Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Aux animaux la guerre - Nicolas Mathieu (Actes Sud)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir...
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 04, 2014 6:24 am    Sujet du message: Répondre en citant




norbert a écrit:
Aux animaux la guerre vient d'être récompensé par le Prix Erckmann-Chatrian 2014.


Plus d'infos ici (avec vidéo du reportage de France 3 Lorraine): http://m.france3-regions.francetvinfo.fr/lorraine/2014/11/03/prix-erckmann-chatrian-2014-583726.html#xtref=http://t.co/GATdxP37XE

Citation:

Le prix Erckmann-Chatrian 2014 a été décerné le 3 novembre 2014 à Nicolas Mathieu pour son livre "Aux animaux la guerre" paru aux Éditions Actes Sud. Un roman noir sur la fermeture des usines dans les Vosges.

Le prix Erckmann-Chatrian 2014 a été decerné le 3 novembre 2014 à Nicolas Mathieu pour son livre "Aux animaux la guerre" paru aux Éditions Actes Sud. Nicolas Mathieu est né à Epinal, il a 36 ans. C'est son premier roman.

L' annonce du lauréat a été faite en direct par le président du jury Gilles Laporte, dans l'édition de la mi-journée sur France 3 Lorraine.
Le prix littéraire Erckmann-Chatrian est considéré comme le "Goncourt Lorrain".

_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Nov 18, 2014 10:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aux animaux la guerre vient de remporter ce week-end le Prix Sang d'encre des Lycéens 2014, talonné à la seconde place par La Faux soyeuse d'Eric Maravélias.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mer Déc 03, 2014 2:58 am    Sujet du message: Répondre en citant




>> Entretien avec Nicolas Mathieu sur le site Quatre Sans Quatre.com :

Citation:

Nicolas Mathieu, avec Aux Animaux la Guerre livre un roman noir de la déglingue industrielle et sociale d'un petit coin des Vosges. Un livre émouvant, prenant, une épopée de l’ordinaire descente aux enfers des prolos devenus depuis quelques temps, si l'on en croit les discours, des charges et des coûts, bref, des handicaps après avoir longtemps représenté l'avenir de la nation. Il a très gentiment accepté de nous en dire un peu plus sur son bouquin, merci à lui d'avoir pris le temps de répondre à nos questions et de nous avoir concocté, en prime (pas de licenciement Wink ), une playlist pleine d'images...
[...]

>> lire la suite ici : http://quatresansquatre.com/article/interview-nicolas-mathieu-pour-aux-animaux-la-guerre-1406454966




>> La chronique (et la playlist) du roman sur Quatre Sans Quatre.com :

Citation:

La citation :

« Les braves gens sont des salauds comme vous et moi, c'est tout. A peine s'ils ont des circonstances atténuantes, comme les pauvres, les malades ou les vieux, quand ils sont méchants et bêtes. » (Rita)


Le pitch :

Une vallée des Vosges comme une réserve d'indiens, une des dernières enclaves du peuple ouvrier, le seul, le vrai. Celui qui croyait, il n'y a pas si longtemps encore, qu'on pouvait faire table rase du passé et se débarrasser des Césars et tribuns...pas si longtemps mais c'était avant. Avant que la direction de l'unique usine pourvoyeuse d'emploi du coin ne décide de fermer les portes.

Par dessus bord, les générations qui se sont crevées sur les machines, oubliés les gigantesques profits accumulés, le sacrifice des ouvriers et de leurs familles. Reste plus qu'à tuer le temps, à choper une pré retraite ou magouiller comme on peut pour survivre dans l'attente de la lettre signifiant votre inutilité et votre mise au rencard de la vie. Reste la trouille, les souvenirs des luttes, du temps où on se serrait les coudes, du temps où on était un interlocuteur.

Faut bien un responsable, ce sera, tour à tour, les intérimaires, les arabes, les patrons, les autres quoi, mais pas eux, parce qu'ils ont tout donné, tout encaissé et qu'il n'y a rien à leur reprocher.

Aux animaux la guerre raconte ce peuple, quelques individus, plus malins ou plus cons, plus débrouillards ou simples suiveurs. Rita, l'inspectrice du travail qui accompagne comme elle peut la jeune fille quasi nue qu'elle a découvert en plein hiver fuyant on ne sait qui, Martel, le secrétaire du CE et son pote Bruce, bodybuilder - « Chez lui, les stéroïdes et la connerie faisaient détonateur » - qui ont eu l'idée stupide de se faire du blé en kidnappant une pute à Strasbourg pour le compte d'un caïd local.

Une tranche de vie bien merdique, bien glauque, sur fond de montagnes enneigées - « C'était beau ; ça donnait légèrement envie de se tirer une balle, mais c'était beau. » - en attendant cette putain de lettre pour certains et la fin de l'hiver pour les autres, une saison interminable où, l'âge venant, on est jamais sûr d'en voir le terme.


L'avis de Quatre Sans Quatre :

Attention, grand roman ! Au delà de l'anecdotique fermeture d'usine, la galerie de personnages, à elle seule, mérite déjà de se plonger avec voracité dans ce récit. Pas d'exotisme ou d'artifices, c'est du réel, du concret, des gens que nous connaissons tous, une immersion dans la vraie vie et les sales coups du destin, dans la connerie ordinaire également, servie généreusement.

Et ces personnages vivent une histoire banale mais admirablement écrite, sans fard, sans en rajouter. Nicolas Mathieu a le très grand talent de rendre passionnant l'ordinaire, le trivial, le quotidien. Les petites bassesses, les arrangements avec l'honnêteté, les magouilles, les minuscules révoltes deviennent un grand scénario à suspense, un vrai bon livre d'action. Il nous fait vivre de l'intérieur cette décrépitude, ce délitement de tout un univers, le poids de l'ennui et de la lassitude de vivre encore un peu.

Un des derniers hommes de main de l'OAS, la fin des ouvriers, les ultimes jours de boulot... il ne manque qu'un avenir, un demain pour rompre le cercle mais rien à l'horizon. Juste un peu plus d'emmerdes et moins de lumière, sauf cette neige qui anesthésie tout. La fermeture des ateliers, une situation inconnue jusqu'alors dans cette vallée, un verdict suprême et sans appel ! Point de repère pour expliquer tout ça, « A force de tricoter leur mythologie, les vieux en oubliaient la réalité. Des vies brisées par le boulot, des corps rognés, tordus, des existences écourtées, des horizons minuscules », et ce peu, on leur retirait... faut pas s'étonner des haines et des rancœurs, des saloperies et du dégoût...

Une plongée magnifique dans l'hiver du temps et des hommes, crue, drue, sans concession, dans une belle prose syncopée, un livre touchant et beau.


La musique du livre :

La musique accompagne le récit, l'habille, donne l'atmosphère, elle est là, dans l'histoire pour en souligner un aspect ou simplement donner le ton. Au fil des pages, Bruce se bourre les oreilles d'une compile de Meshuggah, Roberta Flack ou France Gall achèvent de rendre lugubre et désespérante l'ambiance des bistrots...Et Mano Solo, présents dans les Cds d'une des jeunes et parce que ça fait du bien de ré écouter Mano Solo de temps en temps...
[...]

>> Les vidéos de la playlist à écouter et/ou visionner ici : http://quatresansquatre.com/article/chronique-livre-aux-animaux-la-guerre-de-nicolas-mathieu-1406024140


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Dim Déc 07, 2014 8:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

>> Le Cercle Polar #150, qui parle notamment du roman de Nicolas Mathieu, est à écouter en podcast ici

Citation:

Aux animaux la guerre, de Nicolas Mathieu

Premier roman superbement construit, Aux animaux la guerre réunit les ombres bienfaitrices de La Fontaine, Jean Patrick Manchette et Pierre Pelot. D’excellents parrains autour de ce polar qui s’inscrit dans le réalisme social sans craindre de multiplier les points de vue.

Nous sommes dans les Vosges, au cœur d’une région en difficulté où ça sent la fermeture d’usine, la crise et le chômage pour tout le monde. Pour Martel, le syndicaliste en délicatesse avec les comptes du comité d’entreprise mais aussi pour Rita, l’inspectrice du travail qui manque de moyens pour agir, ou Bruce l’intérimaire culturiste jouant les videurs dans les concerts de la région. Pas d’avenir, juste quelques mauvais plans pour s’en sortir en fréquentant des truands.

La tension monte sans cesse, le quotidien sombre de plus en plus. Cependant, Nicolas Mathieu refuse d’abandonner l’espoir : cette lueur qui donne à ses héros en perdition l’envie de continuer et au lecteur fasciné le désir de lire ce livre jusqu’à la dernière page. L’écriture y est pour beaucoup car Nicolas Mathieu est un styliste, sûr dans les dialogues, remarquable dans les descriptions.
Une découverte, une surprise, un talent.
Christine Ferniot


_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Walter
Meurtrier



Inscrit le: 01 Mar 2011
Messages: 270
Localisation: Au Bowling


MessagePosté le: Ven Jan 02, 2015 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Excellente surprise pour un premier roman. Un polar/roman noir social qui suit plusieurs personnages, plusieurs histoires, sans juger, laissant faire les nombreuses ellipses pour que le lecteur se pose lui-même des questions sur les pourquoi.
_________________
Mets-toi zéro !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Mar Fév 10, 2015 5:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Mine de rien, un quatrième prix, et pas des moindres, vient de récompenser le roman de Nicolas Mathieu :
le Prix Mystère de la Critique 2015.
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Fab
Serial killer : Le Poète


Age: 42
Inscrit le: 09 Avr 2011
Messages: 2066
Localisation: Brest même

Miserere

MessagePosté le: Lun Oct 19, 2015 9:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai un peu trainé à lire Aux animaux la guerre,j'avais un peu peur que ça me replonge un peu trop dans mon boulot.
C'est un grand roman à la très belle écriture,pleine de finesse (malgré une violence sociale bien plus grave que 2 chemises en lambeaux) et aux dialogues bien sentis.
Un récit noir social d'une grande force,photographie d'une région,d'une époque et d'un modèle économique que l'on achève.
Triste,désolant mais magnifique!!!
_________________
Une heure plus tard,je suis entré dans un bar de Bleecker Street et j'ai hurlé: "Allez,cent verres,c'est pour moi! J'ai dit pour moi,tout seul!"
Oh,qu'est-ce qu'ils m'ont mis dans la gueule.
Warren Ellis Artères souterraines
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Le Juge Wargrave
Ishigami le Dharma


Age: 33
Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 6215
Localisation: Hexagone

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Oct 19, 2015 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien aimé la référence aux "2 chemises en lambeaux". Wink
_________________
La vie ne devrait consister qu'à trouver les bons mots au bon moment. (Tété, Emma Stanton, 2003).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 30
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 8599
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Nov 24, 2015 8:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

En poche dans la collec Babel noir le 6 janvier. Wink
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Déc 05, 2015 3:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant




Hoel a écrit:
En poche dans la collec Babel noir le 6 janvier.





(Perso, je préférais le visuel du grand format)
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Jan 07, 2016 7:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Profitez de sa sortie poche pour découvrir enfin ce grand roman, aussi marquant que Grossir le ciel de Franck Bouysse, tout en étant unique ! Smile
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
thibe
Meurtrier


Age: 41
Inscrit le: 29 Sep 2015
Messages: 226
Localisation: Charleroi

La Ligne Noire

MessagePosté le: Jeu Jan 07, 2016 9:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il est dans ma PAL... (qui compte une centaine de bouquins actuellement)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Janjak
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 61
Inscrit le: 25 Juin 2015
Messages: 517
Localisation: Lalinde

La Forêt des Mânes

MessagePosté le: Jeu Jan 07, 2016 12:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent roman, à ne pas manquer.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
clémence
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 35
Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 873
Localisation: Ain

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 19, 2016 8:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Qui veut que je lui envoie mon exemplaire ? J'envoie à condition d'avoir une adresse en MP ! Bon roman à découvrir !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 41
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 9920
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Déc 19, 2016 9:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

clémence a écrit:
Qui veut que je lui envoie mon exemplaire ? J'envoie à condition d'avoir une adresse en MP ! Bon roman à découvrir !


Mais pourquoi tu veux t'en séparer ? Tu déménages ou quoi ? Laughing
_________________
« Il vaut mieux cinq mille lecteurs qui ne vous oublieront plus jamais à des centaines de milliers qui vous auront consommé comme une denrée périssable. » Jérôme Leroy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> D'autres auteurs de polars et de thrillers à découvrir... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com