Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Dégradation - Benjamin Myers (Seuil)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4168
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 27, 2018 6:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hélas, Norbert, non seulement je ne m'y fais pas mais en plus, ce roman est pour l'instant le pire que j'ai pu lire depuis que je suis sur Polars pourpres. Je suis désolée mais pour moi , c'est un véritable torchon. Jusqu'à l'entrée en scène du cinéma, ça allait mais là, je suis en train de craquer petit à petit.
Un tiers de lu et j'ai hâte que ça s'arrête.
Je vais donc probablement faire partie de la moitié qui a détesté.
_________________
“Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une.” George R. R. Martin
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6736
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Déc 27, 2018 6:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ironheart a écrit:
ce roman est pour l'instant le pire que j'ai pu lire depuis que je suis sur Polars pourpres.


A ce point ??
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2082
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Jeu Déc 27, 2018 6:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens tout juste de le commencer (80 pages, un peu tôt pour donner un avis) mais je ne lui trouve rien d'extraordinaire pour le moment, j'attends l'oppression avec impatience !
L'absence de virgule est un peu déstabilisant c'est vrai, je relis parfois les phrases et ponctue dans ma tête pour en saisir le sens !

Iron, le pire que tu aies lu Shocked ça ne me rassure pas pour la suite !
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10317
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Déc 27, 2018 7:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi qui me disais en le lisant que, pour une fois, peut-être qu'Ironheart allait enfin aimer un roman noir... Bien vu, l'aveugle ! Mr. Green
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2166
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Sam Déc 29, 2018 2:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je suis dedans (un peu moins d'une centaine page). C'est pas mal pour le moment
l'absence de virgule donne vraiment une sensation bizarre à la lecture
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2166
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Sam Déc 29, 2018 2:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Juge Wargrave a écrit:
Ironheart a écrit:
ce roman est pour l'instant le pire que j'ai pu lire depuis que je suis sur Polars pourpres.


A ce point ??


en même temps ça ne veut pas dire grand chose
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 34
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6736
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Sam Déc 29, 2018 2:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fab a écrit:
Le Juge Wargrave a écrit:
Ironheart a écrit:
ce roman est pour l'instant le pire que j'ai pu lire depuis que je suis sur Polars pourpres.


A ce point ??


en même temps ça ne veut pas dire grand chose


Si tu parles de subjectivité, je comprends ce que tu veux dire, mais tout de même près de 500 votes sur PP, ce n'est pas anodin d'écrire cela.
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2166
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Sam Déc 29, 2018 3:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En même temps l'an dernier Iron avait grandement apprécié/adoré Derrière la porte qui pourtant, pour plusieurs, dans le genre pire du pire avait mis la barre assez haute.
On le voit encore cette année avec le Diable chez Denoël il y a quand même ici un échantillon très large de goût et de ressentis très différents.

donc qu'on l'on arrive à voir de telles critiques ça ne me surprend pas et pour moi ne veut pas forcément dire grand chose

et je ne dis pas que mon avis est meilleur, seulement que si je mets un 10 ou un 2 ce n'est pas à mon sens très révélateur de quoi que ce soit pour les autres
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2166
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mar Jan 01, 2019 4:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

" Noir, rural, décadent et dépravé". En 4 mots Val McDermid a parfaitement résumé ce Dégradation de Benjamin Myers.
La caste des puissants locaux a droit de vie et de mort sur une communauté isolée du Yorkshire et se délecte de plaisir des plus pervers.
C'est glauque,noir,sale et sordide et rempli de misère à tous les niveaux. Le titre aurait même pu être Dépravation.
Les passages, parfois très beaux, de description de la nature sont autant de respirations salvatrices.

Sur la forme, et c'est étonnant, pas une seule virgule et régulièrement des phrases non verbales.
C'est un choix surprenant qui m'a régulièrement fait sortir de ma lecture pendant un long moment, je notais constamment les endroits où auraient dû être ces virgules, avant que je finisse par m'y habituer.
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Emil'
Serial killer : Le Poète


Age: 37
Inscrit le: 16 Mai 2011
Messages: 2082
Localisation: Normandie

Miserere

MessagePosté le: Mar Jan 01, 2019 11:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Finalement pas si mal ce !

Citation:
Après un début guère passionnant une trame plutôt classique la disparition d'une jeune fille issue de bonne famille le voisin marginal présumé coupable l'inspecteur maniaque qui débarque de Londres dans la campagne du Yorkshire... Rapidement l'intrigue prend une autre tournure la monstruosité se dévoile les personnages se révèlent d'une force incroyable.
Un style d'écriture singulier et osé. L'auteur décrit aussi bien le beau lorsqu'il évoque les paysages la nature le temps que l'abject à travers d'immondes individus. C'est un roman dur aux scènes très sordides mais que j'ai trouvé reussi dans l'ensemble.


Je comprends tout à fait qu'il ne plaise pas à tout le monde, le choix de la ponctuation est particulier et certains passages très dérangeants.
_________________
La seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti - JRR Tolkien
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Woukou
Témoin


Age: 47
Inscrit le: 18 Nov 2018
Messages: 19
Localisation: Auvergne


MessagePosté le: Mer Jan 02, 2019 10:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de le finir et j'ai beaucoup aimé. L'histoire est assez classique, des questions restent en suspens, mais finalement ce qui m'a surtout plu ce sont les personnages. Ils sont bien ficelés et intéressants, et jamais l'auteur ne tombe dans le cliché (et pourtant entre les provinciaux, les citadins, les homos, les TOC... il y avait matière à y patauger.)
Super bon moment de lecture, merci de m'avoir fait dévouvrir !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
JohnSteed
Meurtrier


Age: 45
Inscrit le: 08 Aoû 2016
Messages: 251
Localisation: Moulins

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Jan 13, 2019 10:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon vote:

7/10
Citation:
S’il ne pleut pas, il neige. Et s’il ne neige pas, il souffle un vent à décorner les bœufs. C’est une terre maudite cette vallée des Dales dans le Yorkshire. C’est cette contrée inhospitalière que Benjamin Myers prend comme toile de fond pour son roman noir, Dégradations.

James Brindle, ce flic bardé de troubles obsessionnels du comportement, promis à un avenir prometteur au sein de la Chambre froide, une cellule de police londonienne créée pour résoudre les crimes les plus sordides le plus rapidement, est invité à se rendre dans ce village reculé des Dales, en cette avant-veille de Noël. Une fille est portée disparue. Roddy Mace, un ex brillant journaliste londonien qui, pour des raisons structurelles, a trouvé un poste dans cette région, est sommé par son rédacteur de couvrir l’affaire. Une affaire qui va faire remonter d’autres disparitions, des meurtres, un cinéma, un cul terreux au nom de Rutter, sa mère, des porcs, des policiers corrompus, le vice et l’argent. Et bien évidemment la géographie singulière et hantée de la vallée et de ses villages et hameaux environnants. Et ses habitants et leurs histoires troubles.

L’histoire se déroule au gré des paragraphes courts mettant en avant différents protagonistes, comme un élément d’un puzzle qui se met difficilement en place. Cela ne facilite pas une lecture fluide d’autant plus que l’auteur ne met que le strict minimum de ponctuation (aucune virgule dans les phrases). Myers ne met pas plus en avant un personnage qu’un autre, laissant la vallée des Dales, ses paysages désolés et son atmosphère lourde avoir le dernier mot.
Dommage, car le personnage de Brindle, ce policier original avec ses défauts, aurait pu être intéressant à développer et qu’on aurait aimé retrouver plus souvent dans le livre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10317
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Jan 13, 2019 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Beau retour de lecture, JohnSteed.

Citation:
Myers ne met pas plus en avant un personnage qu’un autre, laissant la vallée des Dales, ses paysages désolés et son atmosphère lourde avoir le dernier mot.
Dommage, car le personnage de Brindle, ce policier original avec ses défauts, aurait pu être intéressant à développer et qu’on aurait aimé retrouver plus souvent dans le livre.


Personnellement, c'est un des éléments qui justement m'a séduit dans ce roman, Myers signe un vrai polar (que j'ai trouvé haletant et passionnant), mais tout en cassant ou en contournant certains codes du genre.
Et peut-être que l'on retrouvera Brindle dans un autre de ses livres, qui sait ?
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Polarbear
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 54
Inscrit le: 02 Nov 2015
Messages: 524
Localisation: Belin Beliet 33


MessagePosté le: Lun Jan 14, 2019 9:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis sur ce roman 9/10
Citation:
J'ai beaucoup aimé ce roman noir. Nous sommes ici dans un monde dépravé, sordide avec des personnages marquants, très bien dessiné. L'écriture est assez nerveuse, l'absence de ponctuation ne m'a pas trop gêné, j'ai fait la manœuvre mentalement, mais je ne saisi pas très bien l'objectif de cette technique.. Ce qui m'a frappé, outre les personnages, c'est la fascination que j'ai eu à parcourir ces pages, on est vraiment dans la tête des protagonistes, et comme ils ne sont pas très sains d'esprit, cela donne des moments déroutants, glauques à souhait.


En tout cas, si il y a une suite, j'en serai. Wink
_________________
"Ce qui compte dans le polar, ce n'est pas le crime, mais le monde dans lequel il se produit." Richard Price
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 43
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2166
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Mar Jan 15, 2019 11:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

norbert a écrit:

Et peut-être que l'on retrouvera Brindle dans un autre de ses livres, qui sait ?


vu la fin de Dégradation, vu l'histoire, vu que c'est une trilogie je pense qu'on peut mettre un billet sur sa présence dans la suite
_________________
À chaque décision que nous prenons, nous créons un nouvel avenir. Et, ce faisant, nous détruisons tous ceux que nous aurions pu avoir à la place.
Lou Berney November Road
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com