Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Presse
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Miserere
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 38
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9193
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Sep 09, 2008 5:11 pm    Sujet du message: Presse Répondre en citant

Un topic pour recenser quelques articles de presse et autres émissions...

Pour commencer, à écouter sur internet : Emission "Laissez-vous tenter" sur RTL, avec Jean-Christophe Grangé (ça spoile un tout petit peu quand même...)

@+,
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9360
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Sep 18, 2008 7:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Holden a écrit:
Le meilleur Grangé selon le Figaro littéraire d' aujourd' hui


Je replace là ton message puisqu'il s'agit de l'avis d'un journaliste et non d'un membre du forum, Holden. Wink

L'article en question est sur cette page

Citation:
Grangé et les choristes du Mal

Bruno Corty

18/09/2008

Dix ans après «Les Rivières pourpres» le romancier revient avec le plus noir et le plus réussi de ses thrillers.

C'est un très bon Grangé. Avec Miserere, l'écrivain pousse encore plus loin sa quête des origines du Mal. Un chef de chorale est assassiné dans l'église arménienne de Paris. Cause du décès ? Les tympans perforés. L'arme ? Un mystère. Sur le coup, la PJ, mais aussi un ancien de la Crime qui fréquente la paroisse. Force de la nature, Kasdan réactive ses réseaux. Et puis il y a l'inquiétant Volokine, en cure de désintox lorsque l'affaire démarre. Comme Kasdan, ce flic-là est un excellent élément doublé d'une personnalité difficile à gérer. Dès le départ, on sait qu'ils vont faire tandem. Ce type de personnage, accros à l'action, porteur de noirs secrets, quasi suicidaire, c'est ce que Grangé réussit de mieux.

L'enquête des deux hommes les conduit sur la piste d'exilés Chiliens échappés des geôles de Pinochet. Mais aussi sur la trace d'enfants de chœur disparus. Le chef de chorale est au cœur du mystère. Les empreintes retrouvées près de son cadavre sont celles d'un enfant. Piste pédophile ? Chez la victime, Kasdan découvre des micros cachés et un enregistrement du célèbre Miserere d'Allegri. Seule œuvre musicale de l'Italien, elle permet au soliste du chœur de donner la plus haute note jamais chantée. La pureté absolue. Seul un castrat ou un garçon n'ayant pas mué y parvient. À mesure que l'enquête avance, les cadavres s'accumulent. Et mènent à une secte chilienne dirigée par d'ex-nazis… Parfois, trop de bonnes idées tuent un roman. Là, le lecteur est mis KO par l'agencement des thèmes, les fausses pistes et retournements. Et cette descente aux enfers est d'autant plus effrayante que construite à partir de faits réels. Conseil aux âmes sensibles : après avoir achevé cet éprouvant roman, consolez-vous en écoutant le Miserere d'Allegri. Cette musique-là permet d'oublier les cauchemars de sieur Grangé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9360
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Sep 18, 2008 7:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un article en ligne beaucoup moins positif de Libération :

Citation:
pourquoi ça marcheJean-Christophe Grangé

Miserere, à cran et à cri


SABRINA CHAMPENOIS

Que serait Jean-Christophe Grangé sans ses sourcils ? On se demande parfois, tant les circonflexes qui surplombent le regard clair de la star du thriller français sont devenus un argument de vente (avec sa réputation, genre moine-soldat chevillé à l’ordi nuit et jour, 365 jours par an). Voyez Miserere, son septième roman : si la couverture affiche une intrigante scène bleutée (une photo «d’après Christ soutenu par trois anges d’Antonello da Messina»), la quatrième de couverture propose en noir et blanc un zoom pixellisé sur le visage de l’écrivain, avec cette ligne noire luciférienne pour axe. Et là-dessus, en lettres rouges (Grangé écrirait «de sang»), ce texte incantatoire : «Ce sont des enfants. / Ils ont la pureté des diamants les plus parfaits. /Aucune ombre. / Aucune inclusion. / Aucune faille. / Mais leur pureté est celle du mal.» Brrrrrr… Quel lecteur résistera à ça, qui n’est pas déjà en train de bouffer la couette sous laquelle tout être normalement constitué court se réfugier dès qu’il a un Grangé en main ? Car Grangé, c’est synonyme de glagla assuré, de trouillomètre à zéro, c’est en tout cas ce que les chiffres suggèrent : depuis les Rivières pourpres, son deuxième livre (1998), l’ex-pubard tourne à une moyenne de 600 000 exemplaires vendus (tous formats confondus), ce qui doit correspondre à un indice de satisfaction assez élevé (Grangé cartonne aussi à l’étranger, traduit dans trente pays).

Efficace, c’est la qualité systématiquement reconnue à Grangé. Avec lui, c’est sûr, on ne s’ennuie pas (entendre : on en a pour son argent), d’ailleurs les pages se tournent toutes seules au gré d’intrigues «dignes des grands maîtres américains de l’angoisse», cf. Thomas Harris ou Stephen King, voilà ce que dit la critique de tous bords. Miserere devrait reconduire cette antienne. Soit un duo de flics en rupture de ban (Grangé est adepte du duo de types en rupture de ban), confronté à une série de meurtres extraordinaires (Grangé est adepte du meurtre extraordinaire, à écho scientifique) : les victimes sont tuées par éclatement des tympans et de l’ensemble de l’oreille.
Spoiler:
L’arme du crime? Introuvable. Et pour cause: ce serait un cri humain…
Le premier supplicié est un organiste-musicologue chilien mais d’ascendance allemande, qui encadrait plusieurs chorales d’enfants à Paris, il ouvre à lui seul les différentes pistes que vont suivre nos limiers.

Ces deux-là ne sont pas tôt sortis de l’auberge, autant le dire tout net : la musique classique (le titre renvoie à une composition de Gregorio Allegri), l’histoire du Chili, le IIIe Reich, les guerres coloniales françaises, le génocide arménien, la religion, les sectes, la drogue, la torture, le masochisme, la pédophilie… Comme d’habitude, Grangé brasse très très large, mais toujours autour de la même idée : le mal est partout, y compris dans le bien (ici, jusque dans les enfants, cette soi-disant incarnation de l’innocence). Sa doublette de flics est évidemment gangrenée, tous ses «héros» le sont. Le retraité-veuf croisé maniaco-dépressif Kasdan se shoote aux anxiolytiques, le beau-jeune-sportif-musicien-hacker Volokine est camé jusqu’à l’os.
Spoiler:
La faute à quoi, à qui ? A un trauma lié au passé, évidemment, avec retour à la case départ : le mal est partout.
En fait, plus encore que la paranoïa (la menace) qui régit la plupart des thrillers, c’est la dépression (no future) qui est à l’œuvre chez Grangé. Mais elle arrive masquée par la pyrotechnie, l’action, les rebondissements, la pétarade, voire le grand-guignol de scènes comme
Spoiler:
la confession-rédemption de Kasdan
et la lutte finale. Ce qui après tout peut se défendre, dans le registre «moi, au moins, j’ai le désespoir distrayant».

Le gros problème, comme la vérité, est ailleurs : Jean-Christophe Grangé écrit à la truelle. Il en fait des tonnes, avec pour première arme la métaphore. Cette description de Kasdan, par exemple : «La calotte grise des cheveux ras accentuait encore l’aspect rugueux du visage. […] Des rides profondes, comme de la peinture au couteau. Un nez énorme, d’où partaient des travées d’amertume. Dans ce paysage aride, une exception : deux yeux gris qui ressemblaient à deux flaques d’eau. Les oasis de son Ténéré.» On lit aussi : «Dans ces moments-là [les jours de grisaille, ndlr], Paris semblait construit en une seule matière : l’ennui», ou encore «Il fronça les sourcils pour se vieillir un peu». Comment ne pas se gondoler ? Kasdan boit du «Nes», Volokine est surnommé «Volo» (parce que tout part à ?), des hommes travaillent «dans la pulvérence dorée du soleil»… Tout ça sur fond de tempo censément obsessionnel : «Tout était rouge. Rouges les murs et plafond du couloir, où pendaient des douilles de chantier. Rouges les ampoules elles-mêmes, qui diffusaient une lumière mate, froide, avec quelque chose de retenu dans leur éclat. Rouges, les ombres», etc. (sur dix lignes). Et voilà comment Miserere, qui est totalement dépourvu d’humour, devient comique.


Je me suis permis de rajouter des balises spoiler car, encore une fois, cette journaliste en dit beaucoup trop. Encore une chance que j'ai presque fini le livre et que j'avais déjà lu ces éléments, sinon, ça aurait énormément sapé ma lecture !! Evil or Very MadEvil or Very MadEvil or Very Mad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 51
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Sep 18, 2008 9:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ouui je l'ai lu cematin

journal de bobo pseudo intello, donc obliger de casser du grangé
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
norbert
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 42
Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 10277
Localisation: Rhône-Alpes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Sep 18, 2008 10:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

holden a écrit:
ouui je l'ai lu cematin

journal de bobo pseudo intello

Laughing Laughing Laughing Laughing
Ah, ça c' est clair! Le journal anarcho-...bancaire!! (arrosé par Rotschild...)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
tduvi
Complice


Age: 48
Inscrit le: 21 Juil 2004
Messages: 130
Localisation: Saint Nazaire sur Charente (17)

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Sep 22, 2008 10:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

holden a écrit:
ouui je l'ai lu cematin

journal de bobo pseudo intello, donc obliger de casser du grangé



Ça c'est du commentaire, JC Grangé Ché Guevara du polar ???
_________________

Le meilleur du blues
Blues in Tournon d'Agennais
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9360
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mer Sep 24, 2008 3:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un article élogieux sur le site lecourant.info :

Citation:
Miserere, symphonie de l’atrocité
lundi 22 septembre 2008, par Valentine Bollaërt

Roman. Le Mal et la Musique. La rédemption par la souffrance, la torture comme ascèse. Voici l’ambiance de Miserere, le nouveau thriller de Jean-Christophe Grangé. Un bijou.


Noël 2006. En trois jours quatre cadavres atrocement mutilés et étrangement mis en scène sont retrouvés dans la capital. A chaque fois un extrait du psaume du Miserere d’Allegri écrit avec le sang de la victime et des traces de pas... enfantines.

Dans son nouvel opus, Grangé nous emmène aux confins de l’atrocité. Des églises, des chœurs, des cadavres aux tympans perforés, des enlèvements d’enfants. Bourreaux ou victimes ? Pour couronner le tout deux flics border line qui enquêtent seuls : Kasdan, un commandant arménien à la retraite hanté par ses propres fantômes et Volokine jeune héroïnomane en « rehab » beau comme un rocker maudit. Cette enquête est pour eux une catharsis, leur unique chance de rédemption. Au fil de leur découverte, l’horreur apparaît violente, cru, sans concession.

Depuis le Vol des Cigognes, on sait que Grangé aime les intrigues sur fond de nazisme, torture, eugénisme et folie humaine à l’état pure. Miserere ne déroge pas à la règle. Au contraire, il la transcende. L’écriture est fluide, l’intrigue est rythmée, l’ambiance est lourde et les héros attachants. L’auteur aime mêler la réalité à la fiction, et l’Histoire à son intrigue. Avec Miserere on revient sur la chute d’Allende au Chili et la participation de membres de l’OAS au régime de Pinochet. L’intrigue n’en parait que plus réelle. C’est une nouvelle fois un pari gagné pour Jean-Christophe Grangé maître du genre qui signe ici son septième roman.

Miserere, JC Grangé, Albin Michel, 22,90 euros

Valentine Bollaert
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9360
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Sep 29, 2008 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Assez succinct, un article sur le site du Point , avec juste une info sur le prochain roman que j'ai mise en gras :

Citation:
Jean-Christophe Grangé sait engranger. Son passé de reporter l’a conduit à enquêter sur des sujets qu’il reprend des années après pour ses romans. Lorsqu’il a travaillé sur les juges dits incorruptibles, il a rencontré le juge Guzman, qui établissait le dossier Pinochet et s’est trouvé sur la piste de plusieurs sectes au Chili. Son septième roman, « Miserere », s’inspire des horreurs d’une colonie semi-religieuse dont les Tables de la loi s’articulaient autour du châtiment : « La réalité était encore plus glauque puisque le "gourou" de la secte était pédophile », précise le romancier. Deux flics à la marge, Volo, jeune drogué, « beau comme une rock star », et Kasdan, vieux « facho sur les bords, con au milieu », se lancent comme des billes dingues qui les mènent des chorales d’enfants et des clubs archi-SM de la capitale au plateau de Millevaches. Des meurtres incompréhensibles transforment nos flics en chiens fous qui sentent le sang mais ne voient rien : « Je voulais écrire un western avec des enjeux très masculins, vengeance, héroïsme. » Du coup, pas de femme, rien que le diable et la musique, ce fameux « Miserere » chanté par des voix d’ange. Efficace, Grangé sait faire tourner les pages. « Je suis comme mes personnages, même s’ils ne me ressemblent pas : moi, je suis aspiré par l’enquête et eux en perdent le boire et le manger. » Son prochain héros ne le ménage pas non plus : « Je me mets dans la peau d’une femme. Pas simple ! » Le journalisme ne prépare pas à tout.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
David
Témoin


Age: 47
Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 68
Localisation: Ile de France

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Mar Sep 30, 2008 8:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oh, là, là, à peine Miserere sorti que cet article donne déjà envie de découvrir le prochain livre.
Sniff, j'ai bien peur qu'il faille attendre encore un peu Sad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
El Marco
Charlie "Bird" Parker (modo)


Age: 40
Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 9360
Localisation: Alpes-Maritimes

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Lun Oct 13, 2008 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un article assassin sur cette page du site de L'Express. Attention, gros spoilers en fin de texte : en voici le copier/coller avec les balises adéquates :

Citation:
Le polar qui tue

par Eric Libiot

Mégaseller à l'instar d'un Levy ou d'une Nothomb, Jean-Christophe Grangé a su donner un souffle au roman policier français. Ce qui n'exclut pas les ratés...


Jean-Christophe Grangé: rubrique Succès. C'est sa place, et rien ne l'en fera bouger. Pas même une mauvaise critique - ce que l'on se propose d'écrire ici et maintenant. Depuis dix ans et Les Rivières pourpres, son deuxième roman après Le Vol des cigognes, Grangé s'est construit une image d'auteur grand format et n'a pas hésité à lorgner vers les Etats-Unis, là où l'intrigue s'emmêle, rebondit, tournicote, digresse et, parfois, se redresse au bout de 400 pages. Minimum.

On sait d'ailleurs gré à Grangé d'avoir ouvert le champ de la littérature policière française en donnant une grande claque à ceux qui s'obstinaient encore à creuser la veine politique et sociale du genre tricolore avec si peu de talent qu'ils finissaient par l'épuiser. Non que Grangé soit le plus grand écrivain du monde; au moins sait-il construire un récit et multiplier les péripéties. Sans, malheureusement, toujours réussir à détricoter les invraisemblances dont il s'obstine à truffer ses histoires. Malgré le succès, donc, on est encore en droit d'espérer qu'il mette ses qualités au service d'autre chose que l'élaboration d'un univers fantastico-historico-polardo-ridiculo.

Cette fois, il est question de crimes
Spoiler:
perpétrés par des enfants chanteurs qui auraient découvert le son qui tue grâce au travail incessant des descendants d'anciens nazis ayant fait leurs armes au Chili sous Pinochet avant de venir créer une secte en France
. Si, si: c'est le résumé de Miserere. Et l'on entrevoit déjà les artifices déployés par l'auteur pour faire tenir ce machin abracadabrant qui s'étire en longueur.
Spoiler:
De mémoire, la dernière fois que le cri qui tue a fait des siennes,
c'était grâce au Dr Benjamin Justice dans les pages de Pif Gadget. On serait réellement navré que Grangé vire, lui aussi, au gadget.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger  
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 38
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9193
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 16, 2008 11:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ceux que ça intéresse, Jean-Christophe Grangé sera l'un des invités de l'émission Café Littéraire, demain soir sur France 2 à 22h35.
_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
holden
Serial killer : Hannibal Lecter


Age: 51
Inscrit le: 02 Avr 2007
Messages: 3669
Localisation: restons pragmatique

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Jeu Oct 16, 2008 11:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

tduvi a écrit:
holden a écrit:
ouui je l'ai lu cematin

journal de bobo pseudo intello, donc obliger de casser du grangé



Ça c'est du commentaire, JC Grangé Ché Guevara du polar ???


non c'est un postulat

ils ont déja utilisé le che sous toutes formes et coutures ces bastringues Cool
_________________
lisez ce vous voulez . . .

http://unwalkers.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9281
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Jeu Oct 16, 2008 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nico a écrit:
Pour ceux que ça intéresse, Jean-Christophe Grangé sera l'un des invités de l'émission Café Littéraire, demain soir sur France 2 à 22h35.


Super. J'aime bien cette émission. J'ai du la rater qu'une fois depuis ses débuts.

Je vais tâcher de rentrer plus vite de l'entraînement, pour voir ça en direct, mais sachez que si vous ratez cette émission, rien de catastrophique : vous pouvez la regarder à volonté et en intégralité sur le site de la chaîne ici
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Nico
Commissaire Niémans (site admin)


Age: 38
Inscrit le: 28 Oct 2002
Messages: 9193
Localisation: Région Parisienne

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Jeu Oct 16, 2008 3:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Clairobscure a écrit:
J'ai ouïe dire à la radio ce matin que JC Grangé était l'un des invités de l'émission "La Grande Librairie" ce soir sur france 5 à 20.35.....

_________________
Nico - Webmaster de Rivières Pourpres et Polars Pourpres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Hoel
Patrick Kenzie (modo)


Age: 31
Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 9281
Localisation: Au bout du monde

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Oct 18, 2008 11:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Nico a écrit:
Pour ceux que ça intéresse, Jean-Christophe Grangé sera l'un des invités de l'émission Café Littéraire, demain soir sur France 2 à 22h35.


Vu.

J'aurais mieux fait de m'abstenir encore une fois. Evil or Very Mad

Exclamation Picouly a lu une critique (de l'Express je crois) contenant de nombreux spoilers. Exclamation
En gros je connais donc les éléments principaux de l'intrigue.

A part cette pu**in de tendance à raconter toute l'histoire, l'émission avec Grangé était sympa. J'ai surtout aimé la partie où il parle de sa carrière de grand reporter.

Je crois qu'il vaut mieux éviter de regarder une émission parlant d'un roman policier avant de l'avoir lu.
On se souvient notamment d'une certaine Christine Bravo à propos d'un des derniers Chattam.

On ne m'y reprendra plus !
_________________
Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire... J'ai la certitude d'être encore heureux.
Jules Renard (1864-1910)

http://hanniballelecteur.wordpress.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> Miserere Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com