Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

La Comédie des menteurs, de David Ellis
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8650
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Mai 08, 2007 2:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dure dure avant d'avoir assez d'infos pour savoir où l'on va, qui fait quoi, etc. Déstabilisant, c’est certain. Je pense que les gens qui sont habitués à lâcher un roman quand le début ne leur plait pas risque de passer à coté de celui-ci également. Jarod par exemple, qui ne prendra certainement pas la peine d'aller au delà et je peux le comprendre ...
Nous avons tous besoin d’être rassuré par la structure d’un livre, pour nous immerger dans ce monde que l’on veut nous faire découvrir. Nous avons tous besoin de nous retrouver en terrain connu, d’une certaine mise en place des personnages pour nous familiariser avec. Et forcé de constater que David Ellis ne choisit pas la facilité en commençant son récit par … la fin ! Un paquet de monde risque de s’y casser les dents, seront-ils assez patient pour attendre de passer le cap des 80 pages pour voir se dessiner une histoire diabolique ?! Ce n’est pas certain …
Cela faisait un bail que je ne m’étais pas forcé à tourner les pages d’un livre. Oui, l’histoire devient intéressante au bout de la centaine de pages mais il est vraiment difficile de garder un œil lucide sur l’histoire alors qu’il faut également gérer la construction à rebours.
Ce n’est pas impossible, c’est juste difficile. Cela exige de la part du lecteur une forte ténacité, une attention toute particulière, une concentration.
Mais personnellement, ça m’ennuie et c’est dommage. Mais comme c’est un pur exercice de style, c’est un livre à ne pas rater. C’est le paradoxe du roman. La forme prend le pas sur le fond. La construction devient le centre des attentions, c’est de cela que l’on va parler en premier quand on va conseiller le livre. (Un peu comme le roman de James Ellroy, American Tabloid, avec sa narration particulière.) Parce que en règle général, une histoire à suspense, commence par le bas de la pyramide, avec son lot d’informations qui nous mène à la pointe de cette pyramide, au paroxysme de cette ascension.
Alors qu’ici, l’auteur raconte la fin et crée la surprise en dévoilant le pourquoi du comment. Mais pour le lecteur, il s’agit de s’identifier à des personnages qui raisonnent à l’envers, comme l’histoire. Et si les personnages raisonnent à l’envers, le lecteur aussi, et ce n’est pas l’exercice de plus évident, même pour un lecteur averti.
En fait, il faut désapprendre à lire pour parvenir à tourner les pages, et à prendre le plis : le chapitre qui va suivre va me dire comment a commencé celui que je viens de terminer. Cela devient véritablement passionnant dans les derniers chapitres, cela valait le coup d’attendre mais j’ai trouvé le livre assez éprouvant à lire.
C’est important dans un roman de privilégier aussi bien la forme que le fond mais quand la forme prend le pas sur le fond, elle empiète forcément sur l’histoire.
C’est une situation inédite pour moi que d’être désappointé plus par la construction que par l’histoire. C’est ce qui me sort régulièrement de ma lecture. J’ai du mal à éprouver une quelconque sympathie, un quelconque intérêt pour ces personnages qui vivent leurs vies de romans à l’envers … Je garde une certaine froideur, une distance face aux destins de ces êtes de papiers. La forme prend le pas sur l’émotion. Au final, la Comédie des Menteurs est selon moi un livre passionnant mais qui me laisse froid. Un livre plus mathématique et scientifique que littéraire en fait, un paradoxe.
Donc à conseiller à ceux qui n’ont pas froid aux yeux, qui aiment l’originalité de cet exercice de style et qui ne se décourage pas facilement.


_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com


Dernière édition par Fredo le Jeu Mai 10, 2007 12:06 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Mag
Serial killer : Le Poète


Age: 48
Inscrit le: 15 Nov 2005
Messages: 2278
Localisation: Dans le Sud !

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mai 08, 2007 2:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

tu l'as quand même aimé car tu lui a mis 8/10 sur PP , c'est pas mal non?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8650
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Mai 08, 2007 3:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

7, je viens de rectifier. Peut être que je changerai la note quand je l'aurai vraiment digérer mais le début a été pénible ... Oui l'histoire est bien, sans être non plus exceptionnel mais la forme m'a un peu "dérangé". Après, cette forme est tellement originale, que la lecture en devient donc indispensable, c'est le paradoxe de ce roman.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Mag
Serial killer : Le Poète


Age: 48
Inscrit le: 15 Nov 2005
Messages: 2278
Localisation: Dans le Sud !

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Mai 08, 2007 3:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

d'accord je comprend mieux comme ça, merci pour les explications Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8650
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Mai 08, 2007 3:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est rigolo, c'est que pour les livres que j'ai lu après, il m'a fallut repasser en mode "lecture normale", c'est étrange comme sensation. Ça veut dire que Ellis est parvenu à faire prendre le pli à son lecteur. C'est comme passer sa journée avec des anglo-saxons, à raconter des bêtises en anglais et puis à rentrer le soir, et à se remettre à parler en français. Y a juste à cliquer sur un interrupteur pour repasser en mode normale !
Je suppose que Nico et Dodger devrait confirmer ce symptôme !

À noter que la traduction du titre serait plus "En Compagnie des Menteurs".
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Dodger
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 1198
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Mai 09, 2007 9:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je confirme Wink
Tout ce que j'ai lu juste après La Comédie des menteurs m'a paru un peu... fade, alors que ce n'était sûrement pas le cas.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, Fredo, sur le fait que la forme prend le pas sur le fond. Au début, oui, bien sûr, et tu as raison de dire que c'est sur cette particularité qu'un libraire va vendre ce livre - ou qu'un lecteur va le choisir, par curiosité.
C'est vrai aussi qu'il faut bien 80 pages pour bien rentrer dans le bouquin et habituer son esprit à l'exercice d'une lecture à rebours.

Je pense cependant que c'est vraiment un très bon roman sur le fond également. Sans même parler de la structure, je trouve que David Ellis a réussi un truc que pas mal de ses confrères ne maîtrisent pas aussi bien que lui en racontant l'histoire dans le bon sens : mélanger différentes intrigues, différents types de sujets (le terrorisme, les magouilles financières et politiques, les relations mère-fille, entre autres) sans jamais paraître artificiel ou lourdingue ou démonstratif.
Bon, d'accord, je dis tout ça juste pour que tu remettes 8, mais bon Razz

Mais je t'accorde volontiers que c'est un livre qu'il faut choisir de lire en toute connaissance de cause, en ayant envie de prendre du plaisir à se prendre la tête, en sachant que ce n'est pas un simple polar divertissant mais un véritable objet littéraire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8650
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Mai 10, 2007 12:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que mélanger 3 types d'intrigues, c'est fort. Mais justement, je trouve que le fait que ces trois intrigues se trouvent avoir quelque chose en commun, c'est un peu énorme. Et j'ai surtout eu l'impression que ces trois intrigues étaient survolées, que l'on abordé pas vraiment l'importance de l'aboutissement de ces trois éléments.

Par contre, Ellis ballade bien son lecteur en inversant en cours de route, le rôle de chacun des personnages et ça, c'est pas mal. Mais je trouve qu'il manque un truc. Un truc qui m'aurait permis de m'identifier au calvaire du personnage principal. En survolant cela, Ellis, en plus de la construction inédite de son roman, crée une distance entre son lecteur et ses personnages. Maitenant, je ne sais pas si la cause en est l'écriture de l'auteur ou la construction du roman. Pour le savoir, il me faudra lire un autre de ses romans.

Après, je n'ai rien contre le fait que tu sois enthousiaste suite à cette lecture, c'est ça qui m'a fait acheter le livre mais ce n'est certainement pas un roman à mettre entre toutes les mains.
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10648
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Nov 14, 2007 10:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de le recevoir et languis de le commencer, c' est un bon pavé, je sens que je vais me régaler...
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8650
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mer Nov 14, 2007 11:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah quoi que l'on en pense, je suis curieux d'avoir ton avis Norbert parce que ce roman m'a un peu dérouté. Je n'ai pas été aussi enthousiaste que mes collègues...
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Dodger
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 43
Inscrit le: 04 Mar 2007
Messages: 1198
Localisation: Paris

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Nov 15, 2007 8:26 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il va sans dire qu'en tant qu'avocat français de l'oeuvre de David Ellis, je suis tout aussi impatient d'entendre le témoignage de Norbert Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 43
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10648
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Nov 15, 2007 9:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui est tentant justement ce sont vos commentaires passionnées et j' ai l' impression que c' est le genre de bouquin qu' on adore ou auquel on n' accroche pas du tout. Dans tous les cas, il a l' air assez exceptionnel!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
terramater
Meurtrier



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 285
Localisation: Nantes


MessagePosté le: Jeu Nov 15, 2007 11:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il a l'air bien bon ce livre. Il va se retrouver dans ma PAL dans peu de temps.

Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 32
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 10014
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Nov 15, 2007 11:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce livre me tente depuis un bon moment également. J'attends de le trouver en bibliothèque pour le lire.
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Fredo
Michael Myers


Age: 44
Inscrit le: 10 Avr 2004
Messages: 8650
Localisation: Paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Nov 15, 2007 11:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:
Ce qui est tentant justement ce sont vos commentaires passionnées et j' ai l' impression que c' est le genre de bouquin qu' on adore ou auquel on n' accroche pas du tout. Dans tous les cas, il a l' air assez exceptionnel!

Il ne laisse pas indifférent, c'est certain. C'est un livre à lire !
_________________
Frédéric Fontès, News & Chroniques sur www.4decouv.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Sybil
Serial killer : Leland Beaumont


Age: 37
Inscrit le: 27 Déc 2006
Messages: 1259
Localisation: Dijon

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Nov 15, 2007 12:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La seule chose est qu'il faut être dans un endroit où l'on peut rester vraiment concentré, ce n'est pas le genre de livre à lire dans les transports publics par exemple, où l'on risque d'être dérangé à tout moment. Et ne pas hésiter à revenir en "arrière" pour bien comprendre ce qui se passe !
_________________
N'est pas mort ce qui à jamais dort.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com