Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres
http://rivieres.pourpres.free.fr - http://polars.pourpres.net
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   Google MapGoogle Map   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Polars Pourpres

Comment vous faites ?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> La Ligne Noire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
penelope joli coeur
Victime


Age: 55
Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 8
Localisation: paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Jan 05, 2008 9:59 pm    Sujet du message: Comment vous faites ? Répondre en citant

Je viens de terminer la ligne noire après avoir dévoré l'empire de loups et le vol des cigognes.
Je suis admirative devant l'écriture de cet auteur, mais Bon Dieu, je pense m'arreter là. Je crois que je ne l'oublierais pas de si tot. Comment faites vous, vous lecteur, pour supporter la description de telles horreurs ?
C'est terrible, ce Reverdi est obsédant, ce thriller est si haletant, j'étais passionnée à sa lecture, mais je n'en pouvais plus de supporter ces descriptions criminelles.
Je suis impressionnable c'est vrai, pourtant j'adore le suspense.

Bref, je vous raconte ma petite histoire. Mais dites moi donc alors comment vous "absorbez" ces crimes ? Comment faites vous pour vous "protégez" de lire tant d'horreur sans que votre imaginaire ne soit troublé ?

Il est talentueux, Grangé, mais je vais arreter, c'est dommage !
S'il vous plait, Mr Grangé, faites un peu moins dur la prochaine fois. La coupe des serials killers est pleine !

Pénélope Joli Coeur (désolée pour la belle faute dans le pseudo Smile
_________________
Pénélope Joli Coeur
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
aliss_ce
Victime


Age: 26
Inscrit le: 02 Jan 2008
Messages: 3
Localisation: saintes

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Sam Jan 05, 2008 10:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'étais dans le même cas après l'empire des loups
Mais limite a devenir parano
Pourtant je me suis calmée aprés la ligne noire Very Happy
plutot étrange car la ligne noire est plus difficile a digérer que l'empire des loups
mais à force le mental se fait Smile c'est comme tout je crois

et bienvenue Smile
_________________
"la loi est ce que nous faisons"
beaucoup de questions pour un monde superficiel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
mamboo
Meurtrier


Age: 32
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: Région parisienne

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Sam Jan 05, 2008 11:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est simple, je me dis que tout ça n'est que fiction, que ce n'est qu'une histoire imaginée par un auteur (très talentueux dans ce cas-ci, cela dit au passage Smile ).
Tout comme dans les films, voir du sang ou des personnes agonisantes ne me fait absolument rien la plupart du temps, parce que je sais que c'est un film, alors que je supporte beaucoup moins d'en voir lors de reportages télé ou documentaires (un peu normal, en même temps).

Cela dit, je comprends tout à fait que l'on ait du mal à supporter certaines de ces descriptions. J'avoue que la ligne noire, de tous les Grangé, a été le plus "dur" à lire, car certains passages sont assez gores, en effet.

Mais en réalité, deux livres m'ont vraiment fait horreur lors de certains passages, où j'ai dû levé les yeux quelques secondes avant de poursuivre (mais ce n'est en rien, pour moi, un critère de "médiocrité", voir mes notes sur polars.pourpres) : Hématome, lors

Spoiler:
du viol avec le fusil


et Misery, lorsque

Spoiler:
elle lui coupe le pied


Des passages assez étouffants à mon goût.

Pour en revenir à Jean-Christophe Grangé, beaucoup de ses descriptions sont des cadavres (bon, pas toujours, c'est vrai...) et cela m'atteint beaucoup moins que des scènes de mutilation sur des personnes vivantes.


PS : bienvenue à toi, penelope joli cœur Wink
Concernant la faute dans ton pseudo, je pense qu'un modo/admin devrait pouvoir corriger ça si tu le souhaites Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
Memess
Serial Killer : Patrick Bateman



Inscrit le: 09 Mar 2007
Messages: 920


Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Jan 06, 2008 10:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Comme pour Mamboo, je n'oublie pas que ce n'est qu'un livre.
Au passage je te déconseille de lire du Maxime Chattam, c'est encore plus horrible.
Lis plutôt du Harlan Coben par exemple !
_________________
Polars Addict : Chroniques des littératures de genre
So many books, so little time...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur  
Xavier
Meurtrier


Age: 54
Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 472
Localisation: Paris

Le Serment des Limbes

MessagePosté le: Lun Jan 07, 2008 3:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce sont les passages (descriptions sanglantes) qui m'intéressent le moins mais apparemment ça fait vendre...
Je suis en train de lire Les Bienveillantes de J. Littell, histoire d'un nazi à la première personne; là c'est beaucoup plus dur de s'extraire de la réalité car même si c'est un roman (l'auteur a effectué de très longues recherches historiques) beaucoup de passages sont proches du réel. Les scènes d'exécution et les sentiments du personnages sont multiples...
_________________
Vedrai che puoi facerla
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Lucie
Complice


Age: 33
Inscrit le: 19 Juin 2007
Messages: 137
Localisation: Caen

La Ligne Noire

MessagePosté le: Lun Jan 07, 2008 10:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est inexplicable...Je me dit que c'est de la fiction (même si y'a des gens assez cinglés pour commettre des choses horribles) même si des fois je me fais un peu peur...Mais comme je ne suis pas la seule à lire ce genre de scènes et à les "aimer", finalement je ne suis peut être pas si aussi cinglée que ça ! On a tous une part de ténèbres en nous, et nous nous l'exercons en lisant ces livres !
_________________
On veut haïr et on veut aimer, mais on aime encore quand on hait, et on hait encore quand on aime !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Athanagor
John Blacksad (modo)


Age: 42
Inscrit le: 19 Oct 2005
Messages: 2052
Localisation: Lyon - Rhone - Rhone-Alpes - France - Europe

La Ligne Noire

MessagePosté le: Lun Jan 07, 2008 11:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour penelope jolie coeur,

Et que dire de celui qui les écrit ! Qui les imagines, ces histoires !!! Wink
_________________
CréAuteur du monde de True Duck.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Luzlïa
Serial Killer : Patrick Bateman


Age: 38
Inscrit le: 18 Avr 2005
Messages: 553
Localisation: Agen (47)

La Ligne Noire

MessagePosté le: Lun Jan 07, 2008 12:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Perso ce qui étonne beaucoup de personnes de mon entourage, c'est de me voir lire ce genre de livres "gores" mais d'être incapable de regarder des films avec des scènes aussi dures...
Je n'arrive pas trop à l'expliquer , en fait je pense que lorsque je lis les description de crime ou de tortures j'arrive plus à prendre du recul que lorsque que c'est en visuel ... enfin je pense ...
_________________
"Chéri, tu es dans le Sud ! C'est comme ça ! Quand tu parles plus, c'est que tu es mort ou que tu fais la gueule !"
Peur de T. Serfaty
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
MAMEN
Meurtrier


Age: 52
Inscrit le: 07 Aoû 2007
Messages: 341
Localisation: Saint Quentin en Yvelines

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Lun Jan 07, 2008 1:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Luzlïa a écrit:
Perso ce qui étonne beaucoup de personnes de mon entourage, c'est de me voir lire ce genre de livres "gores" mais d'être incapable de regarder des films avec des scènes aussi dures...


Moi, c'est exactement la même chose, car je ne supporte pas du tout le sang à la télé et encore moins les tortures ou choses dans les genre et pourtant quand je les lis je pense que je dois auto-censurer mon imagination...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
penelope joli coeur
Victime


Age: 55
Inscrit le: 04 Jan 2008
Messages: 8
Localisation: paris

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Mar Jan 08, 2008 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à tous de vos réponses. Je constate que chacun a ses petites méthodes pour mettre l'horreur à distance.... Moi ma méthode actuelle consiste encore à sauter les pages Smile

Suite à vos réponses, j'ai ouvert un nouveau forum '"Une question me taraude", si vous voulez poursuivre sur le sujet.

Et bien sur je serais tj intéressée par ceux qui voudront bien apporter leur vision à cette 1ere interrogation.

Je suis d'une curiosité sans fin Smile

Pénélope JC
_________________
Pénélope Joli Coeur
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4087
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 26, 2009 8:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tout comme Mamboo, les descriptions de cadavres ne me font rien mais les scènes de torture sur des êtres vivants, ça je ne peux pas.

Par contre, je ne suis pas d'accord quand vous dites que ce n'est "que de la fiction". Malheureusement, il y a des gens qui ont subi des choses pires que ce qui est décrit dans les romans. La réalité sous-jacente derrière toute cette violence est dure à supporter. Allez voir ce site, au demeurant, remarquable, et vous comprendrez :

http://www.tueursenserie.org/

Là où j'ai pris conscience de la réalité de certaines choses, c'est dans la préface de l'âme du mal de Maxime Chattam où il dit que "les monstres existent" et que le réel dépasse la fiction. Je crois que cette préface m'a traumatisée et maintetant, j'aborrhe encore plus les scènes trop trash.

Et pour les films, dire que ce n'est que de la fiction ne suffit pas non plus à me consoler. Avez-vous vu la scène de viol du film irréversible ? Monica Belluci se fait violer pendant environ 9 minutes et c'est carrément insupportable, cauchemardesque parce que là aussi, je me dis qu'il y a des femmes, des hommes et des enfants qui ont vécu cela en vrai et le réel se superpose à la fiction.
Si la scène est bien écrite ou bien réalisée, elle n'est pas si éloignée du documentaire finalement...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mamboo
Meurtrier


Age: 32
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: Région parisienne

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Avr 26, 2009 10:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ironheart a écrit:
Tout comme Mamboo, les descriptions de cadavres ne me font rien mais les scènes de torture sur des êtres vivants, ça je ne peux pas.


Pas tout à fait "tout comme mamboo", alors. Mr. Green
Disons que les scènes de tortures sont en général plus difficles à supporter que les descriptions de cadavres, mais j'apprécie quand même, la plupart du temps. En fait, tout dépend du roman. Cf Misery par exemple, avec la scène que j'ai rappelé dans mon post plus haut. C'est un passage qui m'a fait relever les yeux du livres quelques instants tant il était abominable, ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas apprécié. Et je pense que cette scène contribue par exemple largement au 10/10 que je lui ai mis. C'est tout l'horreur de la chose qui fait finalement aimer un livre, parfois, et s'attacher au héros qui subit tout ça.

Ironheart a écrit:
Par contre, je ne suis pas d'accord quand vous dites que ce n'est "que de la fiction". Malheureusement, il y a des gens qui ont subi des choses pires que ce qui est décrit dans les romans. Allez voir ce site, au demeurant, remarquable, et vous comprendrez :


Ah mais je te crois sur parole. Mais quand je lis un livre, c'est pour me détendre, et je préfère laisser la réalité de côté, et me dire que tout cela n'est que fiction. Même si évidemment, la réalité dépasse parfois la fiction. Mais si à chaque fois qu'on nous décrit des cadavres ou des tortures on pense aux horreurs de la réalité, on ne s'en sort plus.
Il faut bien distinguer un roman de la réalité. Même s'il y a des horreurs dans la vie réelle, même si, peut-être, l'auteur s'en inspire, ce qui sort au final de sa plume sort tout de même de son imagination. À partir de là, je sais apprécier ces horreurs dans les livres sans aucun remords.
C'est comme la Seconde Guerre mondiale. J'adore tous les livres qui traitent de ce sujet, avec des nazis qui représentent pour moi à la perfection les plus pures méchants abjectes, immorales et capables de donner une ambiance de chaos à un roman, pour mon plus grand plaisir, même si je sais que tout ça s'est vraiment déroulé.
J'aime les horreurs dans les livres, pas dans la réalité, tout simplement. Et je fais en sorte de bien séparer ces deux choses.

Ironheart a écrit:
Et pour les films, dire que ce n'est que de la fiction ne suffit pas non plus à me consoler. Avez-vous vu la scène de viol du film irréversible ? Monica Belluci se fait violer pendant environ 9 minutes et c'est carrément insupportable, cauchemardesque parce que là aussi, je me dis qu'il y a des femmes, des hommes et des enfants qui ont vécu cela en vrai et le réel se superpose à la fiction.
Si la scène est bien écrite ou bien réalisée, elle n'est pas si éloignée du documentaire finalement...


Ce film est clairement choquant, c'est vrai. Mais je ne suis pas de ceux qui le trouve totalement abjecte et immoral. Je pense même que c'est un très bon film, bien que très dur.
La scène est choquante, c'est évident, car il est impossible qu'elle ne choque pas quelqu'un de normalement constitué, mais je l'ai tout de même supporté parce qu'au final je savais que c'était des acteurs, et que ça, ce n'était qu'un film.
Une véritable scène de viol, je ne le supporterai évidemment pas.
Tout comme je n'ai pas supporté un jour une vidéo sur daylimotion montrant des hommes dépecer vivant des ratons laveurs (je n'ai pas pu aller au bout), alors que je supporte sans aucun problème le petit hobby d'Hannibal Lecter, de Thomas Harris, par exemple.

Pour résumé, je supporte en général, plus ou moins difficilement, mais je supporte, les horreurs des films ou des livres, parce que je sais que ce que je lis ou je vois n'est pas réel. Mais que l'on passe ces mêmes horreurs dans un documentaire télé ou aux informations, et là ce n'est clairement pas la même chose. C'est psychologique. Plus que les images, c'est le fait de savoir que ça, ça s'est vraiment passé ou qu'au contraire ce n'est qu'un auteur qui l'a écrit pour nous faire frissonner, qui est capital.
_________________
http://www.flickr.com/photos/m4mboo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4087
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 26, 2009 11:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tout ce que tu dis est vrai Mamboo car à ton âge, je pensais et ressentais la même chose.
Mais maintenant, il y a une abstraction, une distanciation entre réalité et fiction que j'ai de plus en plus de mal à faire. Et plus je vieillis et plus j'ai du mal.
Après tout dépend de la sensibilité et du vécu de chacun je suppose.

Quant au délicieux frisson d'angoisse que l'on ressent à la lecture d'une scène qui "fait peur", je le distingue très clairement de la sensation de dégoût. La peur est un sentiment mixte, qui peut provoquer du plaisir, le dégoût, lui, est une sensation totalement négative. Et certaines scènes que je lis ne suscitent que l'écoeurement, pas le frisson.

En ce qui concerne le film irréversible, je ne suis pas allée plus loin que la scène suscitée donc je ne peux pas dire si il est bon ou mauvais.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ironheart
Annie Wilkes


Age: 45
Inscrit le: 25 Juil 2007
Messages: 4087
Localisation: Le Gard

Les Rivières Pourpres

MessagePosté le: Dim Avr 26, 2009 11:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

mamboo a écrit:


En fait, tout dépend du roman. Cf Misery par exemple, avec la scène que j'ai rappelé dans mon post plus haut. C'est un passage qui m'a fait relever les yeux du livres quelques instants tant il était abominable, ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas apprécié. Et je pense que cette scène contribue par exemple largement au 10/10 que je lui ai mis. C'est tout l'horreur de la chose qui fait finalement aimer un livre, parfois, et s'attacher au héros qui subit tout ça.



Là, je suis d'accord parce que la scène est totalement en cohérence avec le livre. Elle est effectivement épouvantable mais elle est moins choquante, parce que plus compréhensible, que certains autres totalement gratuites (cf. celle que tu as citée, tirée du roman hématome). J'ai aimé le roman mais cette scène est strictement inutile et n'apporte rien. Au contraire, je dirai...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mamboo
Meurtrier


Age: 32
Inscrit le: 03 Mar 2007
Messages: 434
Localisation: Région parisienne

Le Vol des Cigognes

MessagePosté le: Dim Avr 26, 2009 11:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ironheart a écrit:
Quant au délicieux frisson d'angoisse que l'on ressent à la lecture d'une scène qui "fait peur", je le distingue très clairement de la sensation de dégoût. La peur est un sentiment mixte, qui peut provoquer du plaisir, le dégoût, lui, est une sensation totalement négative. Et certaines scènes que je lis ne suscitent que l'écoeurement, pas le frisson.


Je te rassure, toutes les scènes "difficiles" ne me procurent pas non plus à chaque fois de "bons" frissons. Wink
Surtout quand l'auteur verse dans l'inutilement gore.

D'ailleurs, tu n'as pas totalement tort pour Hématome. Cette scène n'est pas vraiment indispensable.
_________________
http://www.flickr.com/photos/m4mboo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jean-Christophe Grangé — Polars Pourpres Index du Forum -> La Ligne Noire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com