouve qu'à partir d'un moment, lorsqu'il est séquestré depuis déjà un moment, il n'y a plus trop de progression dramatique, ça commence presque à tourner en rond.
Pour les personnages, on en a appris un minimum au cours du roman,
Spoiler:
même si à la fin on aimerait savoir si le mari de la mémé était au courant, etc.

Mais j'en reviens au gros point qui, je trouve, fait perdre en crédibilité, c'est la vitesse à laquelle Théo se soumet
Spoiler:
sans même tenter (à part une fois) de s'évader, ou de se constituer une arme, un morceau de bois taillé en pointe quand il bosse dehors par exemple, pour se retourner contre les deux vieux.
Et puis, surtout, le fait qu'au bout d'un an et demi de capture, il soit si détruit, si usé, dans le même état quasiment que le second captif qui, au début du roman, en était lui à 8 ans de séquestration, qui plus est avec une jambe en sale état...

_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy


Dernière édition par norbert le Mer Fév 26, 2014 12:59 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6696
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 12:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
Le roman est court, mais je trouve qu'à partir d'un moment, lorsqu'il est séquestré depuis déjà un moment, il n'y a plus trop de progression dramatique, ça commence presque à tourner en rond.
Pour les personnages, on en a appris un minimum au cours du roman,
Spoiler:
même si à la fin on aimerait savoir si le mari de la mémé était au courant, etc.


Je le crois innocent.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10300
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 12:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
norbert a écrit:
Le roman est court, mais je trouve qu'à partir d'un moment, lorsqu'il est séquestré depuis déjà un moment, il n'y a plus trop de progression dramatique, ça commence presque à tourner en rond.
Pour les personnages, on en a appris un minimum au cours du roman,
Spoiler:
même si à la fin on aimerait savoir si le mari de la mémé était au courant, etc.


Je le crois innocent.


Oui, je pense aussi, en y réfléchissant (et vu les "fantaisies" que sa femme se permet).
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6696
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fais gaffe Birdie, tu en dis quand même pas mal sur le déroulement de l'intrigue !

Je pense que la différence se joue sur le moral, la combativité. N'oublions pas non plus que

Spoiler:
Le précédent était seul, pendant de longues années. Il s'est endurci car ne pouvant compter que sur lui-même. Il a aussi vu un autre captif mourir. Il l'explique d'ailleurs à Théo qui n'a pas envie de vivre le même sort. Et puis, il est dit à plusieurs reprises que les deux vieux l'aimaient bien, à la différence de Théo, jugé trop peu travailleur.

Ce qui m'intrigue le plus c'est vraiment

Spoiler:
de ne pas savoir le pourquoi de cette séquestration et la personnalité des deux frères. Comment peut-on prendre un être humain pour un chien ?

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10300
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 12:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
Fais gaffe Birdie, tu en dis quand même pas mal sur le déroulement de l'intrigue !


Puisqu'il s'agit de Birdie, je ne devrais pas me sentir concerné... Mr. Green
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Birdie
Meurtrier


Age: 46
Inscrit le: 19 Juil 2010
Messages: 477
Localisation: 50

L'Empire des Loups

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6696
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Fév 26, 2014 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing Embarassed
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6696
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Fév 27, 2014 12:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon commentaire

Citation:
Incontestablement ce livre ne peut laisser indifférent. A travers la captivité de Théo l'auteur pose une question (que je ne dévoile pas ici) à laquelle chacun a sa réponse. Ce premier roman est une réussite : on tourne les pages à toute vitesse pour savoir ce qu'il va arriver à Théo. Le décor (la campagne, la montagne, la forêt) sert à merveille l'intrigue.
Restent certaines frustrations une fois le livre refermé : frustration de la brieveté du roman, frustration des questions sans réponses...
Mais il n'empêche : Des noeuds d'acier est une expérience littéraire à tenter que j'ai personnellement beaucoup aimé.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9332
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Ven Mar 21, 2014 1:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis vient de paraître sur Polars Pourpres.



Citation:
Huis clos à la campagne

Théo a pris 19 mois fermes pour avoir passé son frère à tabac après avoir découvert qu'il avait fricoté avec sa femme. N'ayant pu s'empêcher de retourner le voir à sa sortie de prison alors que cela lui était formellement interdit, il décide de se mettre au vert. Il loue une chambre dans un gîte rural bien perdu et passe son temps entre repos et randonnée. C'est durant l'une de ses promenades qu'il est enlevé par deux types, qui vont le séquestrer dans leur maison isolée de tout. Le début de l'enfer...

Le huis clos centré sur un personnage enfermé à qui ses geôliers font vivre des horreurs, c'est vu et revu, ne peut-on s'empêcher de penser. On songe immédiatement au Misery du grand Stephen King (de nombreux lecteurs se souviennent encore de l'écrivain Paul Sheldon et de la terrible Annie Wilkes). Les Français ne sont pas en reste, de La forêt des ombres de Franck Thilliez aux Morsures de l'ombre de Karine Giebel.
Sans non plus révolutionner le genre, Sandrine Collette, qui signe là son premier roman, parvient à accrocher le lecteur, notamment par le choix de son personnage principal, qui n'est pas non plus exempt de tout reproche.
Persuadé de pouvoir s'échapper facilement et rapidement, Théo fait d'abord preuve de courage. Traité comme un chien par ses « maîtres », deux vieux frères pas tout à fait sains d'esprit, qui le font travailler jusqu'à l'extrême, l'attachent en permanence et lui donnent pour seule nourriture les restes de leurs repas, il sombre peu à peu psychologiquement et physiquement. Sans en faire trop (pas de scènes de violence gratuite ni de gore superflu), l'auteur parvient à nous rendre finalement plutôt sympathique ce quadragénaire pourtant monstrueux à certains égards.

Des nœuds d'acier n'est pas exceptionnel en ce qu'il n'est pas particulièrement original. Pour autant, il s'agit d'un bon thriller psychologique sur le thème rebattu de l'enfermement contraint. Bouclant son récit en quelque 250 pages qui se lisent d'une traite, Sandrine Collette ne tombe pas dans la mode du premier roman « pavé ». C'est sans doute en partie cette efficacité qui a été saluée par le jury du Grand prix de littérature policière, qui lui a décerné l'an dernier cette récompense convoitée. Depuis, Des nœuds d'acier est disponible en poche et l'auteur a poursuivi sur sa lancée avec Un vent de cendres, paru le mois dernier.



Quant à mon vote pour ce roman, c'est mon 500e sur Polars Pourpres. Smile
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 51
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Ven Mar 21, 2014 4:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

champagne
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com