Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Stephen King
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 21, 22, 23
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 37
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8169
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2021 10:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai terminé il y a quelques semaines :



Mon avis :

Citation:
Difficile de noter un recueil de nouvelles dont la lecture s'est étalée sur trois ans. Mais ce laps de temps est déjà un indicateur : si j'ai dévoré le recueil Brume du même auteur, j'ai ressenti moins de plaisir et d'enthousiasme à la lecture de celui-ci. Aucune nouvelle ne sort clairement du lot, et on oscille entre de (rares) très bonnes nouvelles et des nouvelles quelconques.

Si je devais en retenir quelques-unes, j'ai davantage apprécié Le Rapace nocturne (l'histoire d'un journaliste qui traque un serial killer qui se déplace en avion ; l'ambiance est pesante et le dénouement prend des accents fantastiques), Un groupe d'enfer (un couple se retrouve dans une ville au milieu de nulle part avec comme habitants des sosies de stars de rock décédées, j'ai trouvé cette nouvelle très visuelle et je la verrais bien adaptée au cinéma, ou en mini-série), La Saison des pluies (un couple loue une maison quant tout à coup tombent par millions des crapauds du ciel), Crouch End (qui, une fois n'est pas coutume, ne se passe pas aux Etats-Unis mais à Londres et qui est un bel hommage à l'univers de Lovecraft), Le Docteur résout l'énigme (un pastiche de Conan Doyle mettant en scène Holmes et Watson, une nouvelle très réussie).
Pour le reste ça va du plutôt bon au très moyen (certaines sont farfelues, comme Le Doigt télescopique ou Le Dentier claqueur).

Je partais sur un 6/10 mais Stephen King ajoute, en fin d'ouvrage, des notes expliquant la genèse de la plupart des nouvelles et finalement c'est ce qui m'a le plus intéressé ! Du coup, rien que pour cette courte partie (une vingtaine de pages), je rajoute un point de plus.
A noter que je n'ai pas lu La Dernière Affaire d'Umney car c'est un pastiche de Raymond Chandler et je n'ai pas assez de références concernant cet auteur pour apprécier la nouvelle de King à sa juste valeur.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 37
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8169
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Déc 05, 2021 8:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Résumé :

Citation:
Dolan fréquente les restaurants chics de Los Angeles, les beautés en vison et en robe à paillettes. Il roule dans une Cadillac blindée, du même gris argenté que sa chevelure. Il est riche et puissant. Mais, pour lui, le compte à rebours a commencé...


Mon avis :

Citation:
Lue il y a un peu plus de trois ans dans le recueil Rêves et Cauchemars, je garde le souvenir d'une nouvelle qui pourrait illustrer le proverbe "la vengeance est un plat qui se mange froid". C'est d'ailleurs l'incipit choisi par King (parlant d'un proverbe espagnol, je ne savais pas). L'histoire d'une vengeance, celle de Robinson qui veut venger sa femme, tuée par Dolan, un gangster contre lequel elle devait témoigner devant la justice. Très minutieusement, il prépare son piège. Cette minutie, c'est celle de Stephen King qui s'est attaché à rendre le piège le plus crédible possible (il a d'ailleurs fait appel à son frère pour s'en assurer, comme il l'explique à la fin du recueil cité plus haut).
Pas la meilleure nouvelle de Stephen King, loin s'en faut, mais une nouvelle de bon calibre néanmoins.

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 37
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 8169
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Juin 18, 2022 7:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai enfin lu



Mon avis :

Citation:
Je souscris complètement à tout ce qu'a écrit Dodger dans son commentaire. Ce 2e roman publié de S. King, écrit entre 25 et 27 ans (d'octobre 1972 à juin 1975), est hallucinant de maîtrise ! Quel talent, quelle précocité ! En effet, tous les ingrédients qui feront le succès de King sont déjà là. J'ajouterai à la liste de Dodger l'importance des enfants, des peurs enfantines (certaines phrases sont magnifiques de justesse sur l'enfance et ce qu'enlève le passage à l'âge adulte) et le personnage de Mark Petrie, jeune garçon de 12 ans à l'intelligence aiguisée, préfigure nombre de jeunes héros que l'on retrouvera dans d'autres romans du King.
Envoûtant, un brin angoissant mais pas très horrifique (en tout cas par rapport à tout ce qui a pu être écrit depuis), Salem est un titre à mon sens indispensable pour qui veut découvrir l'œuvre du romancier américain et/ou se faire une idée de sa plume. 8.5/10.


L'avis de Dodger auquel je fais référence :

Citation:
L'un des premiers romans de Stephen King, d'une maîtrise tout simplement stupéfiante. Superbe relecture du mythe du vampire, avec tous les ingrédients qui feront le succès de King : des personnages forts et attachants, un sens de l'atmosphère unique, une petite ville de l'Amérique profonde, et l'horreur qui s'installe insidieusement... Sublime !

_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs et d'autres genres à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 21, 22, 23
Page 23 sur 23

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com